COVID 19 : Un tsunami d’incompétences et de corruption.

Le Savoir est aussi la mise en perspective d’informations diverses qui se recoupent.

« L’homme qui détient une mauvaise information prend toujours une mauvaise décision ». Colbert.

Pour l’article sur la prévention, voir en bas de l’article.

L’administration Française championne du monde : Catégorie HORS-SOL :

  1. « Pour que les pompiers de Paris prélèvent un échantillon d’eau des égouts afin de détecter le COVID 19, il a fallut 12 signatures dont celles de 3 ministres ».
  2. « l’administration de la santé a publié un document de 45 pages pour vacciner en EHPAD ». Tu te tapes 10 ans d’étude et tu dois lire un document de 45 pages pour faire une piqure….!!!!
  3. Coronavirus : des seringues inadaptées livrées avec le vaccin Pfizer. Les aiguilles livrées avec les vaccins Pfizer contre la Covid-19 ont été jugées « trop courtes » par certains médecins. Quelles conséquences ?
  4. «Référentiel bondissant à la trajectoire aléatoire», pour désigner un ballon de rugby, «besoin langagier» pour indiquer qu’un citoyen manque de vocabulaire ou «conceptualisation cognitive intuitive» employé comme synonyme de «réponse». Source : « LE MONDE.

 

tape m'en 5 !

« Il vaut mieux une bonne autopsie qu’un traitement sans preuve ! »

Octobre 2021

6  pages !!!! Un des produits recommandés (le meilleur compromis selon moi) : Laboratoire du Dr THEISS.

Septembre 2021

Cliquez sur l’image :

 

Des investigations menées sur le vaccin Janssen après « une surreprésentation de patients vaccinés en réanimation » et de nombreux échecs vaccinaux. L’agence nationale de la sécurité du médicament a estimé, dans son dernier rapport ce lundi, que les nombreux échecs vaccinaux du produit monodose des laboratoires Johnson&Johnson devait faire l’objet d’un « signal potentiel« .

  • Commentaire : Cela va rassurer les familles de ceux qui sont morts de savoir que leur défunt fait l’objet d’un « signal potentiel ».

AOUT 2021

Raoult accuse le patron des hôpitaux de Marseille d’être là «pour faire le ménage». François Crémieux, directeur général de l’AP-HM depuis juillet, a déclaré vouloir lancer le recrutement d’un successeur à Didier Raoult. Le nouveau directeur général des hôpitaux publics de Marseille (AP-HM) est là «pour faire le ménage», a accusé lundi 23 août Didier Raoult, le directeur de l’IHU Méditerranée Infection, à la retraite fin août et que l’AP-HM ne veut pas prolonger.

Alain Bauer : « Ils ont réussi à suicider la science ». Le célèbre criminologue publie avec Roger Dachez un ouvrage intitulé « Comment vivre au temps du Coronavirus, un manuel pour comprendre et résister » (Éditions du Cerf). Interviewé par Jean-Philippe Denis pour Xerfi Canal, Alain Bauer énumère « erreurs, incompétences, fautes et mensonges » dans la gestion de l’épidémie. Savoureux.

ON ATTEND UNE VERSION PAPIER…!!!!

Descriptif : Voici l’histoire d’une pandémie attendue et qui n’arriva pas. Et d’une autre qui arriva sans prévenir. Alors qu’on avait défait tout ce qui avait été construit contre la précédente.
Voici une somme historique d’alertes et de rapports multiples qui auraient dû nous permettre de combattre la Covid-19. Et sans avoir à choisir entre la santé et l’emploi, entre les victimes sanitaires et les victimes sociales.
Voici le document le plus complet, puisé dans les meilleures sources historiques, administratives et médicales. Le premier ouvrage total qui permet de se faire une idée par soi-même, sans intermédiaire.
Une somme totale, synthétique et critique, fondée sur les documents essentiels donnés en annexes.

  • Les auteurs du livre :
  • Professeur de criminologie au Conservatoire National des Arts et Métiers, à New York et Shanghai, Alain Bauer est responsable scientifique du pôle Sécurité Défense, Renseignement, Crises et Cybermenaces. Membre d’un réseau international de gestion des crises depuis 2001, il conseille des institutions et des entreprises. Il a publié une soixantaine d’ouvrages traduits dans une dizaine de langues sur les questions de sécurité.
  • Médecin et universitaire, Roger Dachez a notamment publié une Histoire de la médecine des origines à nos jours et a enseigné cette discipline à l’Université Paris 7-Denis-Diderot. Il est président de l’institut Alfred-Fournier, à Paris, organisme reconnu d’utilité publique et spécialisé depuis près d’un siècle dans les maladies transmissibles.

Elle arrête la médecine à cause du pass sanitaire : «On me l’impose». Catherine Dubien est médecin généraliste-acupuncteur à Montbrison depuis 28 ans. Elle vient de prendre la décision d’arrêter d’exercer à cause de l’application du pass sanitaire à partir du 15 septembre.

03 Août 2021 : Didier Raoult : « ….Il faut arrêter ce niveau de corruption ».

Cliquez sur l’image et ouvrez grand vos oreilles !! Tout cela va mal se terminer pour les politiciens et leurs complices !! Très, Très mal….

Alain Bauer : « Il ne faut pas faire porter au citoyen la responsabilité des fautes de l’Etat ». Alain Bauer, professeur de criminologie au Cnam, à l’université de criminologie de New York et de Shanghai, consultant en gestion de crises, décrypte les enjeux sanitaires et politiques actuels. Il évoque les failles de la communication publique et donne des pistes pour mieux anticiper et préparer les crises à venir.

JUILLET  2021

ÉVITEZ LE VACCIN PFIZER !! De l’aveu même de mon médecin, selon l’agence européenne qui retrace les effets secondaires (sous réserve qu’ils remontent !!!!!) c’est le PFIZER qui pose des problèmes !

Vaccin contre le Covid-19 : un pompier lyonnais auteur d’une vidéo polémique en conseil de discipline.  Un pompier avait été l’auteur d’une vidéo virale sur les réseaux sociaux. Il y dénonçait des liens qui existaient, selon lui, entre le vaccin anti-Covid et des AVC. Commentaire : Confirmer par un très grand MONSIEUR soignant par le magnétisme qui me disait le 06 juin : « On assiste à une vague d’AVC ». !!!

« Plus l’effondrement de l’empire est proche plus ces lois sont folles« . CICERON

A votre avis pourquoi le pass sanitaire n’est pas obligatoire à l’Assemblée Nationale ? Combien de journaux et de radios ont-ils repris cette information ? : « Alors qu’il est rendu obligatoire dans de nombreux lieux publics ce mercredi, le pass sanitaire pourrait être étendu à l’Assemblée Nationale, même si Richard Ferrand n’y est pas favorable ».

Traitement homéopathique post vaccin COVID 19

Pour vous désintoxiquer du vaccin contre le COVID 19 et lutter contre les effets indésirables, j’ai questionné une thérapeute, enseignante en « REIKI Plus ». Le Top du Top. Voici sa réponse : « Prendre après chaque injection une dose de Thuya 9 ch et nettoyer le foie avec du L114 : 30 gouttes dans un peu d’eau à jeun et au coucher pendant 3 semaines.

Thuya 9 : « Nombreuses indications entre autres traitement de la rétention d’eau , cellulite, en cas de dysfonctionnement immunitaire, (limite les effets secondaires de la vaccination grippale) en cas de verrues, acné rosacée,  certains troubles génitaux urinaires ».

Ce que la MERDIACRATIE a oublié de vous révéler : Article source  en anglais, faire un clic droit et traduire. Au besoin téléchargez l’extension pour votre navigateur : « GOGLE TRANSLATE ».

Bizarrement, vous allez me traiter de complotiste mais l’accès à ces chiffres n’est plus possible : « Site internet inaccessible ».

Clic image pour accéder à la base de données payées par vos impôts, cliquez sur la lettre « C », descendez à « COVID » puis clic sur les quatre lignes de COVID 19 et là RIEN !!!! « Site internet inaccessible ».

JUIN 2021

Vous avez dit : « FOUTAGE DE GUEULE ? »

Covid-19: un comité américain se penche sur des problèmes cardiaques chez des jeunes vaccinés. Des experts se réunissent mercredi pour passer en revue quelque 300 cas de myocardites et de péricardites survenus après l’injection des vaccins Pfizer et Moderna. Des experts américains doivent se réunir mercredi 23 juin aux États-Unis pour examiner quelque 300 cas d’inflammations au niveau du cœur déclenchées après l’injection de certains vaccins contre le Covid-19, notamment chez des adolescents ou de jeunes adultes. Ces cas ont été observés après les vaccins de Pfizer/BioNTech et de Moderna, qui ont en commun de reposer sur la technologie de l’ARN messager.

En Israël, 40% de vaccinés parmi les nouvelles contaminations : est-ce un échec ?
Pour les plus sceptiques à l’égard des vaccins, certaines données épidémiologiques révélées par l’État hébreu justifieraient leurs doutes alors que le variant delta y a fait son apparition.

Commentaire : Quand les perroquets-larbins-médiatiques du pouvoir  vous répondront : « C’est pareil qu’en Angleterre c’est parce qu’ils ont vaccinés à l’Astra Zenecca ». Répondez-leur : « C’est bien tu as bien appris ta leçon ! Le probléme c’est qu’en Israël ils n’ont vaccinés QU’AVEC du Pfizer…..! » !!!

AVRIL 2021

Une enquête coup de poing ! Après onze mois d’investigation, le journaliste santé Xavier Bazin dévoile les dessous de la crise sanitaire du coronavirus, qui marquera toute une génération. Avec plus de 300 sources scientifiques à l’appui, il révèle les conflits d’intérêts des mondes médical et politique qui ont conduit à trois graves dysfonctionnements :
* le dénigrement de l’hydroxychloroquine du Professeur Raoult ;
* le silence sur la prévention et les remèdes naturels efficaces, comme la vitamine D ;
* la focalisation sur le vaccin anti-Covid comme unique réponse à la crise.

L’industrie pharmaceutique a façonné, depuis vingt ans, une pensée médicale unique aux conséquences souvent dramatiques pour notre santé, qui nous ont explosé à la figure avec la Covid-19.
Cette crise doit nous réveiller de notre torpeur : il est temps de changer radicalement de philosophie face aux virus, aux bactéries et aux problèmes de santé en général. Un autre système de soins est possible !

Commentaire : S’il y doit y avoir un procès à faire des principaux responsables de la santé un jour, c’est bien sur ces trois points qu’il faudra faire un exemple. Il est très intéressant de comparer ces informations avec celles délivrées à longueur de journée par les larbins et les larbines des infos médiatiques….

« Les cons ça osent tout c’est même à ça qu’on les reconnait ».©

Covid-19 – 100.000 morts, hydroxychloroquine, vaccins, variants… Les quatre vérités du Pr Raoult. Un an après, le professeur Raoult revient sur la crise sanitaire. « Toutes les morts ne sont pas équivalentes ». « Il y a eu en 2020, moins de morts parmi les moins de 65 ans qu’en 2019 ou en 2018 », affirme ce vendredi matin sur BFMTV, le directeur de l’IHU de Mrseille qui refuse de céder à l’émotion.

Mars 2021

VOUS AVEZ DIT FOUTAGE DE GUEULE ???????

Covid 19 : le Xav 19, une piste de traitement prometteuse à Nantes, mais ralentie par les contraintes administratives. 
Un médicament pour soigner le Covid, et toutes les formes de variants. C’est la promesse de la biotech nantaise Xenothera, dont l’essai clinique pour le Xav 19 se trouve en phase finale. Et qui attend, désespérément, le feu vert de l’État pour accélérer la production du traitement.

 

 

  1. Le vaccin contre le Covid n’existe pas ! C’est de la thérapie génique et la thérapie génique ce n’est pas un vaccin !
  2. La très grande majorité des morts « DU Covid » sont en réalité morts « AVEC LE COVID ». Vous pigez la différence !!! Vous mourrez d’un infarctus mais vous avez le Covid, on vous compte pour mort du Covid… Sans parler de toutes les fraudes possibles pour alimenter les stats. « Petite » nuance que LES LARBINS des chaines d’informations évitent de préciser.

Autre anecdote très révélatrice de l’ADMINISTRATISATION  DE LA SANTÉ : C’est mon médecin généraliste (35 ans d’exercice) qui parle : « Ils nous envoient (comprendre : l’Agence Régionale de Santé) des fonctionnaires qui viennent m’expliquer comment je doit faire….!!!! Ils peuvent aussi venir faire le boulot à ma place, comme ça j’aurai 5 semaines de congés comme eux…!!!!

15 Mars 2021 :

Le meilleur moyen d’échapper à la vaccination quasi obligatoire pour obtenir le prochain « passeport sanitaire »,  c’est de vérifier par une prise de sang, que vous avez des anti-corps du COVID 19. Le passeport sanitaire le prendra en compte. Il semblerait qu’il faut rendre à César ce qui est à César et à Macron ce qui est à Macron, ce serait ce dernier qui l’aurait imposé à l’Europe pour ne pas rendre la vaccination « obligatoire« .

Pas de dépistage général – Un confinement où les patients  » positifs  » contaminent leurs proches indemnes et attendent de ne plus pouvoir respirer pour qu’on les emmène en réanimation – Interdiction d’un médicament sans danger prescrit depuis des décennies mais bon marché donc pas rentable au profit d’un produit à la toxicité connue mais très cher et qui a généré des fortunes, et de prestigieux journaux scientifiques qui, dans cette guerre, ont gravement dérapé…
Voilà qui m’a paru justifier de porter à la connaissance du public le verbatim des communications hebdomadaires à l’IHU Méditerranée Infection de Marseille – le plus grand centre français consacré aux maladies infectieuses, que je dirige – ainsi que mes interventions au Sénat et à l’Assemblée nationale. Le lecteur ne manquera pas d’en conclure qu’il est urgent de revoir totalement la politique sanitaire française. Didier Raoult.

« Vos journaux veulent vous foutre la trouille, moi je veux faire de la science !!! » « Les spécialistes des fake-news c’est ceux qui n’aiment pas les vrais nouvelles ». Professeur Raoult 02 Février 2021.

A t’on joué aux apprentis-sorciers avec le prétendu « vaccin » ?

06 Février 2020 : 3 jours après ce que j’ai écrit ci-dessous, Macron vient de lâcher l’information qui confirme que les personnes vaccinés MAIS TOUJOURS CONTAMINATEURS, fabriquent leurs propres virus mutants. D’où la flambée de contaminations dans les pays les plus vaccinés. Voir ci-après.

LE FIGARO : Emmanuel MACRON : «Cela signifie qu’à moyen et long terme, il est presque sûr que si ce vaccin n’est pas approprié, il facilitera l’émergence de nouveaux variants ; il ne va absolument pas arranger la situation des pays» l’ayant adopté », a déclaré Emmanuel Macron, en évoquant la situation de la capitale de l’Amazonie, Manaus, dans le nord du Brésil, où un variant est désormais dominant. «Le Brésil (…) est probablement un bon exemple de ce qui peut arriver, avec la situation de Manaus – des gens infectés, d’autres vaccinés et une nouvelle forme de Covid-19», a-t-il dit.

Manaus seulement…??? Il faudrait ajouter  : Israël, Espagne, Allemagne, Royaume-« Uni », Portugal, etc…

Pourquoi Japon, Corée du Sud, Taïwan ou Philippines ne vaccinent ils-pas ?

Parce qu’ils ont fait un confinement dur dès le début et laisser le virus mourir de sa propre mort !!! Nous, occidentaux, biberonnés, vérolés par la corruption endémique du lobby pharmaceutique, avons misé sur la vaccination. Vaccin qui surmultiplié les contaminations.

LA CROIX : « Comme nous gérons plutôt correctement l’épidémie du coronavirus en Corée du Sud, nous ne sommes pas obligés de nous précipiter dans une campagne de vaccination, d’autant que nous n’en connaissons pas encore tous les risques », a déclaré jeudi 17 décembre 2020 le ministre sud-coréen de la santé. Alors que les États-Unis ont déjà commencé leur campagne de vaccination la semaine dernière et que l’Europe s’apprête à la lancer la semaine prochaine, les pays d’Asie extrême-orientale jouent la prudence.

  • Réponse : Les gens vaccinés avec l’ARN MESSAGER fabriquent leurs propres mutations du virus !!! Le pire scénario que pourtant tous les adversaires de l’ARN MESSAGER envisageaient depuis le début de la crise !!! Le chef des urgences d’un grand hôpital parisien qui disait ce matin sur France info : « Il faut vacciner à fond la caisse » va bientôt regretter d’avoir dit ça !!!
  • On peut même se demander si la soi-disant lenteur de la vaccination en France, n’a pas été sciemment organisé pour laisser les Anglais et les Israéliens essuyés les plâtres en premier. Ce que disait Raoult dans ses vidéos : « Laisse sonder les autres à ta place ».
  • Didier Raoult : « Il n’y a pas d’évidence que les mesures pour contrôler l’épidémie de covid-19 aient fonctionné ».
  • Didier Raoult était l’invité politique de la matinale de Guillaume Durand ce jeudi 28 janvier. L’infectiologue juge la réponse politique de restrictions des libertés pour lutter contre l’épidémie de covid-19 comme étant une solution « disproportionnée » dont les conséquences sociales sont trop importantes.
  • Didier Raoult affirme qu’il faut « faire le point sur qui meurt vraiment ». Dans l’hôpital qu’il dirige, les gens de moins de 65 ans « sont soit morts avec le covid et non pas de la maladie, soit ils avaient des facteurs de risques associés ».

***************************

On attend le « FAST CHECKING » (journalisme de vérification) des LARBINS médiatiques.

Je vous conseille la lecture des extraits disponibles sur AMAZON.

Extraits d’une interview donnée à ALTERNATIVE BIEN-ÊTRE :

Janvier 2009 : un article parue dans la “DEPECHE DU MIDI. “…..c’est un pavé dans la mare qu’a lancé, hier matin dans les colonnes du « Journal du dimanche » Philippe Juvin, le chef des urgences à l’hôpital Beaujon, dans les Hauts- de- Seine, après la série noire qui frappe les hôpitaux depuis Noël. Selon cet anesthésiste-réanimateur – également en charge de la santé à l’UMP – « les erreurs médicales seraient à l’origine « de 300.000 à 500.000 événements indésirables graves et surtout de pas moins de 10.000 morts par an en France».

« 10 000 morts évitables par an à l’hôpital, c’est plus que les décès dus aux accidents de voiture. Et ce qu’on a fait pour la sécurité routière, on peut le faire pour les accidents à l’hôpital ».

******************************************

A force de vouloir servir la soupe aux gouvernants, les journalistes finissent par écrire d’énormes conneries reprisent en cœur par tout le monde :

Si l’on en croit ce titre, 1820 personnes sont décédées en UNE SEULE JOURNÉE !!!!

Sauf que…. lorsqu’on prend le temps d’analyser l’article on lit ceci :

Donc ce n’est pas 1820 morts en une journée, mais 1820 morts DEPUIS 28 JOURS !!!! Autrement dit le nombre de morts classique pour une grippe saisonnière !

Covid : 50 solutions bannies. Vous êtes en droit de les connaître.

Cliquez sur l’image :

  • « Remdésivir inefficace : comment la Commission européenne s’est laissée séduire par Gilead.
  • ……..Depuis le 20 novembre, l’OMS déconseille le Remdésivir pour traiter le Covid. En octobre, la Commission européenne avait signé un contrat pour permettre aux États européens d’acheter jusqu’à 1,2 milliard de dollars de ce traitement ».
  • ……….. »On peut trouver une efficacité à toute étude si l’on retient seulement les patients qui ont les yeux bleus et une jambe de bois. » Marie-Paule Kieny

Le titre de cet article date de mars 2020 ! Voici le titre de l’article du BRITISH MEDICAL JOURNAL (excusez du peu !) du 13 Novembre 2020 par son Rédacteur en chef (re-excusez du peu !) :

« Covid-19 : politicisation, “corruption,” and suppression of science ». Soit : « Covid 19 : Politisation, « corruption » et suppression de la science ». Il est très gentil d’avoir mis « corruption » entre guillemets…!!! On attend avec impatience la réaction des COLLABOS (en majuscules et sans guillemets) de L’INFORMATION…

Traduction en Français de son article : « Quand la bonne science est supprimée par le complexe médico-politique, les gens meurent.

Les politiciens et les gouvernements suppriment la science. Ils le font dans l’intérêt public, disent-ils, pour accélérer la disponibilité des diagnostics et des traitements. Ils le font pour soutenir l’innovation, pour mettre des produits sur le marché à une vitesse sans précédent. Ces deux raisons sont en partie plausibles; les plus grandes déceptions sont fondées sur un grain de vérité. Mais le comportement sous-jacent est troublant.
La science est supprimée à des fins politiques et financières. Covid-19 a déclenché la corruption de l’État à grande échelle, et il est nocif pour la santé publique. Les politiciens et l’industrie sont responsables de ce détournement de fonds opportuniste. Il en va de même pour les scientifiques et les experts en santé. La pandémie a révélé comment le complexe médico-politique peut être manipulé en cas d’urgence – un moment où il est encore plus important de sauvegarder la science.
La réponse pandémique du Royaume-Uni fournit au moins quatre exemples de suppression de la science ou des scientifiques. Premièrement, la composition, la recherche et les délibérations du Groupe consultatif scientifique pour les urgences (SAGE) étaient initialement secrètes jusqu’à ce qu’une fuite de presse impose la transparence. 2 La fuite a révélé l’ interférence des conseillers gouvernementaux dans SAGE, tout en exposant la sous-représentation de la santé publique, les soins cliniques, les femmes et les minorités ethniques. En effet, le gouvernement a également reçu récemment l’ordre de publier un rapport de 2016 sur les lacunes de la préparation à une pandémie, l’opération Cygnus, à la suite d’un verdict du bureau du commissaire à l’information. 3 4
Ensuite, un rapport de Public Health England sur la covid-19 et les inégalités. La publication du rapport a été retardée par le ministère de la Santé d’Angleterre; une section sur les minorités ethniques a été initialement suspendue, puis, à la suite d’un tollé général, a été publiée dans le cadre d’un rapport de suivi. 5 6 Les auteurs de Public Health England ont reçu pour instruction de ne pas parler aux médias. Troisièmement, le 15 octobre, le rédacteur en chef du Lancet s’est plaint qu’un auteur d’un article de recherche, un scientifique du gouvernement britannique, a été empêché par le gouvernement de parler aux médias en raison d’un «paysage politique difficile». sept
Maintenant, un nouvel exemple concerne la controverse sur les tests d’anticorps au point de service pour la covid-19. 8 L’opération Moonshot du Premier ministre dépend de la disponibilité immédiate et généralisée de tests de diagnostic rapide précis. 9 Cela dépend également de la logique discutable du dépistage de masse – actuellement en cours d’essai à Liverpool avec un test PCR sous-optimal. 10 11
L’incident est lié à une recherche publiée cette semaine par le BMJ , qui révèle que le gouvernement a acheté un test d’anticorps qui, dans les tests du monde réel, est bien en deçà des affirmations de performance faites par ses fabricants. 12 13 Des chercheurs de Public Health England et des institutions collaboratrices ont raisonnablement poussé à publier les résultats de leur étude avant que le gouvernement ne s’engage à acheter un million de ces tests, mais ont été bloqués par le ministère de la Santé et le bureau du Premier ministre. 14 Pourquoi était-il important de se procurer ce produit sans examen minutieux? La publication préalable de recherches sur un serveur de pré-impression ou sur un site Web gouvernemental est compatible avec le BMJpolitique de publication de. Comme pour prouver un point, Public Health England a ensuite tenté en vain de bloquer le communiqué de presse du BMJ concernant le document de recherche.
Les politiciens prétendent souvent suivre la science, mais c’est une simplification excessive trompeuse. La science est rarement absolue. Cela s’applique rarement à tous les contextes ou à toutes les populations. Cela n’a pas de sens de suivre servilement la science ou les preuves. Une meilleure approche consiste pour les politiciens, les décideurs nommés publiquement, à être informés et guidés par la science lorsqu’ils décident de la politique pour leur public. Mais même cette approche ne conserve la confiance du public et des professionnels que si la science est disponible pour un examen minutieux et sans ingérence politique, et si le système est transparent et non compromis par des conflits d’intérêts.
La répression de la science et des scientifiques n’est ni nouvelle ni un phénomène particulièrement britannique. Aux États-Unis, le gouvernement du président Trump a manipulé la Food and Drug Administration pour approuver à la hâte des médicaments non prouvés tels que l’hydroxychloroquine et le remdesivir. 15 Globalement, les gens, les politiques et les marchés sont corrompus par les agendas politiques et commerciaux. 16
La réponse du Royaume-Uni à la pandémie repose trop fortement sur des scientifiques et d’autres personnes nommées par le gouvernement aux intérêts concurrents inquiétants, y compris des participations dans des entreprises qui fabriquent des tests de diagnostic, des traitements et des vaccins covid-19. 17 Les personnes nommées par le gouvernement peuvent ignorer ou choisir la science – une autre forme d’utilisation abusive – et se livrer à des pratiques anticoncurrentielles qui favorisent leurs propres produits et ceux de leurs amis et associés. 18
Comment la science pourrait-elle être sauvegardée en ces temps exceptionnels? La première étape est la divulgation complète des intérêts concurrents du gouvernement, des politiciens, des conseillers scientifiques et des personnes nommées, tels que les responsables des tests et du traçage, de l’approvisionnement en tests diagnostiques et de la livraison des vaccins. La prochaine étape est une transparence totale sur les systèmes de prise de décision, les processus et savoir qui est responsable de quoi.
Une fois que la transparence et la responsabilité sont établies en tant que normes, les personnes employées par le gouvernement ne devraient idéalement travailler que dans des domaines sans rapport avec leurs intérêts concurrents. L’expertise est possible sans intérêts concurrents. Si une règle aussi stricte devient irréalisable, la bonne pratique minimale est que les personnes ayant des intérêts divergents ne doivent pas être associées aux décisions sur les produits et les politiques dans lesquels elles ont un intérêt financier.
Les gouvernements et l’industrie doivent également cesser d’annoncer une politique scientifique critique par communiqué de presse. De telles mesures mal jugées laissent la science, les médias et les marchés boursiers vulnérables à la manipulation. Une publication claire, ouverte et préalable des bases scientifiques de la politique, des achats et des médicaments miracles est une exigence fondamentale. 19
Les enjeux sont élevés pour les politiciens, les conseillers scientifiques et les personnes nommées par le gouvernement. Leur carrière et leurs soldes bancaires peuvent dépendre des décisions qu’ils prennent. Mais ils ont une responsabilité et un devoir plus élevés envers le public. La science est un bien public. Il n’est pas nécessaire de le suivre aveuglément, mais il doit être considéré équitablement. Il est important de noter que la suppression de la science, que ce soit en retardant la publication, en sélectionnant des recherches favorables ou en bâillonnant les scientifiques, est un danger pour la santé publique, causant des décès en exposant les gens à des interventions dangereuses ou inefficaces et en les empêchant de bénéficier de meilleures. Lorsqu’il est mêlé à des décisions commerciales, il s’agit également d’une mauvaise administration de l’argent des contribuables.
La politisation de la science a été déployée avec enthousiasme par certains des pires autocrates et dictateurs de l’histoire, et elle est maintenant malheureusement courante dans les démocraties. 20 Le complexe médico-politique tend vers la suppression de la science pour agrandir et enrichir ceux qui sont au pouvoir. Et, au fur et à mesure que les puissants réussissent, s’enrichissent et s’enivrent davantage de pouvoir, les vérités peu pratiques de la science sont supprimées. Lorsque la bonne science est supprimée, les gens meurent ».

