Mes vêtements et accessoires de chasse.

Mai 2020 : Des conseils de PRO pour bien aiguiser un couteau :

La pierre à aiguiser qu’il recommande :

16 Septembre 2017 : J’ai enfin trouvé un systéme fiable pour pouvoir transporter du pâté et du beurre dans son sac à dos, même par les pires chaleurs.

J’ai récupéré cette trousse, j’y ai mis une boite en plastique et surtout un pack réfrigérant ! Voilà ! J’ai du pâté frais et du beurre frais même par les pires chaleurs.

Régulièrement on me demande de bien vouloir citer mes accessoires de chasse : sac à dos, veste, pantalons, etc… Avant de commencer à décrire ce que je surnomme « mon bordel », autant vous dire que je suis un maniaque et un perfectionniste. La veste de chasse fût et de loin la plus facile à trouver car j’ai eu la chance de découvrir dés sa sortie la très fameuse marque 5.11. Celui qui n’a jamais essayé une veste 5.11 ne peut pas comprendre le bonheur d’avoir tout sous la main, du stylo aux lunettes, les balles, gants, tout ! Pourquoi les produits 5.11 sont-ils aussi bien pensés et aussi remarquable tant en tenue qu’en solidité ? En fait les produits 5.11 son nés au début des années 2000. Le premier succès de 5.11 fut le pantalon « TACTICAL » celui qui devint le pantalon officiel de l’école de tir du FBI à Quantico. Il est également le pantalon officiel du RAIDS « à l’extérieur » (tenue OPEX). Chaque année en Europe, deux réunions se tiennent entre usagers des forces armées et le staff de 5.11 pour faire remonter les besoins du terrain.

Ils sont très bien pensés parce qu’ils sont le fruit de retours d’utilisateurs terrain. Des vrais, des durs, des gars qui ont passé et passent encore la moitié de leur vie chez les forces spéciales, qui crapahutent partout dans le monde ! Ils sont adaptés aux besoins spécifiques des troupes d’élite locale. Par exemple le sac à dos 5.11 a été renforcé car il est utilisé comme un vrai sac à dos par certaines unités d’élites Françaises et européennes alors qu’il n’est utilisé que comme sac de ville pour les Américains. C’est la crème de la crème des forces spéciales, policiers d’élites qui font remonter leurs desiderata aux ingénieurs de 5.11. Donc on arrive à un niveau de détails  inégalés à ce jour ! Un exemple ? les poches arrière des pantalons sont taillées en biseau pour que la main ne se coince pas ! Le contraire d’une poche arrière taillée droite.  Veste 5.11. La veste ne possède pas moins de 18 poches ! A l’avant, à l’arrière (porte carnier) à l’intérieur. Notez que la veste est conçue de telle façon qu’elle ne fait aucun pli, aucune bosse quel que soit le volume emporté. Au départ cette veste était conçue pour les opérations en civil ou « undercover » « sous couverture ». Son adoption massive a produit l’effet contraire, c’est à dire qu’elle est devenue au fur et à mesure un véritable uniforme qui faisait que les gens qui la portaient étaient automatiquement reconnus. C’est dire son succès !

Ma veste perso :

DSCN5467.JPG

Détail de la poche externe droite : J’ai fixé un porte-cartouche NORMA à l’aide de fixe-câbles. Plus les gants (mitaines). Cette couleur dite « camouflage digital » ne se fait plus. On attend que 5.11 sorte une version MULTICAM de la veste !!

DSCN5458.JPG

  • Ce que vous voyez à côté de mes cartouches de réserve ce sont des gants mitaines Mechanix Wear M-PACT de chez WELKIT : Fabriqués en tissu microfibres TrekDry qui régule la température à l’intérieur des gants pour garder vos mains au frais et au sec. Coques en caoutchouc plastique TPR (Thermal Plastic Rubber). Paumes en tissu renforcé Armotex et XRD qui absorbe les chocs et les vibrations. Le pouce et l’index renforcés offrent une durabilité accrue. Lavables en machine. Certifications : CE 3121 EN 388 / EN 420. Lavage à 30°. Tailles : M à X.
  • Ces gants-mitaines permettent de tirer et manipuler l’arme sans perte de sensation. L’arme est mieux maintenue dans la main. Les phalanges sont protégées contre les chocs. Quand vous saisissez accidentellement une branche avec des piquants vous avez moins de chance de vous blesser. Notez le passant encadré en rouge qui permet de solidariser les gants pour ne pas les perdre.

Détails d’aménagements personnels de ma veste 5.11:

DSCN5468.JPG

Détail des énormes doubles poches de chaque côté.

DSCN5461.JPG

Le feutre noir sert à coller des portes-accessoires : holster, lampe, etc…Notez que pour cette photo qui ne sert que d’exemple puisque seul les Allemands ont le droit de porter une arme de poing pour achever une bête (!) notez disais-je que la position du doigt sur le pontet est contraire aux obligations de l’examen du permis de chasser qui exige que la main forte soit totalement refermée sur la crosse !  Encore une spécificité Franco-Française !

Le plan de la veste et ses 18 poches :

veste.jpg

En matière de sac à dos, il m’a fallu plusieurs années avant de trouver la perle rare, l’unique, le sac ultime ! Chaque année je rachetais un sac à dos, c’est dire ! Jusqu’au jour où j’ai acheté le tout premier sac à dos de chez 5.11, la série : « RUSH ». « RUSH 72 », RUSH 24 suivi du petit dernier le « RUSH 12 » .

Le chiffre fait référence aux nombres d’heures pendant laquelle on va utiliser le sac.

  • RUSH  72 : 47.5 litres.
  • RUSH 24 : 34 litres.
  • RUSH 12 : 22 litres

J’avais commencé par acheter le RUSH 36 (ne se fait plus) mais un peu trop volumineux pour une seule journée de chasse, je l’ai donc revendu sitôt la sortie du RUSH 24. Pour nous autres chasseurs à la journée, le 24, voire maintenant le 12, c’est le top du top.Allez en boutique comparer le 12 et le 24. Cliquez sur les liens ci-dessous pour aller sur la fiche spécifique à chaque sac. La page de 5.11 qui regroupe toutes les couleurs par sac.

Voici donc mon sac 5.11 RUSH 24. Les poches ont été ajoutées et ne sont pas raccord avec le sac. La faute à 5.11 !

Pour fixer rapidement une veste ou un sweat sur le sac, auparavant j’utilisais une ceinture. Je suis désormais passé au scratch, c’est plus rapide et s’adapte à toutes les tailles. Notez l’extrémité du scratch que j’ai fait retourné et coudre pour pouvoir le saisir plus rapidement.

Notez les bandeaux oranges que j’ai rajouté. Si vous avez déjà perdu de vue un sac camouflé en forêt vous savez de quoi je parle…!!!

sac-a-dos-5-11-22-litres

Notez les bretelles ergonomiques qui dégagent la poitrine, pour les femmes notamment.

DSCN5463.JPG

Notez l’ouverture en portefeuille et les poches filets transparentes zipées.

DSCN5464.JPG

La poche avant qui s’ouvre en portefeuille. Toutes les fermetures éclairs (YKK) sont doublées !

DSCN5465.JPG

En matière de pantalon, au début de la saison quand il fait très chaud et que tout est plus ou moins vert, j’utilise un pantalon en DPM Anglais.

Par la suite j’utilise un pantalon de chasse DECATHLON muni d’un filet interne qui empêche le pantalon de coller à la peau. Par temps trés froid, je rajoute juste un collant.

DSCN5470.JPG

 Chaussettes été/hiver, chapeau déperlant, gant de chasse. SEALSKINZ.

Été comme hiver il y a une chaussette SEALSKINZ adaptée à vos activités : Chasse, randonnée, etc… Durant l’hiver 2014-2015, j’ai utilisé les chaussettes d’hiver SEALSINK, celle en néoprène, j’en est été émerveillé ! Le néoprène qui est le même matériau que pour les combinaison de plongée sous-marine est enfermé dans une doublure, rendant le port très confortable, très chaud. Vraiment vous ne sentirez plus le froid même et surtout en statique au poste.

KE721_Mid-Weight-Mid-Length-Socks_HEEL.jpg

KE721_Mid-Weight-Mid-Length-Socks_LEFT.jpg

Retrouvez la gamme des chaussettes SEALSKINZ chez WELKIT.

Gants de chasse/Tir SEALSKINZ

Ce n’est pas parce qu’on est encore en plein été, qu’il ne faut pas préparer l’hiver !

Et lors qu’arrive l’hiver c’est toujours les mêmes galères :

  1. Garder les mains dans les poches et manquer de réactivité pour tirer.
  2. Ou : Mettre des gants ! Mais quels gants ? Des gants épais qui n’offrent plus les mêmes sensations pour tirer, qui ne vous permettent pas de ressentir la queue de détente. Ou bien des gants dont le bout de l’index est coupé, mais là c’est l’index qui se gèle.

Le compromis est difficile à trouver : Plus le gant est fin plus il s’use, plus il est fin plus on a froid. Le capuchon amovible c’est bien mais à condition qu’il ne pendouille pas devant le doigt…. ! Bref la galère !

Je vous présente les gants SEALSINK, des gants de chasse/Tir parfaitement adaptés à toutes les situations de tir lorsqu’il fait froid. Notez qu’ils sont doublés d’une membrane COOLMAX, indice 3 : le bon compromis entre un gant plus chaud mais trop épais, manquant de sensibilité et un gant plus fin qui s’use et qui ne tient pas chaud. Gants pour droitiers et gauchers.

gants-2.jpg

Les photos parlent mieux qu’un long discours :

Petite astuce toute bête mais bien pratique : Grâce aux aimants qui maintiennent les deux capuchons d’index relevés, on peut « attacher » les gants ensembles pour qu’ils ne voyagent pas séparément dans le sac à dos. Qui n’a pas chercher ce put….(!) de deuxiéme gant au fond du sac me jette la pierre…!

Notez qu’ils ne sont pas « trop verts » mais qu’ils tendent un peu vers le vert de gris et qu’ils sont mats.

gants.jpg

La paume de la main est en peau de mouton, une matière extrêmement tactile.

Gants_0019.jpg

Notez les scratchs qui permettent de bien verrouiller le gant sur les poignets.

Gants_0018.jpg

Voici donc pour chaque gant, les pastilles aimantées qui permettent de verrouiller fermement (!!!)  la protection  de l’index :

Gants_0016.jpg

Protections de l’index main droite ou gauche relevées et verrouillées par les aimants :

Gants_0014.jpg

On voit bien la finesse de la peau de mouton retournée et les protections d’index relevées pour tireur droitier ou gaucher.

Gants_0019-copie-1.jpg

Chapeau de chasse SEALSKINZ : Léger, doux imperméable.

Sealskinz est une marque anglaise qui crée des produits résistants et complètement imperméables et ce pour tout type d’usage et par tous les temps.

Ce chapeau spécial chasse vous apportera confort, protection et discrétion par toutes conditions.

chapeau1.jpg

« Discrétion » parce que tout ce qui peux briser la forme humaine et notamment le visuel de la tête est intéressant face à des animaux très vigilants !

Ce modèle de couleur olive garantit un camouflage adapté au milieu de la chasse.

Notez qu’il est très léger et très confortable, on ne le sent pas.

chapeau-2.jpg

On peut le porter bord dépliés quand il pleut ou bords pliés quand il fait chaud (il est très léger, je me répète).

chapeau3.jpg

Ce chapeau waterproof Sealskinz idéal pour la chasse présente les caractéristiques suivantes :
• Totalement imperméable, respirant et coupe-vent.
• Construction classique avec coutures complètement soudées.
• Bord ajustable, peut être porté relevé ou baissé.
• Doux et flexible, peut se plier et reprend sa forme initiale.
• Doublure méshée pour plus de confort.
• Jugulaire détachable.
• Idéal pour les conditions humides

Un petit couteau pour un usage bien spécifique.

Je vais vous parler aujourd’hui d’un accessoire, un petit couteau utilitaire destiné uniquement au moment du dejeuner. Ceux qui savent ce que c’est que jongler avec la carabine sur les genoux, le pain à couper ou recouper, le beurre ou le pâté à étaler, me comprendront.

Outre un long couteau de marque « EXTREMA RATIO » que je ne clipse au ceinturon que lorsque je suis au poste, je porte aussi à la ceinture un couteau multifonctions. NB : « Extrema ratio » comme « Ultima ratio » c’est quand la loi des emmerdements maximum s’applique…!

