LES CHASSEURS SONT LES PREMIERS ÉCOLOGISTES !

La Fédération Nationale des Chasseurs reconnue comme association écologiste

JO-agrement-association-federation-chasseurs.jpg

C’est une grande victoire politique que tous les acteurs de la chasse, des plus connus aux plus discrets viennent d’obtenir. Notre Fédération Nationale de Chasseurs, vient d’être agréer au Journal Officiel, au même titre que les autres organisations écologiste. Subventions publiques en moins…..!!!!

C’est aussi la la victoire du bon-sens et de la raison, car les chasseurs sont les acteurs les plus présents sur le terrain et les plus au fait de ce qu’il s’y passe. Les chasseurs n’ont pas comme certaines organisations écologiste, plus de 50% de frais de fonctionnement !!!!!!

********************************************

Yellowstone : 900 bisons vont devoir être régulés, faute de prédateurs naturels. …..La présence de nombreux loups dans le parc remet en cause le fantasme des écologistes qui pensent que la nature se régule toute seule. Leur arrivée n’a rien changé et aucun prédateur naturel n’a la capacité d’équilibrer cette population. Mais alors comment faire ? Et bien en les chassant pardi ! Ainsi, 900 bisons vont être tués par des chasseurs Américains, comme à l’époque de Buffalo Bill! D’autres seront capturés pour être…. menés à l’abattoir. Seule une petite minorité sera transférée dans une autre réserve.

La Fédération de chasse de Loire-Atlantique achète un étang à Guérande dans le but de protéger le site.La vente potentielle de l’étang de Bouzaire situé sur la commune de Guérande a ému un grand nombre d’habitants de la région et parfois même au delà puisqu’une pétition souhaitant protéger le lieux a dépassé les 5000 signatures.

  • QUÉBEC : Surpopulation de cerfs La chasse, un outil de gestion à privilégier. La nouvelle de l’abattage à venir des cerfs en surpopulation dans le parc Michel-Chartrand de Longueuil fait ressortir l’importance cruciale d’une gestion adéquate des espèces fauniques.  
  • La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) demande que les chasseurs soient mieux intégrés dans la gestion des populations de gibier et qu’ils fassent partie des solutions envisagées pour prévenir une surpopulation, non seulement dans le parc dont il est question depuis un an, mais dans l’ensemble des milieux périurbains de la province.  La chasse est un outil de gestion qui aurait pu prévenir ce genre de situation et qui sensibilise les utilisateurs aux enjeux de conservation. 
  • Déséquilibre : Selon le rapport de la Table de concertation, la situation du parc Michel-Chartrand est arrivée à un point tel que seul l’abattage d’un grand nombre de cerfs peut donner le souffle nécessaire à l’écosystème pour qu’il puisse enfin se régénérer.Il est malheureux d’en arriver à un tel déséquilibre et à une solution aussi onéreuse et drastique alors que la chasse est reconnue comme un outil de gestion des populations fiable, en plus d’être peu couteuse et d’être un atout pour l’économie de la région. 
  • La chasse est une façon de réguler une population en prélevant les spécimens en trop, de manière à respecter la capacité de support d’un habitat. En laissant suffisamment d’espace et de nourriture aux animaux, ils se développent normalement et sainement.  
  • Dans le cas des cerfs, un trop grand nombre d’individus est non seulement dangereux pour leur espèce, mais pour celles qui subissent leur présence. Les cerfs en surnombre sont vecteurs de maladies comme la maladie de Lyme, véritable fléau en progression, puisqu’ils transportent la tique à pattes noires qui en est porteuse. Ils détruisent aussi la flore indigène et accentuent les problèmes liés à la prolifération d’espèces exotiques envahissantes. 
  • D’une superficie de 1 850 000 mètres carrés, le parc Michel-Chartrand est reconnu en tant que parc régional. Ouvert 365 jours par année, ce site privilégié comprend une zone de conservation et offre la possibilité de pratiquer de nombreuses activités de plein air. Une flore et une faune fascinantes se laissent découvrir en toute quiétude et à votre rythme. Près de 20 kilomètres de pistes cyclables, de sentiers pédestres, de ski de fond et un sentier écologique sillonnent cette forêt urbaine. 
  • Activités : Un marais aménagé pour l’observation, 3 lacs artificiels, un cadran solaire, une aire de jeux pour enfants, 2 terrains de pétanque, une aire de repos avec tables de pique-nique, une pente pour la glissade, un rond de glace, des jardins communautaires, la piste La Riveraine, de la célèbre Route verte, tout y est conçu pour apprécier la nature, été comme hiver, et ce, en plein cœur de Longueuil ! 
  • Pavillon d’accueil : Doté d’un casse-croûte (café du Plein air), de services sanitaires et de premiers soins, d’un stationnement gratuit, de 2 salles avec foyers, d’une boutique de location, l’établissement accueille divers ateliers et conférences.

Faites un clic droit sur l’article encadré puis : « ouvrir le lien dans un nouvel onglet ».

Novembre 2022

Vidéo: Selon un expert du CNRS, « la chasse est le seul moyen de réduire le nombre global de sangliers »

Dans l’Aveyron, les chasseurs ensemencent des parcelles pour le développement de la biodiversité. Depuis plusieurs années déjà, les chasseurs de l’ACCA de Salvagnac–Cajarc, dans l’Aveyron, sèment des cultures pour le plus grand bonheur de la faune sauvage.

Vidéo: Visite du Havre de Geffosses, une réserve de chasse maritime gérée par les chasseurs de la Manche. Depuis 1976, le site du Havre de Geffosses est classé réserve de chasse maritime et est géré par les chasseurs de la fédération départementale de la Manche (FDC 50). Sur 185 hectares, la chasse y est interdite et des aménagements sont réalisés pour l’avifaune migratrice, la préservation des habitats du havre mais aussi pour l’accueil du public.

Haute-Loire: les chasseurs inaugurent un espace dédié à la découverte de la biodiversité

Sous l’impulsion de leur enseignante, ses élèves partent sur la piste du grand gibier

Les chasseurs du Haut-Rhin au service de la biodiversité

Aveyron: Une soirée cerf organisée pour les étudiants du Lycée La Roque

Octobre 2022

Vidéo: Dans le Puy-de-Dôme, les chasseurs enseignent la biodiversité aux enfants

Pour le sociologue Jean Viard, la chasse est une activité merveilleuse où on ne cache pas la mort

Vidéo: Dans le Doubs, des chasseurs mobilisés pour une marche rose contre le cancer du sein

Dans l’Aveyron, les chasseurs sensibilisent les futurs agriculteurs à la protection de la faune

Septembre 2022

Les chasseurs de Gironde ont nettoyé la nature

Les chasseurs restaurent des mares dans le Tarn

On n’arrête plus les chasseurs de Creissels!

En Seine-Maritime, les chasseurs aident une commune à préserver la biodiversité dans ses zones humides

Août 2022

Dans l’Hérault, les chasseurs au chevet des tortues de mer

Vidéo: Dans le Bas-Rhin, les chasseurs vont adapter leurs prélèvements aux conditions climatiques subies par la faune

En Afrique, les populations de girafes disparaissent, sauf là où leur chasse est autorisée

Vaucluse: les chasseurs d’une association de chasse offrent « le pique-nique » aux promeneurs

Vidéo: Une agricultrice bretonne démontre la bêtise des écolos en 30 secondes

Vidéo: Les pompiers landais remercient l’engagement des chasseurs des Landes lors des incendies

En forêt de Chizé les chasseurs se démènent pour donner à boire à la faune sauvage!

A la suite de leur action lors des incendies, les chasseurs de Gironde sont félicités par les services de l’Etat

Gironde: La préfète remercie les chasseurs

Vidéo: Les enfants de l’Eure replantent des haies avec les chasseurs

En Haute-Vienne, les chasseurs proposent tout l’été des activités à la découverte de la nature pour les enfants et leurs familles

Juillet 2022

Vidéo: Dans le Nord, grâce à l’action des chasseurs, les agriculteurs préservent le développement du petit gibier

Incendies en Gironde : les chasseurs servent des repas aux pompiers. Plus de 1000 pompiers sont actuellement à pied d’œuvre pour tenter d’éteindre les incendies et également protéger les habitations. Saint-Michel de Rieufret est devenu une base arrière pour les pompiers venus de toute la France, une sorte de caserne géante, où l’église du village a même été transformée en dortoir pour les soldats du feu.

Les chasseurs restaurent 12 mares en vallée du Lot

Les chasseurs restaurent 12 mares en vallée du Lot

Juin 2002

Aube: Lancement d’une étude contre l’impact de la fauche sur les oiseaux nicheurs au sol

En Ille-et-Vilaine, les chasseurs aident une commune à réaliser un atlas de la biodiversité

En Île-de-France, déjà une quinzaine de faons sauvés grâce au drone des chasseurs

Le WWF se prononce en faveur de la chasse aux trophées. Si 50 associations de protection des animaux se sont malgré tout prononcées en faveur de cette motion, il est à noter que cette prise de position lucide et pragmatique du WWF sur les enjeux de la chasse en Afrique est historique. Quand on regarde un peu plus loin que le bout de sa lorgnette, on peut comprendre beaucoup de choses !

Dans l’Ardéche, les espèces les plus rares profitent des aménagement des chasseurs

Dans l’Ardéche, les espèces les plus rares profitent des aménagement des chasseurs

Auvergne Rhône-Alpes: 680 km de haies réimplantées par les chasseurs depuis 1990

Mai 2022

Dans le Tarn, chasseurs et pêcheurs rachètent une ancienne gravière pour la transformer en écrin de biodiversité

Dans la Sarthe, plus de 5600 arbres et arbustes plantés cet hiver par les chasseurs

Vidéo: Dans le Val-d’Oise, deux faons sauvés d’une mort certaine par le drone des chasseurs

Belfort: Chasseurs et pêcheurs ramassent les déchets

Dans les Hauts-de-France, les chasseurs se mobilisent pour venir en aide aux hirondelles

Dans les Ardennes, chasseurs et randonneurs se réunissent pour un partage de la nature en bonne entente.

Côtes-d’Armor: Les chasseurs contribuent à créer un atlas de la biodiversité

Des drônes pour sauver les faons, les chevreuils… et les autres

En Dordogne, chasseurs et lycéens main dans la main pour compter les coqs la nuit!

Vidéo: Aménagement et découverte de la nature, les chasseurs de l’Aube font le bilan de leur action

En Meurthe-et-Moselle, les chasseurs plantent des buissons pour favoriser la biodiversité

Vidéo: Quel est le rôle des chasseurs dans la progression des populations de grand gibier? Un scientifique nous répond

Avril 2022

Vidéo:Dans l’Aveyron, les chasseurs initient les enfants à la découverte de la nature

Dans l’Aveyron, les chasseurs reçoivent les écoliers dans leur parc et les éduquent à la biodiversité

Vidéo : Dans l’Aveyron, les chasseurs initient les enfants à la découverte de la nature. Quand on vous dit que les chasseurs sont les premiers écologistes de France ! La preuve, dans le cadre du programme CIFF (Développement de couverts faunistiques et floristiques) grâce au soutien de la Région Occitanie et de l’Office Français pour la Biodiversité, les chasseurs aveyronnais ont créé des éco-lieux à base d’arbres fruitiers, de nichoirs, de mares et de cultures à gibier.

Vidéo: Pourquoi les chasseurs lâchent ils du gibier et ont-ils le choix ? Un scientifique nous répond. Qui d’entre nous n’a pas déjà entendu les réprobations de soit disant défenseurs de la nature au sujet des lâchers de gibier par les chasseurs? A quoi sert de relâcher dans un milieu naturel du gibier d’élevage ou préalablement capturé dans la nature? Notre équipe est allée interroger Romain Lasseur, docteur en écologie et en toxicologie animale.

Loiret : les chasseurs offrent 1.500 civets de sanglier à la banque alimentaire.La générosité fait battre le cœur des chasseurs, qui le prouvent une fois de plus dans le Loiret. Associés aux apprentis en boucherie du CFA, ils ont donné pas moins de 1500 repas de civet de sanglier. Les chiffres donnent le tournis : quelque 320 kilos de viande, répartis en 400 sachets de 800 grammes d’une viande solognote de belle qualité. De quoi nourrir quelques familles dans le besoin.

600m linéaires de haies seront plantés par des écoliers et la Fédération des Landes. C’est sur la commune de Créon d’Armagnac que 600 mètres linéaires de haies seront replantés par les chasseurs aidés de plusieurs dizaines d’écoliers qui viendront leur prêter main forte.

Mars 2022

Les jeunes chasseurs de Moselle installent des nichoirs pour la biodiversité.Dans le cadre du programme d’installation de nichoirs et de radeaux initié par la Fédération départementale des chasseurs de Moselle, le service technique était accompagné ce samedi 19 mars par l’Association des Jeunes Chasseurs de la Moselle.

Jura : après l’installation de filets à crapauds, l’heure est au bilan. Le 29 janvier dernier, de nombreux bénévoles et salariés de la Fédération départementale des chasseurs du Jura se sont mobilisés, afin de mettre en place des filets le long de la route qui mène à leurs locaux. Objectif : limiter l’écrasement routier sur ce tronçon, traversé par les crapauds cherchant à rejoindre la mare et l’étang en contrebas. Le dispositif bloque les amphibiens, qui tombent dans des seaux, permettant ainsi de les faire traverser en toute sécurité le lendemain matin.

  • Vendée : depuis la tempête, les chasseurs continuent de planter.A La Claye, en Vendée, on a encore en mémoire la grande tempête de 1999. Celle-ci avait fait de nombreux dégâts, non seulement sociaux mais surtout environnementaux. Alors, plus de vingt ans plus tard, les chasseurs continuent d’œuvrer pour restaurer ces terres. Ils s’attellent à la plantation d’arbres et de haies, dans l’optique de rendre à la nature ce qu’elle a perdu.
  • Des essences diverses, aussi bien fruitières, poiriers et pommiers sauvages, cormiers, noisetiers, pour les ressources alimentaires, mais aussi buissonnantes, sont plantées. « Tout ceci pour assurer le refuge et la nidification de la faune entomologique et ornithologique »,…………

Ce dimanche, les chasseurs landais nettoieront les côtes. ALCGE Sauvaginiers Landais, avec la participation des autres associations Landaises de chasse au gibier d’eau, organise une action nettoyage du littoral le Dimanche 6 mars, dans les Landes. Loin d’être anodine, cette opération s’inscrit dans une dynamique initiée sur la côte Landaise par les associations de chasseurs. Ces nettoyages sont organisés tous les ans et permettent de rappeler l’attachement des chasseurs à leur environnement, socle de leur culture et de leurs modes de vie.

Janvier 2022

Deux-Sèvres : les chasseurs plantent 750 mètres de haies avec les enfants. 
Lorsqu’il s’agit de planter des haies dans les Deux-Sèvres, tout le monde met la main à la pâte. Ce lundi, les chasseurs de la Fédération départementale se sont associés aux petits bras de 80 élèves de l’école communale de Louzy. De la moyenne section au CM2, les élèves n’ont pas chômé et ont donné un bon coup de pouce aux chasseurs, soucieux de prendre soin de leur environnement. Cette action a été réalisée dans le cadre du Plan de relance, avec le soutien financier de la Région Nouvelle Aquitaine, de l’Afac agroforesterie et de fonds Eco-contribution (FNC et OFB).

Alaska : Un professeur emmène ses élèves pour une chasse à l’orignal. Un petit groupe de collégiens de l’Alaska participe à une classe pratique sur la chasse et la transformation des aliments de la terre. NIKISKI, Alaska — Avant le lever du soleil le 11 novembre, 10 élèves de l’école intermédiaire et secondaire Nikiski se sont réunis avec leur enseignant, Jesse Bjorkman, dans cette petite collectivité de la péninsule Kenai, pour se préparer à une chasse à l’orignal.

Décembre 2021

En vingt ans, les chasseurs ont reboisé la Vendée. Ce samedi, les chasseurs de Vendée étaient, comme souvent, sur le terrain. Armés de pelles et d’huile de coude, ils ont planté quelque 600 arbres, d’essences différentes. Chênes, noisetiers, cormiers, alisiers, charmes, pommiers sauvages, érables… De quoi donner une belle diversité au paysage rural de La Chaize-le-Vicomte, où les festivités ont eu lieu. Au même moment, à quelques kilomètres de là, d’autres chasseurs plantaient 400 arbres à Aubigny-Les Clouzeaux. En un week-end, donc, les chasseurs ont mis en terre mille arbres, de quoi reboiser le paysage vendéen.

Dans le Gard, les enfants et les chasseurs replantent une soixantaine d’arbres.C’est donc à travers une action environnementale que la Fédération des chasseurs du Gard a souhaité sensibiliser les enfants de l’école maternelle de Montfaucon en leur permettant de mener une action concrète sur le terrain le 9 décembre dernier.

Plus de 3000 faisans offerts par les chasseurs aux Banques alimentaires pour les fêtes de fin d’année. Par l’intermédiaire de l’opération caritative « Les chasseurs ont du cœur » les Banques alimentaires de différents départements Français profitent de dons de gibier qui permettront d’offrir des repas de fin d’année à de très nombreuses personnes. La collecte de gibier permet chaque année de distribuer près de 20.000 repas par l’intermédiaire des Banques alimentaires et pour ce mois de décembre, déjà 3.120 faisans issus de la filière chasse ont été récoltés puis distribués.

Les chasseurs aveyronnais distribuent 550 portions de sanglier et de cerf aux Restos du Cœur. Les chasseurs ont un cœur gros comme ça ! La battue organisée la semaine dernière dans le camp militaire du Larzac par la Fédération départementale des chasseurs de l’Aveyron, en partenariat avec la légion étrangère et les chasseurs du sud Aveyron, a permis de distribuer aux Restos du cœur 110 kg de viande de sanglier et de cerf.

Décembre 2021

Pas-de-Calais : les écoliers plantent des haies pour les oiseaux avec les chasseurs. A l’occasion de la Sainte Catherine, le 25 novembre dernier, les élèves de la classe de CE2-CM1-CM2 de l’école de Wambercourt (Pas-de-Calais) ont pu participé à une journée pratique d’éducation à l’environnement ! Pour les 26 enfants, la journée a démarré par une animation sur les oiseaux des jardins avec la construction d’un nichoir en bois et une sensibilisation à la protection des espèces.

Haute-Savoie : 50 ACCA ont accueilli 180 non chasseurs à découvrir la chasse
Fédération de chasse.Après la mise en place de l’événement « Un dimanche à la chasse », qui invite les non-chasseurs à venir découvrir l’activité, l’heure était au bilan ce mardi pour la Fédération des chasseurs de Haute-Savoie. Pour cette sixième édition, ce sont pas moins de 50 ACCA qui ont joué le jeu. Un événement très important pour faire découvrir la chasse au plus grand nombre et tordre le cou à certaines idées reçues. En tout, 180 personnes ont pu vivre cette immersion le temps d’une matinée dans la nature et l’univers cynégétique. Et les retours sont déjà positifs. De nombreux témoignages félicitent et encouragent cette initiative, qui réunit tout le monde dans la forêt !

