Géostratégie : Syrie : L’intervention militaire est-elle bidonnée ?

 

Ce matin quand j’ai entendu le refus du caniche (*1) buveur-d’eau-chaude (Anglais) de lancer une intervention militaire en Syrie, j’ai tout de suite senti que cette soi-disant intervention militaire était totalement bidonnée !

C’est une mise en musique ou une mise en scène, destinée à ce que les Russes ne perdent pas la face.

Si le caniche Anglais ne voulait pas que l’on intervienne militairement en Syrie, il ne s’y serait pas pris autrement qu’en consultant son propre parlement ! CQFD !

Mais comme dit notre ministre des affaires étrangères : « Toutes les options sont sur la table, sauf celle de ne rien faire ». On parle de la Syrie pas…….. des 100 milliards de fraude fiscale annuelles ! ;-)))) Merde… ! Soyons sérieux deux minutes …!

Pour que l’ours Soviétique Russe ne perde pas la face vis-à-vis de son opinion publique et qu’il puisse continuer à se regarder dans la glace, il faut bien à cet ours Russe lui donner un os à ronger.

CQFD : On fait monter la mayonnaise militaire, les Russes poussent des cris de vierges effarouchées, le caniche Anglais fait semblant de consulter son parlement en sachant très bien que l’intervention sera refusée, le petit-télégraphiste Français gesticule, le grand-frère US « réfléchit» « étudie toutes les options » (tu parles !) et va se prononcer en faveur d’une côte mal taillée : La zone d’exclusion aérienne !

A part les journalistes et autres experts de pacotilles aucun politicien en charge du dossier ne peut ou ne devrait être dupe !

En matière d’équipements nécessaires pour la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne,  c’est fou ce que l’on peut lire comme âneries de la part d’experts, chefs d’état-major et autres officiers dits « supérieurs ».

Il faudra m’expliquer pourquoi il est nécessaire de faire survoler une NFZ (No Flight Zone) par des avions pour la faire appliquer !

Dans ma grande naïveté je croyais qu’il existait des radars ayant une portée de plusieurs centaines voire milliers de kilomètres !

J’extrais ce paragraphe du site officiel de l’OTAN sur les AWACS : « Les capteurs actifs de surveillance sont logés dans le rotodôme, qui donne aux E-3A de l’OTAN leur aspect si reconnaissable.

Cette structure effectue une rotation complète toutes les dix secondes, ce qui confère à ces E-3A une couverture radar à 360 degrés leur permettant de détecter des aéronefs distants de plus de 215 milles marins (400 km).
Un avion volant à une altitude de 30 000 pieds peut assurer la surveillance d’une zone d’environ 312 000 km², et trois avions dont les orbites coordonnées se chevauchent peuvent couvrir l’Europe centrale dans son intégralité.

L’E-3A peut identifier et poursuivre des aéronefs potentiellement hostiles opérant à basse altitude et assurer le contrôle pour les avions de chasse alliés. Il peut identifier et poursuivre simultanément des contacts maritimes, et contribuer à assurer la coordination des forces de surface de l’Alliance ».

Vous lisez comme moi chers lecteurs : « …… Un avion volant à une altitude de 30 000 pieds peut assurer la surveillance d’une zone d’environ 312 000 km². …….. L’E-3A peut identifier et poursuivre des aéronefs potentiellement hostiles opérant à basse altitude ».

Donc tout refus de mettre en place une NFZ au prétexte qu’il faudrait éliminer les menaces sol-air est nulle et non avenue. Qu’on se le dise ! Mais on leur apprend quoi dans les écoles dîtes « de guerre »…. ?

La portée des missiles air-air à longue portée varie de 100 à 180 kilomètres, très largement au dessus de la portée des défenses sol-air.

CQFD : Un AWACS volant au dessus de la Turquie pourrait guider des tirs air-air d’un chasseur Américain se trouvant dans l’espace aérien Turc et/ou en mer.

Qui plus est le trafic civil des avions en temps réel dans le monde est accessible en ligne sur internet. Donc il y a peu de chance de confondre un avion civil et un avion militaire, sauf bien sûr à mettre un transpondeur de F14 dans un avion de ligne pour tromper les ordinateurs… ! Pure hypothèse… ! ;-))) « Toute ressemblance……….. ».

Sans compter que l’on peut envoyer des observateurs avancés sur le terrain qui certifieront la présence de tel ou tel appareil militaire.

Attaquons nous à cette question stupide et récurrente de la fourniture d’un armement sophistiqué aux rebelles.

Par « sophistiqué » nos experts bidons et autres étoilés de pacotilles pensent aux missiles STINGER qui se répandirent en Afghanistan.

Ces grands naïfs s’imaginent que les Américains livrèrent directement  des STINGER aux Afghans !

Je les  invite à lire le livre de l’ex SAS : Andy McNAB : « Seven troop » : Page 260 : (Afghanistan) Les missiles Stinger représentaient une solution évidente, mais ils étaient si efficaces que les Américains hésitaient à les confier à quelqu’un d’autre ».

« Les Stinger furent convoyés clandestinement en Afghanistan, mais ces fourbes ne les utilisaient pas. Les Moudjahidins, trouvant les Stinger bien trop beaux et précieux, préféraient les économiser en prévision de jours difficiles.

sasCe fut alors que nous dûmes nous salir les mains (NDR : Les SAS). Nous montâmes des embuscades, lançâmes des attaques et fîmes exploser ou liquidâmes tout ce qui portait une faucille et un marteau ».

Page 295 : « ….Gaz était l’un de ceux qui avaient subitement « démissionné » (NDR : les guillemets et l’italique sont de moi) du Régiment en 1982. Peu de temps après, les hélicoptères d’attaques Russes Hind avaient commencé à tomber du ciel partout en Afghanistan ».

Dans ce genre d’affaire, personne n’a de leçons à donner à personne : Les pilotes Nord-Vietnamiens étaient Soviétiques, en Angola, c’étaient des Cubains, les pilotes qui bombardèrent le camp Français à Bouaké étaient Ukrainiens, etc…..

Notons au passage la Terrible, Triomphante et Téméraire  réplique Française : Les cockpits des avions furent détruits……. à la hache après que les pilotes s’en furent allés… ! Tranquillement !

Tout cela pour dire que tout ce cirque va se terminer par la mise en place d’une N.F.Z qui est de toute façon largement suffisante pour faire tomber le régime en place, sans parler de la débandade des élites qu’elle ne tardera pas à produire.

sol 2 - Copie(*1). On est toujours le caniche ou le petit-télégraphiste d’un autre pays, notamment pour la France et les USA par rapport à des états et/ou lobbys religieux du Proche et Moyen Orient….

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.