**********************************************

Lorsque la science est politisée et corrompue, des gens meurent : le British Medical Journal sonne l’alarme ! Extrait : « ……Le Pr Raoult l’a rappelé hier dans une vidéo : la Commission européenne a acheté pour un milliard d’euros de doses de remdesivir à un moment où l’inefficacité de cette molécule avait déjà été établie et communiquée ».

« L’OMS ne recommande pas l’administration de remdesivir aux patients COVID-19. 
20 novembre 2020. L’OMS a publié une recommandation conditionnelle contre l’administration de remdesivir aux patients hospitalisés, quelle que soit la gravité de leurs symptômes, dans la mesure où rien ne prouve à ce jour que le remdesivir améliore pour ces patients les chances de survie et les autres résultats sanitaires. »

Mise à jour sur le vaccin contre la grippe pandémique (Pandemrix®) et la narcolepsie. Extrait du rapport de la réunion du GACVS du 12 au 13 juin 2013, publié dans le Relevé épidémiologique hebdomadaire de l’OMS du 19 juillet 2013.

Qui veut d’un vaccin Covid aux OGM ?

Coronavirus en Suède : l’ombre d’un fiasco plane sur les nouveaux vaccins. De nombreux Suédois ne font plus confiance aux vaccins depuis l’épidémie de grippe A en 2009, lorsque des centaines de jeunes ont développé une narcolepsie après injection.

« Chloroquine : «Ne perdons plus de temps !», l’appel de personnalités médicales. Initié par l’ex-ministre Philippe Douste-Blazy, un manifeste, que nous dévoilons en exclusivité, demande au Premier ministre que les médecins puissent prescrire plus facilement de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19. »

Le texte de leur appel : « #NePerdonsPlusDeTemps Collectif du 3 avril 2020

« Nous vivons une crise sanitaire mondiale d’une grande ampleur et notre pays est fortement frappé par la vague épidémique de Covid-19.

Chaque jour, nous déplorons de nombreux décès. Contre cette maladie, nous ne disposons ni de vaccins, ni de traitement antiviral même si les données scientifiques actuelles sont parcellaires et discordantes.

Des données chinoises récentes ont suggéré l’efficacité de la chloroquine ou de l’hydroxychloroquine au laboratoire et chez les malades. Une étude publiée par Chen et coll. (Efficacy of hydroxychloroquine in patients with Covid-19 : results of a randomized clinical trial) montre l’efficacité de l’hydroxychloroquine chez les malades atteints par le Covid-19 souffrant de pneumonie moyennement sévère ; les quelques patients qui se sont aggravés ne recevaient pas le traitement.

Des cartes publiées par Santé Publique France montrent un taux de mortalité chez les personnes hospitalisées beaucoup plus faible à Marseille que dans le reste du territoire.

Au vu des données scientifiques internationales ainsi que des expériences de terrain remontant de médecins au contact direct de l’infection et en l’attente de nouvelles données scientifiquement contrôlées, les autorités italiennes, puis américaines ont pris, dans ce domaine, des décisions thérapeutiques hardies.

Le 17 mars 2020, l’agence de médicament italienne considérant l’urgence sanitaire a autorisé la prescription de l’hydroxychloroquine par tous médecins, y compris les médecins des villes.

Pour éviter tous risques ou dérives, ce médicament doit être délivré en pharmacie hospitalière avec obligation d’assurer une traçabilité des prescriptions et un retour des données médicales.

Le 29 mars, après avis favorable de la FDA (agence américaine du médicament), le ministère de la Santé des États-Unis d’Amérique (US Department of HHS) a décidé de mettre de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine à la disposition des pharmacies hospitalières sur l’ensemble du territoire fédéral.

Le gouvernement américain utilisera sa réserve stratégique faite de millions de traitements constitués depuis plusieurs semaines.

Dès maintenant, la FDA autorise tous les médecins hospitaliers américains à prescrire ces deux médicaments, y compris en dehors d’essais thérapeutiques. Elle demande, comme en Italie, que toutes les données médicales des malades traités soient collectées afin de les analyser.

Le Portugal vient de recommander ces traitements pour les cas de Covid-19 avec pneumonie.

La tolérance de ces médicaments prescrits à des millions d’individus depuis des décennies est bonne, à condition expresse de respecter le dosage et les contre-indications, de vérifier la compatibilité avec d’autres médicaments pris simultanément, de contrôler le taux de potassium dans le sang et de réaliser préalablement un électrocardiogramme, surtout en cas de prescription associée d’azithromycine.

Il faut éviter à tout prix l’automédication.

En attente de nouvelles données scientifiquement contrôlées, dans la situation aiguë que nous connaissons, de plus en plus de médecins pensent que cette stratégie s’impose, conforme à leur serment d’Hippocrate, de traiter leurs malades en leur âme et conscience.

Or le décret en vigueur en France n° 2020/337 du 26 mars 2020 ne permet l’utilisation de l’hydroxychloroquine qu’après décision collégiale, dans le respect des recommandations du Haut-Conseil de la santé publique et, en particulier de l’indication pour les patients atteints de pneumonie oxygéno-requérante ou d’une défaillance d’organe.

A ce stade trop tardif de la maladie, ce traitement risque d’être inefficace. Si l’efficacité de l’hydroxychloroquine se confirme, il faudra rapidement ouvrir le protocole aux médecins libéraux pour éviter la saturation des hôpitaux.

Nous demandons donc au Premier ministre et à son ministre de la Santé de modifier d’urgence ce décret et de mettre à disposition immédiate dans toutes les pharmacies hospitalières de l’hydroxychloroquine ou, à défaut, de la chloroquine pour que chaque médecin hospitalier puisse en prescrire à tous les malades atteints de forme symptomatiques de l’affection à Covid-19, particulièrement à ceux atteints de troubles pulmonaires si leur état le requiert.

Nous appelons l’Etat à effectuer des réserves ou des commandes d’hydroxychloroquine afin que, si l’efficacité se confirmait dans les prochains jours, nous ne soyons pas en manque de traitement. »

Les signataires : Pr. Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de la Santé, Professeur de santé publique et d’épidémiologie; Pr. Christian Perronne, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches; Dr. Michèle Barzach, ancienne ministre de la Santé; Pr. Isabelle Bourgault Villada, professeur de dermatologie à l’hôpital Ambroise-Paré; Pr. François Bricaire, ancien chef du service de maladies infectieuses à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, membre de l’Académie de médecine; Pr. Marc Gentilini, professeur de parasitologie, de santé publique et de clinique des maladies infectieuses, membre de l’Académie de médecine; Pr. Olivier Goulet, professeur de pédiatrie de l’hôpital Necker; Pr. Jacques Marescaux, président fondateur de l’IRCAD, Membre de l’Académie de Médecine; Pr. Catherine Neuwirth, professeur de microbiologie au CHU de Dijon; Dr. Patrick Pelloux, président de l’Association des médecins urgentistes de France; Pr Paul Trouillas, professeur de neurologie au CHU de Lyon; Dr. Martine Wonner, psychiatre, députée LREM du Bas-Rhin.

Chloroquine : le plus grand scandale sanitaire (français) du siècle ? Le Dr Gérard Maudrux, ancien chirurgien urologue libéral à Grenoble et ancien président de la Caisse autonome de retraite des médecins de France, la CARMF, tient un blog iconoclaste sur le Quotidien du Médecin. Il nous a autorisé à republier son article publié aujourd’hui sur l’hydroxychloroquine, ce médicament qui suscite un débat planétaire. Voir aussi, ci-dessous, la réaction du Pr Raoult.

« Le classement de l’hydroxychloroquine sur la liste II des substances vénéneuses empêche sa vente libre. Trois ministres ont-ils tout dit ? »

Écoutez bien la fin de cette vidéo : « Le probléme de la sur-mortalité dans certaines régions Françaises est dû à la prise en charge » et non pas « l’age ou l’urbanisation ». On va voir dans les prochaines années pour qui roule le pouvoir judiciaire : Pour sa Tutelle ou pour les justiciables !!!

Le professeur Raoult accuse les Hôpitaux de Marseille de lancer des « messages alarmistes ». Dans un courrier au président de la commission médicale de l’AP-HM, le patron de l’IHU Méditerranée Infection pointe la « responsabilité » de ses collègues médecins. « Vous portez une responsabilité dans les mesures déraisonnables prises contre la ville, par le ministre de la santé ».  Dans un courrier très sec daté de jeudi 24 septembre, le professeur Didier Raoult accuse ses collègues de l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) de diffuser des « messages alarmistes qui ne reflètent absolument pas la réalité » et d’avoir déclenché en partie les nouvelles contraintes sanitaires annoncées par Olivier Veran et qui ont provoqué de violentes réactions à Marseille dans les milieux politiques et économiques.

Coronavirus : un journaliste raconte son traitement à l’hydroxychloroquine. Paul Molga, journaliste pour Les Echos à Marseille, a été testé positif à la Covid-19 il y a 10 jours. Souffrant de violents symptômes, il a décidé de suivre le traitement controversé préconisé par le Professeur Raoult. Il raconte la maladie et les effets du traitement, presque immédiats. 

01 Septembre 2020 : « On continue de nous faire croire que le virus progresse, alors qu’il perd de sa virulence »: le médecin Christian Perronne dénonce la communication du gouvernement ».

Vidéo : Michel Onfray : « Écoutons les réserves de Didier Raoult sur la politique sanitaire ». Michel Onfray partage les interrogations du directeur de l’IHU Marseille-Infection sur la manière dont les autorités prétendent lutter contre l’épidémie.

« De l’hydroxychloroquine pour lutter contre les accidents de trottinette : le canular monté par un groupe franco-suisse de chercheurs et médecins avait pour objectif de montrer qu’une publication dans un journal d’apparence scientifique ne suffit pas à asseoir une quelconque légitimité ». »…..Pour leur prétendue expérience, ils auraient donné ce fameux médicament à des personnes, qui auraient ensuite dévalé une pente de 500 mètres en trottinette avant de devoir freiner au dernier moment pour éviter de percuter un mur en briques…

Pour télécharger les 8 pages de l’étude bidon qui est à MOURIR DE RIRE, cliquez ICI. Extrait : Dans cet article, nous explorons une piste inattendue pour réduire le coût humain de l’engouement autour de la trottinette : une combinaison d’hydroxychloroquine et d’azithromycine (on peut ajouter du zinc pour améliorer le goût, mais ce n’est nécessaire que si l’étude échoue à montrer un effet  significatif). Nous combinons deux études observationnelles (Etude 1) et un essai clinique randomisé (Etude 3) an de justifier notre hypothèse selon laquelle HCQ + AZT est la solution à tous les problèmes dans le monde (voir le journal intime du deuxième auteur pour une application au problème israélo-palestinien). En eet, l’association d’hydroxychloroquine et d’azithromycine a été proposée dans un papier brillant pour traiter le nouveau coronavirus (ensuite appelé COVID-19), avec un eet spectaculaire [6]. Il est évident que l’usage d’un antibiotique dans une infection virale ne peut pas causer de résistance antimicrobienne (à cause de l’absence de bactéries), donc ce n’est pas un problème dans notre étude ; de plus, ces traitements sont anciens (mentionnés pour la première fois il y a deux millénaires par Galen dans De Remediis Parabilibus, comme extrait de Cinchona ocinalis ), parfaitement sûrs (certains effets  indésirables sont possibles les Notices d’Information de l’Utilisateur et bon marché (400$ la tonne [7]), donc nous devons les tester [8]. »

« Nul doute qu’après avoir interdit  l’hydroxychloroquine, notre Ministre de la santé va interdire les trottinettes !!!

LE FIGARO : La contre-attaque du professeur Raoult. Par Ivan Rioufol. Extrait 1 : « Didier Raoult, ce mercredi matin sur CNews, à propos de l’épidémie de Covid-19 et de son rebond : « La forme est très bénigne maintenant (…) Faut se calmer ! Ca n’est pas pire que la grippe ! ». Une fois de plus, le professeur marseillais a battu en brèche le catastrophisme entretenu par les pouvoirs publics, avec l’appui de scientifiques mobilisés contre l’utilisation de l’hydroxychloroquine, proposée par le chercheur. Pour Raoult, la dérive scientifique, qui a atteint de célèbres revues prises en flagrant délit de bidonnage (The Lancet, New England Journal of Medicine) s’apparente à « un énorme scandale », à « l’écroulement d’un monde » : » ……..Conclusion : « …….Olivier Véran : le 27 mai, il s’empressait d’interdire le protocole Raoult après les critiques du Lancet, mais il n’est pas revenu sur sa décision depuis la révélation de fumisterie de l’étude. Parallèlement, Véran n’a rien fait pour faire obstacle au remdésivir, commercialisé par Gilead, dont il est pourtant admis que ce médicalement, agréé par l’Union européenne le 29 juillet, créé des insuffisances rénales. Si je puis me permettre un conseil, à ce stade : ceux qui hurlent contre Raoult, sans être jamais très convaincants, feraient bien de s’éloigner préalablement d’un monde corrompu par l’argent ».

Affaire de la chloroquine : Un tsunami de corruption !!!

« Il vaut mieux une bonne autopsie qu’un traitement sans preuve ! »

« …….La France est championne du monde du désastre ».

« ……Je ne comprends pas cette intelligentsia, ……tous ces experts qui disent ça sont achetés par l’industrie pharmaceutique, je n’ai pas peur de le dire ».

« …C’est la premiére fois que de ma vie que j’ai honte pour notre pays et je dis publiquement ».

« En termes de létalité, la France est championne du monde. On est à plus de 20%. Le seul pays qui nous dépasse c’est le Yémen, qui est un pays en guerre où il y a de la famine et pas de système de santé. C’est la 1ère fois de ma vie que j’ai honte pour notre pays ».

« Si on avait utilisé la chloroquine pour tous, 25 000 morts auraient pu être évitées. Quand on compare avec les pays qui ont utilisé la chloroquine systématiquement, ça saute aux yeux. Tout cela a été masqué pour les intérêts de laboratoires pharmaceutiques qui voulaient promouvoir d’autres molécules. Malheureusement, beaucoup de mes collègues ont touché beaucoup d’argent de ces laboratoires ».

« Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commise ?: Covid-19 : l’union sacrée de l’incompétence et l’arrogance ».

15 Juin 2020 ; Après les Pieds nickelés de la Très+Haute+Autorité de la santé en France font de la science, voici : « Les Marx Brothers font de la science : l’exemple de RECOVERY ».

14 Juin 2020. Les pieds nickelés de la Santé Française font de la science, la suite: « Essai Recovery : les chercheurs ont-ils administré plus de trois fois la dose d’hydroxychloroquine autorisée ? »« Bonjour, Nous avons reçu plusieurs questions portant sur un aspect précis des résultats de l’essai britannique Recovery, qui a récemment livré des résultats décevants sur l’hydroxychloroquine (HCQ) contre le Covid-19. Michel nous écrit ainsi : «[…] j’ai été très surpris de lire que la dose dans recovery est de 2 400 mg par jour, soit plus de trois fois la dose maximale autorisée par l’AMM [Autorisation de mise sur le marché, ndlr]. J’avais compris qu’à cette dose, c’était le suicide assuré. Pouvez-vous me dire si cette info est vraie ? […] Dans d’autres protocoles, on ne dépasse jamais 600 mg par jour.» Lien vers l’article de LIBÉRATION.

« Etude de The Lancet : le site de l’entreprise de données Surgisphere suspendu ». « Selon plusieurs journalistes, l’entreprise aurait suspendu son site internet et aurait également disparu des réseaux sociaux.  

12 Juin 2020 : « Quand le professeur Raoult alertait le Sénat sur les difficultés de gestion d’une épidémie en France en 2010″. « Auditionné le 26 mai 2010 par la commission d’enquête sénatoriale sur la grippe A, Didier Raoult avait développé un argumentaire qu’il ne renierait probablement pas aujourd’hui sur la gestion des risques épidémiques. Retour sur les préconisations du professeur Raoult au-delà des polémiques actuelles sur la chloroquine ».

Hydroxychloroquine : The Lancet, OMS, INSERM, ANSM et HCSP, tous coupables ! ». « Une étude publiée le 22 mai dernier par la revue britannique The Lancet a conduit l’OMS et le département français de la Santé à prendre de fortes mesures, sans au préalable prendre le soin de vérifier ces données publiées. Une légèreté coupable de la part et de l’OMS et des responsables sanitaires français. Pourquoi. »

05 Juin 2020 : Les Pieds nickelés de l’OMS et de la TRÈS+Haute+ Administration+Française de la Santé font de la science… Suite : « Trois des quatre auteurs de l’article controversé sur l’hydroxychloroquine, défendu bec et ongles par l’infectiologue marseillais, le professeur Didier Raoult, paru dans la prestigieuse revue scientifique et médicale, The Lancet, se sont rétractés. Cette publication a conduit à la suspension de l’usage de l’hydroxychloroquine en France ».

« Jean-François Lemoine : « The Lancet a été payé pour passer cette étude sur l’hydroxychloroquine ». « ….Des articles scientifiques payés, cela se pratique depuis longtemps ».  …. »Il y aura une enquête. Elle va très vite nous montrer qui a payé ».

03 Juin 2020 : Étude du LANCET : « Les Pieds nickelés font de la science ». Et les politicards les suivent….!

01 Juin 2020 : Voici le pedigree de l’auteur de la FAMEUSE étude du LANCET sur laquelle s’est appuyé notre Ministre de la Santé pour interdire la chloroquine pour traiter le COVID 19 : Pas de doute on a de grands comiques cadors en France ! « Covid-19: 180 scientifiques fragilisent l’étude du Lancet sur « l’hydroxychloroquine ». Extrait : « ….Le PDG de la société en question, Sapan Desai, est l’un des quatre coauteurs de l’étude de The Lancet. La double casquette de ce chirurgien dont certains livres sur Amazon ont été retiré après protestations d’autres auteurs pour quasi-similitude de leurs œuvres avec celle de Surgisphère, suscite des interrogations ».

28 Mai 2020 : André Bercoff dans un entretien exceptionnel avec le Pr. Didier Raoult, sur Sud Radio !

25 mai 2020 : « 4000 patients traités VS Big Data : qui croire ? »

Largement plus de 5 morts à Paris pour un 1 mort à Marseille. Cherchez l’erreur !

Nouvelle frappe chirurgicale de Marcel :

« Coronavirus: ces étranges photos que vient de supprimer le laboratoire chinois de Wuhan, soupçonné d’être à l’origine de l’épidémie… » (photos).
« L’Institut de virologie de Wuhan, laboratoire suspecté par de nombreuses personnes pour être à l’origine de l’épidémie de coronavirus, chercherait-il à cacher des choses ? La question se pose après la mystérieuse disparition de photos de ses scientifiques s’occupant de prélèvements sur des chauves-souris ».

Marcel a encore frappé avec une nouvelle vidéo :

Paris Match : Entretien exclusif avec Didier Raoult : « Je suis un renégat ». …….. »Trouver un vaccin pour une maladie qui n’est pas immunisante… c’est un défi idiot ». « ….Le conseil scientifique : « On ne peut pas mener une guerre avec des gens consensuels ».

Nouvelle vidéo du Professeur Raoult qui fait le point quelques jours avant la fin du confinement :

Vidéos époustouflantes d’informations et hilarantes ! On comprend pourquoi Macron a rencontré durant 3 heures Raoult et ce faisant a fait un bras d’honneur au « conseil scientifique ». On apprend entre-autres que les 16 millions de masques à destination de la France et bloqués en Chine l’ont été parce que le pilote d’AIR FRANCE chargé de les récupérer a été contrôlé positif au coronavirus par les Chinois !!!!! Ce que les médias se sont bien gardés de dire !!!

Regardez bien ces vidéos on nage dans la corruption les conflits d’intérêts et l’incompétence !!!! :

  • « Nous constatons une guérison plus rapide » : Moussa Seydi, le médecin sénégalais qui s’est inspiré des travaux de Didier Raoult ».
  • « …Le rapport bénéfice/risque est en faveur des bénéfices. » « …..Quand on a besoin d’une aide respiratoire, l’hydroxychloroquine n’est pas utile car l’avancée de la maladie est trop importante. La molécule a une utilité pour empêcher les cas de s’aggraver. »
  • Mon commentaire personnel : Le fameux essai DISCOVERY ne prends pas en compte la bi-thérapie ! hasard ou volonté de torpiller les résultats ? En France le gouvernement conseillé par les scientifiques veut réserver ce traitement aux cas les plus graves alors que sur le terrain c’est exactement le contraire !!!!! Hasard ou volonté de torpiller les résultats ?

https://twitter.com/DuAccident/status/1248346887981236224

« Christian Perronne : « Les tirs de barrage reçus par Didier Raoult sont aussi liés à des querelles d’égos ». « Le professeur Christian Perronne estime que les hésitations du gouvernement et des experts médicaux concernant l’hydroxychloroquine et le protocole du professeur Raoult nous conduisent à commettre une grave erreur ».

  • Entretien : Extraits : « Il est consternant de constater que dans la médecine actuelle la démarche empirique puisse être méprisée, sous prétexte qu’on n’ait pas recouru à des tests en randomisation avec tirage au sort. Ce qui est impossible actuellement, alors que nous sommes dans une situation d’urgence, une crise sanitaire comme nous n’en avons pas connue depuis un siècle. »
  • « Mais cela en dérange beaucoup de voir que le protocole marseillais fonctionne. »
  • « En Italie, tous les médecins généralistes ont désormais la possibilité de traiter avec ce médicament leurs patients, même avec des signes débutants ».
  • « Combien de milliers de morts ce gouvernement aura-t-il sur la conscience ? Mais qui les conseille ? C’est révoltant ».

« Covid-19 : une étude chinoise randomisée donne raison au professeur Raoult ». Cette étude, a priori plus conforme à ce que les agences du médicament considèrent comme fiable, valide les conclusions de l’infectiologue marseillais sur la chloroquine et l’intérêt de l’utiliser tôt dans l’infection au lieu de tardivement.  …..C’est avoir tort que d’avoir raison trop tôt. Malheureusement ! »

« Bas les masques ». « La guéguerre menée par Yves Levy et Agnès Buzyn contre le maintenant célèbre Professeur Didier Raoult demande à être décryptée… et elle a plusieurs explications. Tout le monde connait Agnès Buzyn, l’ex-ministre de la santé, devenue candidate peu convaincante à la mairie de Paris, mais on connait moins Yves Lévy. Il est le mari de l’ex-ministre, et ce docteur mène une fronde contre le professeur Didier Raoult, fronde dont il serait intéressant de tenter de comprendre l’origine ».

Deux informations à lire  pour bien comprendre entre-autres « la polémique » concernant l’utilisation de molécules tombées dans le domaine public et qui ne couterait rien au contribuable.

Vidéo opportunément supprimée !!!

Les médecins qui reçoivent des cadeaux des laboratoires pharmaceutiques prescrivent plus et moins bien. Une étude publiée mercredi renforce « l’hypothèse selon laquelle l’industrie pharmaceutique peut influencer les prescriptions des médecins généralistes ». Inversement, ceux « qui ne reçoivent aucun avantage de la part de l’industrie pharmaceutique sont associés en moyenne à de meilleurs indicateurs établis par l’Assurance-maladie quant à l’efficacité de leurs prescriptions, et celles-ci coûtent globalement moins cher », concluent ses auteurs, médecins, chercheurs et ingénieurs à l’université et au CHU de Rennes.

Comment l’argent des labos irrigue le monde de la santé. En cinq ans, les laboratoires pharmaceutiques ont versé plus de 600 millions d’euros aux professionnels, médecins et chercheurs.

Mon programme de compléments alimentaire pour l’immunité au COVID 19, l’hypertension, diabète, etc…

Print Friendly, PDF & Email

2 thoughts on “COVID 19 : Un tsunami d’incompétences et de corruption.”

  1. bonjour, quel est la posologie pour une personne n’ayant jamais consommé de ce produit. Merci pour ces informations très utile.

    1. Un gobelet doseur par jour en dehors de repas.

      Se limiter à un dosage de 15, voire 20 ppm, c’est ce que montre l’étude citée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.