Le principe du permis de chasse national à 200 €uros a été acté par le Président de la République.

Il semble que cela ne soit pas encore clair pour tout le monde !

Le permis de chasse national à 200 €uros n’est EN AUCUN CAS un cadeau fait aux chasseurs ! Avant l’adoption de cette décision, quand on prenait un permis de chasse national, sur les 400 €uros payés par les chasseurs, il y avait 200 €uros qui revenaient à l’ONCFS pour gérer les dégâts du gibier en France. Or cela faisait 12 ans que l’ONCFS ne s’occupait plus de ces dossiers  d’indemnisation. MAIS ILS GARDAIENT L’ARGENT DES CHASSEURS POUR EUX ! CQFD : On ne fait que rétablir la justice dans une mission faite par les chasseurs. DONT ACTE !

Le permis de chasse départemental (simple) restera sous sa forme actuelle. Seul le permis de chasse  bi-départemental disparaitra au profit d’un permis de chasse NATIONAL à 200 €uros.

28 Août 2017 : « Emmanuel Macron valide le permis national de chasse à 200 €uros ». « Baisse du prix du permis national de chasse, gestion adaptative des espèces et police de l’environnement renforcée : l’exécutif a dévoilé lundi une partie de ses arbitrages sur la réforme de la chasse en France après six mois de discussions avec les chasseurs, les agriculteurs et les défenseurs des animaux. Le Président de la République valide le permis national de chasse à 200 €uros.
Baisse du prix du permis national de chasse, gestion adaptative des espèces et police de l’environnement renforcée : l’exécutif a dévoilé lundi une partie de ses arbitrages sur la réforme de la chasse en France après six mois de discussions avec les chasseurs, les agriculteurs et les défenseurs des animaux ».

Mon commentaire sur le site de CHALLENGE :

Mars 2018. C’est un communiqué de l’assemblée générale annuelle de la Fédération Nationale des Chasseurs qui vient de se tenir à Lyon

Concernant le permis de chasser national à 200 €uros au lieu des 400 €uros actuel, la Fédération écrit dans son communiqué : « Lors de ce premier congrès décentralisé, la réforme globale qui doit permettre de rendre la chasse française plus accessible, de la simplifier et de mieux la responsabiliser, a été présentée et soumise aux votes. Les présidents de fédération ont apporté un soutien franc, massif et sans appel à cette réforme en la votant à 91,92%. Elle inclut la diminution du permis de chasser national à 200 €uros afin de faciliter la mobilité des chasseurs ». 

Un article de CHASSONS.COM : « Permis de chasser de 400€ à 200€, quelles conséquences pour le monde de la chasse?
La réforme du permis de chasser, de quoi s’agit-il ?
Cette réforme est une véritable révolution qui redonne à la chasse sa place au cœur de la ruralité. Véritable vision d’avenir, il s’agit d’une réforme ambitieuse et nécessaire pour développer la chasse. C’est également une réforme globale qui, au-delà des flux financiers, doit permettre notamment de responsabiliser les territoires et de redonner du pouvoir aux présidents de fédération pour mieux gérer les points noirs qui déséquilibrent certains budgets dégât de grands gibiers. Elle s’accompagne de simplification administrative. Elle permet d’abaisser le coût du permis national de 400 à 200 €. Le permis départemental, quant à lui, perdure dans sa forme actuelle. Que contient la réforme ? » Pour en savoir plus…..

L’intervention d’Emmanuel MACRON devant l’assemblée générale de la Fédération Nationale des Chasseurs en Mars 2017 :

Compte FACEBOOK de la FNC.

Print Friendly, PDF & Email

2 thoughts on “Le principe du permis de chasse national à 200 €uros a été acté par le Président de la République.”

  1. Je pense que la perte financière sera peut-être un gain. Aujourd’hui 86% des chasseur ont une validation départementale, 6% bidepartementale et 8% nationale. Dans le 06, une cotisation départementale petit et grand gibier est à 170€. 30€ de plus pour chasser ailleurs une fois pour essayer ou bien sur invitation d’un ami, cela sera tentant pour certains. La question est de savoir combien.

  2. Bonjour Monsieur,
    L’article de « CHASSONS » me rends perplexe !
    Phrase à bien lire : « En complément, il est souligné que les missions régaliennes de police rurale, de la chasse et de la pêche doivent être confortées au sein de l’ONCFS et que cela aura aussi des conséquences budgétaires. »
    Bonjour, étude de texte à faire ! (conséquences budgétaires)…
    Voir également :
    http://www.oncfs.gouv.fr/Espace-Presse-Actualites-ru16/Le-conseil-d-administration-de-l-ONCFS-rejette-son-amp-nbsp-news1949
    En gros : on déshabille l’ONCFS pour laisser la place à l’AFB…
    La différence de cotisation des chasseurs est en fait une diminution du budget le l’Office donc diminution des agents et de leur missions lesquelles ne seront plus assurées !
    La FNC contribue par ce biais à scier la branche de l’Office pour n’avoir plus que l’Agence Française pour la Biodiversité. Laquelle engage actuellement des agents !
    Qui a tout à perdre ?
    Qui a tout à gagner ?
    Merci d’avoir lu et d’apporter des éléments (pour ou contre) tangibles à cette réforme !
    Sincères salutations.
    Pour moi, il y a un manque de budget à l’ONCFS auquel la FNC n’a plus à contribuer.
    Les budgets de l’Office sont limités, alors que pour l’AFB, c’est « OPEN BAR » !
    Nous, chasseurs de terrain n’avons rien contre l’AFB…. pour le moment, mais que sera l’avenir ?
    Le contribuable ne va pas payer pour 1 000 000 chasseurs (environ 65 000 000 Habitants en France)
    Je pense qu’il faut être très attentifs à ce qui se prépare !
    Sincères salutations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.