On achète 90 000 Armes Individuelles pour remplacer le FAMAS mais on conserve le 5.56 !

 Premier sujet qui m’a bien énervé :

Cette info du blog : « Ligne de défense«  : « 90 000 Armes Individuelles Futures pour remplacer le FAMAS ». L’Avis n°14-70321 a été publié au BOAMP le 14/05/2014. Il porte sur l’acquisition d’environ 90 000 armes individuelles futures destinées à remplacer les FAMAS en service. Ce marché couvre les besoins émis par les 3 armées, précise l’appel d’offres ».

On change d’arme mais on garde un calibre désuet : le 5.56. On s’obstine à garder la roue au détriment de la chenille, on n’a pas gagné UNE SEULE GUERRE de façon autonome depuis Napoléon, par contre on a fait tuer des millions de Français par incompétence.

  Tout a déjà été dit sur le 7.62 :

Le nouveau fusil d’assaut Chinois (CS/LR14) est en…  7.62 x 51 mm

  • Géostratégie.eu : Les Vietnamiens troquent leur AK47 Russes contre des GALIL Israéliens mais restent en 7.62 !
  • Le Vietnam va fabriquer sous licence le GALIL Israélien en 7.62. Il est le deuxiéme pays avec la Finlande a abandonner le 5.56.
  • Les soldats Turcs ne sont pas content du 5.56 et continuent d’utiliser le 7.62…! «   Apparently Turkish soldiers, who were used to their 7.62mm battle rifles, disliked the range and stopping power of the 5.56mm cartridge ».
    Apparently Turkish soldiers, who were used to their 7.62mm battle rifles, disliked the range and stopping power of the 5.56mm cartridge. – See more at: http://www.thefirearmblog.com/blog/2014/05/12/turkish-mkek-mehmecik-mpt-76-national-rifle/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+TheFirearmBlog+%28The+Firearm+Blog%29#sthash.2OX5fsec.dpuf
    Apparently Turkish soldiers, who were used to their 7.62mm battle rifles, disliked the range and stopping power of the 5.56mm cartridge. – See more at: http://www.thefirearmblog.com/blog/2014/05/12/turkish-mkek-mehmecik-mpt-76-national-rifle/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+TheFirearmBlog+%28The+Firearm+Blog%29#sthash.2OX5fsec.dpuf
    Apparently Turkish soldiers, who were used to their 7.62mm battle rifles, disliked the range and stopping power of the 5.56mm cartridge. – See more at: http://www.thefirearmblog.com/blog/2014/05/12/turkish-mkek-mehmecik-mpt-76-national-rifle/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+TheFirearmBlog+%28The+Firearm+Blog%29#sthash.2OX5fsec.dpuf

Ayons toujours à l’esprit cette fulgurance du généralissime en chef de l’infanterie Française en 1910 devant l’Assemblée Nationale, parlant de la mitrailleuse :  « Ne vous méprenez pas, cette arme ne changera absolument rien ». Son homologue US, Haigs ne valait pas mieux : « La mitrailleuse est une arme grossièrement surestimée ». Il est par ailleurs vrai qu’elle a tué des millions de Français et aucun général ! CQFD !

Deuxième sujet qui m’a bien énervé, cette vidéo :

                                                                   
Coût de la vraie-fausse dissuasion nucléaire : de 3.4 à 16 milliards d’€uros PAR AN (!!!) selon Michel Rocard ! Source : LE FIGARO.FR pour une dissuasion nucléaire totalement INUTILE depuis les années 50 et la miniaturisation du pétard…!

Dans la série l’État-Major découvre le fil à couper le beurre, voici ce que déclare l’intervenant : « C’est un missile de conception très originale, c’est un missile qui est propulsé par un statoréacteur« . Vous entendez comme moi : « très original » & « statoréacteur ». Outre le fait que les Allemands s’ils avaient eu quelques mois de plus en 1945 (59 ans quand même !) l’auraient produit en série, il faut savoir que ce mode de propulsion « très original » pour 2014 existe (sur le papier) depuis……..107 ans !!! « L’origine du statoréacteur remonte pratiquement aux débuts de l’aviation avec les articles du français René Lorin qui décrivit à partir de 1907, notamment dans la revue « l’Aérophile », le principe d’un moteur à réaction sans hélice ni pièces en mouvement ». Défense de rire ! Mis au point par des Français faute de crédit en 1949 ! Je cite : « Ce visionnaire ne put cependant pas tester son idée faute de moyen d’essai permettant d’acquérir une vitesse suffisante pour démarrer un statoréacteur ». Il faut dire que le généralissime déclarait au sujet des avions : « Les avions sont des jouets intéressants, mais sans valeur militaire ». Maréchal Ferdinand FOCH, professeur de stratégie militaire et commandant de l’École supérieure de guerre (1911) Saint-Cyr. Cette formule lapidaire de Churchill envers Joffre : « Une sous estimation hideuse et démesurée (……………) marque la pensée du général Joffre et de ses officiers ».

Voici le premier avion Français à statoréacteur, 1949. Extrait du site : lesmoteursdavion.lescigales.org

Hommage à Jean Sarrail, un des deux premiers pilotes du premier statoréacteur Français.

Troisième sujet qui m’a bien énervé, cette vidéo :

Qu’est ce qui a bien pu m’énerver dans cette vidéo promotionnelle consacrée je cite, aux : « nouvelles technologies au combat ».

J’ai regardé la définition de« nouvelles » pour voir s’il n’y avait pas une erreur de traduction entre LA Divine Parole de nos Grands-Chefs et le BON-PEUPLE ou le « cochon de payeur » selon le camp où l’on se situe. Définition de « nouvelle » : Du latin novellus (« récent, qui vient d’apparaître« ). Vous lisez comme moi !

De quoi nous parle t-on dans cette vidéo :

On nous montre l’appui aérien réalisé au profit d’une unité au Mali. On voit bien les impacts de tir d’un TIGRE et non pas d’un avion comme la vidéo le laisse supposer.

mali-2.JPG

Ce que la vidéo en question ne dit pas c’est que (sauf erreur il s’agit de la Légion) lorsque les Légionnaires montent à l’assaut, les types à l’intérieur de la grotte sont encore parfaitement en état de riposter et qu’ils tuent un soldat Français. On est en droit de s’étonner que comme à UZBEEN, il n’est jamais fait usage de fumigène pour protéger les soldats dans les derniers mètres ou comme à UZBEEN, protéger leur retraite…!!! La fumée ne fait pas encore partie des « nouvelles technologie de combat« ….!

fumi.jpg

Pot à fumigène 1939. Allemand bien évidemment ! A quoi pourrait bien servir un tel truc à un Français…? Non mais franchement !

wehrmachts.kisten.free.fr

fumi-pot.jpg

L’enfumage par contre n’en parlons pas ! On est leader mondial !

******************

Magnifique la photo ci-dessous qui consiste à illustrer je cite: « ….La gestion en temps réel c’est fusionner l’ensemble des informations, c’est analyser pour intervenir au plus vite ».

Sauf qu’à l’heure des ultra-hautes-définitions en temps réel, les Français en sont encore à l’interprétation d’images sous forme de négatifs. Je vous laisse imaginer la « rapidité de réaction« :

Ramener les films

Les développer, sécher, etc

Interpréter au compte-fil et discuter de l’interprétation…

fusionner.JPG

Ah c’était le bon temps quand je développais les films à Hyères. On a été les premiers -aprés le pilote- à voir le fameux porte-avions KIEV, rebaptisé porte-hélicoptéres pour pouvoir passer « légalement » le détroit des Dardannelles.

Citations extraites de la vidéo : « Les nouvelles technologies au combat » :

  • « En dix ans le temps d’attente entre un appui aérien et l’attaque a été divisé par 4 ».

TSAHAL a commencé à utiliser ses drones relier à l’artillerie il y a plus de… 30 ans ! 1982 : invasion du Liban.

  • « Vous vous rendez compte qu’il y a une vingtaine d’années, un fantassin qui avait besoin d’un appui aérien prenait sa radio, si quelqu’un le captait tant mieux ».
Mince alors ! Les nageurs de combat (NC) Français furent les premiers à avoir l’idée d’installer des GPS pour voiliers sur un véhicule qui nomadisaient dans le désert et faisaient du « Search and destroy » dans les années 70 au Tchad. L’ennemi ne comprenait pas comment il pouvait être repéré aussi facilement !
En 1982… Les SAS pour la reddition des Argentins aux Malouines, discutaient directement par téléphone satellite avec Margaret Thatcher. Au grand dam de l’État Major…! 😉
  • « En Afgahnistan, quelques minutes aprés avoir demandé un appui-feu, les fantassins avaient un avion au dessus de la tête qui délivrait cet appui-feu ».

Dans la vraie-vie ça ne se passe pas exactement comme ça !

Lors de l’embuscade d’UZBEEN, les Français ont été trahis par un sous-armement chronique et par des Italiens qui avaient acheté la paix sans en informer les Français !

