La sécurité de notre « dissuasion »* nucléaire n’est : ni Insubmersible, ni Triomphante, ni Téméraire, ni Vigilante, ni Terrible…. ! Rien de tout cela…!

Sécurité de notre « dissuasion »*(1) nucléaire :

« Touché !-Coulé ! ».

Mise à jour de l’article : Tout les blogs spécialisés et autres sites d’informations ont repris la même info du Télégramme de Brest, aucun autre site web que celui que vous consultez ne parle de l’opération Barracuda en 1973 !

C’est un gros pavé dans la marre que jette le « Télégramme de Brest » dans ses deux articles sur les failles de sécurité de l’endroit où sont amarrés les sous-marins nucléaires Français. Le SEAL TEAM SIX a fait la même chose en « détruisant » l’avion présidentiel AIR-FORCE-ONE + les avions d’une base aérienne et en désorganisant tous les secours. Comme quoi les WEST-POINTEURS ne sont pas meilleurs que les nos SAINT-CYRIENS !!!

Je cite: « Dans le ventre de chaque sous-marin sommeillent jusqu’à 960 Hiroshima. »

  • « Ile Longue. Une forteresse pas si secrète ». (Oups ! Page censurée et/ou supprimée)

C’est tellement risible et scandaleux que je ne produit même pas d’extraits, vous devrez tout lire vous-même… !

Enfin du moment qu’on a « un Amiral qui gagne des guerres » le reste n’est surement pas très grave… !

Vous pensez que cette situation est exceptionnelle ? Qu’elle ne s’est jamais produite auparavant ? Pas du tout ! Que nenni ! Braves gens contribuables !

Livre « Oxygène » : Page 133-136 : « Opération BARRACUDA » :

« Les marins n’aiment pas que les nageurs de combat rodent à Brest. Tous ont une très vieille histoire. »

« ……..Cette action s’est déroulée de mai à septembre 1973 ». « Les objectifs étaient hautement stratégiques, les nageurs avaient les dents longues.

Ils ont décidé de piéger simultanément :

  • Le bassin n°10 dans le port de guerre de Brest (celui où sont entreposés les sous-marins atomiques en cale sèche).
  • La zone « X » où sont entreposés toutes les pièces des submersibles
  • Le central de Rosnay, à 300 km au sud de Paris, qui « est »*(2) le centre de transmission pour les « S.M.A » en action.

La mission secrète  donnée aux nageurs de combat par les plus hautes autorités consistait à tester les moyens défensifs de sécurité. »

Le moins que l’on puisse dire c’est que « les plus hautes autorités » n’allaient pas être déçus par le résultat :

« BILAN : EN UNE NUIT ET TROIS OPÉRATIONS SIMULTANÉES :

  • Dans le bassin n° 10  se trouvait un SMA en cale sèche, Les NC déposèrent une charge factice contre la coque du sous-marin. Elle devait percer le blindage et provoquée une voie d’eau… !
  • Dans le même bassin n° 10 une deuxième charge factice devant exploser simultanément à celle posée sur la coque du SMA fut déposée « coté mer ». En explosant, elle devait provoquer une brèche dans la porte et inonder le bassin.
  • Des CAISSES D’EXPLOSIFS factices à effet-dirigé(3), estampillées : « matériel météorologique. Très fragile » furent entreposés à côté d’installations sensibles. Ils devaient faire explosés toutes les machines outils, pièces, point de stockage et une centrale électrique autonome ».

A Rosnay, les nageurs furent encore plus malins. Ils ont trouvés comment pénétrer et ressortir du centre hyper-protégé sans être vus par une veille permanente… ! ….ils ont posés des mini-charges aux endroits les plus stratégiques notamment prés des antennes à portée intercontinentales…!».

Tout le monde rentra tranquillement chez soi sans avoir été repérés. C’est le lendemain matin que le réveil dû être douloureux pour certains !

Dormez tranquille chers contribuables, cette dissuasion* ne nous coute CHAQUE ANNÉE (!!!) « QUE » selon les uns : 3.4 milliards d’€uros, 16 milliards d’€uros selon Michel Rocard ! Source : LE FIGARO.FR.

*(1) : « dissuasion » : Il n’y a que trois sortes d’individus qui croient à la dissuasion-nucléaire : Les politiques, le pékin de base et les simples d’esprit ! Il me faut très exactement moins de 30 secondes pour abattre l’argumentation « dissuasion » et un peu moins de 30 mots ! C’est dire l’efficacité !

*(2) : « était à Rosnay » : Il est toujours au sud de Paris mais très au Sud-Ouest (Vill……). Il n’est pas nécessaire d’en dire plus….!

*(3) : « CAISSES D’EXPLOSIFS factices à effet-dirigé » : Pour les béotiens, je précise que « l’effet-dirigé » n’est pas une note caustique mettant en cause notre Très+Haut+Commandement…!

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.