Quelles conséquences quand les anti-chasses gèrent le gibier ?

Août 2021

Des randonneurs obligés de revoir leurs itinéraires à cause du loup. Les premiers a devoir s’adapter son les randonneurs d’une association Suisse, qui a pour habitude de randonner dans le secteur de Le Brassus pour passer le col du Marchairuz. La cause principale est bien évidemment la présence d’une meute dans les parages mais qui se montre plus agressive que la normale ce qui oblige les promeneurs à changer de route.

Lot : un cerf attaque un troupeau de vaches, deux sont tuées. Plusieurs hypothèses sont avancées, mais la piste d’un cerf, peut-être égaré d’un troupeau, « ne fait aucun doute », d’après les premières conclusions de l’OFB. « Cela a pu être déterminé à partir des impacts observés sur une des vaches. Elles correspondent aux traces des bois du cerf et à un écartement bien précis.

Hugo Clément conseille de manger de la viande cellulaire néfaste pour l’environnement ! Encore une belle envolée lyrique de la part du journaliste Hugo Clément. Dans une interview donnée à la Dépêche du Midi, ce végétarien convaincu a tenu un discours des plus étonnants. Pour lui, ce n’est pas bien de manger de la vraie viande : mieux vaut la fabriquer en laboratoire.

Ariège : 209 brebis se tuent en voulant échapper à l’ours, 600 disparaissent…! Soyez rassurés « Ça ne coûte rien, c’est l’État qui paye » !

Juillet 2021

L’interdiction de la chasse au lapin à Paris : la nouvelle farce animaliste. Les lapins de garenne ont investi les pelouses des Invalides, occasionnant de nombreux dégâts, chiffrés à près de 15 000 euros par an. Rongeurs de fils électriques, d’installations d’arrosage, et on en passe. L’association PAZ, Paris animaux zoopolis, a décidé de mettre fin à un scandale… qui n’existe pas. En effet, tout en martelant les réseaux sociaux d’appels au don, l’association animaliste tonne que la chasse au lapin est inadmissible, surtout qu’il est classé comme une espèce en danger. Sauf que les lapins ne sont pas chassés : ils sont capturés pour être relâchés ailleurs. Voilà une vérité que les animalistes se sont bien gardés de révéler.

Montpellier,  6 mois après l’interdiction de la chasse aux sangliers : la Bérézina !!! Nul besoin d’être devin pour savoir que l’interdiction de la chasse dans plusieurs zones de la métropole de Montpellier voulue pour les élus EELV allait poser des problèmes, de gros problèmes. Ainsi, Patrick, qui cultive des pois chiches est extrêmement remonté. « Ils m’ont tout saccagé, je ne sais même pas si je récolterais un seul pois chiche. Pas de doute, ce sont des sangliers qui ont fait cela » déclare-t- il à la presse locale. De son côté, Nathalie explique que les sangliers ont labouré ses vignes. Tous ces dégâts se passent à La Calage près du quartier Millénaire-Grammont où 9 ha ont été retirés aux chasseurs.

Une octogénaire bannie d’une association pour avoir fait des gaufres avec des œufs. !!! Vera J. est une femme de 80 ans, depuis toujours amoureuse des animaux, elle fait même du bénévolat depuis plusieurs années chez HTV (l’association de protection des animaux de Hambourg). C’est d’ailleurs au sein de cette association qu’elle adopte deux poules qui ont désormais tout l’espace nécessaire dans son jardin pour vivre une vie paisible.

  • La directrice n’a rien voulu entendre et lui rétorque :

« Quand bien même ses poules sont bien traitées, jamais je ne mangerais mes propres règles, alors pourquoi manger leurs œufs ? »

Viande végétale ou quand la folie végane veut imposer les OGM. C’est un dossier brûlant dont on entend beaucoup parler car les médias se penchent sur la question et les industriels européens investissent massivement dans ce qu’ils appellent « la viande végétale », certains d’avoir trouvé la prochaine poule aux œufs d’or.

Réchauffement climatique : les sangliers polluent plus qu’un million de voitures. C’est une étude menée par des universitaires de Canterbury et du Queensland qui révèle que les espèces considérées comme envahissantes peuvent générer une pollution importante. C’est le cas du sanglier qui libérerait une quantité astronomique de CO2 dans le monde entier, notamment en retournant les sols ce qui libère le gaz dans l’atmosphère.

Paris : les animalistes demandent un feu d’artifice sans bruit. L’association antispéciste PAZ, Paris Animaux Zoopolis, rêve « d’un monde où les animaux ne souffriraient plus pour notre loisir, que ça soit en les emprisonnant pour les exhiber ou en les piégeant pour les capturer », le décor est planté…. Dans ce monde merveilleux au-delà de celui des Bisounours, PAZ a interpellé la mairie de Paris sur les nuisances que provoquent le bruit du feu d’artifice du 14 juillet dans la Capitale et ailleurs, partout en France même.

Martre, putois, pie, étourneau, renard : certains départements déclassés ! Bien d’autres espèces ont été déclassées, et il ne faudra pas attendre bien longtemps pour en voir les conséquences. La martre, par exemple, dans les Hautes-Pyrénées, est l’un des principaux prédateurs du grand tétras. L’annulation de son statut d’ESOD rend sa chasse interdite, et vulnérabilise le grand tétras, pourtant protégé.

Dégradations de miradors : la justice Française moquée par les anti-chasse sur les réseaux sociaux.

Corrèze : des vautours fauves dépècent une brebis vivante.Vendredi dernier, le 2 juillet, l’Office Français de la Biodiversité l’a certifié : De jeunes vautours fauves ont dépecé la brebis d’un éleveur à Peyrelevade, en Corrèze. Une première dans la région, cette attaque soulève certaines questions concernant une possible adaptation et un changement de mode de nutrition de cette espèce sauvage protégée.

  • Un ours tue un chien Patou, les éleveurs des Pyrénées en colère. Un berger restait sans nouvelles de son chien Patou depuis deux jours. Il a finalement été retrouvé mort près d’une estive au pied du mont Valier. La dépouille du chien laissait penser qu’il avait subi de violents coups de griffes et de profondes morsures. Samedi dernier, une expertise a été réalisée sur le corps et le verdict est sans appel : la suspicion d’une attaque d’ours est confirmée.
  • Commentaire : On hésite en très une attaque d’ours et un requin ou une femelle extraterrestre avec des ongles trop longs….

« Nous ne sommes pas entendus » : chasseurs et agriculteurs quittent le comité loup en Haute-Savoie. La fatigue se fait ressentir dans les rangs des agriculteurs et des chasseurs, qui se trouvent impuissants face à la prolifération du loup. En Haute-Savoe pour les aider, des comités loup sont régulièrement organisés par la préfecture, afin de gérer au mieux cette crise… C’est ce qui est affiché sur le papier, en tous cas. 

Willy Schraen : « L’action punitive contre le monde rural continue ». Au lendemain de la décision prise par le Conseil d’État d’interdire la chasse à la glu en France, Willy Schraen s’est exprimé en ces termes au lendemain des élections régionales : « L’action punitive contre le monde rural continue. Mais on a bien vu que la ruralité s’est beaucoup exprimée dans cette élection, et nous reviendrons à la charge. » Commentaire : Le Conseil d’état est une exception Française que le prochain Président de la République doit supprimer ainsi que d’autres institutions tout aussi inutiles !

Pierre Rigaux appelle à inonder d’e-mail anti-chasse la messagerie d’un recruteur chasse de chez Decathlon. Bien que cette pratique puisse s’apparenter à du doxing et soit assimilée en France à une atteinte à la personnalité, certains anti-chasse ne se gênent pas et prennent pour cible des personnes dont la chasse est le métier comme ce recruteur travaillant chez Décathlon à la recherche de quelqu’un à embaucher en CDI au rayon chasse du Décathlon de Jaux-Compiègne.

Lot : Une route s’effondre à cause des terriers de blaireaux. La route du Tourtal, une petite route de campagne reliant les hameaux de Chavane, Bazalgue et le Jarsou à Baladou semble être la principale cible de cette colonie de 25 blaireaux. Un trou béant profond d’un mètre est apparu dans celle-ci obligeant les habitants à emprunter des détours selon le quotidien régional.

Juin 2021

Un chasseur condamné pour avoir maîtrisé un anti-chasse qui avait fait chuter un cavalier. Cinq personnes ont affirmé que le membre d’AVA a frappé plusieurs animaux de son bâton. Lui même a avoué aux gendarmes que « son bâton avait touché » un cheval. L’activiste n’a pas été inquiété par la justice et il semble que certains témoins n’ont même pas été entendus par les enquêteurs

Faudra-t-il attendre qu’il y ait des morts pour recadrer les militants écologistes ? C’est une question que l’on peut se poser lorsque l’on voit se passer des évènements comme l’arrivée de l’ULM durant le match de l’Euro France – Allemagne qui a fait deux blessés légers, mais qui aurait pu tourner au drame.

Yvelines : plaintes de riverains car les renards mangent leurs chats et leurs poules.

Le renard tue 50 de ses bêtes en une nuit dans une petite commune de l’Indre.

Vosges : un homme décède après avoir percuté un chevreuil en moto. C’est sur la commune de Vaudoncourt dans les Vosges que le terrible accident a eu lieu. Un motard de 35 ans à percuté un chevreuil et a perdu le contrôle de sa moto sur la route située au lieu dit La Croix Saint-Nicolas vers 22h ce jeudi soir.

Une ânesse et son ânon tués par un loup dans les Alpes-de-Haute-Provence. Après avoir perdu 21 brebis, c’est une ânesse et son ânon qu’un ou plusieurs loups viennent de tuer en début de semaine. Ce couple d’éleveur est à bout, et affirme que tout est fait pour éviter les attaques mais que malgré tout elles continuent.

Le loup de retour en Vendée pour la première fois depuis 1 siècle !!! C’est sur la commune touristique de Jard-sur-Mer que la photo a été prise le 14 mai. Les analyses du cliché par les spécialistes ne laissent aucun doute, il s’agit bien d’un loup gris et il semblerait que ce soit la première observation du grand canidé depuis plus d’un siècle.

Mai 2021

Face aux attaques, la Saône-et-Loire déclenche le « plan loup ». Alors que plus de 100 bêtes d’élevage ont été touchées par les griffes du loup ces dix derniers jours, il était temps de faire quelque-chose. Ce lundi, la préfecture de Saône-et-Loire a confirmé que ces attaques ont bien été commises par le prédateur. Afin de neutraliser le loup et d’indemniser les agriculteurs, un plan d’action spécial a été mis en place.

Attaqué par des bêtes sauvage, un homme hélitreuillé dans les Pyrénées. ……..Quant aux bêtes sauvages, d’après les gendarmes, il s’agirait…… de sangliers !

Dans l’Aveyron, les dégâts causés par les vautours ne passent plus. Une jument a été tuée jeudi dernier, sous les yeux de sa propriétaire, par des centaines de vautours qui restent aujourd’hui protégés. Depuis le début de l’année, 12 bêtes ont déjà été tuées par les vautours qui semblent devenir plus agressifs par manque de carcasses dans la nature pour se nourrir.

Il est urgent de débrancher Bruxelles !!! Un agriculteur se suicide tous les jours et pendant ce temps : Un plan de 8 millions d’euros pour tripler la population d’ours dans les Pyrénées. Bruxelles s’apprêterait à lancer un projet de 8 millions d’euros, dont les ¾ financés par l’Europe afin d’ici 2027 de tripler la population d’ours dans le massif selon la présidente du département, Christine Téqui.

Un accident de la route avec un sanglier tue Un couple, âgé de 26 et 29 ans, et ses deux enfants, un garçon de 1 an et une fille de 7 ans  en Haute-Vienne.

Un chevreuil abattu après avoir blessé trois promeneurs dont deux grièvement forêt de Tronçais.

Le poème anti-chasse appris en CE2. A Salon de Provence, les professeurs de classes de CE2 n’hésitent pas à formater les futurs générations contre la chasse. Ce poème apprend à un enfant de 8 ans que les chasseurs se tuent entre eux… « Mais soudain, l’accident, l’erreur…. Bang ! Un homme en sang ! »

Avril 2021

EELV:  Peut-on confier une région à un parti qui s’excuse d’une bourde par semaine ?

Sondage exclusif : plus les Français connaissent la chasse plus ils y sont favorables ! Dans ce sondage, les Français qui se déclarent très bien informés sur la chasse sont 47 % à y être favorables ! Plus les interviewés se déclarent informés sur la chasse, plus ils y sont favorables. Ce qui bouscule les idées reçues selon lesquelles les Français seraient massivement anti-chasse.

L’incompétence de EELV (VERT) à Vincennes se transforme en vidéo virale. Après la polémique sur le fait que « l’aérien ne doit plus faire partie des rêves d’enfants » selon la déclaration de la maire EELV de Poitiers, c’est un nouvel élu EELV qui s’est illustré cette semaine lors du conseil municipal de la ville de Vincennes.

Aisne : en voulant éviter un sanglier, cette conductrice termine sa course dans le fossé. Grosse frayeur ce lundi matin pour une jeune femme de 27 ans, qui conduisait sa voiture citadine depuis la commune de Verneuil-sous-Coucy vers Anizy-le-Grand (Aisne). Alors qu’elle roule à vive allure sur la D5, elle aperçoit un sanglier qui traverse la route. Voulant l’éviter, elle perd le contrôle de son véhicule qui termine sa course dans le fossé. L’image est impressionnante : sa voiture rouge est couchée sur le flanc.

Roumanie : un joggeur se fait tuer par un ours. Ce dimanche, cet habitant de la région de Limbăşelu, en Roumanie, est parti comme à son habitude pour un jogging matinal. Malheureusement, il ne rentrera pas chez lui. Inquiète, sa famille a prévenu la police, qui n’a pas tardé à partir à sa recherche. La découverte est macabre. L’homme de 39 ans a été vraisemblablement attaqué par un ours.

Pour protéger ses semis, un agriculteur a vu la mort de près ! Jusqu’où ira la folie animaliste ? Le 2 avril dernier près de Refontey un agriculteur mosellan a failli perdre la vie alors qu’il intervenait pour éviter le sabotage d’une cage à corvidés positionnée sur l’une de ses parcelles.

Hugo Clément a chassé pour la 1ère fois de sa vie: « je m’attendais pas du tout à ça ». Comme vous le savez, on ne peut pas dire qu’Hugo Clément soit vraiment un ami des chasseurs. Mais à force de taper sur eux, un ami de son papa (pêcheur) l’aurait poussé à suivre une chasse pour se faire sa propre idée et le résultat n’est pas du tout ce que nous aurions pu penser. Hugo Clément a récemment réalisé un reportage en Bretagne sur l’impact de la pollution des océans. Au cours du tournage, ce dernier s’est livré auprès du journal anglais Nature. Nous avons pris le temps de traduire ses propos pour le moins étonnants. La question de départ posé par la journaliste Flora Graham est liée à la pêche intensive dans les océans. Ce dernier en a profité pour prolonger son propos sur sa conception de la pêche mais il a débordé sur la chasse !

Biarritz : un sanglier de 100 kg abattu en plein centre-ville. Sueurs froides chez un habitant du centre-ville de Biarritz, qui a découvert dans son jardin un sanglier dans la nuit de vendredi à samedi. Les secours sont arrivés vers 23h, puis la décision a été prise de l’abattre. L’animal, un individu pesant 100 kg, présentait un réel danger.

Mars 2021

La réserve « Vercors Vie Sauvage » reconvertie en lieu de tournage pour une vidéo bidon par Rémi Gaillard.

Gironde : piétinée par un sanglier, une Landaise réussit à échapper à l’animal. Élisa David a fait une mauvaise rencontre en forêt à Martignas-sur-Jalle. Chargée et projetée à terre par un sanglier, la jeune Haillanaise réussit à s’échapper, non sans quelques blessures.

La gestion du lapin bordelais en dit long sur la naïveté des « écolos ».

Un daguet abattu en pleine ville de Genève. D’autres cas ont déjà été recensés dans le pays et dans le canton de Genève qui a interdit la chasse sur son territoire depuis une quarantaine d’années mais qui a dû mettre en place des quotas de prélèvements sur les cervidés.

Février 2021

Janvier 2021

Loire-Atlantique, les habitants de Préfailles réclament une battue au sanglier. 13 000 chasseurs sont déjà régulièrement sollicités dans le département pour des battues au sanglier. Sa chasse a d’ailleurs été étendue du 1er juin au 31 mars, mais sa régulation n’est toujours pas exécutée efficacement

Une laie traverse 3300 fois la route en un an ! C’est à travers une étude très intéressante menée par la Fédération des chasseurs et la préfecture de Haute-Garonne que nous découvrons qu’une laie équipée d’un collier GPS a traversé près de 3300 fois les routes de la région.

Vidéo : Accidents de voitures/motos provoqués par des sangliers.

« Il m’a foncé dessus » : en Dordogne, l’incroyable histoire du sanglier qui aimait croquer les poules.

Dordogne : les sangliers dans le collimateur, de nouvelles battues. Les chasseurs sont mis à contribution. Ce sera notamment le cas, samedi, dans le secteur de La Force, suite à un accident de la route, et à Trélissac. Une automobiliste en a fait les frais, au lieu-dit Les Justices, en bas de La Force, sur la route départementale 32, s’agace-t-il. Heureusement, cette dame s’en est sortie avec quelques hématomes, mais le choc avec un sanglier de 108 kg a envoyé son véhicule à la casse. »

Surpopulation de sangliers : une battue administrative dans le secteur de Trélissac en Dordogne. Une opération destinée à lutter contre la surpopulation de sangliers dans les secteurs périurbains. Les animaux seront repoussés vers des zones où ils pourront être chassés.

Septembre 2020 : « Dordogne : comment chasser le sanglier des villes ».

UNE INFORMATION : CHASSE CADEAU.FR : « Quand les anti-chasse « écolos » gèrent le gibier cela aboutit parfois à de véritables catastrophes ! Après les oies, les cerfs : Les écolos suppriment 1800 cerfs par abattage massif ! Non, ce n’est malheureusement pas une fake-new ! Cela se passe aux Pays-Bas et les écolos évitent d’en parler. Alors que s’est-il passé exactement ? »

HOLLANDE : « Après le massacre des oies, celui des cerfs : une grande réussite de l’écologie ! » LES ÉCOLOGISTES ET LES CERFS (PAYS BAS) : Le quart de la surface des Pays-Bas est situé en dessous du niveau de la mer. Il existait à l’Est d’Amsterdam une mer intérieure qui a été drainée et asséchée en 1968, libérant de l’espace pour des villes nouvelles. Une réserve naturelle de 6.000 hectares y fut également créée, la réserve d’Oostvaardersplassen, bien fréquentée par l’avifaune locale et migratrice.
La végétation (graminées, roseaux, arbustes) s’étant trop développée et limitant l’accès des oiseaux, un écologiste nommé Frans Vera a eu l’idée d’introduire des herbivores brouteurs pour contrôler cette végétation, en 1983.
Ont donc été introduits dans la réserve 32 bovins Heck (aurochs reconstitué),
18 chevaux polonais rustiques Konik, et 40 cerfs rouges. Aucune mesure de contrôle de ces populations et de leur accroissement n’avait été prise. Les animaux se sont donc multipliés sans limite, sans contrôle ni prédation. Aussi, en 2017, on comptait 6.000 animaux, avec 90% de cerfs.

Soit la densité incroyable de près de 1 animal à l’hectare, ou 83 cerfs aux 100 hectares ! Pour mémoire, la densité des forêts françaises est de 2,17 cerfs aux 100 hectares. Cette surpopulation a bien évidemment entrainé la quasi disparition de la ressource alimentaire végétale, et des conditions météo difficiles (fortes pluies puis vague de froid intense) de fin 2017 à début 2018 ont fini de précipiter l’agonie et la mort par famine des animaux.
Il a donc fallu ramasser les morts de famine (près de 300) et euthanasier les agonisants, soit 3.266 animaux. Mais cela ne suffisant pas, la décision de supprimer dès à présent encore 1.800 cerfs par abattage massif a été prise et entérinée. De façon à ne laisser subsister que 490 cerfs sur les 5.400 présents en 2017. Donc au total près de 5.000 cerfs morts de faim ou euthanasiés. Une vraie réussite de l’écologie. Et pourtant certains écologistes néerlandais ont jugé que l’écosystème naturel commençait tout juste à fonctionner, qu’il fallait faire confiance aux processus naturels, peu importait la gravité de la situation ! Mais avec 490 cerfs sur 6.000 hectares, il restera encore 8 cerfs aux 100 hectares, ce qui n’est pas une densité raisonnable. Et peut donner 1.000 cerfs dans 3 ans. Faudra-t-il alors recommencer les abattages massifs ? »

*************************************************

Ce sont des infos récupérées page 10 de la revue : « LE CHASSEUR DE SANGLIER » d’Octobre 2016.

Italie :

  1. « Trop de sangliers en Toscane ».
  2. « les populations de sangliers ont doublé depuis l’an 2000 ».
  3. « …..1 million d’animaux en Toscane ».
  4. « …..12 millions d’€uros de dégâts pour cette région, au niveau national : Plus de 100 millions d’€uros ».
  5. « …Les provinces du Nord et du Sud préparent un plan d’action pour abattre 17.000 sangliers ET PLUSIEURS MILLIERS DE CHEVREUILS ET DE CERFS ».

Les anti-chasses Italiens proposent, accrochez-vous je n’invente rien : « une contraception chimique » et/ou « la réintroduction massive du loup ».

Pologne :

  1. « Abattage programmé de 40.000 sangliers».
  2. « ….l’objectif étant de ralentir la progression d’une pathologie hémorragique hautement contagieuse notamment pour les porcs domestiques ».
  3. « Quelques états ont, depuis, interdits l’importation de viande porcine de Pologne».

Espagne :

En Catalogne, ce sont les anti-chasses qui commandent ! « La Catalogne a lancé une campagne de vaccination pour lutter contre la prolifération des sangliers ». Les P.I.G.S in english -;) Ne riez pas c’est authentique ! « Ce projet est piloté par une fondation de défense des animaux qui affirme que la chasse, plutôt que de réduire les populations, favorise l’expansion de l’espèce ».

Comme le dit très bien l’article, on sait ce qu’il est arrivé en France après qu’un de nos brillants scientifiques est inoculé la myxomatose aux lapins… ! C’est le docteur Armand-Delille, membre de l’Académie de médecine et vice-président de la Société de biologie qui fut à l’origine de la propagation de la myxomatose en France. Plus tard, lors d’une réception privée il reçut du Ministère de l’Agriculture, une médaille d’or portant l’inscription : « La sylviculture et l’agriculture reconnaissantes ».

La Suisse et son emblématique canton de Genève dans lequel soi-disant la chasse est interdite :

« État des lieux : GENÈVE, 40 ANS DE CHASSE SANS CHASSEURS.

Bref rappel : Contrairement à une idée reçue répandue, l’exercice de la chasse n’a jamais été interdit et encore moins interrompu à Genève, car au sens de la législation fédérale, le terme de chasse désigne le dépistage, la traque, l’affût, le débusquage, le tir, la capture ou la recherche en groupe ou individuellement d’animaux sauvages dans le but de les abattre et/ou de se les approprier. Or, le fait est que des dizaines de milliers d’animaux sauvages ont justement été abattus à ce jour par les gardes-faune à Genève. Pourtant, la Constitution genevoise interdit la chasse sous toutes ses formes….! Vous avez dit incohérence législative ?

Les années 2000 à nos jours :

La situation se dégrade sur plusieurs fronts : dans l’indifférence générale, les populations de perdrix grises fondent de 400 oiseaux dans les années 80 à… 2 individus en 2000 et ce, malgré la mise en place d’un réseau de jachères en vue de rendre le territoire plus accueillant ! Les effectifs pléthoriques de renards que l’on se refuse de réguler y sont pour beaucoup… ! Une timide tentative de réintroduction de perdrix dans la Champagne genevoise entre 2002 et 2005 échoue. Depuis, la station ornithologique de Sempach a repris en main cette opération et des résultats encourageants sont à enregistrer.

Quant au lapin de Garenne , après le tir de 1’860 ( !) individus par les gardes entre 1974 et 1999 et des épidémies de myxomatose, sa population s’effondre, au point ou l’unique colonie compte actuellement une dizaine de survivants en sursis. Le faisan, très abondant dans les années 80 et début 90, ne subsiste que difficilement, victime lui aussi de la surdensité de renards. En 2007 une épidémie de gale vulpine (causée justement par cette même surdensité) dans la région Arve-Lac, réduit la population de renards du secteur concerné à sa plus simple expression, ce qui déclenche une explosion de nombre de lièvres… et des dégâts sur tournesol. A la satisfaction générale, environ 150 lièvres sont repris par les chasseurs français, valaisans et genevois afin, de repeupler des territoires valaisans et haut-savoyards. Mais cela ne suffit pas à faire baisser les dégâts et près d’une centaine de lièvres succombent à nouveau aux balles des gardes.

Mais le gros problème reste le sanglier que l’État ne parvient pas à contrôler et qui cause d’énormes déprédations dans les cultures. Ainsi, de 2000 à 2010, les statistiques montrent que 3270 sangliers ont été abattus. Cette hécatombe, qui n’a pas empêché le versement de plusieurs millions de francs aux agriculteurs, fait que Genève détient le record suisse de nombre de sangliers abattus à l’hectare !

Malgré les tentatives des anti-chasse visant à présenter la situation genevoise comme étant idyllique, la grogne monte et pas uniquement parmi les chasseurs ! Ainsi, en 2002, une pétition des milieux agricoles demandant la réintroduction de la chasse, atterrit sur le bureau du Grand Conseil genevois ». Source : Fédération cynégétique Genevoise.

Subventions de l’État aux associations écologiques dont la « Ligue de protection des oiseaux »

C’est un communiqué de la Fédération des chasseurs de l’Ariège qui le publie sur son site : en 2010, la Ligue de protection des oiseaux  a perçu 2,5 millions d’euros, soit 22 % de son budget annuel qui était donc de 11,3 millions d’€uros. Les aides publiques représentaient 45 % de son budget annuel soit 5 millions d’euros ! Une paille et une précision que chacun appréciera à sa juste valeur en cette période de rigueur généralisée… pour les autres ! La petite entreprise, pardon association, ne connaît pas la crise…. 5 millions d’€uros « d’aide » de l’état, donc de vos nos impôts pour 45.000 adhérents. Sans augurer de savoir qui paye les  salaires des « permanents » et d’où viennent les autres fonds : entreprises publiques ? (donc nous) €urope ? (donc nous), privé ?

Et on ne vous parle pas des dizaines de millions d’€uros dépensées pour réintroduire l’ours !

A comparer au naufrage de l’agriculture Française, puisqu’il faut savoir qu’en moyenne un agriculteur se suicide par jour en France !

Dommage que cet argent ne soit pas versé aussi facilement à une « ligue de protection des agriculteurs » !!!

Florilège de revue de presse…

  • « Stress, charge de travail, absence de loisirs, paperasserie de plus en plus importante sans avoir la possibilité de dégager de revenus ni de loisirs» sont autant d’éléments à prendre en compte dans le malaise des paysans ».
  • « Ne supportant plus la pression des fournisseurs ou celle de leur banquier, les paysans, pour échapper à leur enfer quotidien, commettent parfois l’irréparable ». NDR : Notez le « parfois » ! Un par jour quand même !
  • « On donne treize heures de travail par jour, y compris le dimanche, pour terminer en procédure judiciaire, en prise avec le tribunal, les créanciers, les banquiers, les fournisseurs. C’est très difficile à vivre ».
  • Le FIGARO 400 agriculteurs se sont suicidés en 2009 selon le Gouvernement, 805 (!) selon l’Association des producteurs de lait indépendants.
  • Comptons qu’à ce rythme là d’ici 10 ans il n’y aura plus d’agriculteurs mais je vous le donne en mille toujours un ministère et ses « permanents » qui pour justifier de son travail se lancera dans une vaste opération de repeuplement et de réintroduction des agriculteurs en France !

Gageons, que comme on est allé chercher des ours en Slovénie, la souche Française ayant été perdue, on ira cherché des paysans Ukrainiens, Géorgiens, que l’on croisera génétiquement avec des Françaises descendantes de paysans certifiées « LABEL ROUGE : souche paysanne Française« , (pas celles qui se sont recasées dans les conseils régionaux ! Merci papa… !) qui produiront à leur tour de nouveaux paysans Français qu’il faudra protéger au maximum, notamment en leur interdisant tout déplacement en automobile, de peur qu’ils aient un accident et que l’on perde la souche originelle. Ils seront à cet effet munis de puces GPS ou RFID avec collier à chocs électriques au cas où ils n’obtempéreraient pas aux ordres s’ils venaient à s’approcher d’une route !

Évidemment, le mercredi ayant été déclaré jour de non-chasse, les enfant auront le droit d’approcher cette espèce réintroduite. Ils devront toutefois porter un masque afin de ne pas les contaminer avec les maladies des villes, cela va sans dire !

Ou bien, il faut comme cela a été fait avec l’ours CANNELLE, afin de préserver les chromosomes Pyrénéens, procéder immédiatement à une sélection génétique (et apolitique pour respecter les consignes du CSA) entre paysannes Françaises de souche et agriculteurs de l’Est de l’Europe. Sous réserve qu’ils ne soient pas trop radioactifs ….!

Livre : « Si on ne chassait plus ». Jean BERTON.

Écologie : Ouille ! Ça fait mal !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.