Sanglier : Le fusil idéal, la carabine idéale, l’express idéal.

Article relu et mis à jour en Juin 2016.
L’un et l’autre n’existe évidemment pas !!! Les chefs produits ne connaissent rien aux chasseurs et à leurs desiderata !!!

1° principe général qui devrait s’appliquer à toutes les armes :

Trou d’évent : Le trou d’évent devrait être obligatoire sur toutes les armes de chasse. Cela consiste à pratiquer un trou dans la chambre de combustion au niveau de la douille. Si la douille vient à se fendre au moment de l’inflammation de la poudre, la pression ne s’exerçant plus sur le projectile en lui même, les gaz brûlés s’échappent brutalement et comprime la chambre qui sous la pression explose. Explose ou laisse fuser les gaz de combustion par le trou pratiqué (l’évent).

event.JPG

Voici le communiqué de RUGER au sujet de ses carabines en 22 magnum et 17 HMR : « Pourquoi nous rappelons ces carabines :  Nous avons déterminé que les carabines Ruger américaines à percussion annulaire, chambrées en 0,22 WMRF (Magnum) et 0,17 HMR fabriquées entre le 17 Novembre 2013 et 8 Janvier, 2014 ont été fabriqués sans un trou d’évent. « Ce trou apparaît juste en dessous et derrière le numéro de série sur le côté gauche du récepteur. Le trou n’a aucune fonction pendant le fonctionnement normal de l’arme, mais il est une caractéristique de sécurité et peut aider à évacuer les gaz en cas de rupture d’une cartouche ou une obstruction du canon. Nous rappelons toutes ces carabines pour pouvoir y ajouter ce trou d’évent ».

ruger.JPG************************************

Fusil et semi-auto en calibre 12. 

Bois : Je choisirai une crosse en lamellé collé, MATE et surtout pas brillante ! La technique est tellement bien maîtrisée qu’elle autorise n’importe quelle couleur, n’importe quel dessin. Mat pas brillant. Chez BENELLI ils ont commencés à intégrer cette exigence, mais ils n’ont pas pu s’empêcher de proposer un semi-mat au lieu du vrai « mat militaire ».

Photo : SAUER 92 ALASKA. Juste pour montrer le lamellé collé. 

lamelle.jpg

Photo : REMINGTON

Une arme avec un bois lamellé collé de couleur vert ou camouflage serait vraiment magnifique. L’avantage du lamellé collé c’est qu’il est INDESTRUCTIBLE, il peut servir de manche de pioche !!

Crosse : KAISER GRIFF (poignée pistolet) : Le meilleur confort pour la meilleure efficacité ou crosse à trou de pouce.

poignee kaiser

…..la crosse à trou de pouce.

DSCF2057.JPG

Version synthétique : Proposer l’équivalent du COMFORTECH de BENELLI. Introduction d’une cartouche de gaz lourd dans la crosse, surtout pour les magnum et super-magnum.

Système KICKSTOP de BLASER

Blaser-kickstop.jpg

Système anti-recul (recoil compensation) de BLACKHAWK. Réduit le recul jusqu’à 85 %.

blackhawk-anti-recul.jpg

Fixation de lunette : rail PICATINNY = indestructible !! Encoches à numéroter, facilite le remontage et/ou le changement d’optique.

picatinny.jpg

Canon et boîtier de culasse : phosphatés noir. Donc mat ! Du mat militaire ! Pas un putain… de mat brillant !

phospha-2.jpg

Hausse et guidon : de type GHOST RING. La photo ci-dessous est issue de chez BENELLI, c’est le top en matière de tir instinctif pour un piqueur ou quelqu’un qui ne veut pas utiliser de lunette.

glo-125.1202079196ghost

Détente : mono-détente directe, sans bossette. Poids réglable entre 2 kg et 1.3.

Éjection des cartouches : éjecteur automatique et sélectif.

Sécurité : Alors là…. !!! Il faut vraiment innover et compléter l’antique sécurité à poussoir. Il faut la remplacer par une sécurité de type GLOCK, c’est à dire un ergot sur la détente qui « s’efface » devant le marteau quand on presse la détente.

glock-2.jpg

Grenadière : Poser à 10-15cm de la bouche du canon et sur ce dernier, pas dans le bois !

grenadier.jpg

Photo : SAGITAIRE TRAQUEUR ONE de VERNEY CARRON

Canon : Longueur 63-65 cm. Pour pouvoir tirer des mini-magnum. Ne pas se braquer sur le 65, 61 c’est un mal nécessaire, il parait que les poudres ont fait des progrès de ce côté là. Canon rayé obligatoirement au pas de rayures de 711 mm (28 pouces). Le pas de rayures de 889 mm ne permet pas de stabiliser correctement les balles sous-calibrés Américaines, type WINCHESTER ÉLITE.

Calibre : 76 mm. Qui peut le plus peut le moins. Carcasse plus « solide » qu’un 70 mm. Plage de sécurité plus importante notamment pour tirer les mini-magnum. 

Poids de l’arme : 3-4 kg.

Carabine à verrou, semi-auto, pompe

Canon : 63-65 cm. Ne pas se braquer sur le 65. 61 c’est un mal nécessaire, il parait que les poudres ont fait des progrès de ce côté là.

Chargeur :  Magasin fixe : 4+1 ou 5+1. Le magasin fixe est moins fragile qu’un chargeur amovible.

Option version luxe : Carabine : canon torsadé.

Poids : 3 kg minimum.

Crosse :  Crosse à trou de pouce.  Pourquoi une crosse à trou de pouce ?

Parce que c’est une crosse très sûre et très confortable. La main épouse parfaitement l’arme. En battue, c’est une crosse très facile à tenir, pas fatigante du tout, elle ne casse pas le poignet comme les crosses rectilignes. Elle convient parfaitement à la position de tir debout. Elle permet de mieux encaisser le recul. Vous avez là, la meilleure crosse qui n’est jamais existé.

CROSSE A TROU COM 3Photo BLASER R 93.

R93

Calibre : 9 mm. Il faut que les chasseurs migrent du 300 (7 mm) vers le 9.3, voire le 9.5 (375 HH).

EXPRESS

J’appliquerai les normes de HEYM, tant pis pour le prix ! Un express précis à 100 mètres sera toujours cher, il ne doit pas exister des sous-express qui groupe dans une assiette à soupe ! C’est inadmissible !

heym

Détente : mono-détente directe, sans bossette. STETCHER à la Française en poussant la queue de la détente vers l’avant. Poids de détente réglable.

Bois : Bois précieux ou lamellé collé, MAT et surtout pas brillante. La technique est tellement bien maîtrisée qu’elle autorise n’importe quelle couleur, n’importe quel dessin.

Crosse : KAISER GRIFF (poignée pistolet) ou crosse à trou de pouce. Le meilleur confort pour la meilleure efficacité. Cartouche de gaz lourd dans la crosse.

Fixation de lunette : Montage à crochet ou montage pivotant.

Canon : phosphatés noir. Donc mat ! Longueur 63-65 cm.

Calibre : 30.06, 375 HH, etc…

Détente : mono-détente directe, sans bossette. Poids de détente réglable.

Éjection : éjecteur automatique et sélectif.

Sécurité : il faut une une sécurité de type GLOCK, c’est à dire un ergot sur la détente qui « s’efface » devant le marteau quand on presse la détente.

Grenadière : Posée sur le canon par un collier en demi-lune, pas dans le bois !

http://www.chasseurdesanglier.com/wp-content/uploads/2013/09/cz-mousqueton-copie-1.jpg

Print Friendly, PDF & Email

Sur le même thème :

2 réflexions au sujet de « Sanglier : Le fusil idéal, la carabine idéale, l’express idéal. »

  1. Décidément vous n’aimez pas le brillant !!!
    Partez du principe qu’il y a des gens qui aiment cela !!!
    Quant au calibre 300 j’ai prélevé près de 700 animaux avec celui ci ( cerfs ,sangliers ,chevreuils et multitudes d’antilopes africaines….)

    1. La plupart des armes y compris celles des militaires sont élaborées par des ingénieurs qui n’ont aucune connaissance de la chasse et encore moins du tir. Ils font « brillant » parce qu’ils veulent faire joli. Moi je prône l’efficacité ! Je n’ai rien contre le calibre 300, il faut juste l’utiliser avec les bonnes cartouches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *