2017 : L’US ARMY lance une compétition pour une arme d’infanterie en… 7.62 !

Pendant que nous autres Français continuons à pérorer avec nos « blindés » à roues, nos VAB (Véhicule à l’Avant Blindé) (pour un chef militaire franco-Français, l’ennemi étant toujours « un gentleman » il n’attaque que de front…)  « transpercés de part en part » (ah ben oui que voulez-vous il n’était blindé que de l’avant) en Afghanistan, nos hélicoptères GAZELLE et même TIGRE !!!! qui ne résistent pas à une balle de Kalachnikov et (GAZELLE) « dont la porte est soufflée quand elle tire une roquette » et notre non moins fameux 5.56, pendant que tout le reste du monde passe au 7.62, compte tenu des RETEX de terrain dès….. 2001 en Afghanistan. Et tout cela que je sache n’est pas de la responsabilité d’un pouvoir politique qu’il soit de gauche ou de droite mais bien des choix d’un quarteron d’officiers généraux tous sortis d’un seul et même moule et qui ont perdu toutes les guerres depuis Napoléon.

Le général Vo Nguyên Giap (« général autodidacte » comme il se plaisait à le dire lui même)  (qui n’avait pas fait d’école de guerre) a vaincu à la fois l’armée Française et l’armée Américaine. Il avait une licence en droit et en histoire. Hồ Chí Minh était Docteur en lettres… 😉

Pour avoir une idée de l’étendu du désastre idéologique des choix de nos glorieux généraux en terme d’équipements, lisez ceci entre-autre :

« La confiance ça se mérite », cette phrase adressée  à un politique, je l’aurais fait gravée -à l’attention de notre Très+Haut+État-major- sur la tombe des militaires qui sont morts dans des véhicules « blindés » qui avaient deux ou trois fois l’âge de leurs passagers, des opérateurs 12.7 dans leurs VAB dont le torse dépassait et qui se faisaient tuer comme à la foire. J’en passe et des meilleures…!  Elle est où la responsabilité des politiques là…???

2009 en Afghanistan, nos brillants stratèges militaires du Très+Haut+État-major ont constaté à leur -très- grand étonnement qu’un tireur dont le haut du buste et la tête dépassant de son « blindé léger » peut se faire tirer comme un lapin. Il faut bien 5 ans « d’école « de guerre » et quelques morts pour comprendre ça ! Rassurez-vous aucun officier général ou supérieur ne figure dans la liste… Elle est où la responsabilité des politiques là…???

Pour mieux comprendre rien ne vaut des images.

Années 70, on livre le VAB. Le tireur est exposé de la poitrine à la tête sur 360°.

 

Années 70. Le tireur est exposé de la poitrine à la tête sur 360°. On découvre que camouflé c’est mieux :

Années 90 . Le tireur est toujours exposé de la poitrine à la tête mais comme il y a déjà eu de -vrais- morts on « améliore » la protection :

Version lance-grenade. Tireur toujours exposé aux « quatre vents« . Notez qu’en BOSNIE, un VAB Espagnol à roues a été immobilisé (pneus déchiquetés) par des tirs de sniper en 12.7. Mais bon il était Espagnol, à nous Français ça ne pourrait pas arriver…! 

Années 2000. Ça y est ! Miracle ! Après « x » -vrais- morts en Afghanistan on s’aperçoit que le tireur est aussi exposé qu’une cible statique.

D’où cette réflexion FULGURANTE* : « Mais pourquoi ne pas mettre le tireur à l’intérieur et téléopéré la mitrailleuse ». *Si vous n’avez pas fait « BAC +5 École-de-guerre » vous ne pouvez pas comprendre…! Elle est où la responsabilité des politiques là…???

Donc en 2017, avec « seulement » 16 ans de retard, l’US ARMY ouvre la compétition pour choisir une nouvelle arme d’infanterie en… devinez…. 7.62 !

Source de l’article : MILITARY.COM.

Ceci est une traduction automatique de GOOGLE, que je retravaille manuellement.

« L’US ARMY a ouvert une compétition pour un nouveau Fusil de combat de service « interim » (dans le texte) de 7,62 mm pour armer les unités d’infanterie avec une arme suffisamment puissante pour pénétrer les protections ennemies.

Par « intérim » il faut vraisemblablement entendre « intermédiaire« , c’est à dire une arme qui ne sera pas généralisée à tous les soldats mais à certains au sein d’un groupe de combat.

« L’US ARMY a identifié  une lacune (NDR : en 2017 ! défense de rire…) potentielle dans la capacité des forces terrestres et de l’infanterie à pénétrer les gilets pare-balles en utilisant des munitions existantes. Pour répondre à ce besoin opérationnel, l’Armée de terre cherche une arme de service de combat intérimaire (ICSR) capable de vaincre les menaces émergentes ». ……….La production sera de 50.000 armes maximum ». …..« L’objectif ultime du programme est d’acquérir un ICSR de 7,62 mm qui augmentera la létalité des soldats ».

« L’armée a adopté le concept EBR (Enhanced Battle Rifle) utilisé pour la première fois en 2004 par les NAVY SEALS, en réponse au besoin croissant d’équipes d’infanterie opérant en Afghanistan pour engager des combattants ennemis à des distances plus longues ».

Les « Specials Forces » Américaines ont toujours eu un temps d’avance sur les autres unités de part leurs spécificités. Donc dès 2001 le problème du 5.56 a été soulevé : L’ennemi vous engage au-delà de la portée de vos armes sans craindre grand-chose. Il a fallu trois ans pour équiper les NAVY SEALS en 7.62, 16 ans pour produire 50.000 carabines dans ce calibre, il faudra bien un siècle de plus pour que les Français le généralisent…!