J’ai été amené à chercher un petit couteau aux caractéristiques suivantes :

  • Pouvoir être fixé à l’intérieur de la veste de chasse, pas à la ceinture, pour éviter de rentrer dans un magasin acheté une baguette de pain avec le couteau à la ceinture… ! Aussi petit soit-il !
  • Pouvoir le sortir et le rentrer tout  de suite sans avoir à se déshabiller. Exemple : couper un morceau de gâteau de roi posé devant vous…
  • S’il est fixé à l’intérieur de la veste, il faut qu’il soit léger, 150 grammes maximum et porté en port inversé pour être le plus aisément accessible.
  • Le couteau doit être verrouillé par un dispositif à clic puisqu’il est en port inversé.
  •  La lame doit être très courte : 10 cm grand maximum, elle doit comporter des dents de scie parce qu’elle découpe mieux qu’une lame classique qui ne fait que couper, notamment le pain, le saucisson, etc… Découper et trancher  sont deux choses différentes.
  •  Une lame Tanto, c’est-à-dire à l’avant biseauté au lieu de la lame pointue classique, inutile, sauf si elle est vraiment large, ce qui est rarement le cas.
  • Il faut que la lame soit large de bout en bout. Si la lame est trop fine, elle  ne permet pas d’étaler par exemple le beurre ou la pâté sur le pain, RETEX terrain oblige 😉

Comme dit plus haut, il faut qu’il soit fixé à l’intérieur de ma veste de chasse et directement accessible, donc en port inversé. J’utilisais déjà depuis quelque temps ce tout petit couteau de plongée, mais la lame n’était  pas assez large, trop pointue et ne permettait pas d’effectuer les travaux cités.

Les catalogues spécialisés ne possèdent pas une rubrique pour les couteaux munis d’un dispositif de verrouillage permettant le port inversé. Je note également que la plupart des couteaux possèdent une pointe et/ou pas de scie. Je n’en ai vu aucun qui corresponde à mes critères, le poids n’étant affiché nulle part.

Seuls les couteaux de plongée sont intéressants et parmi eux j’ai trouvé la perle rare :

Le SCUBAPRO MAKO TITANIUM :

  • Longueur de la lame du couteau : 8,5 cm
    • Longueur totale du couteau : 19 cm
    • Poids du couteau titane avec sa gaine : 162 g
    • Poids du couteau titane seul : 59 g

Une lame Tanto de 8.5 cm c’est parfait, un poids de 162 grammes, c’est 16 grammes de plus que la limite définie, c’est très bien. Mécanisme à verrouillage positif. Cerise sur le gâteau il est muni d’un décapsuleur à… bouteilles. Vous pouvez le fixer à l’aide d’épingles à nourrice ou le faire coudre à l’intérieur de la veste. Voir la vidéo.

Attention ce couteau existe aussi en version inox, mais il pèse 192 grammes. Trop lourd !

Je viens de dénicher une merveille de couteau qui même s’il n’a pas une lame tanto et pas de scie, possède une lame large, un poids ridicule de 120 grammes étui compris : 30 grammes de moins que ce que je préconise, comme quoi j’avais vu juste.

Une lame de 10 cm : pile poil dans mes recommandations. Et surtout, surtout, il possède un véritable clip de blocage de la lame en port inversé.

Il s’agit du RAPTOR GT6 de BASTIENELLI. Photo :  HTCSRESEARCH.

Vêtements et accessoires civils sportifs « tactiques » de chez WELKIT.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de mise en forme, veuillez m’en informer en faisant un clic droit sur le texte pour le mettre en surbrillance puis cliquez sur Ctrl + Entrée . C’est tout !

Print Friendly, PDF & Email

2 thoughts on “Mes vêtements et accessoires de chasse.”

  1. Bonjour, je suis très intéresser par vos articles. mais pourriez vous me donner les liens correspondant aux articles de vêtements…veste , gants, chapeau surtout de la marque SEALSKINZ , j’ai fais une recherche je n’arrive pas à trouver . Merci pour votre travail d’informations.

    1. Vous tapez SEALSINK dans GOOGLE : Environ 4 630 000 résultats (0,42 secondes).

      5.11 est vendu par TERRANG

      WELKIT est une société Française trés connue sur le web

      Si vous êtes satisfait de mes conseils, vous pouvez faire un don PAYPAL pour les frais de fonctionnement du site : paypal.me/reglementolivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.