Et comme ils avaient déjà commencer à le faire en Somalie en…. 1993. 1993-2008 = 15 ans ! Ah ben oui faut bien tout ce temps pour que l’information remonte à nos étoilés. Entre 1993 et 2008 on ne disposait pas encore des « nouvelles technologies de l’information ».

Les Français à UZBEEN étaient non-seulement sous-armés mais ils ne possédaient même pas de fumigènes pour couvrir leur retraite NI MÊME POUR MARQUER LEUR POSITION afin de lancer une procédure « BROKEN ARROW » ou tout au moins matérialiser physiquement leurs positions. Le minimum pour faire un appui-feu !

Bizarre que les journalistes officiels et agréés « Défense » n’ont  jamais fait état de ces faits.

Ce qui eut pour conséquence que l’avion venu délivrer l’appui-feu a fait demi tour, INCAPABLE D’IDENTIFIER LES POSITIONS AMIES DES POSITIONS ENNEMIES ! Ouais je sais….! Ça change du discours officiel !

Extrait du livre : « Appui-feu en Afghanistan« . : On y retrouve la fameuse procédure : « Broken Arrow » = « Flèche brisée ».

appui feu afghanistan

En rugby et dans le Sud-Ouest, on a une expression plus imagée pour signifier que l’on vit un emmerdement  maximum, on dit :  « Le cochon est dans le maïs !!! » ou « La cabane est tombée sur le chien ». C’est plus poétique, moins guerrier forcément ! Mais nous autres Français sommes de grands romantiques, surtout avec la vie des autres…

En langage OTANISÉ, cela signifie que les positions amies sont sur le point d’être submergées et qu’il faut lâcher les bombes ou straffer à quelques dizaines de mètres des premières positions : « passe-canon de 20 mm à 25 métres de la position amie ». Depuis un avion volant à + de 300 km/h. C’est quitte ou double !

« Broken Arrow » « flèche brisée » apparaît pour la première fois dans le livre de Dominique LAPIERRE et Larry COLLINS : « Le cinquième cavalier », un livre que je vous mets au défi de poser quand vous aurez commencé à le lire ! C’était à l’époque (années 70) un code utilisé par le Secret Service pour signifier un emmerdement maximum, mettant en péril le pays : attentat envers le Président, détournement d’une ogive nucléaire, terrorisme nucléaire, etc… Dans ce livre est dévoilé pour la première fois la procédure Présidentielle d’urgence, qui permet au Président (en 1980) depuis son abri sous la Maison-Blanche, d’interrompre toutes les émissions de télé et de passer en direct en composant simplement le « 0 » sur un téléphone dédié.

L’expression « BROKEN ARROW » a été étendue à une demande d’appui-feu directement sur sa propre position quand les troupes amies sont sur le point d’être submergées par l’ennemi. Toutes les munitions aériennes, terrestres, etc sont tirées jusqu’à pratiquement toucher les positions amies. Il n’y a plus de marge de sécurité !

En Indochine, à une époque où les acronymes Otanisés et Anglo-Saxons n’existaient pas, le poste isolé qui demandait de l’aide disait tout simplement : « Tirez sur nous ! » « Tirez sur nous ! ».

Vu l’épisode relaté dans le livre : « Appui-feu en Afghanistan » il va falloir passer des bonnes-paroles aux actes et entraîner nos pilotes de MIRAGE à faire du « BROKEN ARROW » de jour comme de….nuit !!!

Page 268 : « ….Je bénéficiais alors de l’appui de deux Mirages, les plates-formes que j’appréciais le moins ! Les pilotes Français n’étaient pas familiers de la zone, aussi je les briefais avant de leur demander :

-Roger Three Two, je veux une bombe de 225 kilos larguées sur cette équipe RPG au nord de Golf Bravo Nine One. Positions amies les plus proches à un-deux-cinq mètres (NDR 125 mètres).

Négatif répondit le pilote. La distance est trop faible et je ne peux pas larguer la bombe.

-Bon Dieu, aboyais-je. Vous avez une trajectoire nord-sud, ce qui épargnera l’effet de souffle aux forces amies.

Négatif. Je n’ai jamais largué de bombe à une distance aussi faible d’une position amie et nous sommes en pleine nuit.

Le manège dure six minutes ! Pour se terminer par : « Indicatif Rage vous ne m’êtes d’aucune utilité. Je vais demander à ce que vous soyez remplacés ». Les Mirages furent remplacés par deux F-16 Néerlandais…. Un commentaire ?!

Voilà comment ça se passe dans la VRAIE-VIE !

La procédure « BROKEN ARROW » en vidéo :

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.