Géostratégie.eu : La taca taca tac tac tiqu’ du généralissime Hollande.

 

 Je suis comme -modeste- observateur de l’actualité politique, très, très circonspect sur la capacité du Président Hollande à réformer la France en profondeur.

Il y a pourtant un aspect absolument fascinant : Sa stratégie en matière de politique politicienne ! Il fût quand même l’élève du G+M François Mitterrand…! Lui-même fils caché et/ou spirituel de Talleyrand.

Pourtant avec l’épisode C.Taubira et la gesticulatoire  « intervention militaire en Syrie » je me demande si l’élève n’a pas dépassé le maitre…!

La président Hollande serait-il à l’art de la politique politicienne ce que Sun TZU fut à l’art de la guerre ?

sun-tzu.gif

Nous allons décrypter avec ces deux exemples, « la taca taca tac tac tiqu’ du généralissime Hollande ».

La taca taca tac tac tiqu’ en chanson.

   
  1. La vraie-fausse intervention militaire en Syrie :

Dois-je vous rappeler chers lecteurs (on est dimanche matin) que déjà  il y a deux jours, dans mon précédent article, je ne croyais pas une seconde à une intervention militaire en Syrie, que c’était monté de toutes pièces pour que les Russes ne perdent pas la face et pour finalement justifier l’installation d’une « NO FLIGHT ZONE ».

Le président Hollande en acceptant tout de go l’intervention en Syrie n’a pas pris le contre-pied du caniche buveur-d’eau-chaude (Anglais).

La chorégraphie dont l’Oncle Sam est le metteur en scène est parfaitement réglée.

Les positions du caniche Anglais et du mangeur de grenouilles Français ne sont pas antagonistes.

Il s’agit seulement pour le premier ministre actuel de la perfide Albion de faire croire que contrairement à son prédécesseur, il n’est pas le caniche du grand-frère US et que LUI (!), il consulte le bon-peuple… !

Il s’agit également pour le chef des mangeurs de grenouilles de faire croire au bon-peuple qu’il est fort, qu’il est ferme, qu’il se soucie des droits humains.

Ce faisant il s’allie les grâces d’OBAMA pour son soutien dronique indispensable (et pour plusieurs années !) au Mali.

Sachant qu’il ne risquait pas grand chose ça ne lui coûtait rien d’affirmer son soutien à une intervention militaire en Syrie.

Un bon-point donc pour le Président Hollande en matière de politique politicienne !

  1. L’affaire C.Taubira :

Alors là je dois dire que pour paraphraser Audiard dans « les Tontons Flingueurs » : « Les stratèges nés ça ose tout c’est même à cela qu’on les reconnait ».

On ne peut-être qu’admiratif devant un tel déploiement de sciences politico-politicienne.

Quand F. Hollande fait dire par M.Valls qu’il faut reporter à octobre 2014, après les élections municipales, le nouveau et Terrifiant, Indomptable, Foudroyant, Téméraire, Insubmersible, serpent de mer de la réforme pénale, F. Hollande renvoie SUN TZU et tous les grands champions d’échec à leurs études… !

Bravo quel coup de génie ! Un « KIL SHOOT » comme disent les Américains !

En effet, C.Taubira n’a guère le choix.

Soit elle accepte de reporter le vote de la réforme pénale en octobre 2014, après les municipales avec la certitude absolue qu’il y aura eu entre-temps un remaniement ministériel et que ce projet de réforme sera enterré par le nouveau garde des sceaux. Elle joue alors la solidarité gouvernementale et elle en devient « l’idiot utile » comme dirait E. Zemmour. Ce faisant elle protège le gouvernement et le PS d’une trop grande raclée aux municipales et aux €uropéennes, car leurs adversaires auront beau jeu de monter en épingle tous les effets pervers qui ne manqueront pas de se produire d’ici là. « Raison d’État » ou « idiot utile », je ne voudrais pas être à la place de cette femme de conviction…

Soit C. Taubira démissionne, sauve son honneur et le président Hollande apparait comme étant quelqu’un de ferme (bis repetita) il sauve les meubles du PS qui va en avoir bien besoin et il donne des gages à la droite de sa gauche ainsi qu’au bon-peuple de France.

Je n’envisage pas une troisième voie : Celle qui verrait la réforme pénale être votée précipitamment avant les élections.

A charge pour les communicants d’HAVAS de faire avaler la couleuvre au bon-petit-peuple.

Non ! Franchement ! A défaut d’avoir le meilleur économiste de France, on a le meilleur stratège Français de tous les temps (je ne reconnais pas à Napoléon la dénomination de stratège, pour moi c’était un viandard !).

Reste à voir si toutes ces connaissances Clausewitziennes sont transposables pour traiter « le mal Français ».

Alors, le Président Hollande, meilleur stratège de France ? C’est sûr ! Meilleur économiste ou meilleur illusionniste de France ? Je ne suis pas sûr que Dieu lui-même connaisse la réponse !

SUN TZU a dit : L’art de la guerre (ou de la politique), c’est soumettre l’ennemi (et/ou amis politiques) sans combat.
Soumettre l’ennemi (et/ou ses amis politiques) par la force n’est pas le summum de l’art de la guerre (ou de la politique), le summum de cet art est de soumettre l’ennemi (et/ou ses amis politiques) sans verser une seule goutte de sang.

sol 2 - Copie

Print Friendly, PDF & Email

One thought on “Géostratégie.eu : La taca taca tac tac tiqu’ du généralissime Hollande.”

  1. tres drole, la parodie d’Audiard… rempalcez stratege par C0.010 et la blague est à pisser de rire.

    nonosbtant, le fond, je trouve Cher BN, que comparer, H iu:mil, le caniche et oblabla en leur pretant une lecture de Sun tzu ou Clauzewitz est faire bien grand grand cas de leur miserable
    posture..

    Ce ne sont que des commis, qui servent un/plusieurs maitres qui leur est/ sont de tres loin superieurs EN TOUT….

    Pour ceux qui ont lus ce commenetaires, je conseille FORTEMENT, d’aller voir sur les sites En Français de Russia Today ou de Russia novosty…

    A+++++++++++++++++++

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.