MATCH : AIMPOINT, HOLOSIGHT, DOCTER, INFAILLIBLE. Réglages du DOCTER SIGHT 3.

La question m’a été posée, à savoir : Quelle est la différence entre un Aimpoint et un DOCTER-SIGHT. J’y ajouterai le modèle “L”INFAILLIBLE” de Verney Carron, intéressant à plus d’un titre.

Abordons rapidement une technique simple pour apprendre à tirer au “coup de bras” avec ces appareils, car ils se prêtent particulièrement bien à un tir rapide et instinctif (identifier AVANT de prendre la visée et non pas en même temps que vous visez) à condition de respecter quelques règles :

Au lieu d’épauler façon ball-trap, en jetant l’arme vers l’avant pour la ramener vers l’épaule, gardez la crosse collée à votre épaule et regardez fixement un point devant vous. Canon à 45° vers le sol. Puis faites monter le canon jusqu’à que le point lumineux vienne s’intercaler (en se superposant à l’endroit visé) entre votre regard et la cible. Il faut que vous arriviez à ne plus voir le corps de l’appareil mais un point rouge qui “flotte” dans l’air. Répétez une dizaine de fois l’exercice sur des cibles fictives sur 180° et en arrivant au poste. De fait, vous mémorisez les endroits : “Je peux tirer jusque là”, “Là je ne tire pas”. Lorsque l’animal est vu et ou entendu, pré-épaulé l’arme, identifier l’animal, puis relever le canon en le visant avec le bout du canon (le guidon), regarder dans votre dispositif de visée, l’animal se situera avec un peu d’entrainement juste au centre.

L’AIMPOINT est un viseur du type “fermé“. N’y voyez pas un terme péjoratif !

Les HOLOSIGHT, INFAILLIBLE, DOCTER, sont des viseurs dits “ouverts“.

L’AIMPOINT est un viseur constitué d’un tube, lui même équipé d’un dispositif à double lentille qui neutralise toute parallaxe, qui fait l’objet d’un brevet et “accessoirement” la fortune de ses inventeurs. Mais comme le brevet est censé tomber dans le domaine public tous les dix ans, c’est donc en 2020 que vous verrez le successeur du “HUNTER”. C’est dire que la concurrence n’a pas fini de faire “tapisserie”. Le dernier marché de l’US ARMY portait sur la fourniture de plus de 300.000 aimpoint !

aimpoint-light.jpg

Photo Aimpoint. De gauche à droite : 9000, Micro et Hunter.

Tous les AIMPOINT bénéficient d’un traitement multicouche très efficace. Il est étanche. Certains modèles destinés aux NC, sont étanches à 45 mètres !!! Si vous ne prenez pas le temps d’apprivoiser votre AIMPOINT, vous ne vous en sortirez pas ! Il faut oublier le corps de l’appareil et ne voir qu’un point rouge qui flotte ! La précision de l’AIMPOINT n’est limité que par la taille de la cible. Vous pouvez tirer un animal à plus de 100 mètres à condition que la taille de l’animal visé soit supérieure au point rouge ! Sans rire !!! La pile de mon AIMPOINT marche encore après 10 ans ! Il est insensible au soleil de quelque côté qu’il arrive. Il a l’inconvénient de son avantage il n’est pas ouvert.

DOCTER, HOLOSIGHT, INFAILLIBLE, sont des viseurs de type ouverts.

– RÉGLAGES D’UN DOCTER SIGHT –

Le DOCTER SIGHT 3 s’avère être catastrophique ! Mais alors catastrophique ! Voici l’appel au secours d’un lecteur du site et la réponse d’un journaliste spécialisé Joël SERRE qui a testé pour ainsi dire tout ce qui touche aux armes de chasse que ce soit en optiques ou en armes.

Le lecteur du site : “08/10/2016 à 21 h 14. Bonjour après lecture de votre dossier sur les docters, je me permets de vous contacter car je viens d’acheter un DOCTER sight 3 , le problème réside dans le réglage . Franchement je viens de monter ce système de visée sur ma Browning Maral sur un rail relativement long à fin de ne pas avoir la visée au bout de l’œil quand j’epaule , bref cela me semble le montage le plus idéal mais voilà j’aimerais bien savoir comment se régler cet appareil car franchement la notice explicative est vraiment nul !!…
Dans la boite il y a un petit tournevis une molette ( dont on se ne sait pas où elle va ) , et un petit livret avec des explications tellement nul que personne ne comprend rien … du moins moi !
Donc je viens vers vous pour que vous me donniez la solution simple pour régler ce système de visée avec cette molette et le tournevis ou : doit-on placer la molette ? J’ai bien essayé de la fixer un quelque part mais je ne sais pas où franchement j’ai jamais vu quelque chose d’aussi débile !
J’ai l’impression de m’être fait avoir et d’avoir acheté une grosse daube !!! ( de plus avec les embases ça coûte une blinde
!!! ) . Il n’y a aucun Tuteau sur Internet pour montrer comment on règle ce docter sight3 , preuve que personne a rien compris sinon ç’aurait été publié largement. Bref si vous pouviez m’aider à comprendre comment on fait ça me serait fort utile. À bientôt de vous lire cordialement à tous”.

Réponse de l’expert Joël SERRE : “Bonjour Cher Monsieur, La molette graduée dont vous faites état possède en son centre un trou …. il est destiné a recevoir le petit tournevis afin de permettre un déplacement gradué “plus précis”. Les deux petites vis situées à l’arrière de l’appareil doivent préalablement être desserrées. La vis du dessus placée à l’arrière de l’appareil permet de faire déplacer le groupement réalisé en site UP (vers le haut) ; down (vers le bas). La petite vis placée sur le côté droit de l’appareil pris dans le sens de la visée sert à régler en azimut (dérive) Lift (vers la gauche) right (vers la droite) ; l’intervention sur cette vis permet de faire déplacer le groupement vers l’un ou l’autre des côtés de la cible. Une fois le groupement placé à l’endroit désiré; resserrer les deux petites vis avec douceur, faute de quoi, le réglage risque de subir des modifications.
Ce n’est pas simple de régler ce type de viseur, il est vrai; surtout de conserver le réglage atteint lorsque l’on ressert les vis… Des viseurs du même style dotés de crans de réglage sont à privilégier. Cordialement.

docter-sight-3-montage

Le lecteur du site : Bonjour monsieur, merci de votre réponse rapide je me doutais bien aussi qu’il y avait un problème technique à résoudre en l’occurrence celui-ci qui n’est vraiment pas adapté  un “réglage permanent et précis” comme on pourrait le penser . Franchement mettre un tournevis dans ce petit trou ,  le tournevis rentre très mal voire pas du tout où en force, après il n’y a aucun repère je peux le tourner n’importe comment côté droit ou gauche c’est selon… sans repères sans graduation rien …. bref c’est vraiment le  réglages plus con que j’ai jamais vu !…. je n’arrive pas à comprendre qu’aucun journalistes toujours prompt  a relevé des problèmes techniques , n’a pas relevé ces aberrations ainsi que publier que la note explicative contenu dans la boîte été totalement incomplète  est imprécise .
Merci d’avoir un peu éclairé ma lanterne … mais franchement reconnaissez que pour 500 € avec tous les accessoires de montage, on attendrait un matériel plus simple d’utilisation .
Je vais donc essayer ce week-end chez moi en Dordogne de régler cette daube , pas sûr que j’y arrive .
Dans tous les cas je vais passer des petits mots sur les forums Internet à fin que plus personne n’achète ce DOCTER Sight 3 ou alors passant  par un armurier qu’il prendra  une blinde pour un Réglages qui pourrait se faire très simplement sans passer par un armurier . Bref je suis très déçu !
Merci 1000 fois pour votre réponse objective et visiblement très précise , mais a voir  sur le terrain proprement dit ….. Cordialement Alain.

Réponse de l’expert Joël SERRE : C’est vrai que 500 € pour ce type de viseur c’est …… cher, même si c’est le prix de marché.
Pour cela je déconseille d’acheter ce type de viseur qui ne possède pas de clics ; personnellement, j’ai arrêté depuis longtemps de régler ceux des copains, car il faut refaire le réglage à chaque changement de pile lorsqu’il n’y a pas de compartiment séparé et indépendant du démontage du viseur de sa base.
C’est pour cela que je conseille aux personnes qui souhaitent un viseur panoramique de ce type (Micro Dot) d’acheter le BURRIS Fastfire 3 qui est une évolution technique très acceptable ; compartiment de pile indépendant du démontage du viseur et facilement accessible ; crans de réglage qui ne sautent pas lors des tirs ou suite à un choc “modéré” et pour généralement moins de 400,00 €.
Ces viseurs sont très intéressant eu égard de leur poids et de leur encombrement, mais cela se limite à ces deux aspects, leur emploi pouvant
En ce qui vous concerne, si je peux vous donner un conseil pour régler votre viseur ; tout d’abord disposer au minimum d’une vingtaine de cartouches.
Débloquer les deux petites vis à l’arrière du viseur jusqu’à ce qu’elles ne soient plus au contact de la lamelle de réglage intérieure (dès que l’on ne sent plus de résistance) si nécessaire revenir légèrement en avant afin de sentir un très léger contact superficiel qui ne doit pas interférer sur le déplacement du module de réglage (la lamelle intérieure qui déplace le laser bouge en vertical et en horizontal ; elle est bloquée par les deux vis arrière). La vis supérieure appuie sur un ressort ce qui permet un mouvement en site (vertical haut/bas) ; celui placé par côté appuie également sur un ressort qui permet un déplacement en azimut ( mouvement latéral en dérive gauche/droite).
Tirer à chaque reprise 3 balles, (au minimum deux) afin d’obtenir un groupement représentatif ; toujours penser en terme de déplacement du groupement et non du point. En faisant varier la molette crantée dans le sens UP, le groupement montera normalement de 2 mm environ à la distance de 25 à 30 mètres (distance de réglage conseillée); en tournant la molette dans le sens Left (Gauche) le groupement se déplacera dans les mêmes proportions vers la gauche. Pour que le réglage soit bon jusqu’à une distance d’environ 80 mètres, s’assurer que le centre de celui ci soit bien dans l’axe ou très légèrement à gauche (la balle ayant tendance à se déplacer légèrement sur la droite sur la distance de sa trajectoire dans le sens du pas de rayures). Ensuite bloquer très légèrement les deux vis arrières; vérifier si le réglage n’a pas varié (cela arrive fréquemment) si tel est le cas mesurer l’importance de la variation et faire le nombre de clics nécessaires pour compenser. Resserrer les deux vis, vérifier puis bloquer ces dernières lorsque le réglage souhaité est atteint. Si tout se passe bien, cela fonctionnera au premier jet, sinon il vous faudra recommencer plusieurs fois. Il est assez difficile d’obtenir une aussi bonne précision de réglage qu’avec un viseur possédant des clics
Le réglage est chiant, même pour un tireur qui a l’habitude de ce genre d’appareil. Ceci dit, je n’ai pas encore tenté de régler la dernière génération pour laquelle son fabricant dit avoir réglé une partie des problèmes évoqués.

 – L’article initial –

L’avantage du système, c’est l’impression de ne pas avoir à “chercher” le point dans le tube. Quand on l’utilise dans une salle, à l’intérieur d’un magasin, c’est saisissant d’efficacité ! Sur le terrain, quelques bémols à connaître selon le type de chasse et le type de région où l’on chasse. De par leur construction ouverte, ils sont sensibles à l’éblouissement par les rayons du soleil qui viennent frapper “la vitre”. Si vous êtes dans une région où il pleut beaucoup, l’accumulation de gouttes d’eau ne doit pas simplifier la visée. Attention aussi aux chocs et à l’encrassement. Si malgré tout vous chassez dans une région peu ensoleillée, en sous-bois, il est très bien.

Mais ce qui fait plus encore l’intérêt du système, c’est l’idée géniale de le déporter en bout de canon ! Attention !!! Trop prés de la bouche du canon il risque d’être brûler par les gaz de combustion.

-Optimum-Infaillible---ambiance-.jpg

Photo VERNEY-CARRON.

Selon moi, en version INFAILLIBLE, il est plus adapté aux piqueurs ou aux postés (dans le maquis CORSE par exemple) (tir à courte-moyenne distance), sous réserve de le mettre en bout de canon pour pallier un défaut humain : à courte distance, on a tendance à regarder la cible et pas les organes de visée, et comme ces derniers masquent la cible, le réflexe est d’abaisser le canon pour voir la cible, raison pour laquelle il y a beaucoup de chasseurs qui tirent dans les pattes.

Attention ! dans cette configuration ci-dessous il est beaucoup trop prés de la bouche du canon et des gaz brûlés à très haute température qui sortent. Je n’ai pas de retour concernant des détériorations, mais il faut le savoir.

Optimum-Infaillible-Bed40.jpg

Photo VERNEY-CARRON.

A courte distance, Il est plus facile pour l’œil de faire la mise au point à partir du bout du canon que sur une optique à quelques centimètres des yeux, notamment quand la cible est très proche. Dans le stress, être capable de faire la mise au point sur une optique ou un guidon à quelques centimètres des yeux sur une cible très proche demande beaucoup d’entraînement. Je dis “à courte distance” mais en fait ce problème très méconnu arrive très souvent et même avec une lunette ou point rouge, sur des distances plus importantes. !! En effet sans s’en rendre compte, on est focalisé par l’animal et au lieu de fixer le point rouge, on regarde l’animal ! Mais comme le point rouge ou le réticule “gêne” on l’abaisse pour mieux regarder l’animal et on tire dans les pattes ! CQFD !!! Le fait de le mettre en bout de canon et le fait qu’il soit un viseur “ouvert” facilite la prise de visée instinctive sans l’effet pervers cité ci-dessus.

Un bémol, diminuez suffisamment le retrait de l’optique de la bouche du canon à cause des gaz brûlés qui pourraient l’endommager.

infaillible.JPG

Photo VERNEY-CARRON.

Print Friendly, PDF & Email

11 thoughts on “MATCH : AIMPOINT, HOLOSIGHT, DOCTER, INFAILLIBLE. Réglages du DOCTER SIGHT 3.”

  1. Bonjour,
    Il est vrai que les systèmes à clic sont bien plus pratiques, cependant j’ai fait régler mon DocterIII à 2 reprises par 2 armuriers, à l’achat puis pour un changement de munition.
    J’ai assisté au premier réglage tout en questionnant l’armurier qui, s’il m’a bien présenté les petites astuces à connaître, n’a pas eu de difficultés ni de peine apparente. Il m’a ensuite “posé” une boîte de cartouches pour me rendre compte, et, que ce soit au chevalet ou à bras franc, je fus bluffé de la finesse du réglage pour un couple arme-tireur si récent!
    En chasse je vois nettement l’origine de mes erreurs, et pour avoir refait quelques cibles, c’est toujours très pointu, même avec changement de la pile (même si elle est encore bonne).
    Idem après le second réglage, et même sérénité de l’armurier.
    S’il y a certes plus pratique et moins cher, peut-être ne pas trop noircir le plus compact, léger,harmonieux et historique viseur européen.

    Merci pour ce très bon blog!

  2. Bonjour après lecture de votre dossier sur les docters, je me permets de vous contacter car je viens d’acheter un DOCTER sight 3 , le problème réside dans le réglage . Franchement je viens de monter ce système de visée sur ma Browning Maral sur un rail relativement long à fin de ne pas avoir la visée au bout de l’œil quand j’epaule , bref cela me semble le montage le plus idéal mais voilà j’aimerais bien savoir comment se régler cet appareil car franchement la notice explicative est vraiment nul !!…
    Dans la boite il y a un petit tournevis une molette ( dont on se ne sait pas où elle va ) , et un petit livret avec des explications tellement nul que personne ne comprend rien … du moins moi !
    Donc je viens vers vous pour que vous me donniez la solution simple pour régler ce système de visée avec cette molette et le tournevis ou : doit-on placer la molette ? J’ai bien essayé de la fixer un quelque part mais je ne sais pas où franchement j’ai jamais vu quelque chose d’aussi débile !
    J’ai l’impression de m’être fait avoir et d’avoir acheté une grosse daube !!! ( de plus avec les embases ça coûte une blinde
    !!! ) . Il n’y a aucun Tuteau sur Internet pour montrer comment on règle ce docter sight3 , preuve que personne a rien compris sinon ç’aurait été publié largement . Bref si vous pouviez m’aider à comprendre comment on fait ça me serait fort utile . À bientôt de vous lire cordialement à tous

    1. Je suis bien incapable de vous répondre ! Il vaudrait mieux vous adresser à un armurier. Personnellement je suis plutôt AIMPOINT.

      Mais pour vous dépanner je vais poster votre message dans la newsletter de la semaine. Elle est envoyé à 360 personnes, ils vous répondront directement.
      la réponse est arrivée ! Elle est implacable pour le DOCTER 3. Ce n’est vraiment pas un produit à recommander ! Voir l’article : MATCH : AIMPOINT, HOLOSIGHT, DOCTER, INFAILLIBLE

    1. l’aimpoint H1 est un viseur fermé et aucun viseur fermé ne se monte en bout de canon !
      On ne peut monter en bout de canon qu’un viseur ouvert comme l’infaillible de verney carron.

  3. Bonjour ,

    j ai l ‘intention de monter ( pre montage + Docter verney carron sur ma carabine express )

    Peut on monter votre pré montage sur un canon d’ une autre marque ( fair ) ?

    1. Bonjour,

      Ce n’est “MON” pré-montage, mais celui du constructeur verney Carron. Il faut le demander à un armurier ou à VN. L’intérêt du Docter ce sont les tirs à courte distance et dans des endroits peu ensoleillés. Vous prendrez moins de risques avec un aimpoint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *