Géostratégie : Les SAS, les Spetnaz et les Bérets verts passent au 7.62 ! Les Français commandent du 5.56 !

Décembre 2019 : L’ancien titre de cet article de 2013 était : « Les SAS et les Spetnaz passent au 7.62 ! Les Français commandent du 5.56 ! ».

On apprend via le le site « THE FIREARM BLOG » que les bérets verts (3rd Special Forces Group) Américains sont eux aussi passé au HK 417 en 7.62.

L’engouement pour le 7.62 ne se dément pas ! La compétence Française contre le reste du monde ! N’oublions pas que les responsables militaires actuels et « passés » descendent des mêmes structures qui ont permis aux Allemands d’envahir 4 (quatre) fois la France en 150 ans !!! Record à battre !!!

Mise à jour de l’article : 30 avril 2015 : Les forces spéciales russes (Spetsnaz) qui comme chacun sait ont une connaissance des armes bien inférieure à nos généraux qui n’ont pas gagné une guerre depuis Austerlitz, ont choisi  eux (!) pour leurs forces spéciales des HK417 en devinez quel calibre : le 7.62 !!! Alors que le COS le Commandement des Opérations Spéciales reste sur le 22 LR, pardon ! Il faut dire 5.56…!

spetnaz russe hk417

Dans la même vidéo vous pourrez constater que les Russes utilisent des mitrailleuses télé-opérées contrairement aux Français de l’opération SERVAL au Mali. Ce qui prouve bien que la connerie n’est pas universelle…!

mitrailleuse russe téléopérée

Pour être tout à fait « raccord« , le titre devrait être : « Les SAS passent au 7.62 quand le COS commande du 5.56″. Sauf que j’ai trop de respect pour les gens du « Commandement des Opérations Spéciales » qui ne sont sûrement pas à l’origine de cette énième ânerie, que ce n’est sûrement pas les « utilisateurs terrains » qui ont fait ce choix, comme celui de l’EOTECH à la place de l’AIMPOINT. C’est une chose que d’avoir le cul dans un bureau, s’en est une autre que de se farcir le terrain !

Si vous lisez les articles de cette rubrique « Géostratégie.eu aspects militaires », vous verrez que je n’ai jamais cessé de dénoncer (et depuis 10 ans sur les forums spécialisés) la faible puissance du 5.56.

Alors que nos Trés-Haut-IResponsables militaires viennent de commander pour le COS (Commandement des Opérations Spéciales) 2000 fusils d’assaut en 5.56, confirmant en cela et s’il fallait encore en douter de leur incompétence en la matière ! un rapport « TOP SECRET » des SAS Anglais-buveurs-d’eau-chaude en opérations, dont tout le monde connaît leur grande ignorance ;-))) dans ce domaine, préconise d’enterrer purement et simplement le 5.56 au profit du 7.62, Y COMPRIS POUR TOUS LES FANTASSINS ANGLAIS ! Le rapport préconise l’adoption du 7.62 pour toute l’armée Anglaise ! : « This is a positive step and I hope other regiments give consideration to returning to 7.62mm rounds in the infantryman’s standard rifle. It could save lives and win battles ».

L’article complet

Sous-titre de l’article Anglais : « Le SAS abandonne le tir pour blesser ».

Avant toute chose, chers amis chasseurs, sachez qu’une balle de  5.56 pèse de 3 à 5 grammes ! Déjà qu’à la chasse des animaux en battue il faudrait rester sur un poids de balle de 13-14 grammes… je vous laisse imaginer… ! Pour quelle raison passent-ils au 7.62 ? Pour toutes les raisons que l’on connait depuis au moins… depuis 13 ans :

  • En face ils ont du 7.62 et engagent le tir au-delà de la portée de nos armes en 5.56. Le Vietminh le faisait déjà, preuve s’il en est que les « écoles de guerre » ne fournissent  rien d’autres qu’un tissu relationnel et des théories dépassées. « ……giving the enemy a distinct advantage, especially in long-range engagements”. “Long-range” = Grande distance. Je ne vous fais pas l’affront de traduire : “Distinct avantage” !
  • On redécouvre en…. 2012 (!) la même problématique que les Anglais en Inde dans les années 1892 et suivantes, soit 120 ans ! Ça en fait des générations passées par les écoles de guerre !

Explications : Au tout début de ce blog, en 2008, je dénonçais déjà pour la chasse des animaux en battue, la notion de « tuer sur place » que je trouvais ridicule, préférant lui remplacer la notion de « pouvoir d’écrouler ». Plus tard en 2010, j’ai mis au point la définition suivante : « ZI²HL » pour « Zone Incapacitante Instantané Haute Létalité ». La version chasse en battue de la « sidération » provoquée par le « double tap » ou le « M d« , version tir de combat.

Mon article rédigé en 2008 : « Stopping power, distance de fuite ? Tué sur place ? ou Pouvoir d’écrouler ? » commence par un historique militaire des balles en plomb mou, puis des balles labellisées : « Convention de la Haye » afin de ne pas maximaliser les blessures. Suite à la bataille de CHITRAL au Pakistan, les Anglais mirent au point localement ce qui allait devenir les balles DUM-DUM : le nom d’un quartier de Calcutta où était stationné un arsenal Anglais.

Extrait de l’article : « C’est lors d’une insurrection au Pakistan dans le district de CHITRAL que les faiblesses des balles blindées sont apparues. Les premiers à mettre en œuvre une solution qui prenait le contrepied des lois de la guerre furent les Anglais de la petite garnison de DUM-DUM, un quartier de Calcutta. C’est le capitaine CLAY de l’arsenal de Dum Dum qui a eu l’idée de créer la première version, qui comportait juste un méplat au sommet de l’ogive, la balle était donc tronquée. Il y a eu ensuite une deuxième version plus définitive, à pointe creuse. Son appellation actuelle est “Hollow point”. Les balles “dum dum” ont été interdites par les conventions internationales, mais les belges en ont utilisées en 1914 contre les Allemands, une lettre du Kaiser dénonçant “ces pratiques barbares” mit un terme à son usage.

Durant la guerre de 14/18 les français sectionnaient l’extrémité des balles des LEBEL d’un coup de couteau sec, créant un méplat qui lui entrainait la bascule du projectile, puisque la balle lebel était monométallique donc homogène. Dans les tranchées pour le corps à corps certains montaient même les balles à l’envers dans les douilles, selon les cas ça volait à peu près droit ou en tournoyant, mais à courte distance c’était redoutable. Dans d’autres conflits plus récents, il y avait des chargeurs pour le combat et des chargeurs pour les inspections…. ! Actuellement les Russes et/ou les Yougoslaves, contournent habilement les conventions internationales, en déplaçant le centre de gravité de leur projectile en 7.62, vers l’arrière, provoquant son basculement ».

Pourquoi cet effet pervers induisant la modification des balles militaires agréés : « Convention de la Haye » ?

Continuons de dérouler cet article de 2008 : « ……Les types en face chargeaient à la machette, ou au tomahawk, le corps préalablement transpercé de balles mais n’en continuaient pas moins à tout découper autour d’eux. La douleur et la peur peuvent provoquer des effets totalement opposés, la victime, pouvant ne pas ressentir la douleur de la blessure ce qui a pour conséquence de neutraliser la menace que peut représenter la dite blessure. A l’inverse, la douleur et la peur peuvent donner lieu à une réaction de colère et d’agressivité surmultipliée. Ces facteurs dépendent surtout du niveau de l’état d’esprit de la cible et des produits qu’elle a pu absorbée (notamment drogues). Donc confrontés à des indigènes qui chargeaient à la machette et qui même le corps criblé de balles continuaient à progresser pour finir derrière les positions Anglaises et donc provoquant ce que les Anglais cherchaient à fuir absolument : le corps à corps. Ils eurent donc l’idée de tronquer l’extrémité des balles afin que celles-ci au lieu de se comporter comme une aiguille, se désagrège à l’impact, multiplie les dégâts et surtout endigue la progression de l’adversaire en provoquant son écroulement. La létalité du projectile était démultipliée. L’effet recherché n’était donc pas de « mettre hors de combat » seul la mort provoque l’arrêt du combat, on l’a semble t’il oublié !! Mais l’effet recherché : empêcher la poursuite de la progression de l’individu avec son arme blanche, lui était bien réel ».

Cinq ans après avoir écrit ce passage, je redécouvre avec stupéfaction la pertinence  de cette phrase : « …seul la mort provoque l’arrêt du combat, on l’a semble t’il oublié !! ». Que découle-t-il de l’analyse des SAS ?  Les SAS découvrent (!) que les insurgés en Afghanistan continuent de se battre alors même qu’ils ont été blessés et que contrairement à la fameuse théorie qui voulait qu’un blessé mobilise plusieurs combattants pour l’évacuer, face à cet ennemi, cette théorie ne fonctionne pas ! Théorème valable uniquement dans le cas de ce que je nomme des « soldats-salariés » de leur pays. Dans le cas qui nous occupe, on ne s’occupe plus du blessé, celui-ci continue de combattre, ses collègues également.

Je cite le rapport des SAS : «…..La politique de tirer pour blesser a été fondée sur l’hypothèse qu’une fois qu’il a été blessé, un combattant ennemi  arrête de se battre, ses camarades de combat lui porte les premiers soins ». « ….. les insurgés fanatiques continuent de se battre malgré leurs blessures. En conséquence de quoi, plus de soldats SAS ont été tués et grièvement blessés ».

Nos armées Occidentales et leurs « soldats-salariés » dirigés par des États-major infusées aux « Kriegspiel » anti-Teuton puis anti-Slave, ne savent plus ce que c’est que de se battre contre une ennemi qui n’a pas peur d’avancer la date de sa mort de quelques mois ou de quelques années ! Notez que je parle « d’avancer sa mort de quelque… », je ne prononce pas cette phrase idiote répétée en boucle par nos braves toutous des journaux télévisés : « ….ils n’ont pas peur de mourir ! ». Ah bon… ! Parce qu’il y a des gens qui ne meurent jamais ? Je l’ignorais ! Raison pour laquelle le règlement ne peut être que politique et global mondial. C’est un autre sujet développé dans d’autres articles.

On ne peut pas comparer avec les SEALS qui sont équipés de fusil d’assaut en 5.56 puisque je l’ai expliqué dans la critique du livre « Opération Géronimo » ils s’affranchissent des « conventions internationales », profitant qu’ils opèrent sous statut de la CIA, c’est-à-dire comme « clandestins ». En utilisant des balles en 5.56 MAIS DES BALLES DE CHASSE : « TSX  BARNES », rigoureusement interdites, ils s’affranchissent des « lois de la guerre » ! La particularité  des blessures décrites ne laisse planer aucun doute !

On peut lire dans cet article : « Top-secret rapport sur les opérations du SAS » :

  •  Les auteurs y décrivent des affrontements avec les talibans qui « ignorent les blessures par balle et continuent de combattre ». (Le même symptôme qu’en 1892).
  • « Les troupes d’élite vont  maintenant utiliser des balles plus lourdes afin de combattre  les insurgés qui sont déterminés à se battre jusqu’à la mort ».
  • CONCLUSION DU RAPPORT : « …This is a positive step and I hope other regiments give consideration to returning to 7.62mm rounds in the infantryman’s standard rifle. It could save lives and win battles ». « Envisager pour tous les autres fantassins  de repasser au 7.62, (NDR : c’est à dire toute l’armée Anglaise). Cela permettrait de sauver des vies et de gagner des batailles ».

Attention ! Si vous lisez l’article en Anglais, l’auteur s’est mélangé les pinceaux et écrit en fin d’article : « …Insurgents who would have been fatally wounded by a 7.62mm (lire : 5.56) have been able to continue fighting and endanger the lives of our soldiers”. « Les insurgés mortellement blessé par un 7,62 mm ont été en mesure de continuer le combat et de mettre en danger la vie de nos soldats ». Il faut lire, vous l’avez compris 5.56 et non pas 7.62.

L’article du “DAILY MAIL ON LINE” : “SAS to use bigger bullets to kill enemy outright after claiming “shoot-to-woun” policy put their lives at risk. Bullets upgrade recommended in top-secret report on SAS operations. Authors describe clashes with Taliban who ignore bullet wounds and carry on shooting”.

Je vous laisse imaginer le fossé qui sépare les institutions militaires Anglaises et Françaises ! Selon moi, l’arme idéale du soldat Français devrait être soit le SCAR soit le HK 417 en 7.62 avec une hausse GHOST RING. la décision doit appartenir après de nombreux tests, aux utilisateurs finaux ! Chargeurs de 30 cartouches. Notez qu’on n’est pas obligé de le remplir obligatoirement à 30…. ! Chargeurs pourvus d’une fenêtre permettant la visualisation du nombre de balles restantes. Pourquoi pas en option : un chargeur camembert et sans adaptation spéciale ni compliquée…! L’arme devra équipée d’une bretelle en néoprène élastique pour ne pas cisailler la nuque ou l’épaule. C’est le chasseur qui parle… Compte tenu du nombre d’armes à commander, il faut imposer une structure d’assemblage en France ! La fabrication du 7.62 doit être localisée en France et en finir avec ces effets pervers débiles !!!

Sans parler des incidents qu’ils ont provoqués et provoquent sans doute encore…!
Le FAMAS finira sa vie en tant que :

  • Arme d’apparat, de défilé, etc…
  • Arme d’entrainement pour les jeunes recrues
  • Les pièces de rechanges ne seront plus fabriquées, les armes seront cannibalisées.

Les armes doivent être individualisées et attribuées à vie à une seule personne ! D’abord, l’utilisateur n’en sera que plus responsable de son bon état et surtout pour les Tireurs d’Élite (TE) et autre Tireur Longue Distance (TLD) , ils seront libres de personnaliser leurs armes, comme bon leur semble ! C’est l’efficacité qui prime ! Sauf erreur de ma part, c’est depuis fort longtemps le cas pour les TE et TLD US !

Mais c’est vrai que nous autres Français n’avons rien à apprendre des autres… ! Nos résultats depuis 1870 parlent pour nous… ! Avec une arme personnelle pour toute la durée de leur engagement, ils n’en seront que plus efficaces. Cette arme comme le préconise  par ailleurs, le rapport des SAS, doit obligatoirement être pourvue d’un lance-grenade de 40 mm.

En rédigeant cet article, j’écoutais RTL et « les pistes pour faire des économie en matière de défense ». J’ai noté cette énième INEPTIE, ÂNERIE (je suis poli !) : « On ne touche pas -évidemment- à la force de frappe… ! ». Oyez ! Oyez ! Monsieur l’imprécateur du journal de 13 heures de RTL que notre « force de frappe », comme beaucoup BANDENT comme vous à le prononcer, n’est que de la roupie de sansonnet, un concept inutile et ruineux, obsolète depuis les années 50, c’est-à-dire bien avant que nous développions la nôtre ! Pourquoi ? Parce que la miniaturisation de la bombe a rendu le fumeux concept de « dissuasion » complètement caduc ! Et deuxio, personne n’a d’argument à opposer à cette vérité ! Point barre !

Post-scriptum : Le porte-avions Charles de Gaule a été faussement mis en vente sur le bon coin.

le-bon-coin

Porte-avions Charles de Gaule. Prix : 250.000.000 millions d’€uros. Ville Toulon, code postal : 83000.

Description de l’annonce : « En raison de la banqueroute nationale je dois me séparer d’un magnifique porte-avions. État irréprochable, voire neuf, vraiment très peu servi. Ce trésor des mers est disponible immédiatement. Je ne suis pas regardant sur les moyens de paiement. J’accepte roupies, dinars, riyal, etc…

A vendre pour essayer de :

  • Combler le trou de la Sécu.
  • Rembourser la dette française au FMI
  • Essayer de rembourser les soldats français touchés par Louvois. (Le nouvel logiciel des armées à l’origine du non-paiement de la solde des militaires).

Post-Scriptum bis : Notez la finesse de l’annonce : « Combler, Rembourser », qui sont des actions directives et sûres par opposition à  « Essayer de… » ! En fait il n’est même pas sûr qu’à l’heure actuelle ils y soient arrivés…!

Soyez rassurés quand même, le salaire des « responsables mais pas coupables » n’a jamais cessé d’être perçus…!

Print Friendly, PDF & Email

4 thoughts on “Géostratégie : Les SAS, les Spetnaz et les Bérets verts passent au 7.62 ! Les Français commandent du 5.56 !”

  1. Cas typique d’internet : un gars qui n’y connait rien donne son avis sur tout. Cet article est juste un ramassis de conneries. Déjà faut pas confondre 7.62×36 et 7.62×51, et ensuite le 7.62 à de tas de défauts qui ne sont pas détaillés dans ce torchon.

  2. Merci ! Pour ceux qui aprécient l’article et qui sont directement concrnés, vosu pouvez mettre vos références, sans autres précisions.

  3. Article remarquable de par :

    Sa precisison, sa concision, ses arguments et ses conseils.

    souhiatons que les « decideurs », toujours payés, EUX, le lisent et s’en inspire pour prendre une decision rapide pour que nos troupes, celles qui meurent, elles, en etant mal et tard payés, soient
    enfin equipées correctement….

    A++

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.