Livre :  » Est-il permis de critiquer Israël ? »

Pascal Boniface est Directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) et enseignant à l’Institut d’études européennes de l’Université de Paris 8.

iris.png

Pascal Boniface dirige également La revue internationale et stratégique (parution trimestrielle depuis 1991) et L’Année stratégique (parution annuelle depuis 1985).

Je n’ai pas lu le livre, mais j’ai écouté l’interview de l’auteur sur FRANCE INFO.

<span style= »font-size: 14pt; font-family: georgia,palatino; color: #ff6600; » _mce_style= »font-size: 14pt; font-family: georgia,palatino; color: #ff6600; »>           </span>
Une sélection de commentaires intéressants des acheteurs sur AMAZON :
« Qu’a donc fait Pascal Boniface, directeur de l’IRIS et spécialiste des relations internationales, pour qu’une campagne médiatique le diabolise, et être traité d’antisémite ? tout simplement expliqué dans son ouvrage que critiquer la politique d’Ariel Sharon ne revenait pas à détester Israël ou être antisémite. Il est d’ailleurs un ami d’Israël. Il affirme qu’il y a désormais un dérapage dangereux qui tend à importer le conflit israélo-palestinien en France, et que de nos jours, il est devenu impossible de critiquer Israël, sous peine d’être taxé d’antisémitisme. Ce qui est vrai. Il faut préciser d’ailleurs qu’être antisioniste ne signifie pas être antisémite. Boniface n’est ni l’un ni l’autre. Les propos de son livre considéré politiquement incorrect, sont courageux et pertinents. Ceux qui sont contre la dictature de la pensée et le terrorisme intellectuel devraient le lire ».
***************************
« On peut se demander pourquoi le conflit israélo-palestinien est si compliqué. Comment se fait-il que l’énergie déployée par les plus puissants de ce monde pour le résoudre se révèle inefficace? Pourquoi il est si difficile d’imposer à deux petits peuples de 6 millions et 3 millions d’habitants, ce qui a été imposé en ex-Yougoslavie et ailleurs : une paix et des frontières? Des éléments de réponse sont dans le livre de Monsieur Boniface ».

***************************

« Certains estiment qu’il n’est pas permis de critiquer Israël même si elle occupe illégalement les territoires palestiniens, même si les palestiniens sont maintenus dans des banthoustans irrespirables comme Gaza, sans aucune citoyenneté. Comment trouver une solution juste à un conflit dont par avance, on estime, que l’une des parties, la plus puissante, celle qui tient les cartes en main, qui possède les armes de destruction massives, n’est pas critiquable »

***************************
« J’ai trouvé ce livre très utile pour comprendre la façon dont certains intellectuels français proches des thèses de Sharon orientent le débat de façon à culpabiliser leurs contradicteurs sur la question épineuse du conflit proche-oriental. Il fallait un livre avec la question posée dans le titre pour lever ce tabou du traitement du conflit israélo-palestinien.
Et à voir les commentaires, on peut se poser la question à l’infini : « Est-il permis d’écrire un livre qui s’interroge : Est-il permis de critiquer Israël ? » etc, etc… »
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.