Livre : Pierre CONESA. Vendre la guerre – Le complexe militaro-intellectuel.

En matière de géopolitique politique et/ou militaire, il y a deux Très+Grands+Maîtres : Pierre Conesa et Pierre Servent. Ces deux là ne manient pas la langue de bois des curés-de-l’info et autres « Amazones de la République« .

Ce livre aurait dû porter un seul titre : « Le complexe Militaro-intellectuel », tant il résume parfaitement la situation.

Le sous-titre devrait être : « Ce livre a la puissance de feu d’un croiseur avec un flingue de concours… »

S’il fallait résumé le livre en une seule phrase : « ….le monde des intellectuels Français est un monde TEFAL : Aucune erreur n’accroche jamais ».

Le livre vient d’être publié ce jour, j’ai commencé à le lire et au fur et à mesure de ma progression je vous livre quelques passages savoureux, mais aussi des fulgurances qui vous font dire : « J’ai tout compris » :

D’abord, ce livre est un véritable réquisitoire contre les les principaux membres du complexe militaro-intellectuel en France avec point de mire son représentant le plus emblématique, le plus charismatique télégéniquement parlant, j’ai nommé celui qui a roulé dans le sable du désert Libyen,  un ancien président de la République en lui retranscrivant par téléphone satellite des choses imaginaires : « Colonne de chars » et « rivières de sang ».  Quand on lit les commentaires des plus grands géopolitologues, ce qu’ils pensent des œuvres de ce philosophe, nul doute que la la France n’aurait pas attaqué la Libye comme l’a fait Poutine en Ukraine, c’est à dire sans mandat de l’ONU. Mais la morale des curés de l’info et autres « Amazones de la République », s’arrêtent là où commencent leurs intérêts financiers.

Dommage que le Président de la République qui attaqua la Libye sur la foi des fantasmes du plus fameux des représentants du complexe militaro-intellectuel n’est pas lu avant cette lettre de Pierre Vidal-Naquet adressée au Directeur de la rédaction du Nouvel Observateur datée du 18 juin 1979. Nul doute qu’il y aurait regardé à deux fois avant de croire aux « rivières de sang «  et autres « colonnes de blindées ».

  • Page 79-80-81-82 : « Monsieur le Directeur (NDR : de la rédaction du Nouvel Observateur) Votre publication a eu récemment l’occasion de faire écho de façon favorable au livre de Bernard-Henri-Lévy, « le testament de Dieu » publié aux Éditions Grasset dans la collection « Figures ». Je pense que votre bonne foi a été surprise, il suffit en effet, de jeter un rapide coup d’œil sur ce livre pour s’apercevoir que loin d’être un ouvrage majeur de philosophie politique, il fourmille littéralement d’erreurs grossières, d’à-peu-prés, de citations fausses, ou d’affirmations délirantes ». Et ça continue comme ça sur trois pages !!!!! Une petite partie de la savoureuse conclusion de l’auteur de la lettre : ……………………………………….
  • « …..Il me semble que ce petit relevé suffit et qu’il est de nature à intéresser vos lecteurs. Le véritable probléme n’est donc pas de critiquer le livre de Bernard-Henri Lévy car il est en deçà de toute critique; il est de se demander :
  • 1)…………………………………………………..
  • « ……2). Comment il peut se faire que, sans exercer le moindre contrôle, un éditeur, des journaux, des chaines de télévision lancent un pareil produit comme on lance une savonnette, sans prendre les garanties de qualité que l’on exige précisément d’une savonnette » Est-cela la barbarie à visage humain ? ». Veuillez agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de mes sentiments les meilleurs. Pierre Vdal-Naquet ».

Page 84-85-86-87-88-89-90 : « Portait d’un intellectuel médiatique ». A savourer sans modération !

Page 114 : « …..Quand « L’archipel du Goulag » d’Alexandre Soljenitsyne sortit, Solers l’attaqua en 1974 dans la revue TEL QUEL, BHL, dans le QUOTIDIEN DE PARIS, décrivit l’auteur comme un de « ces pitres qui nous arrivent ». Il parlait d’Alexandre Soljenitsyne……!!!!!

Page 26 : « ….L’inévitable cataclysme nucléaire disparu, la guerre redevient envisageable dans un paysage mondial sans matrice. Les acteurs du complexe miltaro-intellectuel y trouvent une dynamique et un rôle nouveaux : Choisir la bonne crise, désigner les victimes et les bourreaux, définir une « guerre juste ». Il faut personnaliser car l’outillage intellectuel est à bout de souffle :…. »

Page 31 : « …..Maitriser intelligemment les médias devient indispensable à la guerre. L’invasion américaine du Panama de décembre 1989, contemporaine des événements de Bucarest, à causé deux fois plus de morts (environ 2000 civils pour la plupart), mais personne n’a parlé de « génocide panaméen » ni de « charnier ». Les journalistes étaient interdits de filmer et un guerre « invisible » n’impressionne pas, donc, ne révolte pas ».

Mon commentaire : A longueur de de journée les chaines d’info déclarent : « Poutine a bombardé une école, Poutine a bombardé un théâtre », etc…

Citez-moi une seule fois où l’on a entendu dire : « Obama a bombardé un mariage en Afghanistan tuant 47 civils » ou bien : « Obama a bombardé un hôpital de MSF ». Bis repetita : « …Un bombardement américain a tué 40 personnes et fait au moins 60 blessés lors d’un mariage ». 

Non vous ne pouvez pas l’avoir entendu parce que pour les membres du complexe militaro-intellectuel, Obama c’est le BIEN !

Pourquoi croyez-vous que ce livre n’a pas et ne sera JAMAIS traduit en Français :

Page 40 :  « …la justice bégaie : Amedy Coulibali, l’assassin de l’hyper casher, condamné SIX FOIS A 23 ans de prison , DONT 3 AVEC SURSIS, quatre fois incarcéré, ayant bénéficié de remises de peine et de non-lieu; Kobili Traoré, l’assassin de Sarah Halimi, condamné une vingtaine de fois…. »

Commentaire : Ce passage me rappelle cette phrase de François Mitterrand : «Méfiez-vous des juges, ils ont tué la monarchie. Ils tueront la République». Autre exemple plus ancien : « 10 ans de réclusion « avec circonstances atténuantes »pour le double meurtre d’une femme et de son fils de 19 mois…. »

Page 44 : « …..Après le 11-septembre, les juristes américains adoptent « l’État de droit » tout en se libérant du droit de la guerre en inventant la catégorie des « ennemis combattants illégaux » dan le Patriot Act ». « ….on parle de « détenus fantomes » pour ceux qui sont emprisonnés sans que leurs noms soit connu. Selon un rapport d’Amnesty International de 2005, il y aurait eu environ 70.000 prisonniers dans des prisons secrétes de la CIA ». « …..Pour la torture, on fit travailler de fins juristes sur les torture memo, guides de la torture légale signés par le procureur général John Yoo ».

Commentaire : Ils sont où nos missionnaires de l’info, nos philosophes, nos amazones de la république pour dénoncer tout ça ????? Y aurait il deux poids deux mesures selon que l’on s’appelle Obama, Bush ou Poutine ?

  • Page 48 : La dialectique de l’ultra-gauche (les fachistes rouge) est résumé dans cette page : « Willi Munzenberg (1889-1940), communiste allemand, chef de la propagande du Komintern :
  • « Ses règles à la base de l’agit-prop de la communication restent justes :
  • ……….
  • ……….
  • « Il vaut mieux accuser l’autre pour se faire oublier ».

Page 50 : « Enfin écraser l’autre avec des slogans simples assénés à satiété évite de mener un débat toujours aléatoire ». Magnifique cette phrase et ce qui suit, on a l’impression d’assister au débat Mélechon vs Zemmour !

Page 54 : Un passage sidérant sur le lobbying des « instituts Confucius » et autres « Fondation pour combattre l’injustice » (Russe !!!) qui font de l’agit-prop en France et partout dans le monde. Un vrai danger que nos politicards ne traitent pas !!!

Les chaines d’info sont en boucle toute la journée sur l’Ukraine. Page 98-99 :  « …C’est le nouveau rôle de donneur de leçons que s’attribuent les observateurs médiatiques : ……il exclut le mutisme des Européens sur le massacre régulier dans les Territoires occupés (l’opération Bordure protectrice) en 2014, au vingt et unième jour, selon l’ONU, plus de 1113 morts palestiniens, dont 230  enfants, 6.233 blessés ou mutilés civils et 1.660 femmes et, côté israéliens, trois civils et 53 soldats; l’invasion américaine en Irak : 100.000 Irakiens morts ». Les chaines d’info en ont parlé ??? Non ! Cherchez l’erreur !!!

Fulgurances !!!

Page 83 : « …Le complexe militaro-intellectuel pasteurise les crises et on s’étonne qu’il y est des grumeaux ».

Page 96 : « ….L’imposture est la posture : Pinochet doit être jugé, mais pas Castro qui a fait fusillé autant de monde. La haine et le mépris ont remplacé le désaccord ».

Mise à jour du Jeudi 12 Mai

La suite au fur et à mesure ou je lis le livre….

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.