LES CHASSEURS, PREMIERS ÉCOLOGISTES DE FRANCE !

La Fédération Nationale des Chasseurs reconnue comme association écologiste

JO-agrement-association-federation-chasseurs.jpg

C’est une grande victoire politique que tous les acteurs de la chasse, des plus connus aux plus discrets viennent d’obtenir. Notre Fédération Nationale de Chasseurs, vient d’être agréer au Journal Officiel, au même titre que les autres organisations écologiste. Subventions publiques en moins…..!!!!

C’est aussi la la victoire du bon-sens et de la raison, car les chasseurs sont les acteurs les plus présents sur le terrain et les plus au fait de ce qu’il s’y passe. Les chasseurs n’ont pas comme certaines organisations écologiste, plus de 50% de frais de fonctionnement !!!!!!

********************************************

Septembre 2021

Pyrénées-Atlantiques : les chasseurs collectent 70 000 euros pour planter des haies. A quelques heures de l’ouverture de la chasse, ce dimanche 12 septembre, les chasseurs étaient sur le pont pour peaufiner un projet qui leur tient à cœur, à Lasclaveries (Pyrénées-Atlantiques). Véritables amoureux de la nature, ils ont replanté plus de 300 plants composés d’essences mixtes, pour créer une haie qui s’étend sur 12 hectares. Un plan d’aménagement agro-écologique en faveur de la biodiversité, et notamment du petit gibier.

AOÛT 2021

Aveyron : la perdrix rouge en train d’être réintroduite par les chasseurs. Sur le causse Comtal, la fédération départementale des chasseurs d’Aveyron continue son opération de réintroduction de la perdrix rouge. Elles sont petit à petit lâchées les unes après les autres après avoir patienté en semi-liberté dans des volières de pré-lâcher.

  • Les chasseurs mal-aimés mais pourtant très sollicités !
  • Les chasseurs de gibiers d’eau sont vus comme des vigies par les autorités en cas d’épizootie comme la grippe aviaire,……
  • Les chasseurs de grands gibiers sont mobilisés pour des battues administratives lorsqu’il s’agit de réguler des sangliers qui causent trop de dégâts sur un secteur.
  • Les lieutenants de louveterie sont appelés pour des gardes nocturnes afin de protéger les troupeaux de brebis face aux loups, alors qu’ils sont sous-équipés et que les tirs ne sont parfois même pas autorisés pour des raisons politiques.

Côte-d’Or : les chasseurs installent 6 dispositifs anti noyade. Les chasseurs de Côte-d’Or ont installé six dispositifs anti noyade sur le canal de Bourgogne. En partenariat avec la VNF (Voies navigables de France) et l’OFB, ces dispositifs permettront à la faune de prévoir la présence du canal, et ainsi d’éviter de tomber dedans, de se surprendre et de se noyer.

Les chasseurs créent des corridors de biodiversité sous les lignes électriques. Les lignes électriques doivent, pour des raisons de sécurité, s’affranchir d’arbres ou de branches qui, perchés trop haut, pourraient couper l’électricité en tombant. C’est pourquoi des travaux de dégagement sont régulièrement effectués sous ces corridors de lignes.

JUILLET 2021

Les chasseurs fleurissent les friches d’une ancienne mine dans le Gard. C’est à Saint-Jean-de-Maruéjols-et-Avéjan, à la limite entre le Gard et l’Ardèche que l’association de chasse a décidé de se remonter les manches pour fleurir une terre en friche afin d’embellir le site de l’ancienne mine d’asphalte présente sur la commune.

A Bluffy (Haute-Savoie), les chasseurs nettoient les chemins pour protéger la faune. Faune et nature ne vont pas l’un sans l’autre, et les chasseurs de l’Acca de Bluffy (Haute-Savoie) l’ont bien compris. Ce samedi, c’était une journée consacrée au terrain, durant laquelle les chasseurs sont venus bénévolement, avec quelques outils et beaucoup d’huile de coude, restaurer des sentiers. Ceux de Lanfon, par exemple, ont été très abîmés par les pluies de juillet. Qualité et sécurité sont de mise, et le résultat est apprécié par les randonneurs, de plus en plus nombreux sur ce massif.

Les chasseurs des Hautes-Pyrénées coupent des arbres pour sauver le grand tétras. Cela peut paraître incongru, pourtant l’aménagement du territoire du grand tétras a bien demandé une session de bûcheronnage. En effet, les techniciens de la Fédération départementale des chasseurs des Hautes-Pyrénées sont intervenus afin d’effectuer un travail d’ouverture des milieux, en faisant des trouées dans une hêtraie pure sur une zone d’environ 15 hectares.

Les chasseurs aveyronnais signent une convention avec l’Éducation nationale. Voici une belle reconnaissance, pour des passeurs de connaissance passionnés par la nature. La Fédération départementale des chasseurs de l’Aveyron vient de signer une convention avec l’Éducation nationale. Les chasseurs viendront désormais de plus en plus dans les écoles et dans les classes, pour éduquer les plus jeunes à la connaissance de la nature.

« Nous sommes de plus en plus en plébiscité pour réaliser des animations scolaires et cette reconnaissance est à la hauteur du travail réalisé par les chasseurs aveyronnais pour parler d’écologie aux enfants »

Des chasseurs Landais rendent service à la gendarmerie pour retrouver un homme en fugue. Ce 14 juillet, dans la commune de Gamarde-Les-Bains en Aquitaine, un habitant fait une crise psychologique et fugue de son domicile aux alentours de 8h00. Il s’est directement refugié dans les bois de la commune et dans les champs à proximité. Durant toute la matinée, les recherches ont été effectuées par les forces de l’ordre notamment aux moyens d’un hélicoptère et de chiens de pistes mais l’homme restait pourtant introuvable.

Sécuriser les voies ferrées et adapter les ouvrages pour la faune sauvage. SNCF-Réseau a identifié plusieurs secteurs de collisions récurrentes entre les trains et le grand gibier (Sanglier, Chevreuil) aux abords de la forêt de Bouconne : Colomiers, Brax, Pibrac, Lasserre.

Dans le cadre d’un partenariat national entre la FNC et la SNCF, décliné en Haute-Garonne, la FDC31 apporte un appui technique à l’aménageur ferroviaire pour sécuriser son réseau au regard de la présence de ces grands mammifères.

Parmi les propositions du service environnement de la Fédération des Chasseurs: un entretien écologique des bords de voies ainsi que la pose de clôtures associés à une adaptation des ouvrages hydrauliques (ponts) devraient permettre le passage sécurisé de la faune sauvage.

Chasse Haute-Garonne : Une convention pour limiter la mortalité du gibier dans le canal de Saint-Martory. En tant que gestionnaire du Canal de Saint Martory, RÉSEAU31 a été contacté par la Fédération des Chasseurs 31 pour évaluer la mortalité des grands gibiers dans le canal. En effet, des animaux, grands mammifères notamment, y sont retrouvés noyés, ce qui engendre des coûts d’exploitation supplémentaires et un impact sur les continuités écologiques de ces animaux.

Dans l’Oise, les chasseurs sauvent les nids. Une large opération de sauvetage de nids a été mise en place par la Fédération départementale des chasseurs de l’Oise. Et c’est un succès : depuis début avril, près de cinquante nids ont été découverts lors de travaux agricoles

Les chasseurs pyrénéens investissent dans du matériel pour nettoyer la nature. Voici encore une belle action menée par des chasseurs pyrénéens. A Osse-en-Aspe (Pyrénées-Atlantiques), alors que la réunion de fin de saison vient d’avoir lieu en huit clos – mesures sanitaires oblige – les chasseurs ont réitéré leur souhait d’avoir une montagne propre… Pour tout le monde. En effet, ces derniers ont investi dans l’achat de deux tronçonneuses, qui serviront à nettoyer les sentiers. « Ces cheminements sont également utilisés par les randonneurs et les autres usagers de la montagne, quelle que soit leur opinion sur la chasse »,

« Ceinture de sécurité verte » : L’initiative des chasseurs du nord porte ses fruits. Quelques semaines après avoir semé des graines aux abords de la métropole lilloise, la Fédération des chasseurs du Nord opère un retour sur son travail. Et les résultats sont encourageants ! Ce couvert « biodiversité » fleurit et offre désormais un garde-manger à la petite faune sauvage de plaine.

Xavier Bertrand : « Les chasseurs sont des écologistes de bons sens ». Opposés à Karima Delli à et Sebastien Chenu, Xavier Bertrand le président de la région Haut-de-France a fait savoir qu’il maintenait le cap vis à vis de ses convictions envers les ruraux et les chasseurs.

Pour les associations animalistes, les renards passent avant les animaux domestiques. Souvenez-vous de cette histoire qui avait commencé dans la commune de La Celle-Saint-Cloud et qui connaît actuellement de nombreux rebondissements. Alors que les habitants trouvaient la famille de renards plutôt mignonne au premier abord, lorsque des cadavres de chats ont été retrouvés près de leur terrier et que des poules ont disparu en nombre, les riverains se sont plaints en mairie et des piégeurs ont été sollicités pour se saisir du problème.

Les enfants de la Marne découvrent l’observation des oiseaux avec les chasseurs. Dans la Marne, les chasseurs jouent un beau rôle d’éducateurs à la nature. Auprès des enfants du département, ils ne tarissent pas d’éloges sur la nature et ses bienfaits, et savent le transmettre.

Maine-et-Loire: Les enfants à la découverte de la nature avec les chasseurs. Les chasseurs du Maine-et-Loire ont organisé pour la onzième année consécutive une journée nature junior dont l’objectif était de faire découvrir la nature aux jeunes. Trop souvent déconnectés derrière leurs ordinateurs et les écrans, certains n’ont malheureusement pas le temps ou l’opportunité de découvrir ce qui se passe à côté de de chez eux dans les forêts, les rivières, les étangs et les champs.

Juin 2021

Hautes-Pyrénées: les chasseurs posent 700 mètres de clôture pour protéger les tétras. Comme déjà effectué sur d’autres secteurs du départements, les techniciens fédéraux, épaulés par le GIP-CRPGE (Groupement d’Intérêt Public – Centre de Ressources sur le Pastoralisme et la Gestion de l’Espace), ont équipé 700 mètres de clôture pouvant être dangereux pour les galliformes de montagne (perdrix grises et grands tétras). Cette action, menée dans le cadre d’un programme Agrifaune, vise à éviter la mortalité des oiseaux par collision avec ces câbles peu visibles.

Les chasseurs de la Sarthe pratiquent une fauche responsable.

Ce lundi, les couverts intercultures pour la saison 2021 sont arrivés à la Fédération départementale des chasseurs du Nord. Et pour les 435 hectares de terrain qui seront plantés juste après la moisson, il faut beaucoup de semis !

Les chasseurs landais soignent les animaux sauvages blessés dans un centre de soins. Tout récemment, le centre de soins pour animaux Alca Torda a relâché un pic noir, prêt à retourner dans son espace naturel après avoir été soigné par une équipe de passionnés. Situé à une quinzaine de kilomètres de Mont-de-Marsan, ce centre possède une belle histoire. Acquise au cours des deux marées noires de l’Erika et du Prestige, lors desquelles des dizaines de bénévoles se sont mobilisés pour sauver des oiseaux mazoutés. La Fédération des chasseurs des Landes avait alors prêté ses locaux, pour réussir à gérer au mieux cette crise. A la suite de ces événements, la Fédération a proposé de créer un centre de soins permanent au sein de ses locaux : c’est ainsi qu’est né Alca Torda.

Aveyron : les chasseurs enseignent aux enfants l’importance des zones humides. Il y a maintenant quelques années, le SMBV2A (Syndicat mixte du bassin versant Aveyron Amont) et la mairie de la ville de Rignac ont entrepris la construction de pontons, qui permettent de traverser à pieds secs la zone humide de Maymac. Dans le cadre du programme « Mon école, mon cours d’eau », ces pontons se sont révélés bien utiles aux chasseurs, qui ont passé une après-midi à enseigner tous leurs enjeux à des écoliers.

Aveyron: 25 écoles ont profité des installations de la Fédération des Chasseurs. Le site de la Gachoune ne désemplit pas. Cette année, près de 25 écoles différentes seront venues profiter des installations de la Fédération Départementale des Chasseurs.

Contrat vert et bleu roannais : promesse tenue par les chasseurs de la Loire. Il y a deux ans, la Fédération départementale des chasseurs de la Loire signait le contrat « vert et bleu » roannais, destiné à la restauration du bocage. A mi-parcours, les chasseurs dressent un bilan très positif : tous les objectifs sont déjà atteints, et certains sont même largement dépassés. Des haies ont été plantées, des mares ont été restaurées, le tout avec l’appui des propriétaires et des agriculteurs concernés.

Les chasseurs de l’Aveyron sèment des graines variées pour favoriser la faune. C’est tout en poésie que les chasseurs de l’Aveyron se félicitent de leur écocontribution, sur les réseaux sociaux de la Fédération départementale. Sur fond du texte « Le geste auguste du semeur » de Victor Hugo, les chasseurs de l’Acca de La Cavaleris n’ont pas oublié l’art de « jeter à poignées la moisson future aux sillons ». Un tracteur, une herse et le geste auguste du semeur auront suffit à mener à bien leur besogne.

Les chasseurs du Pas-de-Calais protègent les gravelots. Pour la deuxième année consécutive, la Fédération des chasseurs du Pas-de-Calais s’est engagée dans le suivi et la protection des populations nicheuses de gravelots sur le domaine public maritime. Cette étude est notamment réalisée en partenariat avec le Parc naturel marin. Lors des prospections, un nouveau nid de gravelots a été repéré. Pour éviter que les œufs ne se fassent écraser ou déranger par les chiens, un enclos de protection a été installé autour du nid découvert. En effet, il est important de veiller à garder son chien en laisse et à éviter de déranger les gravelots pendant la période de nidification pour préserver les populations de ces espèces classées « en danger » dans la liste rouge régionale des oiseaux nicheurs.

Les chasseurs, garants d’une nature propre. Encore une belle preuve d’altruisme de la part des chasseurs, ce samedi à Saint-Papoul (Aude). Une trentaine de licenciés de l’Acca de Saint-Papoul, Saint-Martin La Lande, Issel et la “Meute de Rouzillac” ont sillonné la campagne pour la nettoyer. En période de chasse, ce sont les premiers témoins des dégâts laissés par les Hommes dans les bois.

180 enfants éduqués à la nature par les chasseurs de l’Aveyron. « À événement exceptionnel, programmation exceptionnelle », annonce d’emblée la Fédération des chasseurs de l’Aveyron, pas peu fière de la réussite de cette journée ludique passée avec les plus jeunes. 180 enfants de l’école de Saint-Faust de Bozouls ont investi le Causse Comtal en compagnie des chasseurs aveyronnais, qui ont mis pour l’occasion les petits plats dans les grands.

Mai 2021

Les chasseurs d’Indre-et-Loire ont troqué leur fusil contre des pelles. Ce chantier participatif a été initié par la Fédération départementale des chasseurs d’Indre-et-Loire, qui a financé les plants. De son côté, l’agriculteur était chargé de préparer le sol, avant que les chasseurs ne viennent s’occuper de la plantation bénévolement. 

20.000 Km de haies sont plantées et entretenues chaque année par les chasseurs. «Sans les haies, nos campagnes se meurent. Les oiseaux disparaissent, les cours d’eau s’assèchent, les sols sont de moins en moins fertiles». Les chasseurs savent depuis longtemps que les haies sont des zones refuge pour la faune et la flore sauvage et font un travail bénévole de terrain très important ! 20 000 km de haies sont plantées et entretenues chaque année par les chasseurs, au service de la biodiversité.

Le Réseau de Transport d’Electricité de l’Aube s’associe aux chasseurs pour entretenir la forêt. C’est avec une grande fierté que la Fédération départementale des chasseurs de l’Aube a annoncé sur ses réseaux sociaux s’associer avec la Gestionnaire du Réseau de Transport d’Electricité pour signer une convention d’aménagement et d’entretien sur la tranchée forestière de Saint-Parres-les-Vaudes.

Loire-Atlantique : quand les chasseurs réintroduisent le lapin de garenne. A Saint-Michel-Chef-Chef, le lapin de garenne se fait rare. Ayant subi des maladies, associées à une mauvaise image de nuisible, sa population ne fait que diminuer sur tout le territoire. L’association de chasse locale, emmenée par son président Jean-Claude Grandjouan, a fait un pari : celui de réintroduire le lapin de garenne.

Avril 2021

60% des français pensent que les chasseurs se montrent utiles pour l’entretien des espèces.

Les chasseurs collectent 800€ en faveur du Téléthon. Même si ce n’est pas l’époque, les chasseurs de l’Association de chasse de Baud dans le Morbihan, viennent d’offrir un chèque de 800€ au profit du Téléthon

Face aux gelées du mois d’avril, les chasseurs du Var plantent des semis. Certains départements ont été durement touchés par les gelées printanières. C’est le cas du Var, dont les arbustes à fruits et l’agriculture en général ont plié sous le froid. Afin de favoriser la biodiversité, et d’accompagner un démarrage en douceur d

La ville de Niort s’associe aux chasseurs pour créer des corridors naturels.

Haute-Vienne: des écoliers plantent des haies avec les chasseurs.

TF1 diffuse les images d’un site restauré par les chasseurs. ……Pas moins d’une cinquantaine de chasseurs se sont réunis (dans le respect des gestes barrières) pour l’occasion, et 3 tonnes de déchets ont été retirées. Bravo et merci les chasseurs!

Marne : la Fédération des Chasseurs agréée auprès de l’Éducation Nationale pour réaliser des interventions. Forte de son expertise sur la faune sauvage et les milieux, la Fédération Départementale des Chasseurs de la Marne, association agréée au titre de la protection de l’environnement, contribue depuis de nombreuses années à apporter son concours à une demande grandissante de connaissance en matière de nature et d’environnement.

Mars 2021

La chasse durable récompensée dans le Gers pour sa gestion du lièvre.

En Ardèche, les lycéens créent des garennes pour les lapins.

A Taurize, les chasseurs aident à l’entretien des vignes. Dans le département de l’Aude, sur la commune de Taurize, les chasseurs se sont regroupés le premier week-end du mois de mars pour aller arpenter une parcelle de vignes. Cette fois, ce n’est pas accompagnés de leurs armes de chasse qu’ils y sont allés mais équipés de ciseaux de taille et de l’équipement nécessaire à l’entretien de la vigne.

Des étudiants plantent des haies avec les chasseurs en Dordogne !

Nord : Chasseurs et agriculteurs travaillent ensemble à replanter les haies.

Les chasseurs de l’Aveyron au chevet des mares.

Loire : Les chasseurs de gibier d’eau ont sauvé des milliers d’oiseaux et de poissons.

Une étude a démontré que les chasseurs donnent en moyenne 78 heures de bénévolat par an ! La Fédération départementale des chasseurs de l’Aveyron félicite ses adhérents : son programme de culture pour la faune sauvage est foncièrement une réussite et l’objectif des 50 hectares semés ce printemps sur le département de l’Aveyron pour aider la faune sera atteint à n’en pas douter. ! Les chasseurs aveyronnais ont répondu présents, et se sont investis dans la vie de leur association et dans ses actions en faveur de la biodiversité. Pour rappel, la Fédération s’était donné pour objectif de planter des cultures faunistiques sur 50 hectares en tout.

La Fédération des chasseurs de Belfort plante 900 arbres fruitiers en forêt. Encore une belle action à l’initiative de la Fédération Départementale des Chasseurs du territoire de Belfort. Vendredi dernier, les techniciens de la fédération ont distribué à leurs adhérents des arbres fruitiers. Ceux-ci seront plantés sur plus de 40 communes au total.

Les chasseurs s’activent à nettoyer les berges de la Saône. A Tournus (Saône-et-Loire), on n’avait jamais vu telle activité sur les berges de la Saône que ce dimanche. A l’initiative de la Fédération départementale de chasse, accompagnée des associations de pêcheurs locales, une quarantaine de bénévoles se sont relevés les manches pour nettoyer les bords de la rivière. Venus de Tournus et de communes alentours, des enfants ont aussi répondu à l’appel, motivés par les chasseurs à rendre leur environnement plus propre.

Les chasseurs du Jura, acteurs de la préservation du Vallon du Prélot.

Dans l’Aveyron, les chasseurs sèment la vie.

Des jeunes varois installent des garennes sur la société de chasse de Carcès.

FÉVRIER 2021

En Charente-Maritime, les chasseurs sauvent des lièvres de la crue.

Les chasseurs font don de carcasses pour que les apprentis bouchers s’entraînent.

En raison du froid, les chasseurs du Pas de Calais demandent la suspension de la chasse à la bécasse.

En Aveyron, les chasseurs créent une mare pour la biodiversité.

Les chasseurs donnent à la nature 78 millions d’heures de bénévolat par an !

Deux-Sèvres : chasseurs et écoliers plantent un bosquet de 3500 mètres.

Pyrénées-Orientales : les chasseurs sèment des céréales pour la biodiversité.

Ardennes: 1200 arbustes plantés par des lycéens avec les chasseurs.

Dans la Loire, les chasseurs sensibilisent les écoliers à la biodiversité.

Les chasseurs installent un radar ornithologique dans le Nord.

Les chasseurs du Nord s’associent aux agriculteurs en faveur de la biodiversité.

Charente: les chasseurs font découvrir les traces des animaux aux enfants.

Ça y est la Fédération Nationale des Chasseurs vient de sortir de sa -très- longue léthargie et engage une excellente campagne d’information média : Radio, affichage, Facebook, etc…

COMMUNIQUÉ : « En cette nouvelle saison cynégétique, la Fédération Nationale des Chasseurs a décidé d’amorcer un nouveau virage dans sa communication. Le Conseil d’Administration et le bureau de la FNC, ont décidé de mettre en place, une campagne sans précédent dans notre histoire. L’adage « pour vivre heureux, vivons cachés » est obsolète. Il y a urgence pour les chasseurs à communiquer sur les milliers d’actions mises en place chaque année par nos structures cynégétiques territoriales. » Willy Schraen, Président de la Fédération Nationale des Chasseurs ».

  • « Affirmer que les chasseurs sont les premiers écologistes de France est une réalité chiffrée et vérifiable ». L’interview de Willy Schraen. Les chasseurs, premiers écologistes de France ? Pourquoi posez-vous cette question aux Parisiens ?
  • « Vous affirmez être les premiers. N’est-ce pas présomptueux ?
  • W.S. : Non du tout. C’est juste la vérité !
  • Notre structure représente plus d’1,1 million de pratiquants chaque année mais aussi 500.000 bénévoles.
  • Le temps de bénévolat représente 78 millions d’heures par an. 66 % de ce temps est consacré à la gestion du gibier et de ses habitats.
  • Ce chiffre est colossal. Avec près de 70 000 structures cynégétiques, soit en moyenne 2 par commune, notre réseau représente, haut la main, le plus étendu de France.
  • A titre d’exemple, il y a 5 fois plus d’associations de chasse que de clubs de foot dans notre pays ! Ces structures sont implantées dans les territoires ruraux, là où justement se trouvent principalement les animaux sauvages. Il est aisé de comparer ces chiffres avec ceux des autres associations écologistes.
  • La LPO, par exemple, représente 46 000 adhérents et 5 000 bénévoles actifs. 400 salariés agissent pour le compte de cette association contre 1500 pour les fédérations des chasseurs !
  • L214 ne représente que 10.000 adhérents pour 12 salariés. Au global, France Nature Environnement ne représente pas plus de 3500 associations. Comment peut-on affirmer avec de tels chiffres être « présents partout en France » sur les 36 000 communes ? C’est faux. Affirmer que les chasseurs sont les premiers écologistes de France est une réalité chiffrée et vérifiable par tous. Elle ne peut être contestée, ni dans le nombre de structures, ni dans le nombre de bénévoles, ni dans le nombre d’actions de préservation de la biodiversité française.
  • Commentaire de l’auteur du site : C’est l’argent des chasseurs qui est dépensé par les chasseurs dans l’écologie ! Pas l’argent du GROS COCHON de  contribuable : C’est un communiqué de la Fédération des chasseurs de l’Ariège qui le publie sur son site : en 2010, la Ligue de protection des oiseaux  a perçu 2,5 millions d’euros, soit 22 % de son budget annuel qui était donc de 11,3 millions d’€uros. Les aides publiques représentaient 45 % de son budget annuel soit 5 millions d’euros ! Une paille et une précision que chacun appréciera à sa juste valeur en cette période de rigueur généralisée… pour les autres ! La petite entreprise, pardon association, ne connaît pas la crise…. 5 millions d’€uros « d’aide » de l’état, donc de vos nos impôts pour 45.000 adhérents.

Subventions de l’État aux associations écologiques dont la « Ligue de protection des oiseaux »

« Échange avec un groupe de badauds devant une affiche des chasseurs dans le métro ». « Cela s’est passé hier ! Hier matin, 10h15, les portes du métro se referment avec cette sonnerie que nous avions tous oubliée pendant les vacances. Devant moi un groupe de jeunes en train de discuter. Je ne fais pas trop attention  à eux jusqu’à notre arrivée à la station Concorde ».

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.