En fait c’est un aveu d’échecs et d’incompétences qui ne veut pas dire son nom ! En fait les gros crétins de l’US ARMY ne veulent pas reconnaitre que le problème soulevé dés 2001 c’est la portée efficace du 5.56. Pour ne pas passer plus pour des ânes qu’ils ne le sont déjà, ils invoquent un soi-disant manque de pénétration des gilets pare-balles ennemis. C’est vrai que le gilet pare-balles en Afghanistan ça court partout ! Comme dit un célèbre humoriste : « Les …….. ça osent tout c’est même à ça qu’on les reconnait ».

Je prends le pari AUJOURD’HUI que d’ici à 4 ans maximum, « après avoir mis à l’épreuve » les 50.000 carabines en 7.62, les généraux de l’US ARMY vont s’exclamer redécouvrir l’eau chaude : « On a découvert que le 7.62 est plus efficace que le 5.56 et donc le nouveau fusil d’assaut standard de l’US ARMY sera en 7.62 ».

Print Friendly, PDF & Email

Sur le même thème :

9 réflexions au sujet de « 2017 : L’US ARMY lance une compétition pour une arme d’infanterie en… 7.62 ! »

  1. HK a essayé les munitions sans étui sur le G 11 dans les années 70/80 mais ils n’ont jamais réussi à régler les problèmes d’auto inflammation dès que le canon chauffe un peu.

  2. Le 5.56 c’est bien joli, mais même à 1000 m/s, ça reste un 22. Ancien tireur d’élite des chasseurs alpins, et chasseur rechargeur, j’avais toujours regardé ce calibre « de guerre » avec méfiance, notamment vu le poids de sa balle….encore une belle erreur de nos experts hauts gradés hauts payés…Je pense qu’effectivement, une bonne solution serait un calibre intermédiaire, (l’homme reste quand même un gibier fragile), genre 6,5 ou 6,2 avec balle de 8 à 11grs boat tail à 900m/s (précision et portée) et étui léger en alu voire sans étui du tout avec amorce ,poudre et balle noyés dans de la colle, comme expérimenté en 1980…Le poids est l’ami et l’ennemi sur le terrain.

    1. Effectivement ça reste un 22long rifle, ce que je dis partout dans mes articles !

      Le « sans étui » ça s’appelle des « munitions télescopées«  et cela devrait déjà avoir été expérimenté sur le terrain depuis longtemps !

    1. Comme c’était le cas avant que la bureaucratie et l’intendance ne prenne le pas sur l’opérationnel !

  3. Le 7,62, si on entend bien par là 7,62*51 (ce qui n’est pas forcément prouvé vu ce que j’ai pu lire par ailleurs) n’est pas forcément une bonne solution non plus. Trop puissant, même avec des armes modernes et bien conçues, il est par exemple quasiment inutilisable en rafale. De plus, les chargeurs de plus de 20 coups le rendent trop lourd…
    Selon moi (ainsi que quelques forces spéciales US qui ont « sauté le pas »), la vraie solution est… au milieu. Il faut poser les choses, expliciter clairement les VRAIS besoins (et pas forcément les fantasmes) tant en termes de pénétration, que de portée pratique, de poids ou de puissance de recul (et peut-être d’autres). A partir de là, voire un peu que pourrait être la bonne solution, non pas dans ce qu’on trouve aujourd’hui dans les arsenaux, mais dans ce qui existe dans le « milieu » des armes, « wildcats » compris.
    La Serbie a adopté le 6,5 Grenel. Certaines forces de l’US SOCOM ou des Marines ont testé et validé le 6,8 SPC de Remington. Ceci pour ne citer que 2 « compatibles AR15″ puisque ces munitions peuvent être utilisées dans une arme de ce type en changeant l' »upper », les chargeurs et le ressort.
    N’oublions pas non plus que les premiers essais de fusil d’assaut (fin de la 1ère guerre mondiale- oui, la première, la « der des der ») ont réalisés avec du 6,5 Arizaka !
    Bref, avant de foncer tête baissée dans une porte qui semble ouverte, il est parfois intéressant de ragarder si il n’y aurait pas une fenètre ouverte à côté…

    1. Mille excuses, mais la « der des der » n’est-elle pas celle de 39/40.
      Par ailleurs pas d’accord avec votre réponse, au plan balistique bien sur mais aussi et surtout au plan politique.

      1. Effectivement, 39/40 n’est pas la dernière guerre perdue, il y a aussi l’Indochine, l’Algérie et quelques conflits régionaux….. Ces derniers ne furent pas officiellement perdus parce que heureusement pour nous il y avait en face des branquignoles, pas des Tchétchènes….!
        Une rapide recherche sur internet montre que le poids des balles américaines durant la seconde guerre mondiale variait de 9 à 11 grammes, celles des Allemands de 10 voire de 12 grammes ! On est loin des 5 grammes du 5.56 !!!!!!
        La France était à 9 grammes.

        Les vietnamiens qui seraient amener à combattre dans le même environnement aujourd’hui qu’il y a 60 ans sont restés au 7.62. Sans doute d’avoir foutu deux branlées aux deux plus grandes puissances mondiales de leur époque leur vaut-il une certaine expérience !
        Développez votre désaccord sur le plan politique, merci

        1. pour être précis, le poids des balles de 5,56×45 OTAN est de 3,6g tronconiques (cartouches anciennes modèle M193 utilisées notamment dans nos vieux FAMAS) ou 4G Boat Tail (cartouches améliorées modèle SS109 (nomenclatute FN d’origine) ou M855 (nomenclatute OTAN) utilisées dans nos nouveaux HK 416).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *