Mon programme de compléments alimentaire pour l’immunité au COVID 19, l’hypertension, diabète, etc…

Le Savoir est aussi la mise en perspective d’informations diverses qui se recoupent.

Septembre 2021

Traitement homéopathique post-vaccin COVID 19 au milieu de l’article

14 Juin 2021 : Résultats d’analyse après avoir pris trois fois par jour 200 ui de Vitamine D. Je suis passé de 24 à 54…..!!!! J’ai comblé un déficit de 25% avec une boite à 6 €uros par mois.

Peut-on cumuler les compléments alimentaires ? Comment s’y prendre ?
Est-il possible d’associer plusieurs compléments alimentaires ? Comment bénéficier au mieux de leurs effets combinés ? Toutes les réponses dans cet article.

Les produits que j’achète proviennent de chez AMAZON, pourquoi ? Contrairement à ce que proclament les pseudos-bien-pensants, AMAZON permet aux personnes qui ont peu de moyens de pouvoir acquérir des compléments alimentaires à des prix accessibles. Si vous pouvez acheter dans des magasins physiques, n’hésitez pas à faire travailler les commerçants de votre quartier. Pour les autres sachez que ces produits sont fabriqués en France ou dans le nord de l’Europe, gage de sérieux.

Citrate de Magnésium

Citrate de Magnésium et non pas oxyde de magnésium ! Je prends un comprimé au petit-déjeuner et un comprimé au repas du soir. Formidable pour perdre l’irritabilité et bien dormir. 90 jours de traitement, un mois d’arrêt et je recommence. Fabriqué en Finlande gage de sérieux.

VITAMINE C

Vitamine C. Inutile de prendre un dosage plus fort, c’est la régularité qui compte. Contre la fatigue chronique et le renforcement du systéme immunitaire de l’organisme. Fabrication Française.

VITAMINE D

Vitamine D. Indispensable contre le COVID 19 !!! Chaque comprimé apporte 200 UI (Unité Internationale).

16 Juin 2021 : Cancer du sein : La vitamine D jouerait un rôle essentiel. De nouveaux résultats appuient la thèse d’une association positive entre un bon taux sanguin de vitamine D et un meilleur pronostic vital en cas de cancer du sein. Ce cancer est le plus fréquent chez les femmes, avec 58 000 nouveaux cas enregistrés chaque année en France.

14 Juin 2021 : Résultats d’analyse après avoir pris trois fois par jour trois comprimés de 200 ui de Vitamine D. Je suis passé de 24 à 54…..!!!! J’ai comblé un déficit de 25% avec une boite à 6 €uros par mois !!! Cela ne sert à rien de prendre des doses de cheval tous les mois, il faut en prendre TOUS LES JOURS, TOUTE SA VIE et plus encore en fonction de l’age, si l’on en croit les organismes de santé du Canada.

Vitamine D : une supplémentation ferait baisser la tension. Une large méta-analyse vient confirmer que le niveau de vitamine D peut être lié à l’hypertension artérielle. Pour faire baisser la tension, une supplémentation en vitamine D pourrait être aussi efficace qu’un traitement antihypertenseur chez certaines femmes.

Vitamine D et hypertension: quel lien ? Résumé : Le système rénine-angiotensine joue un rôle important dans la régulation de la pression artérielle. Récemment, des modèles expérimentaux ont mis en évidence que la 1,25(OH)2D interfère avec le système rénine-angiotensine en diminuant l’expression du gène codant pour la rénine. Ainsi, un niveau de vitamine D adéquat pourrait être important pour diminuer le risque cardiovasculaire lié à l’hypertension artérielle. Le but de cet article est de discuter les données les plus récentes sur la relation entre la vitamine D et le système cardiovasculaire.

Source : PASSEPORT SANTE : « ….Santé Canada recommande des apports quotidiens de 200 à 600 UI de vitamine D, selon l’âge. Cet organisme suggère un supplément de 400 UI de vitamine D par jour, tant aux hommes qu’aux femmes de plus de 50 ans.

La recommandation de l’American Academy of Pediatrics : En 2008, l’American Academy of Pediatrics a fait passer sa norme quotidienne de 200 UI à 400 UI pour les enfants et les adolescents.
La recommandation de la Société canadienne du cancer : En 2007, la Société canadienne du cancer conseillait de prendre un supplément de 1000 UI de vitamine D par jour pour les adultes durant les mois d’automne et d’hiver.

Commentaire personnel : Soyez TOUJOURS un peu au-dessous des maximas. Diarrhée = Réduire la dose. Ne pas hésitez à faire une prise de sang avant pour juger de votre taux de vitamine D.

Description du fabricant : « Les personnes n’ayant pas une exposition au soleil suffisante.
Les femmes en période de ménopause pour renforcer le capital osseux, articulaire et musculaire.
Dès 50 ans, dans le cadre d’une stratégie globale anti-âge, pour préserver le bien-être général.
Les personnes obèses qui présentent souvent un faible taux de vitamine D. Une formule économique qui apporte, en un seul petit comprimé, 100 % de la dose journalière recommandée en vitamine D3 ! 1 comprimé apporte 5 µg de vitamine D3 (100 % des VNR*). *VNR = Valeurs Nutritionnelles de Référence ».

CITRATE DE ZINC

Citrate de zinc et non pas oxyde de zinc. Indispensable contre le COVID 19 !!! Au petit déjeuner je prends du chocolat noir et de l’épeautre (le blé Gaulois), il contient du zinc et beaucoup d’autres vitamines. Dans ce cas inutile de prendre des comprimés supplémentaires de zinc..

Par rapport à la mention : « Lutte contre l’acné » : Vu l’expérience que j’ai eu avec mon fils, la seule et UNIQUE façon de stopper l’acné c’est de STOPPER toute consommation de lait de vache (remplacé par du chèvre et de la brebis) et des dérivés dans l’alimentation et le plus tôt possible.

LE LAIT DE VACHE EST « COPAIN COMME COCHON » AVEC LE COVID 19 ! Arrêtez le lait de vache, yaourt de vache, camembert, etc.. Ne parlons même pas des personnes âgées !!!

  • Il y a 15 ans environ, je décide d’arrêter complétement le lait de vache : lait, yaourt, fromage, complétement !!!
  • Trois semaines après, sans me douter de ces conséquences, parce que sinon je l’aurai fait plutôt, je constate trois choses :
  • PLUS DE PLAQUES DE PELLICULES DANS LES CHEVEUX !!!
  • PLUS DE BOUCHONS DANS LES OREILLES !!! J’avais des bouchons dans les oreilles de mon plus jeune age à cette époque, du 1er janvier au 31 décembre.
  • Au fil des années, je constate QUE JE N’AI PLUS DE RHUME L’HIVER !!!
  • J’en parle à mon diabétologue (Docteur Sa……), endocrinologue,  qui me répond la bouche en cœur et avec un grand sourire : « Ah mais c’est normal, le lait c’est un irritant des voies respiratoires ».
  • Mon médecin généraliste (35 ans de pratique) consulté avant la rédaction de ce paragraphe me dit la même chose !!!
  • Mon fils, 34 ans aujourd’hui : On a stoppé l’acné à l’époque en ARRÊTANT LE LAIT DE VACHE !
  • Si par malheur il consomme ne serait-ce qu’une part de pizza, le lendemain, son corps est couvert de griffures !!! Réaction du foie à l’agression !!!!

Si vous voulez préserver la vie de vos parents âgés retirez-leur tout ce qui est lait de vache ! C’est le COVID qui ne va pas aimer ça !

  • Juillet 2021 : Piqure de rappel au cas où je n’aurai pas compris : J’achète un pot de fromage blanc sans matière grasse, que des protéines mais au lait de vache alors que je n’en ai plus consommé depuis plus de 15 ans !
  • Le lendemain, je vais à la selle : Du sang partout ! après les selles. Si c’était avant les selles ce serait grave ! Je sentait le sang couler.
  • J’arrête le fromage blanc de vache : Plus rien !
  • Je recommence à en consommer : Du sang partout !
  • J’arrête tout : Fini plus rien !!!

Dans cet article, lisez tout ce qui concerne le poison que constitue le lait de vache :

La santé du chasseur et de la chasseresse.

ARGENT COLLOÏDAL

Argent colloïdal : Un jour il faudra une vraie commission d’enquête à l’Américaine (7 ans de prison pour faux témoignage !) pas à la sauce-Franco-Française, concernant « les oubliés » du COVID 19 : Zinc, argent colloïdal, vitamine D, etc…. Un gobelet-doseur par jour dans les périodes de grippe, de rhume et d’infection en tout genre. REDOUTABLEMENT EFFICACE. Au mois de Février 2020, au début de la crise COVID 19,  tous les magasins BIO autour de chez moi ont été dévalisés !!! Comme quoi….

CAPILAR

CAPILAR : Description du fabricant : « L’extrait de mélèze est extrait des racines du mélèze de Dahurie. Le mélèze daurien atteint 700 ans en Sibérie.
Le complément alimentaire Kapilar avec taxifoline possède un grand pouvoir antioxydant.  Action préventive dans les situations stressantes. Améliore le fonctionnement des capillaires. Réduit l’incidence des maux de tête et des étourdissements. Augmente la résistance du corps, améliore la circulation sanguine ».

Ce produit m’a été recommandé par une magnétiseuse. Je l’ai pris durant un mois. Résultats époustouflants et encore je n’ai pas renouvelé la prise de sang pour le débit de filtration des reins.

Résultats époustouflants pour la mère de mon fils qui tous les matins se réveillait avec les vaisseaux sanguins des yeux explosés. Elle avait les yeux rouges tous les matins. Trois jours après le début du traitement, elle n’avait plus les yeux rouges !!! Les yeux étaient propres !!

Résultats époustouflants pour moi également. Suite à un AVC il y a 18 mois, j’avais perdu un peu de la vue. Quatre jours après avoir pris ce complément alimentaire ma vue s’est améliorée, je lis des plaques d’immatriculation depuis la fenêtre de ma cuisine à 15 mètres de plus qu’avant ! 22 Juillet 2021 : RDV chez l’orthoptiste, j’ai lu d’un coup à l’envers et à l’endroit la ligne la plus petite de lettres !!!

J’ai fait un bilan sanguin juste au début du traitement, parce que je souffre d’insuffisance rénale. J’ai gagné 6 points alors que rien ne bougeait depuis 6 mois !! Je vais refaire une prise de sang avant d’aller chez le néphrologue le 17 juin 2021,  je reviendrai pour donner les chiffres du débit de filtration.

22 Juillet 2021 : Pour les besoins du néphrologue, quatre pages d’analyse de sang on été effectuées. Le débit de filtration des reins est passé de 58 à 63 ! Plus aucun dépassement de « valeurs souhaitées ». Une seule anomalie sur 4 pages : Le bicarbonate ! MERCI CAPILAR !!! Je suis parti pour un traitement de plusieurs mois, puisque mon fils qui a interrogé le pendule dit qu’il faut que je fasse un traitement non-stop de 12 mois. Cette valeur est personnelle, le mode d’emploi livré avec CAPILAR parle de cure de 4 à 6 mois et d’un stop d’un mois. On verra vers la fin de l’année si cela a permis aux vaisseaux sanguins des reins d’être plus efficaces et si je dépasse le « débit de filtration » actuel: 63. L’idéal étant d’avoir un minimum de 90.

Pour les diabétiques et ceux qui ont envie de manger à tout heure

Ce complément alimentaire à bouleverser ma vie de diabétique !!!

GLUCO-NUT. Remplace plusieurs autres compléments alimentaires si vous prenez 3 gélules par jour pour respecter les AJR. Ne contient pas de vitamine D. Voir plus haut. Par contre contient : 110% des AJR recommandé en zinc.

C’est un produit que je consomme depuis plusieurs mois, je constate que je n’ai plus d’hypoglycémie violente.

Informations du fabricant : « Le chrome contribue au maintien d’une glycémie normale. Le zinc contribue à un métabolisme glucidique normal. La vitamine B8 (biotine) contribue au métabolisme normal des micronutriments ».

Composition pour 3 gélules :

AIL NOIR

Ail noir du Monastère des Clarisses de Lourdes. Très recommandé pour lutter efficacement contre l’hypertension. Conserver impérativement au sec et à l’abri de la lumière.

Huile vierge de noix

Huile vierge de noix. Indispensable pour fixer la vitamine D. NE PAS CHAUFFER. CONSERVER AU FRIGO !

Traitement homéopathique post vaccin COVID 19

Pour vous désintoxiquer du vaccin contre le COVID 19 et lutter contre les effets indésirables, j’ai questionné une thérapeute, enseignante en « REIKI Plus ». Le Top du Top. Voici sa réponse : « Prendre après chaque injection une dose de Thuya 9 ch et nettoyer le foie avec du L114 : 30 gouttes dans un peu d’eau à jeun et au coucher pendant 3 semaines.

Thuya 9 : « Nombreuses indications entre autres traitement de la rétention d’eau , cellulite, en cas de dysfonctionnement immunitaire, (limite les effets secondaires de la vaccination grippale) en cas de verrues, acné rosacée,  certains troubles génitaux urinaires ».

Fusion de deux articles redondants

Juin 2021

Publié le 19 janv. 2021. Une simple cure de vitamines pourrait aider à lutter contre la propagation du Covid-19 . Dans une tribune publiée mardi, 73 médecins spécialistes et six associations de médecins appellent « à supplémenter l’ensemble de la population française en vitamine D » de façon préventive, estimant que de nombreuses données scientifiques montrent que cela « pourrait contribuer à réduire l’infection » par le coronavirus.

SOURCE : Après 12 mois de circulation virale, la Covid-19, liée au SARS-CoV-2, a infecté des millions de personnes dans le monde, faisant des centaines de milliers de morts, en particulier chez les personnes âgées, fragiles et celles atteintes de maladies chroniques.1 En l’absence de traitement curatif efficace et accessible à ce jour contre la Covid-19, recourir à des molécules déjà existantes pourrait aider à contrôler la pandémie. Le rôle bénéfique potentiel de la vitamine D est discuté dans de nombreuses publications.2-5 L’objectif de cet article de position était de préciser les données actuellement disponibles dans la littérature biomédicale sur ce sujet, et d’en tirer des messages clairs et pragmatiques vis-à-vis de l’intérêt d’assurer un statut satisfaisant en vitamine D dans la population générale dans le contexte de la Covid-19.

Avril 2021

Une enquête coup de poing ! Après onze mois d’investigation, le journaliste santé Xavier Bazin dévoile les dessous de la crise sanitaire du coronavirus, qui marquera toute une génération. Avec plus de 300 sources scientifiques à l’appui, il révèle les conflits d’intérêts des mondes médical et politique qui ont conduit à trois graves dysfonctionnements :
* le dénigrement de l’hydroxychloroquine du Professeur Raoult ;
* le silence sur la prévention et les remèdes naturels efficaces, comme la vitamine D ;
* la focalisation sur le vaccin anti-Covid comme unique réponse à la crise.

L’industrie pharmaceutique a façonné, depuis vingt ans, une pensée médicale unique aux conséquences souvent dramatiques pour notre santé, qui nous ont explosé à la figure avec la Covid-19.
Cette crise doit nous réveiller de notre torpeur : il est temps de changer radicalement de philosophie face aux virus, aux bactéries et aux problèmes de santé en général. Un autre système de soins est possible !

Commentaire : S’il y doit y avoir un procès à faire des principaux responsables de la santé un jour, c’est bien sur ces trois points qu’il faudra faire un exemple. Il est très intéressant de comparer ces informations avec celles délivrées à longueur de journée par les larbins et les larbines des infos médiatiques….

19 Janvier 2021 : Covid-19 : 73 experts lancent un appel pour qu’on donne de la vitamine D à la population française. « Un nombre croissant d’études semble montrer un effet protecteur de la vitamine D contre les formes graves de la Covid. La vitamine D ne remplacera pas le vaccin, évidemment, mais peut constituer un outil de prévention en plus ». 

24vJanvier 2021 : Coronavirus : « À ce stade, on ne peut pas dire que la vitamine D protège du virus », selon Karine Lacombe.

21 janvier 2021

BANDE D’AHURIS INCOMPÉTENTS !!! DEPUIS LE MOIS DE MARS 2020, MON MÉDECIN GÉNÉRALISTE ME RECOMMANDE LA VITAMINE D ET LE ZINC.

Le médecin, auteur du livre “Vitamine D mode d’emploi”, nous explique pourquoi et comment équilibrer ses apports en vitamine D. Extrait hallucinatoire de l’interview : « ……..A l’occasion d’une formation en alimentation santé et micro-nutrition, j’ai choisi comme sujet de mémoire la vitamine D. Le directeur de l’enseignement, le Professeur Jean-Robert Rapin, m’a conseillé de m’intéresser au rôle de la vitamine D dans l’immunité. Ce que j’ai alors découvert n’avait rien à voir avec ce que j’avais appris sur la vitamine D lors de mes études il y a une trentaine d’années ».

Prévention contre le COVID 19

Un peu plus d’un an après avoir écrit ce qui suit, j’ai découvert ce dont je parle en début d’article : GLUCO-NUT qui remplace ce dont je parle ci-aprés. Ce qui est intéressant c’est que ce qui suit a été écrit en début de crise du COVID 19…!!!

Depuis le mois de mai (2020), sur les conseils de mon médecin, plusieurs semaines avant que l’Académie des Sciences ne dise la même chose, je prenais du BION 3 (voir à la fin de l’article) zinc et vitamine D.

Sur les conseils de la revue ALTERNATIVE SANTÉ, j’ai commandé à un autre labo D.PLANTES LABORATOIRE du ZINC et de la vitamine D. Une gélule par jour de chaque c’est suffisant.

La Belgique réhabilite l’hydroxychloroquine. Une étude rétrospective publiée dans l’International Journal of Antimicrobial Agents a examiné l’effet de l’hydroxychloroquine donnée à des milliers de patients belges de mars à mai. Le groupe qui a reçu de l’hydroxychloroquine a vu sa mortalité réduite d’un tiers ! Mais la conclusion des chercheurs est claire : le produit est un bon anti-inflammatoire, mais n’a pas d’effet antiviral.

Coronavirus : Pays où l’hydroxychloroquine est recommandée (avec les sources) : Posologie et comparaison avec la grippe.

COVID 19 : Zinc, Vitamine D et argent colloïdal pour renforcer le systéme immunitaire.

Coup de chapeau à mon médecin généraliste qui dés le 24 avril 2020 m’a prescrit une ampoule de vitamine D et surtout DU ZINC : Voici ce dit le Professeur Raoult dans sa vidéo ci-dessus : « …..On sait que certaines choses qui avaient été sous-estimé COMME LE ZINC par exemple, joue un rôle dans la sévérité des gens qui ont une pathologie sévère, ont des taux de zinc qui sont plus bas que les autres ».

Au sujet de la vitamine D, l’Académie des sciences annonce dans un communiqué publié le 22 mai 2020 , après la bataille donc : « La vitamine D ne peut être considérée comme un traitement préventif ou curatif de l’infection due au SARS-CoV-2 ; mais en atténuant la tempête inflammatoire et ses conséquences, elle pourrait être considérée comme un adjuvant à toute forme de thérapie ».

14 Mai 2020 : Ce que mon médecin généraliste m’a prescrit pour renforcer le systéme immunitaire face au coronavirus. Depuis j’ai encore amélioré le traitement. Revenir en tête d’article.

 Dans cette même rubrique santé, j’avais rédigé il y a plusieurs années, un article sur l’argent colloïdal dont je fais un traitement préventif à partir du mois de novembre-décembre contre la grippe. Dernièrement, février 2020, il y a un mois, j’ai fini de guérir d’une bronchite récalcitrante aux antibiotiques grâce à l’argent colloïdal ! C’était ça ou la cortisone ! Inutile de dire que je ne suis pas assez C.. pour prendre de la cortisone…!!!

— L’argent colloïdal pour lutter contre le coronavirus —

L’argent colloïdal sert à renforcer les système immunitaire du corps. Il est préventif avant tout et quand on est malade, il sert à compléter le traitement médical.

Précision importante : L’argent colloïdal doit être stocké à l’abri de la lumière au sec, pas à la chaleur, idéalement le frigo. Ne pas utiliser une cuillère en métal, seulement plastique ou verre, mieux un capuchon doseur.

Grand utilisateur devant l’Éternel de produits BIO et de médecines alternatives depuis plus de 30 ans : ostéopathes, magnétiseurs, médium, etc…. : Mon fils est né avec un os de la mâchoire en moins, il a été suivi par un magnétiseur sous contrôle d’une orthodontiste de l’age de 5 ans à 20 ans qui a contrôlé que sans intervention médicale et juste par l’action du magnétisme, la croissance du visage s’est faites plus vite dans un sens que dans l’autre !  Il a 33 ans ans aujourd’hui les deux mâchoires sont parfaitement alignées. Je viens de découvrir (on était en 2015) à ma grande stupéfaction : L’argent colloïdal que vous trouverez dans certains magasins BIO.

« L’argent colloïdal, une alternative naturelle aux antibiotiques ».
Par Raïssa Blankoff, naturopathe. Interview de Jean-Patrick BONNARDEL, pharmacien, sur son ouvrage : « L’argent colloïdal, alternative naturelle aux antibiotiques », Dangles éditions, 2013. Jean-Patrick Bonnardel, pharmacien homéopathe, est spécialiste de l’argent colloïdal et autres formes colloïdes depuis plus de 30 ans. L’action antibactérienne de l’argent, connue depuis des siècles, retrouve aujourd’hui ses lettres de noblesse face au problème de la résistance aux antibiotiques.
L’action antibactérienne de l’argent est déjà citée par Paracelse au 15ème siècle. Depuis 1880, de nombreuses études confirment son pouvoir et il a été utilisé couramment, notamment pendant la guerre de 14-18, avant la découverte des antibiotiques. Ces préparations d’argent colloïdal existaient alors en pharmacie sous diverses formes (crème, solutions, etc.). Par exemple, et c’est encore le cas aujourd’hui, à la naissance d’un bébé, on met une goutte d’une dilution de nitrate d’argent dans les yeux du nouveau-né pour éradiquer les bactéries liées à  l’accouchement, ce qui sauve et a sauvé de nombreux enfants de la cécité.  Son usage est donc très connu et reconnu, mais la découverte des sulfamides puis de la pénicilline, bien plus puissantes pour combattre des maladies comme la syphilis ou la tuberculose, a fait sombrer dans l’oubli cet oligo-élément qui avait pourtant fait ses preuves. Aujourd’hui, nous assistons à sa redécouverte à cause des résistances aux antibiotiques ».

Recommandé : 15ppm (1 ppm = 1 mg/kg) ou 20ppm MAXIMUM ! Un gobelet doseur/jour.

Contrairement à ce que les corrompus du Politburo €uropéen sous perfusion des 20.000 lobbyistes présents à Bruxelles voudraient nous faire croire, l’argent colloïdal n’est pas fait que pour être appliqué en externe, il sert aussi et surtout en interne. J’en consomme un flacon doseur chaque jour et un deuxiéme quand je rentre de mes 5 heures de rock dans une salle confinée. Je fais une cure de deux mois chaque année. Faites surtout une cure en hiver au moment de la grippe et/ou au moment d’un rhume, infection, etc…

En cette période de CORONAVIRUS, ou de grippe tout court, si comme moi vous allez danser dans des endroits confinés (5 heures de Rock d’affilée chaque semaine), quand vous rentrez chez vous, versez quelques gouttes sur un mouchoir d’huiles essentielles : RAVINTSARE et TEA TREE, respirez et endormez-vous avec. Mouchez-vous avec un mouchoir imprégné de ces huiles essentielles.

Vu dans le N°160 d’ALTERNATIVE SANTÉ de Janvier 2020 :

Lisez cet article : « Argent colloïdal : ce que le cartel pharmaceutique nous cache »

  • LE FIGARO-Santé. 24/10/2013 (!!!)  : » Des chercheurs américains utilisent une approche originale pour lutter contre les bactéries les plus résistantes aux traitements actuels ». …………..À partir d’expériences menées in vitro et sur des souris vivantes, les chercheurs constatent que les ions argent (Ag +) présents dans une solution de nitrate d’argent rendent la membrane de certaines bactéries plus perméable. Un effet important puisque avant de pouvoir tuer une cellule pathogène, les molécules actives d’un antibiotique doivent traverser la membrane et pénétrer en son cœur.
  • Des chercheurs américains ont réussi à rendre un antibiotique jusqu’à mille fois plus efficace contre certaines infections avec un simple ajout d’ions d’argent. Une approche qui pourrait aider à lutter contre certaines bactéries devenues résistantes aux traitements existants.

Extrait : « L’utilisation médicale de l’argent a une longue tradition, les Macédoniens plaçaient des plaques en argent sur les blessures pour aider à leur cicatrisation. La Grèce antique connaît l’apogée de la phytothérapie du temps d’Hippocrate (460-370 av JC), qui décrivit plus de 230 plantes médicinales dans son ouvrage « Corpus Hippocraticum », science à laquelle il avait été initié par son père, Héraclide. Il la développa et l’exerça en tant que médecin itinérant au cours de ses voyages en Asie Mineure et en Grèce et, à cette époque, il enseigna à ses disciples que la fleur d’argent (poudre extra-fine) cicatrisait les blessures ulcérées.

De nombreux médecins, alchimistes, comme Pline (78 après J.C), Gerber (702-765), Avicenne (980-1037, Paracelse (1493-1541) conseillaient l’usage médical de l’argent.

Au Moyen Âge, les médecins arabes employaient l’argent dans le traitement des palpitations et des rétentions hydriques. Pour les alchimistes, l’argent correspondait à la lune (macrocosme) et à la tête (microcosme), il fut donc administré aux fous et aux épileptiques. C’est au XVIIIe siècle que le nitrate d’argent devint une thérapeutique de choix pour le traitement des plaies, des ulcères et de la plupart des affections de la peau.

On comptait plus de 60 préparations à base d’argent dans la pharmacopée du XIXe siècle. En 1869 le scientifique Ravelin indiquait que l’argent à doses infimes déployait des effets antimicrobiens.

En 1881 le gynécologue de Leipzig, Carl Sigmund Franz Crède (1819-1882), recommandait de prévenir l’inflammation de l’œil du nouveau-né par le traitement d’une solution à 1 % de nitrate d’argent. Les résultats étaient tellement impressionnants qu’on a ordonné ce traitement, nommé « Prophylaxie Crède », pour les nouveaux-nés ! Avec l’instauration de cette pratique, le taux d’ophtalmie des nouveau-nés tomba rapidement de 10 % à 0,2 %. En conséquence, cette pratique devint obligatoire aux USA et dans la plupart des pays européens.

En 1893, le botaniste suisse Von Nägeli (1871-1938) découvrait que la concentration de seulement 0.000 000 1 % des ions argentés suffisent pour tuer le germe spirogyre (une algue verte d’eau douce, se présentant sous la forme de filaments) qui se trouve dans l’eau fraîche.

Les propriétés anti-infectieuses de l’argent colloïdal furent énoncées au début du XXe siècle. Extrait : « Il était une fois… une histoire qui ne répondait pas au vieil adage, pourtant éprouvé, qu’est « Si ça semble trop beau pour être vrai, c’est que ça l’est ». Cette histoire, c’est celle de l’argent colloïdal. Bactéricide hors pair, germicide par excellence, antibiotique naturel, l’argent colloïdal est source de plusieurs guérisons « miraculeuses » que les sceptiques ne sont pas prêts d’accepter. Et pourtant, les faits parlent d’eux-mêmes. Se guérir d’une hépatite, d’un cancer, d’une vilaine grippe ou d’une affection de la peau? La réponse se trouve sous le couvercle d’une petite bouteille opaque dont la solution aqueuse renferme des ions d’argent et d’infimes particules d’argent dites colloïdales, c’est-à-dire en suspension. L’argent colloïdal élimine plus de 650 espèces de microbes, virus, bactéries, parasites, moisissures, champignons et mycoplasmes, dont certains en quelques minutes seulement. Le tout sans aucun effet secondaire nocif connu? Allons donc! Ce serait trop beau pour être vrai.

………….Il était employé dans des ustensiles destinés aux enfants afin de les protéger contre des maladies dont l’origine n’était pas connue à ces époques. L’expression « Être né avec une cuillère d’argent dans la bouche » vient de ce phénomène, son utilisation récente comme indication de richesse n’est qu’une conséquence. Les Vénitiens transportaient eau, vin et vinaigre dans des réservoirs en argent pour les conserver ; lors de la conquête de l’ouest américain, les pionniers protégeaient leur réserve d’eau, de lait et d’aliments en plaçant des pièces de monnaie en argent dans leurs outres, barriques ou récipients pour en préserver la fraîcheur. Alexandre Le Grand (356-323 av. J.C) transportait son eau dans des récipients argentés. La nourriture pour les aristocrates était servie sur des plateaux en argent pur; ils mangeaient avec des ustensiles en argent et buvaient leurs boissons dans des coupes en argent.

L’utilisation médicale de l’argent a une longue tradition, les Macédoniens plaçaient des plaques en argent sur les blessures pour aider à leur cicatrisation ».

Vous comprenez -bien que l’ont ne va pas verser 8.5 Milliard de dollars aux labos (TRUMP) pour fabriquer un produit aussi simple que l’argent colloïdal !!! C’est pas rentable ! Qui va lui financer sa campagne électorale ensuite ????

« Et pourtant : « laissons les experts parler » :

Les propriétés de l’argent colloïdal sont, sur le plan thérapeutique, les suivantes: antiseptiques, inhibition de la croissance bactérienne, ferment inorganique exerçant une action catalytique.
Le médicament est absolument sans danger et doit être utilisé lorsque l’infection fait face à des complications, ou lorsqu’une infection, d’abord localisée, tend à se généraliser. » Journal 3ème cycle, école médicale et hôpital de NY (vol. 23, #10, page 911), 1908

L’argent colloïdal a été utilisé avec succès dans des conditions septiques de la bouche, y compris des infections type pyorrhea alvéolyse, de la gorge, de l’oreille, la septicémie généralisée, leucorrhée, cystite, la toux et les bardeaux coqueluche. »  Le « british médical journal », 1917

Aujourd’hui, de nombreux antibiotiques perdent la bataille contre les germes. Heureusement, le meilleur tueur de germes, qui a été découvert il ya plus de 2000 ans, obtient finalement l’attention appropriée de la science médicale – il s’agit de l’argent.  Je recommande sincèrement que tout le monde puisse générer électriquement de l’argent colloïdal dans sa maison comme un agent antiseptique, antibactérien et antifongique. » Joseph Weissman, docteur et professeur assistant clinique à l’université médicale de Californie.

« En quatre ans, nous avons décrit 87 nouveaux usages médicaux importants de l’argent. Nous commençons tout juste à voir dans quelle mesure l’argent peut soulager les souffrances ».  Richard L. Davies, directeur exécutif du Silver Institute, Biotech News 1995.

Autre article : « L’argent colloïdal est-il un remède contre le coronavirus ?
Il n’y a pas de remède médical contre le coronavirus et toutes les infections virales, les antibiotiques sont inefficaces contre les virus c‘est pourquoi les gens se tournent vers la nature pour trouver des solutions. L’un des agents antivirals connus est l’argent colloïdal, un remède traditionnel dont les propriétés antiseptiques étaient utilisées dans l’Égypte ancienne, le Moyen-Orient et l’Inde par les ménages royaux pour garder l’eau et les autres fluides frais et pour traiter diverses infections. Jusqu’à son interdiction dans les années 1930, il était reconnu et utilisé comme antimicrobien à large spectre par les cliniciens pour traiter les infections bactériennes, parasitaires, fongiques et virales ».

Risques liés à l’utilisation d’argent colloïdal : Il y a des affirmations selon lesquelles l’argent colloïdal ne fonctionne pas du tout et des mythes selon lesquels il présente des risques. Cependant, de nombreuses personnes qui l’ont utilisé, notamment Patrick Schifferling chercheur et naturopathe Suisse qui a ingéré 1 litre d’argent colloïdal à 15 ppm par jour pendant un an, avec des analyses régulières du sang et des cheveux. Conclusion : Il n’y a jamais eu de surplus d’argent dans son corps ! (Argent colloïdal ne dépassant pas le 15 ppm)

 L’argent colloïdal tuera les agents pathogènes mais n’affectera pas les bactéries bénéfiques dans l’intestin. Il est même sans danger pour les femmes enceintes et les enfants. Un grand avantage de la prise d’argent colloïdal est qu’il ne crée aucune résistance aux agents pathogènes. Il s’est même révélé efficace pour détruire les agents pathogènes SARM résistants aux médicaments qui causent des infections potentiellement mortelles. Pourtant, il n’a pas d’effets secondaires connus. Cependant, l’argent colloïdal de mauvaise qualité avec des impuretés et des charges (qui peuvent être toxiques), l’argent ionique et l’argent colloïdal dépassant le 15 ppm de concentration causeront certainement des problèmes tels que le bleuissement de la peau.

LE FIGARO. SANTÉ : « L’épidémie de grippe cet hiver (NDR : 2017-2018) a provoqué quelque 14.400 décès ». « ……Sur les dix semaines d’épidémie grippale (du 5 décembre 2016 au 12 février 2017), le nombre de décès en excès est estimé à 21.200, selon un rapport publié mercredi par Santé-Publique-France (NDR : Bizarrement…! le lien est MORT. C’est bête…!!!

Qui a dit « Théorie du complot » ???). Ce chiffre, obtenu à partir de l’extrapolation des données collectées dans 3000 communes françaises, est légèrement supérieur à la surmortalité lors de la saison d’épidémie grippale 2014-2015 (18.300 personnes). 

Deux informations à lire  pour bien comprendre entre-autres « la polémique » concernant l’utilisation de molécules tombées dans le domaine public et qui ne couterait rien au contribuable.

Vidéo opportunément supprimée !!!

Les médecins qui reçoivent des cadeaux des laboratoires pharmaceutiques prescrivent plus et moins bien. Une étude publiée mercredi renforce « l’hypothèse selon laquelle l’industrie pharmaceutique peut influencer les prescriptions des médecins généralistes ». Inversement, ceux « qui ne reçoivent aucun avantage de la part de l’industrie pharmaceutique sont associés en moyenne à de meilleurs indicateurs établis par l’Assurance-maladie quant à l’efficacité de leurs prescriptions, et celles-ci coûtent globalement moins cher », concluent ses auteurs, médecins, chercheurs et ingénieurs à l’université et au CHU de Rennes.

Comment l’argent des labos irrigue le monde de la santé. En cinq ans, les laboratoires pharmaceutiques ont versé plus de 600 millions d’euros aux professionnels, médecins et chercheurs.

COVID 19 : Un tsunami d’incompétences et de corruption.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.