Pourquoi les carabines n’ont-elles pas leur place en rase-campagne et dans le péri-urbain.

ARTICLE ORIGINAL 28 Novembre 2021

Voici ce que j’écrivais il y a déjà plus de dix ans…. : Les 300, 270 et autres 7 REM n’ont rien à faire dans ces campagnes plates avec des maisons et des routes partout. Je dis ça comme chasseur et comme tireur. Personnellement, j’ai appris à chasser en moyenne montagne, le jour où je me suis retrouvé sur une plaine aussi plate qu’une mer d’huile, je me suis fait peur ! Quelque soit l’endroit que je visais il y avait quelque chose… Le tir fichant c’est bien mais ça reste théorique. Quand je suis invité dans ce genre d’endroit, je ne prends que le fusil !!! Tout est dans cet article ! Il va falloir imposer le fusil dans certains territoires. Un fusil et des balles FIER parce qu’elles sont à ce jour les plus sûres !!!

« Si j’étais Président d’une chasse communale en périphérie urbaine et puisque malheureusement il faut faire  du pré-contentieux à l’Américaine, j’obligerai les chasseurs à ne tirer que des FIER 24 “spécial battue” calibre 12 avec pénétrateur en aluminium ou bien des FIER 28.. Au moins en cas d’accident, vous pourrez justifier de précautions supplémentaires bien que non-obligatoires. La balle touche le sol à moins de 200 mètres en tir horizontal.  Tirée à 1.60m au dessus du sol, angle de 0°. Logiciel de test sous STANDARD ATMOSPHÈRE OAC ».

Dans les petites ACCA communales où l’on ne chasse que le sanglier, le chevreuil dans de petits bois d’à peine quelques centaines de mètres de cotés, quand ce n’est pas des dizaines de mètres, isolés au milieu d’une vaste plaine, les carabines ne sont pas adaptées à 90% des utilisations. Soit le gibier jaillit du bois dans vos pieds et on le tire en tir fichant, soit à la sortie immédiate du bois, mais compte tenu de l’obligation d’identifier avant de tirer, il a tôt fait de prendre de l’avance, il faut alors prendre en compte l’environnement péri-urbain. C’est là que le calibre 12 est indispensable !

En battue, en France, une carabine, sans parler du calibre qui est un facteur de danger supplémentaire, une carabine N’EST  PAS UN FACTEUR D’EFFICACITÉ ! BIEN AU CONTRAIRE. !!!. Rentrez-vous ça dans la tête une bonne fois pour toute… !!! Contrairement à ce que croient les pseudos sachant, ce n’est pas une question de portée de tir effective.

Ce qui rejoint cette étude d’il y a plus de 20 ans  sur la balle SAUVESTRE par le « Sheriff’s Department of Indiana » en 1999 :

La balle flèche SAUVESTRE testée par les Américains.

Extrait : « Distance de tir : 90 yards (82 mètres) « ….En terme de balistique lésionnelle, toutes les balles-sabot et les balles FOSTER de calibre 12 gênèrent des cavités temporaires de la même dimension que celle d’une 7,62×51 (308 NATO) à pointe douce et une cavité de destruction permanente plus grande que celle de n’importe quelle arme légère d’épaule ». « ………..la cavité temporaire la plus importante et la pénétration la plus profonde sont occasionnées par la balle SAUVESTRE. « A 90 yards, la SAUVESTRE possède encore un avantage supérieur par rapport aux autres avec une énergie 1.9 fois supérieure et une cavité de destruction permanente que  n’importe quelle balle légère d’épaule ».

Je ne vais pas faire ici un historique des armes de chasse, de leur portée, leur soi-disant efficacité que les pseudos-sachant confondent avec les talents du tireur à placer sa balle.

Les pseudos-sachant vous diront que le 7×64 est le calibre roi en Allemagne, qu’il a tué des millions de sangliers… Ils ont raison, sauf que ce n’est pas la balle qui tue principalement, c’est son placement… !!! Il y a un vide sidéral entre la formation d’un chasseur Allemand et d’un chasseur Français.

L’examen du permis de chasse Allemand. »le Bac vert ».

Quand vous passez votre permis de chasse en Allemagne, vous devez effectuer plusieurs tirs de précision sur cible sous peine de repartir chez vous !!! En 1999 quand j’ai passé mon permis, vous pouviez ne jamais avoir tiré avec une arme. Encore aujourd’hui le candidat à l’examen du permis de chasser tire avec des cartouches…. à blanc.

Qui plus est, le chasseur Allemand doit démontrer qu’il sait aussi manipuler et tirer avec une arme de poing !!! Le chasseur Allemand est autorisé à porter une arme de poing en action de chasse.

Ce faisant, la rigueur et l’éthique Allemande font que les tirs sont très précis et dans la ZI²HL

Une nouvelle définition du « STOPING POWER » : « ZI²HL » : ©2017- “Zone Incapacitante instantanée Haute Létalité”.

Un calibre aussi aberrant EN BATTUE, que le 270 Winchester Magnum a été créé aux USA pour aller taper à l’affut ou à l’approche des coyotes et autres « nuisibles » à plusieurs centaines de mètres.

Voir à ce propos, l’échange par mail avec l’auteur du livre : « Maitrisez le tir à, balles ». Voici le message que j’ai reçu de Jean Pierre MENU : « Mai 2009. « Bonsoir cher confrère, J’ai lu avec intérêt vos articles. Il semble en effet que nous avons les mêmes vues sur pas mal de choses ! J’ai « commis » ce livre car il me fut commandé par mon éditeur qui avait publie mon livre sur la chasse a l’arc. Au cours d’une réunion je lui fis part de mon écœurement de voir les inepties qui se lisaient partout.

Et ce n’est pas fini: je viens de lire un article dans une célèbre revue où on conseille le 270WSM en battue……

Mais il y a eu une évolution certaine ces 5 ou 10 dernières années. Je rentre il y a 15 jours d’Afrique où j’ai séché pile (c’est à dire sur place) 5 buffles. Toutes les balles de 416 Rigby blindées dans la zone avant et haute du corps. Ensuite je « double » systématiquement sur la bête au sol au cas où ma balle serait trop haute (apophyse). Ils sont « cassés » et tombent sur place. Mais ce tir est contre nature, je veux dire qu’il n’est pas d’école, recommandé par personne (a part moi!) et n’est pratiqué que par très peu de chasseurs. C’est pour moi le meilleur de tous, sans doute plus facile que le tir au cou car la zone à toucher est nettement plus grande…Mais a chacun son style… Au plaisir de vous lire et a votre service ». JP Menu.

Exclusivité : L’édition 2019 revue et augmentée du livre : « Maitriser le tir à balles ». Jean-Pierre MENU.

En France, on est dans le contre-emploi complet en utilisant les carabines en battue, en rase campagne ou sur de tous petits territoires ruraux.

En France, on chasse essentiellement en battue, le contraire des USA et sur des terrains qui vont d’un bois de 70 mètres de côté au milieu d’une vaste plaine agricole avec des maisons partout, jusqu’à la moyenne montagne ou les forêts denses du Tarn. Nos besoins sont INVERSEMENT proportionnels aux armes utilisées dans 80% des cas.

Nous avons besoin d’un maximum de « pouvoir d’écrouler » pour des tirs de 0 à 70 mètres

Stopping power, distance de fuite ? Tué sur place ? ou Pouvoir d’écrouler ?

Une balle de 9 grammes de carabine n’a pas ce pouvoir par rapport à une balle de 28 grammes comme la FIER qui en plus relance deux pénétrations successives et « ne ricoche pas ».

Fiche de la balle FIER. MILIPOL. Paris 2002

« Avec une vitesse initiale de 350 m/s, un recul inférieur à 60% d’une munition de type BRENNEKE ou BLONDEAU, la portée efficace est inférieure à 80 m, le caractère dangereux étant perdu au delà de 150 m. Ce projectile ne ricoche pas ».

Dans plus de 80% des cas nous devrions avoir des fusils de calibre 12 pour tirer de 0 à 70 mètres.

Ce faisant, la question totalement stupide (qui ne sert que les intérêts des anti-chasses) de supprimer la chasse  à moins de 150 m des maisons ne tient pas. C’est un faux probléme, mais un vrai angle d’attaque pour les anti-chasses et les béotiens qui n’y connaissent rien et reprennent la bouche en cœur ce genre d’arguments.

Dans 20% des cas, la carabine peut être utile pour la chasse du grand-gibier : Cervidés et sangliers.

En battue, je précise bien en battue, pas en approche ou affut, l’utilisation de la carabine est contre-indiquée et mal utilisée. Mal utilisée parce que 95% des chasseurs ne s’intéressent pas aux projectiles qu’ils tirent et donc n’y connaissent rien….!!!

Ils utilisent pratiquement tous des balles de 9 grammes soit 180 grains. Ce sont des balles qui, souvent mal placées, blessent inutilement et ne sont pas de mon point de vue en accord avec l’éthique de la chasse. Là il y a une réelle action coercitive à mener !

Autant je dis qu’il faut laisser le soin au Président de chasse d’interdire ou plutôt d’obliger ses chasseurs à passer au fusil, autant je le dis très clairement, pour les battues et pour respecter le gibier, il faut rendre sous deux ou trois ans, obligatoire l’utilisation de balles de carabine de 13-14 grammes en battue et un étiquetage en grammes des poids de balles sur les boites de munitions.

Oui je sais, on va éliminer de la battue toutes les 270 qui n’ont de toute façon rien à y faire et le 7×64. Cela obligera les fabricants de munitions à développer une munition de 7×64 plus dense et donc plus lourde. Je parle toujours uniquement pour la battue. Le 300 WINCHESTER MAGNUM reste en lice puisque pour la battue, les 180 grains (9 grammes) disparaitraient au profit des 200-220 grains, 13-14 grammes. Après deux saisons à voir tomber le gibier qui aura envie de revenir au 9 grammes.

Les carabines en rase campagne, autorisent « des coups de longueur » qui sont impossibles avec un fusil. Quand je dis « impossible », cela signifie que le cerveau-réflexe au lieu de dire « je tente » dira : » »je laisse passer ».

La PNL (Programmation Neuro-linguistique) au service du tir. Vaut-il mieux parler de tir instinctif ou de tir réflexe ?

Voilà à quoi tient un accident de chasse ou pas…. Je me suis moi-même retrouvé en 23 ans de chasse dans des situations d’accidents de chasse potentielles.

Le sanglier qui déboule sans prévenir, on tire, on le manque et là il prend la direction de la route mais pendant ce temps le bras lui continue de suivre le sanglier. Il faut un sacré sang-froid pour baisser brutalement le bras. En fait, comme je dis, il faut un cerveau qui lâche la balle pendant qu’un deuxième cerveau analyse la situation. Ce n’est pas donné à tout le monde.

Les anti-chasses qui vivent grassement des subventions publiques pendant qu’un agriculteur par jour se suicide faute d’aides financières, mélangent allégrement vrais accidents de chasse et tirs directs.

LA PROSPÉRITÉ DES ANTI-CHASSE ENTRETENUE A COUPS DE FINANCEMENTS PUBLICS !

Un vrai accident de chasse, ce peut être un ricochet, une balle qui traverse le gibier ou plus souvent qu’on ne le croit avec ces balles de 9 grammes (on taira le nom), trop légères et qui éclatent en plusieurs morceaux. A mon avis le ricochet a souvent bon dos…

Dans le cas d’un tir direct mortel ou pas, là on n’est pas dans la malchance, on est dans la faute du tireur, mais aussi dans certains cas avec une responsabilité d’un autre acteur de la chasse. Le Vététiste ou le promeneur ne sont pas des acteurs de la chasse.

Depuis 14 ans que ce site existe je ne cesse de dénoncer un manque d’information au permis de chasser pour les jeunes permis. Le vététiste tué en Savoie ainsi que le gars en train de couper son bois dans le jardin devrait amener les responsables du permis de chasser à expliquer et pourquoi-pas mettre en court-métrage des accidents comme ceux-ci.

Je sais de quoi je parle, je suis chasseur en moyenne montagne et j’ai été confronté aux mêmes situations et même pire…..! Personne ne m’avait préparé à cela !!!! Mais moi je n’ai pas tiré parce que j’ai mis une méthode au point pour éviter ce genre de drame :

Faut-il identifier avant de tirer ou identifier avant de prendre la visée ? Tir fichant ou zone fichante ?

Pour en revenir aux accidents de chasse en tir direct, voici un exemple dont j’ai connu les protagonistes :

C’est l’histoire d’un piqueur, Moralés, qui n’avait peur de rien, mais alors de rien ! Jusqu’à ramper sous les ronces pour localiser les cochons.

Un jour, comme il l’a fait tant d’autres fois, il rampe sous les ronces pour localiser « une passade » (une coulée) à cochons.

Seulement voilà, arrive un posté, un jeune permis et quand il voie les ronces bouger quasiment sous ses pieds, il lâche une balle de 9.3×62. Vous imaginez le calibre !!!

Mais que voulez-vous qui bouge SOUS un tas de ronces à part un sanglier ????? Le piqueur prend la balle de 9.3 (!!!!) dans l’épaule !!!

Pompier volontaire, l’épaule explosée, il sort sa radio et appelle la caserne et alors qu’il est en train de se vider de son sang, il trouve encore la force de parler à la radio : « Les gars je viens d’être victime d’un tir de chasse dans l’épaule, je me vide de mon sang, je vais mourir. Envoyé directement l’hélicoptère et prévoyez quatre poches de sang ».

Imaginez ! Le type est en train de mourir et il calcule le nombre de poche de sang qu’il faut pour être transfusé. Il s’est depuis rétabli et il court toujours autant la montagne.

Ce genre de cas pratique n’est pas enseigné.

Le cas du vététiste en Savoie, victime d’un tir direct par un primo-permis m’est arrivé à au moins deux reprises et en pleine montagne au milieu de nulle part.

Imaginez, vous êtes seul au milieu d’une forêt dense à 1000 mètres d’altitude, il n’y a personne autour de vous. Tout à coup, vous entendez un vacarme assourdissant de branches cassées, l’impression qu’un train fonce dans votre direction. En l’occurrence un cerf. Évidemment, j’épaule, je vise mais contrairement à ce qui est appris au permis, au lieu de viser et d’identifier en même temps, je vise mais à 45° devant moi et j’attends…. Et au dernier moment…..

Deux cas d’école :

  1. Un groupe de vététistes me passent à 15 mètres lancé à pleine vitesse et sans me voir.
  2. C’était il y a plus de 20 ans avant l’obligation du gilet fluo : Un piqueur tout habillé en vert qui surgit de nulle part à fond.
  3. Je ne vous parle pas du coureur en montagne qui grimpe un éboulis, souffle comme un sanglier et fait rouler tous les cailloux pour sortir à quelques mètres devant vous.

Je peux vous dire que ce genre d’anecdotes ça calme !

Pour résumé,  oui à une interdiction des carabines en battue, à la discrétion des Présidents de chasse, qui doivent rester maitres de la gestion de leurs territoires. Ce n’est pas aux administratifs de s’occuper de cela.

Les fabricants de munitions se doivent de proposer de nouvelles structures de balles en 14 grammes

La meilleure structure de balle existante à ce jour c’est la SWIFT A FRAME. (Regardez la structure de la balle, pas le calibre représenté….!!! 😉

Il faut que cette structure SWIFT A FRAME soit proposée en 14 grammes. C’est la structure de balle la plus efficace, la seule qui s’adapte aussi bien à un chevreuil tiré plein coffre qu’un cervidé. Là où une balle de 9 grammes va exploser le chevreuil, là où elle ne fera que blesser le cervidé qui ira crever seul dans la forêt, la SWIFT A FRAME de 14 grammes les écroulera, donnant le temps au tireur de doubler le tir à la ZI²HL.

Promouvoir l’usage du fusil

Fusil : Pour une réhabilitation du calibre 12 en battue.

Donner trois ans aux fabricants de munitions pour proposer de nouveaux matériaux avec un minimum de 13-14 grammes pour rendre éligible le 7.64. Sinon tant pis ! Le 270 étant définitivement hors-jeux. On parle bien de chasse en battue uniquement.

Interdire les balles de fusil de type bille d’acier, une aberration !

Revoir encore et encore certaines parties de la formation au permis de chasse et la laisser à des moniteurs de tir police ou des armées, pas des bureaucrates.

« Doigt sur le pontet » : Une obligation jurisprudentielle !

Propositions insolentes pour réformer la chasse.

On peut aussi regretter que les accidents de chasse soient sur-médiatisés, comme pour mieux oublier cet enfant de 6 ans tués dans un rodéo urbains…. autre exemple de l’actualité sur lesquels les  médias s »écrasent :

Accident à Fréjus : un enfant de 7 ans tué, un autre de 9 ans la jambe arrachée sous la violence du choc, fauchés par une voiture. Une mère et ses deux enfants sont fauchés par un véhicule « qui circule à vive allure », précise le procureur adjoint de Draguignan dans un communiqué publié vendredi soir. Dans sa course, le véhicule arrache un poteau incendie, provoquant un immense jet d’eau. Le parquet explique que la conductrice a tenté de prendre la fuite avant d’être rattrapée par des passants puis interpellée. Elle est alors contrôlée positive à l’alcool et aux stupéfiants. Vous en avez entendu parler ? Non c’est normal….!!!

Print Friendly, PDF & Email

2 thoughts on “Pourquoi les carabines n’ont-elles pas leur place en rase-campagne et dans le péri-urbain.”

  1. Bonjour
    Vous parlez de calibre 12. Quid du calibre 20 a la distance raisonnable d’environ 20-25m ?
    Est ce que la balle FIER en Cal20 est aussi efficace ?

    1. A quoi peut encore servir un calibre 20 en 2021…????
      A part pour quelques puristes nostalgiques…
      Certains aiment les 4×4 suréquipés, d’autres préfèrent les vieux tacots, chacun son truc….
      Les gouts et les couleurs……..
      Sur des chevreuils elle est tout aussi efficace.
      Au sanglier je ne m’y risquerai pas !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.