Nouveau casque -intègral- de combat de REVISION MILITARY

11-95.gif

Les blessures à la tête pour un combattant -régulier- portant un casque, représentent encore aujourd’hui jusqu’à  30% des blessures occasionnées !

Voilà en l’état actuel des choses ce que nous avons :

Sachant que la menace principale se situe sur les 180° frontal, que les yeux représentent 1% de la surface totale du corps mais 100% de la capacité opérationnelle immédiate à combattre. Cherchez l’erreur !

casque sans protectioncasque sans protect 2

À comparer avec les soldats médiévaux, des types sûrement qui ne connaissaient rien à la guerre….! :

casque médie protect gorge

Notez la protection de la nuque !

casque médieval nuque 

Photos tienda-medieval.com

Protection 180° avant :

Casque-visage.jpg

Sachant déjà que sans les yeux je ne vois pas ce qu’un combattant peut faire ! Or à part à l’époque médiévale où l’on tenait compte de la ferraille du champ de bataille (les flèches font partie de la ferraille) en surprotégeant comme on peut le voir la tête avec notamment cette cote de maille qui protège la nuque, depuis cette époque médiévale, toutes les protections intégrales de tête ont été supprimées ou réduites à leur plus simple expression.

napoleon.jpg

Ne parlons même pas de Napoléon dont j’ose affirmer ici qu’il ne fut qu’un assassin de masse, un guignol en matière de stratégie et contrairement aux idées complaisamment reçues, rependues et reprises par des stratèges d’état-major dont les préceptes furent balayés par les mitrailleuses Allemandes en 1914. « « Il faut des massacres et l’on ne va sur le champ de bataille que pour se faire massacrer ! ». Voilà ce que l’on proclamait à l’époque !

Soldat Français en 1914 :

soldat-1914.jpg

Soldat Allemand en 1914 :

soldat-allemand-1914.jpg

Ce n’est pas la brusque et très récente découverte des lunettes de protection par l’État-major qui va changer quelque chose.

Dans le meilleur des cas, il faudrait que l’impact se produise pile au centre de la lunette, surtout pas sur le côté car la balle partirait en biais et bonjour les dégâts !

Ces lunettes ne protègent vraiment que du plomb de chasse, d’un ricochet, d’un éclat d’IED (à condition qu’il soit bien au centre), des impacts de pierres suite à des éclats provoqués par une balle.

Lunette REVISION MILITARY : Merci qui …?

lunette-revision-ied.jpg

En aucun cas ces lunettes ne protègent d’un projectile qui arrive par dessous ou par les côtés. Mais bon ! Faut-il vraiment pousser la démonstration plus loin ?! La seule solution c’est le casque intégral modulable. Mais modulable quasi instantanément : passer du mode patrouille au mode combat en abaissant une visière, voire en y ajoutant une mentonnière balistique. Je ne comprends toujours pas comment en 2013 des officiers généraux peuvent  croire que l’on peut disposer d’une protection crédible quand on voit comment le sont nos soldats ! J’ose affirmer ici même que tant le ratio combattant-puissance de feu-protection/prix de revient  sera aussi faible qu’il peut l’être actuellement la sauce ne prendre pas ! Il y a un différentiel trop important par rapport à ce que coûte un pilote de chasse ou un sous-marinier nucléaire par rapport à celui d’un fantassin aussi « spécial » soit-il ! C’est le fantassin qui occupe et meuble le terrain, pas le pilote ou le sous-marinier !

Le nouveau casque balistique de REVISION MILITARY

Mise à jour mars 2016 :

Même si de mon point de vue on peut faire plus simple et plus rapide en mise œuvre tout en offrant une bonne protection de la visière en polycarbonate en cas de non utilisation, ce casque a au moins le mérite d’exister, de montrer la voie…. et la bonne !
Cobra Complete System

bats-1.jpg

Le seul bémol que j’émettrai c’est qu’il n’y est pas d’origine une configuration intégrant une radio à résonance osseuse.

Plusieurs configurations possibles :

casques-batlskin-revision

Print Friendly, PDF & Email

Sur le même thème :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *