Radios et « Secouriste de la chasse » : Un cas pratique !!!

Chasseur attaqué par une ourse en Ariège : « Il a été traîné sur quinze mètres par l’animal et a les jambes déchiquetées ».

« …..Il doit sa vie au talkie-walkie et à l’intervention d’une participante à la battue qui est pompier volontaire à Seix et qui est arrivée rapidement ».

« …..Elle a mis des points de contention rapidement sur les blessures qu’il avait aux jambes car il les a déchiquetées ». «….Une réflexion commence à mûrir du reste chez nous, beaucoup de gens ont disparu dans les Pyrénées ces temps-ci, à Seintein, au Trois-Seigneurs… »

Les écolos et leurs ministres devront rendre des comptes quand on retrouvera une famille entière décimée…!!!

L’ours attaque t’il les humains  ?

10 Septembre 2017 : Après des attaques sur l’homme et la peur de certains touristes, la Roumanie a décidé d’abattre 140 ours et 97 loups. .… » Le nombre d’attaques commises par des ours sur des hommes, dont plusieurs ont dû être hospitalisés, a augmenté ces derniers temps», explique la ministre Gratiela Gavrilescu, décrivant également des plantigrades qui «descendent en ville ». 

  • A comparer avec l’AFFIRMATION suivante : Le directeur de l’association Pays de l’ours-Adet, est formel : « L’ours brun européen a peur de l’homme. Il le fuit. Il peut lui arriver d’être curieux quelques instants, ne pas s’échapper de suite, mais il ne s’approche pas » ……….  Autrefois, dans les Pyrénées, on disait aux enfants qui partaient se promener en forêt qu’il fallait lui parler, et être très poli avec lui ».
  • L’ours c’est comme le requin il n’attaque pas l’homme mais comme disait le regretté RENÉ COUSINIER : « D’ailleurs c’est COUSTEAU qui l’écrit dans son bouquin : « le requin n’attaque pas l’homme ! Donc vous pouvez vous baigner tranquille, vous ne risquez rien !!  PUISQUE C’EST ÉCRIT DANS LE BOUQUIN DE COUSTEAU ! MAIS..!!!!! SI VOUS TOMBEZ SUR UN CON DE REQUIN QUI N’A PAS LU LE BOUQUIN DE COUSTEAU, UN CON DE REQUIN ANALPHABÈTE….. !!!!! HÉ BIEN VOUS VOUS FAITES BOUFFER…. COMME UN CON….. !!!!!! ALORS QU’IL N’AURAIT PAS DU VOUS BOUFFER PUISQUE C’EST ÉCRIT DANS LE BOUQUIN DE COUSTEAU !!!».

Humour : René Cousinier : « Le requin attaque l’homme par erreur ».

« …..Il doit sa vie au talkie-walkie ».

Combien de dizaines de blessés ont pu être secourus depuis 11 ans que les radions sont autorisées à la chasse ??? Pourtant depuis onze ans que n’a-t-on pas entendu comme âneries pour ne pas dire comme CONNERIES :

Janvier 2010 : La quasi-totalité de la presse chasse en France à l’exception notable du « CHASSEUR FRANÇAIS » qui « …regrette l’interdiction du portable et surtout des talkies-walkies à la chasse, considérant qu’ils permettent une meilleure communication entre chasseurs, améliorent la sécurité et peuvent éviter les dépassements de plan de chasse », toutes les autres revues ont tiré à boulets rouges sur cette autorisation dont l’interdiction était une spécificité Franco-française unique au monde.

Donc au terme des commentaires de la presse Nombrilico-Française et dernière gardienne des valeurs ancestrales de la chasse (!) les Allemands, Espagnols, Italiens, Canadiens, enfin bref le monde entier menait tous et à l’insu de leur plein gré, des opérations militaires, ne respectant aucunes règles, bafouant la nature, la dégradant !

Vous avez remarqué comme moi que depuis janvier 2010, le fonctionnement des battues, s’est profondément modifiée depuis cette autorisation : 

force3

spectre-mini.jpg

On ne compose plus une ligne de tireurs, mais un groupe d’assaut ! Groupe d’assaut composé d’un voltigeur, d’un sniper et de plusieurs armes semi-auto pour appuyer la progression du dit groupe vers l’objectif.

Groupe qui sur simple appel depuis le mobile peut solliciter un poser-d’assaut en cas de forte concentration de « sangliers nuisibles » « S-N » (Sierra-November) par analogie avec les  « V-C » (Victor-Charlie). Dans l’attribution de son poste on ne dit plus : « aller au poste » on parle de « progression vers l’objectif« . Depuis janvier 2010 que nos battues ont été transformées en « opération militaire« , on ne dit plus « monter sur un ferme » mais « réduire un îlot de résistance« .

Les postes ne s’appellent plus : « le pré d’Honoré », « le champ de Denise », « le poste à Monique » (17 pour les connaisseurs), ou « les tutes à Renard«. Ils ont été remplacés par : « Dominique », « Huguette », « Éliane », « Béatrice », « Anne-Marie », etc…

Et pour clore le chapitre quand il y a un accident entre chasseurs on annonce un « bleu sur bleu« , voire un « vert sur bleu » s’il s’agit de la commune voisine…!

Téléphones et radios autorisés à la chasse en battue.

« ………et à l’intervention d’une participante à la battue qui est pompier volontaire à Seix et qui est arrivée rapidement. Elle a mis des points de contention rapidement sur les blessures qu’il avait aux jambes car il les a déchiquetées ».

En Mai 2010 j’avais rédigé cet article

Propositions insolentes pour réformer la chasse.

Extrait : ….Former des « secouristes de la chasse » et valider une procédure spécifique de mise en œuvre des secours pour les accidents de chasse. Définir un code d’urgence pour les accidents de chasse, impliquant la mise en œuvre immédiate d’un hélicoptère si nécessaire.

Participation obligatoire d’une journée à une session de formation sur la conduite à tenir face à un accident de chasse qui ne peut être que forcément grave.

Pour chaque ACCA, plusieurs chasseurs volontaires parmi les plus assidus aux battues et de préférence des piqueurs plus souvent concernés en tant que victimes et qui se déplacent plus rapidement. Ils devront être porteurs d’une kit d’urgence spécifique, composée entre autre du garrot C.A.T.

La formation et le renouvellement de l’attestation de « chef de battue » doit être conditionné à un stage d’une journée à une formation de « secouriste de la chasse ».

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.