« Formation sécurité chasse » décennale et obligatoire.

la-depeche-article-chasse-securite.JPG

La formation décennale obligatoire à la sécurité à la chasse a été instaurée par la loi du 24 juillet 2020 et par l’arrêté du 5 octobre 2020. Tous les chasseurs souhaitant valider leurs permis doivent suivre cette formation décennale à la sécurité à la chasse tous les 10 ans.

Concrètement, vous devez avoir passé cette formation AVANT le 31 décembre 2029. Elle est valable 10 ans. Si vous effectuez le stage « chef de battue », vous pouvez également passer ou repasser cette formation sécurité qui repart pour 10 ans. A partir de 2030, vous ne pourrez plus valider votre permis si vous n’avez pas effectué cette formation sécurité.

Je viens de passer cette formation sécurité et celui qui la résume le mieux c’est FELIEW CHASSE sur YOUTUBE : Il répond à toutes vos questions.

Mon avis personnel après avoir suivi cette formation

L’information et donc la formation diffusée est très bien faite. Il y avait 60 personnes dans la salle, dans un milieu TRÈS, TRÈS rural, 59 hommes, dont une grande partie ayant plus de 60 ans et une femme.

J’ai tout de suite noté le grand silence qui a accompagné la diffusion des images, même lors des interruptions de modules. Pas un mot ! Les reconstitutions d’accidents sont très bien imagées. Les photos d’accidents sont suffisamment effroyables pour prendre conscience que ça n’arrive pas qu’aux autres…..

En tant que tireur sportif depuis 43 ans, mon sentiment est que pour la plupart des chasseurs et notamment des anciens ET A FORTIORI dans les campagnes, c’est la premiére fois  Qu’un « professionnel » leur fait prendre conscience non pas de la sécurité mais DES CONSÉQUENCES d’une erreur « banale » de sécurité. Le propos : « …..il risque plus que moi…. » doit être remisé dans les oubliettes !!!

Je vous recommande FORTEMENT la formation EN PRÉSENTIEL et non pas à distance, c’est moins long et plus agréable. Rapprochez-vous de votre président de société de chasse, il vous inscrira sur les listes.

Mes bémols concernant cette formation et la formation au permis de chasse en général sont toujours les mêmes : Nos fonctionnaires Franco-Français veulent réinventer les règles du tir et de la tenue d’une arme telle qu’elle est adoptée dans le monde entier.

Il faudrait que ces pseudos-rebelles comprennent que la tenue d’une arme qu’elle le soit par un militaire, un policier ou un chasseur ne doit s’opérer qu’à travers des règles communes au monde entier. Les Français n’ont pas à déroger à cette règle.

  • Deux aberrations sur la photo ci-dessus qui à mon avis sont contraires aux règles de sécurité :
  • « Canons dirigés vers le haut« . Je n’ai jamais vu une telle consigne en matière de tir sportif, police ou militaire !!!
  • La chasse ne peut pas déroger à ces règles même pour les fonctionnaires Franco-Français qui réinventent les règles du jeu au gré de leurs fantasmes. Un truc très français d’ailleurs ! En Allemagne c’est exactement le contraire ! Mais bon…. Peut-être que nous allons donner des leçons aux Allemands…
  • « Doigt en dehors de la queue de détente ». AH BON !!!! ME…..Vous venez de réinventer l’eau tiède les gars !!! Ça ne serait pas plutôt : « index sur le pontet ».
  • Personnellement, j’aurai ajouté : « Évitez de vous gratter la tête avec le bout du canon »…

Extrait de l’article : Doigt sur le pontet » : Une obligation jurisprudentielle ! ». Dans ses attendus La Cour d’Appel d’Angers a jugé que : « ….si Henri B avait respecté la règle de prudence incontestable selon laquelle, en dehors de toute action de tir, le ou les doigts doivent reposer sur le pontet, le coup de feu ne serait parti ».

CQFD : Les juges connaissent mieux les règles de tir que les responsables nationaux du permis de chasse : « ….respecté la règle de prudence incontestable« ….

Définition du pontet : « Le pontet est, sur une arme à feu, la boucle de métal qui protège la queue de détente ».

J’ai vu un militaire se faire sanctionner de 2 points par ce qu’il avait son doigt sur le pontet et ce, comme tout tireur digne de ce nom. Encore une spécificité Française unique au monde et qui va à l’encontre de toutes les règles de sécurité. Exiger de maintenir la main fermée sur la crosse, l’index replié n’est absolument pas naturel.

Exiger de quelqu’un qu’il « fasse semblant pour l’examen » c’est le laisser se débrouiller tout seul sur le terrain avec un index qui se promène librement et lorsque le chasseur-tireur se crispe nerveusement, l’index vient heurter la queue de détente au lieu de se contracter sur le pontet.

Les conséquences ?? Le chasseur attrape son arme par les détentes (!) comme plusieurs accidents de chasse l’ont révélé !

Des preuves… ? :

  1. « Il avait déposé son fusil contre un arbre. Lorsqu’il l’a repris, le coup est parti. Le chasseur est mort. » 
  2. « Un chasseur qui marchait lâche son fusil, le récupère, le coup part… dans le visage d’un autre chasseur. »
  3.  «  Un chasseur se tire dans le pied en fermant son fusil ». 
  4. « Un chasseur se tire dans la jambe, grièvement blessé au mollet. » 
  5.  « Lors d’une chasse au chevreuil, un chasseur se tire dans le mollet ». 

On se doit de garder le doigt sur le pontet (ou la carcasse !) tant que les organes de visée ne sont pas sur la cible, c’est la seule phrase à inculquer.

https://www.chasseurdesanglier.com/wp-content/uploads/2012/08/detail-detente.jpg

Le doigt sur la détente, la position classique du néophyte. La plupart des accidents de chasse, notamment les auto-mutilations viennent de ce geste.

Cet article publié en…. 2012 :

« Doigt sur le pontet » : Une obligation jurisprudentielle !

J’ai entendu durant cette formation que la bretelle était responsable d’un certain nombres d’accidents… j’avais déjà écrit en 2011 sur le sujet :

Législation névrotique : Un gilet jaune obligatoire pour les randonneurs ?

Comment peut-on écrire des ÂNERIES PAREILLES ! Ce n’est pas la bretelle qui déclenche le tir que je sache ! Ce qui déclenche le tir c’est l’utilisateur de l’arme lorsque l’arme glisse de l’épaule, essaye de la rattraper n’importe comment et donc par la détente. Les chasseurs ne prennent pas suffisamment de temps pour connaitre leurs armes.

Il faut se déplacer en ayant toujours en tête que chargée ou pas chargée on ne se déplace pas avec une arme comme on se balade avec une canne à pêche !!!

Idem quand cette formation dit que l’arme est tombée et que le coup est parti. C’EST FAUX ! Vous pouvez taper sur une crosse avec un marteau, le coup de partira pas ! Ce qui déclenche le tir, c’est le gars qui rattrape l’arme par la crosse et le plus souvent en mettant le doigt sur la détente… La bretelle n’a rien à voir là dedans.

Autre aberration malheureusement diffusée par les TOUS les médias de chasse qui ne connaissent rien au tir :

Cette histoire « d’avance » c’est le truc le plus stupide qui m’est été jamais permis de voir ! Qui a inventé un truc aussi bête ????? Le pire c’est que toutes les revues de chasse reprennent ces âneries !!!

Non il n’y a pas « d’avance » à prendre quand on tire, il faut juste lire cet article qui explique tout !!!

Devancer le tir ou “tirer le bras” ? Stand de tir : « Tirer le bras » et « Annoncer la balle ».

Je chasse depuis 1999 et je dois dire que quand je suis arrivé à la chasse, venant du tir, JE FAISAIS DES LOOPINGS DE PEUR !!! Je dois dire que les choses se sont beaucoup améliorées, énormément améliorées même. Mais les erreurs d’identifications restent IMPARDONNABLES. Il va falloir travailler là-dessus.

Un exemple dans cet article :

Mais pourquoi a-t-il tiré sur un ours ?

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.