Aveyron : grâce aux  chasseurs les amphibiens font leur retour dans les mares. Dans le cadre du programme MILEOC, lors des inventaires menés par les chasseurs de l’Aveyron pour identifier des mares à restaurer, une petite plante carnivore aquatique a été trouvée dans une mare de Conques en Rouergue. Cette pièce d’eau, franchement dégradée, était presque totalement masquée par des ronces et très largement envasée. Ce colmatage important avait d’ailleurs réduit à sa plus simple expression les zones d’eau libre. La présence de l’Utriculaire interdisait toute intervention d’autorité. Les chasseurs ont donc mené un travail de réflexion en partenariat avec l’ADASEA d’Oc (CATZH), le Conservatoire Botanique et le Syndicat Mixte Lot Dourdou, sur la meilleure manière de conduire les travaux.

200 mètre de haies plantées par les enfants et les chasseurs du Territoire de Belfort. L’amour de la nature et de la biodiversité se transmettent et se partagent de génération en génération. C’est comme cela que des élèves de l’école élémentaire de Meziré (Territoire de Belfort) ont accompagné ce jeudi matin les chasseurs locaux pour la plantation de haies. En tout, 200 mètres de haies ont été plantées, soit plus de 450 plants et 15 essences différentes. De quoi créer un beau réservoir de biodiversité, et de faire germer dans la tête des enfants combien il est important de prendre soin de la nature !

Novembre 2021

Botswana : la chasse à l’éléphant rapporte 2,7 millions de dollars au profit des collectivités locales. Une partie des fonds provenant de la chasse aux éléphants est utilisée dans des programmes visant à réduire ce conflit. Le reste des recettes sert à des projets de développement communautaire.

Le Directeur Général de la Botswana Wildlife Producers Association, Isaac Theophilus, a déclaré que la chasse de cette année était sans incident : « Nous n’avons reçu aucune plainte du milieu concernant des transgressions de la loi ou quoi que ce soit du genre. Notre association travaille sur un code de déontologie strict qui guide les chasseurs professionnels qui mènent la plupart des chasses. Après six ans d’absence de chasse, tout le monde est satisfait de la décision prise par le gouvernement. Les moyens de subsistance des collectivités s’amélioreront grâce aux revenus tirés de la chasse »

Des chasseurs professionnels locaux comme Randy Motsumi, ont déclaré que lui et ses collègues ont été privés de revenus depuis 2014, lorsque l’ancien président Ian Khama a imposé l’interdiction de cette chasse : « La chasse a été un succès et une bénédiction pour les collectivités. Les collectivités ont retrouvé leur emploi. Il y a beaucoup de changements, nous voyons des développements dans les communautés. Nous voyons des fonds pour la conservation, des patrouilles sont lancées et nous espérons que les animaux seront libérés des braconniers. Les gens commencent maintenant à se rendre compte de l’importance des animaux autour desquels ils vivent, en raison du revenu qui est généré par les mêmes animaux. Cela fait que les gens changent de comportement envers les mêmes animaux »

La peur de l’ours gangrène les Pyrénées.Alors qu’il y a quelques jours, un chasseur se faisait attaquer par une ourse dans les Pyrénées, l’animal est dans toutes les têtes, et la peur de croiser son chemin ne fait que s’amplifier. A tel point que ce vendredi 26 novembre au matin, deux agents EDF ont appelé les secours en panique.

Occitanie: les chasseurs mobilisés pour protéger la faune des dangers de la route. En Occitanie, la fédération régionale des chasseurs a lancé le projet Via Fauna. Celui-ci vise à protéger la faune des dangers des routes. En fabricant des tunnels ou même des ponts qui traversent les autoroutes, ce projet a déjà évité de nombreuses collisions entre les animaux sauvages et les véhicules humains.

Les chasseurs de Seine-Maritime offrent 3000 repas aux restaurants du cœur pour Noël !

Décembre 2021

 

Octobre 2021

Éruption volcanique à La Palma – Les chiens piégés par la lave ont en fait été sauvés secrètement par une équipe de bienfaiteurs anonymes, très probablement des chasseurs du coin.

Occitanie : « Le monde rural est attaqué et cela monte en puissance ».Le vase est particulièrement plein, et la goutte d’eau qui le fera déborder menace de tomber. Alors que des associations écologistes et animalistes attaquent régulièrement la chasse à coups de recours en justice, les chasseurs d’Occitanie sont fatigués. Pas plus tard que ce lundi, l’association One Voice a saisi en référé le tribunal administratif de Toulouse. La raison ? Elle s’oppose à un arrêté pris par la préfète de l’Ariège autorisant le prélèvement de vingt perdrix par chasseur dans son département.

Plus de 700 bénévoles participent à un comptage géant de cerfs et de biches. Cette année, plus de 800 cerfs ont été répertoriés par les bénévoles.

Lozère : les chasseurs se mobilisent pour restaurer les dégâts causés par les inondations. Fallait-il encore une preuve que les chasseurs sont des acteurs incontournables de la ruralité ? Le dimanche 3 octobre dernier, la Lozère a été touchée par de sérieuses inondations, occasionnant de nombreux dégâts, notamment sur les routes et les chemins. Bien loin de rester bras ballants, les chasseurs de Saint Maurice de Ventalon ont décidé de louer une mini pelle, pour remettre en état certaines portions de routes et de chemins que le déluge avait ravagés. Tout cela est venu de leur propre initiative.

Les chasseurs viennent au secours de deux cerfs emmêlés en Haute-Savoie.

Symbiose Oise met en relation chasseurs, agriculteurs et préservation de la faune sauvage.Dans l’Oise, on se remonte les manches pour préserver la faune sauvage. Symbiose Oise, association ayant pour but de « montrer la compatibilité entre l’agriculture et la préservation de l’environnement en fédérant les acteurs ruraux », a mis en place un projet portant sur la chouette effraie. Ce rapace nocturne vivant principalement dans les milieux agricoles, où il chasse et se reproduit, est assez commun dans le département. Cependant, sa population est en régression. Cette diminution est causée par différents facteurs dont les principaux sont la mortalité routière et la diminution des sites favorables à sa reproduction, notamment les anciens bâtiments agricoles.

L’Occitanie crée EPOC, un réseau d’espaces protégés géré par les chasseurs.Les chasseurs sont indéniablement des acteurs importants de la nature. Passant le plus clair de leur temps dans les bois, à la rencontre d’animaux sauvages et d’espèces emblématiques, ils sont les garants d’une biodiversité riche et prospère. La Fédération régionale des chasseurs d’Occitanie en est bien consciente, et prend ce rôle à cœur. A tel point qu’elle est à l’initiative d’un très beau projet, qui devrait voir la protection de la biodiversité s’accroître : le réseau EPOC.

VIDÉO : Puy-de-Dôme : les chasseurs sauvent un cerf.Lors d’assauts violents il arrive ainsi que 2 cerfs mêlent leurs bois et ne peuvent plus se dépêtrer. Ils sont alors condamnés à une mort lente, souvent d’épuisement, sauf quand d’importables sauveteurs passent par là.

Septembre 2021

Pyrénées-Atlantiques : les chasseurs collectent 70 000 euros pour planter des haies. A quelques heures de l’ouverture de la chasse, ce dimanche 12 septembre, les chasseurs étaient sur le pont pour peaufiner un projet qui leur tient à cœur, à Lasclaveries (Pyrénées-Atlantiques). Véritables amoureux de la nature, ils ont replanté plus de 300 plants composés d’essences mixtes, pour créer une haie qui s’étend sur 12 hectares. Un plan d’aménagement agro-écologique en faveur de la biodiversité, et notamment du petit gibier.

AOÛT 2021

Aveyron : la perdrix rouge en train d’être réintroduite par les chasseurs. Sur le causse Comtal, la fédération départementale des chasseurs d’Aveyron continue son opération de réintroduction de la perdrix rouge. Elles sont petit à petit lâchées les unes après les autres après avoir patienté en semi-liberté dans des volières de pré-lâcher.

  • Les chasseurs mal-aimés mais pourtant très sollicités !
  • Les chasseurs de gibiers d’eau sont vus comme des vigies par les autorités en cas d’épizootie comme la grippe aviaire,……
  • Les chasseurs de grands gibiers sont mobilisés pour des battues administratives lorsqu’il s’agit de réguler des sangliers qui causent trop de dégâts sur un secteur.
  • Les lieutenants de louveterie sont appelés pour des gardes nocturnes afin de protéger les troupeaux de brebis face aux loups, alors qu’ils sont sous-équipés et que les tirs ne sont parfois même pas autorisés pour des raisons politiques.

Côte-d’Or : les chasseurs installent 6 dispositifs anti noyade. Les chasseurs de Côte-d’Or ont installé six dispositifs anti noyade sur le canal de Bourgogne. En partenariat avec la VNF (Voies navigables de France) et l’OFB, ces dispositifs permettront à la faune de prévoir la présence du canal, et ainsi d’éviter de tomber dedans, de se surprendre et de se noyer.

Les chasseurs créent des corridors de biodiversité sous les lignes électriques. Les lignes électriques doivent, pour des raisons de sécurité, s’affranchir d’arbres ou de branches qui, perchés trop haut, pourraient couper l’électricité en tombant. C’est pourquoi des travaux de dégagement sont régulièrement effectués sous ces corridors de lignes.

JUILLET 2021

Les chasseurs fleurissent les friches d’une ancienne mine dans le Gard. C’est à Saint-Jean-de-Maruéjols-et-Avéjan, à la limite entre le Gard et l’Ardèche que l’association de chasse a décidé de se remonter les manches pour fleurir une terre en friche afin d’embellir le site de l’ancienne mine d’asphalte présente sur la commune.

A Bluffy (Haute-Savoie), les chasseurs nettoient les chemins pour protéger la faune. Faune et nature ne vont pas l’un sans l’autre, et les chasseurs de l’Acca de Bluffy (Haute-Savoie) l’ont bien compris. Ce samedi, c’était une journée consacrée au terrain, durant laquelle les chasseurs sont venus bénévolement, avec quelques outils et beaucoup d’huile de coude, restaurer des sentiers. Ceux de Lanfon, par exemple, ont été très abîmés par les pluies de juillet. Qualité et sécurité sont de mise, et le résultat est apprécié par les randonneurs, de plus en plus nombreux sur ce massif.

Les chasseurs des Hautes-Pyrénées coupent des arbres pour sauver le grand tétras. Cela peut paraître incongru, pourtant l’aménagement du territoire du grand tétras a bien demandé une session de bûcheronnage. En effet, les techniciens de la Fédération départementale des chasseurs des Hautes-Pyrénées sont intervenus afin d’effectuer un travail d’ouverture des milieux, en faisant des trouées dans une hêtraie pure sur une zone d’environ 15 hectares.

Les chasseurs aveyronnais signent une convention avec l’Éducation nationale. Voici une belle reconnaissance, pour des passeurs de connaissance passionnés par la nature. La Fédération départementale des chasseurs de l’Aveyron vient de signer une convention avec l’Éducation nationale. Les chasseurs viendront désormais de plus en plus dans les écoles et dans les classes, pour éduquer les plus jeunes à la connaissance de la nature.

« Nous sommes de plus en plus en plébiscité pour réaliser des animations scolaires et cette reconnaissance est à la hauteur du travail réalisé par les chasseurs aveyronnais pour parler d’écologie aux enfants »

Des chasseurs Landais rendent service à la gendarmerie pour retrouver un homme en fugue. Ce 14 juillet, dans la commune de Gamarde-Les-Bains en Aquitaine, un habitant fait une crise psychologique et fugue de son domicile aux alentours de 8h00. Il s’est directement refugié dans les bois de la commune et dans les champs à proximité. Durant toute la matinée, les recherches ont été effectuées par les forces de l’ordre notamment aux moyens d’un hélicoptère et de chiens de pistes mais l’homme restait pourtant introuvable.

Sécuriser les voies ferrées et adapter les ouvrages pour la faune sauvage. SNCF-Réseau a identifié plusieurs secteurs de collisions récurrentes entre les trains et le grand gibier (Sanglier, Chevreuil) aux abords de la forêt de Bouconne : Colomiers, Brax, Pibrac, Lasserre.

Dans le cadre d’un partenariat national entre la FNC et la SNCF, décliné en Haute-Garonne, la FDC31 apporte un appui technique à l’aménageur ferroviaire pour sécuriser son réseau au regard de la présence de ces grands mammifères.

Parmi les propositions du service environnement de la Fédération des Chasseurs: un entretien écologique des bords de voies ainsi que la pose de clôtures associés à une adaptation des ouvrages hydrauliques (ponts) devraient permettre le passage sécurisé de la faune sauvage.

Chasse Haute-Garonne : Une convention pour limiter la mortalité du gibier dans le canal de Saint-Martory. En tant que gestionnaire du Canal de Saint Martory, RÉSEAU31 a été contacté par la Fédération des Chasseurs 31 pour évaluer la mortalité des grands gibiers dans le canal. En effet, des animaux, grands mammifères notamment, y sont retrouvés noyés, ce qui engendre des coûts d’exploitation supplémentaires et un impact sur les continuités écologiques de ces animaux.

Dans l’Oise, les chasseurs sauvent les nids. Une large opération de sauvetage de nids a été mise en place par la Fédération départementale des chasseurs de l’Oise. Et c’est un succès : depuis début avril, près de cinquante nids ont été découverts lors de travaux agricoles

Les chasseurs pyrénéens investissent dans du matériel pour nettoyer la nature. Voici encore une belle action menée par des chasseurs pyrénéens. A Osse-en-Aspe (Pyrénées-Atlantiques), alors que la réunion de fin de saison vient d’avoir lieu en huit clos – mesures sanitaires oblige – les chasseurs ont réitéré leur souhait d’avoir une montagne propre… Pour tout le monde. En effet, ces derniers ont investi dans l’achat de deux tronçonneuses, qui serviront à nettoyer les sentiers. « Ces cheminements sont également utilisés par les randonneurs et les autres usagers de la montagne, quelle que soit leur opinion sur la chasse »,

« Ceinture de sécurité verte » : L’initiative des chasseurs du nord porte ses fruits. Quelques semaines après avoir semé des graines aux abords de la métropole lilloise, la Fédération des chasseurs du Nord opère un retour sur son travail. Et les résultats sont encourageants ! Ce couvert « biodiversité » fleurit et offre désormais un garde-manger à la petite faune sauvage de plaine.

Xavier Bertrand : « Les chasseurs sont des écologistes de bons sens ». Opposés à Karima Delli à et Sebastien Chenu, Xavier Bertrand le président de la région Haut-de-France a fait savoir qu’il maintenait le cap vis à vis de ses convictions envers les ruraux et les chasseurs.

Pour les associations animalistes, les renards passent avant les animaux domestiques. Souvenez-vous de cette histoire qui avait commencé dans la commune de La Celle-Saint-Cloud et qui connaît actuellement de nombreux rebondissements. Alors que les habitants trouvaient la famille de renards plutôt mignonne au premier abord, lorsque des cadavres de chats ont été retrouvés près de leur terrier et que des poules ont disparu en nombre, les riverains se sont plaints en mairie et des piégeurs ont été sollicités pour se saisir du problème.

Les enfants de la Marne découvrent l’observation des oiseaux avec les chasseurs. Dans la Marne, les chasseurs jouent un beau rôle d’éducateurs à la nature. Auprès des enfants du département, ils ne tarissent pas d’éloges sur la nature et ses bienfaits, et savent le transmettre.

Maine-et-Loire: Les enfants à la découverte de la nature avec les chasseurs. Les chasseurs du Maine-et-Loire ont organisé pour la onzième année consécutive une journée nature junior dont l’objectif était de faire découvrir la nature aux jeunes. Trop souvent déconnectés derrière leurs ordinateurs et les écrans, certains n’ont malheureusement pas le temps ou l’opportunité de découvrir ce qui se passe à côté de de chez eux dans les forêts, les rivières, les étangs et les champs.

Juin 2021

Hautes-Pyrénées: les chasseurs posent 700 mètres de clôture pour protéger les tétras. Comme déjà effectué sur d’autres secteurs du départements, les techniciens fédéraux, épaulés par le GIP-CRPGE (Groupement d’Intérêt Public – Centre de Ressources sur le Pastoralisme et la Gestion de l’Espace), ont équipé 700 mètres de clôture pouvant être dangereux pour les galliformes de montagne (perdrix grises et grands tétras). Cette action, menée dans le cadre d’un programme Agrifaune, vise à éviter la mortalité des oiseaux par collision avec ces câbles peu visibles.

Les chasseurs de la Sarthe pratiquent une fauche responsable.

Ce lundi, les couverts intercultures pour la saison 2021 sont arrivés à la Fédération départementale des chasseurs du Nord. Et pour les 435 hectares de terrain qui seront plantés juste après la moisson, il faut beaucoup de semis !

Les chasseurs landais soignent les animaux sauvages blessés dans un centre de soins. Tout récemment, le centre de soins pour animaux Alca Torda a relâché un pic noir, prêt à retourner dans son espace naturel après avoir été soigné par une équipe de passionnés. Situé à une quinzaine de kilomètres de Mont-de-Marsan, ce centre possède une belle histoire. Acquise au cours des deux marées noires de l’Erika et du Prestige, lors desquelles des dizaines de bénévoles se sont mobilisés pour sauver des oiseaux mazoutés. La Fédération des chasseurs des Landes avait alors prêté ses locaux, pour réussir à gérer au mieux cette crise. A la suite de ces événements, la Fédération a proposé de créer un centre de soins permanent au sein de ses locaux : c’est ainsi qu’est né Alca Torda.

Aveyron : les chasseurs enseignent aux enfants l’importance des zones humides. Il y a maintenant quelques années, le SMBV2A (Syndicat mixte du bassin versant Aveyron Amont) et la mairie de la ville de Rignac ont entrepris la construction de pontons, qui permettent de traverser à pieds secs la zone humide de Maymac. Dans le cadre du programme « Mon école, mon cours d’eau », ces pontons se sont révélés bien utiles aux chasseurs, qui ont passé une après-midi à enseigner tous leurs enjeux à des écoliers.

Aveyron: 25 écoles ont profité des installations de la Fédération des Chasseurs. Le site de la Gachoune ne désemplit pas. Cette année, près de 25 écoles différentes seront venues profiter des installations de la Fédération Départementale des Chasseurs.

Contrat vert et bleu roannais : promesse tenue par les chasseurs de la Loire. Il y a deux ans, la Fédération départementale des chasseurs de la Loire signait le contrat « vert et bleu » roannais, destiné à la restauration du bocage. A mi-parcours, les chasseurs dressent un bilan très positif : tous les objectifs sont déjà atteints, et certains sont même largement dépassés. Des haies ont été plantées, des mares ont été restaurées, le tout avec l’appui des propriétaires et des agriculteurs concernés.

Les chasseurs de l’Aveyron sèment des graines variées pour favoriser la faune. C’est tout en poésie que les chasseurs de l’Aveyron se félicitent de leur écocontribution, sur les réseaux sociaux de la Fédération départementale. Sur fond du texte « Le geste auguste du semeur » de Victor Hugo, les chasseurs de l’Acca de La Cavaleris n’ont pas oublié l’art de « jeter à poignées la moisson future aux sillons ». Un tracteur, une herse et le geste auguste du semeur auront suffit à mener à bien leur besogne.

Les chasseurs du Pas-de-Calais protègent les gravelots. Pour la deuxième année consécutive, la Fédération des chasseurs du Pas-de-Calais s’est engagée dans le suivi et la protection des populations nicheuses de gravelots sur le domaine public maritime. Cette étude est notamment réalisée en partenariat avec le Parc naturel marin. Lors des prospections, un nouveau nid de gravelots a été repéré. Pour éviter que les œufs ne se fassent écraser ou déranger par les chiens, un enclos de protection a été installé autour du nid découvert. En effet, il est important de veiller à garder son chien en laisse et à éviter de déranger les gravelots pendant la période de nidification pour préserver les populations de ces espèces classées « en danger » dans la liste rouge régionale des oiseaux nicheurs.

Les chasseurs, garants d’une nature propre. Encore une belle preuve d’altruisme de la part des chasseurs, ce samedi à Saint-Papoul (Aude). Une trentaine de licenciés de l’Acca de Saint-Papoul, Saint-Martin La Lande, Issel et la “Meute de Rouzillac” ont sillonné la campagne pour la nettoyer. En période de chasse, ce sont les premiers témoins des dégâts laissés par les Hommes dans les bois.

180 enfants éduqués à la nature par les chasseurs de l’Aveyron. « À événement exceptionnel, programmation exceptionnelle », annonce d’emblée la Fédération des chasseurs de l’Aveyron, pas peu fière de la réussite de cette journée ludique passée avec les plus jeunes. 180 enfants de l’école de Saint-Faust de Bozouls ont investi le Causse Comtal en compagnie des chasseurs aveyronnais, qui ont mis pour l’occasion les petits plats dans les grands.

Mai 2021

Les chasseurs d’Indre-et-Loire ont troqué leur fusil contre des pelles. Ce chantier participatif a été initié par la Fédération départementale des chasseurs d’Indre-et-Loire, qui a financé les plants. De son côté, l’agriculteur était chargé de préparer le sol, avant que les chasseurs ne viennent s’occuper de la plantation bénévolement. 

20.000 Km de haies sont plantées et entretenues chaque année par les chasseurs. «Sans les haies, nos campagnes se meurent. Les oiseaux disparaissent, les cours d’eau s’assèchent, les sols sont de moins en moins fertiles». Les chasseurs savent depuis longtemps que les haies sont des zones refuge pour la faune et la flore sauvage et font un travail bénévole de terrain très important ! 20 000 km de haies sont plantées et entretenues chaque année par les chasseurs, au service de la biodiversité.

Le Réseau de Transport d’Electricité de l’Aube s’associe aux chasseurs pour entretenir la forêt. C’est avec une grande fierté que la Fédération départementale des chasseurs de l’Aube a annoncé sur ses réseaux sociaux s’associer avec la Gestionnaire du Réseau de Transport d’Electricité pour signer une convention d’aménagement et d’entretien sur la tranchée forestière de Saint-Parres-les-Vaudes.

Loire-Atlantique : quand les chasseurs réintroduisent le lapin de garenne. A Saint-Michel-Chef-Chef, le lapin de garenne se fait rare. Ayant subi des maladies, associées à une mauvaise image de nuisible, sa population ne fait que diminuer sur tout le territoire. L’association de chasse locale, emmenée par son président Jean-Claude Grandjouan, a fait un pari : celui de réintroduire le lapin de garenne.

Avril 2021

60% des français pensent que les chasseurs se montrent utiles pour l’entretien des espèces.

Les chasseurs collectent 800€ en faveur du Téléthon. Même si ce n’est pas l’époque, les chasseurs de l’Association de chasse de Baud dans le Morbihan, viennent d’offrir un chèque de 800€ au profit du Téléthon

Face aux gelées du mois d’avril, les chasseurs du Var plantent des semis. Certains départements ont été durement touchés par les gelées printanières. C’est le cas du Var, dont les arbustes à fruits et l’agriculture en général ont plié sous le froid. Afin de favoriser la biodiversité, et d’accompagner un démarrage en douceur d

La ville de Niort s’associe aux chasseurs pour créer des corridors naturels.

Haute-Vienne: des écoliers plantent des haies avec les chasseurs.

TF1 diffuse les images d’un site restauré par les chasseurs. ……Pas moins d’une cinquantaine de chasseurs se sont réunis (dans le respect des gestes barrières) pour l’occasion, et 3 tonnes de déchets ont été retirées. Bravo et merci les chasseurs!

Marne : la Fédération des Chasseurs agréée auprès de l’Éducation Nationale pour réaliser des interventions. Forte de son expertise sur la faune sauvage et les milieux, la Fédération Départementale des Chasseurs de la Marne, association agréée au titre de la protection de l’environnement, contribue depuis de nombreuses années à apporter son concours à une demande grandissante de connaissance en matière de nature et d’environnement.

Mars 2021

La chasse durable récompensée dans le Gers pour sa gestion du lièvre.

En Ardèche, les lycéens créent des garennes pour les lapins.

A Taurize, les chasseurs aident à l’entretien des vignes. Dans le département de l’Aude, sur la commune de Taurize, les chasseurs se sont regroupés le premier week-end du mois de mars pour aller arpenter une parcelle de vignes. Cette fois, ce n’est pas accompagnés de leurs armes de chasse qu’ils y sont allés mais équipés de ciseaux de taille et de l’équipement nécessaire à l’entretien de la vigne.

Des étudiants plantent des haies avec les chasseurs en Dordogne !

Nord : Chasseurs et agriculteurs travaillent ensemble à replanter les haies.

Les chasseurs de l’Aveyron au chevet des mares.

Loire : Les chasseurs de gibier d’eau ont sauvé des milliers d’oiseaux et de poissons.

Une étude a démontré que les chasseurs donnent en moyenne 78 heures de bénévolat par an ! La Fédération départementale des chasseurs de l’Aveyron félicite ses adhérents : son programme de culture pour la faune sauvage est foncièrement une réussite et l’objectif des 50 hectares semés ce printemps sur le département de l’Aveyron pour aider la faune sera atteint à n’en pas douter. ! Les chasseurs aveyronnais ont répondu présents, et se sont investis dans la vie de leur association et dans ses actions en faveur de la biodiversité. Pour rappel, la Fédération s’était donné pour objectif de planter des cultures faunistiques sur 50 hectares en tout.

La Fédération des chasseurs de Belfort plante 900 arbres fruitiers en forêt. Encore une belle action à l’initiative de la Fédération Départementale des Chasseurs du territoire de Belfort. Vendredi dernier, les techniciens de la fédération ont distribué à leurs adhérents des arbres fruitiers. Ceux-ci seront plantés sur plus de 40 communes au total.

Les chasseurs s’activent à nettoyer les berges de la Saône. A Tournus (Saône-et-Loire), on n’avait jamais vu telle activité sur les berges de la Saône que ce dimanche. A l’initiative de la Fédération départementale de chasse, accompagnée des associations de pêcheurs locales, une quarantaine de bénévoles se sont relevés les manches pour nettoyer les bords de la rivière. Venus de Tournus et de communes alentours, des enfants ont aussi répondu à l’appel, motivés par les chasseurs à rendre leur environnement plus propre.

Les chasseurs du Jura, acteurs de la préservation du Vallon du Prélot.

Dans l’Aveyron, les chasseurs sèment la vie.

Des jeunes varois installent des garennes sur la société de chasse de Carcès.

FÉVRIER 2021

En Charente-Maritime, les chasseurs sauvent des lièvres de la crue.

Les chasseurs font don de carcasses pour que les apprentis bouchers s’entraînent.

En raison du froid, les chasseurs du Pas de Calais demandent la suspension de la chasse à la bécasse.

En Aveyron, les chasseurs créent une mare pour la biodiversité.

Les chasseurs donnent à la nature 78 millions d’heures de bénévolat par an !

Deux-Sèvres : chasseurs et écoliers plantent un bosquet de 3500 mètres.

Pyrénées-Orientales : les chasseurs sèment des céréales pour la biodiversité.

Ardennes: 1200 arbustes plantés par des lycéens avec les chasseurs.

Dans la Loire, les chasseurs sensibilisent les écoliers à la biodiversité.

Les chasseurs installent un radar ornithologique dans le Nord.

Les chasseurs du Nord s’associent aux agriculteurs en faveur de la biodiversité.

Charente: les chasseurs font découvrir les traces des animaux aux enfants.

 

 Ça y est la Fédération Nationale des Chasseurs vient de sortir de sa -très- longue léthargie et engage une excellente campagne d’information média : Radio, affichage, Facebook, etc…

COMMUNIQUÉ : « En cette nouvelle saison cynégétique, la Fédération Nationale des Chasseurs a décidé d’amorcer un nouveau virage dans sa communication. Le Conseil d’Administration et le bureau de la FNC, ont décidé de mettre en place, une campagne sans précédent dans notre histoire. L’adage « pour vivre heureux, vivons cachés » est obsolète. Il y a urgence pour les chasseurs à communiquer sur les milliers d’actions mises en place chaque année par nos structures cynégétiques territoriales. » Willy Schraen, Président de la Fédération Nationale des Chasseurs ».

  • « Affirmer que les chasseurs sont les premiers écologistes de France est une réalité chiffrée et vérifiable ». L’interview de Willy Schraen. Les chasseurs, premiers écologistes de France ? Pourquoi posez-vous cette question aux Parisiens ?
  • « Vous affirmez être les premiers. N’est-ce pas présomptueux ?
  • W.S. : Non du tout. C’est juste la vérité !
  • Notre structure représente plus d’1,1 million de pratiquants chaque année mais aussi 500.000 bénévoles.
  • Le temps de bénévolat représente 78 millions d’heures par an. 66 % de ce temps est consacré à la gestion du gibier et de ses habitats.
  • Ce chiffre est colossal. Avec près de 70 000 structures cynégétiques, soit en moyenne 2 par commune, notre réseau représente, haut la main, le plus étendu de France.
  • A titre d’exemple, il y a 5 fois plus d’associations de chasse que de clubs de foot dans notre pays ! Ces structures sont implantées dans les territoires ruraux, là où justement se trouvent principalement les animaux sauvages. Il est aisé de comparer ces chiffres avec ceux des autres associations écologistes.
  • La LPO, par exemple, représente 46 000 adhérents et 5 000 bénévoles actifs. 400 salariés agissent pour le compte de cette association contre 1500 pour les fédérations des chasseurs !
  • L214 ne représente que 10.000 adhérents pour 12 salariés. Au global, France Nature Environnement ne représente pas plus de 3500 associations. Comment peut-on affirmer avec de tels chiffres être « présents partout en France » sur les 36 000 communes ? C’est faux. Affirmer que les chasseurs sont les premiers écologistes de France est une réalité chiffrée et vérifiable par tous. Elle ne peut être contestée, ni dans le nombre de structures, ni dans le nombre de bénévoles, ni dans le nombre d’actions de préservation de la biodiversité française.
  • Commentaire de l’auteur du site : C’est l’argent des chasseurs qui est dépensé par les chasseurs dans l’écologie ! Pas l’argent du GROS COCHON de  contribuable : C’est un communiqué de la Fédération des chasseurs de l’Ariège qui le publie sur son site : en 2010, la Ligue de protection des oiseaux  a perçu 2,5 millions d’euros, soit 22 % de son budget annuel qui était donc de 11,3 millions d’€uros. Les aides publiques représentaient 45 % de son budget annuel soit 5 millions d’euros ! Une paille et une précision que chacun appréciera à sa juste valeur en cette période de rigueur généralisée… pour les autres ! La petite entreprise, pardon association, ne connaît pas la crise…. 5 millions d’€uros « d’aide » de l’état, donc de vos nos impôts pour 45.000 adhérents.

LA PROSPÉRITÉ DES ANTI-CHASSE ENTRETENUE A COUPS DE FINANCEMENTS PUBLICS !

« Échange avec un groupe de badauds devant une affiche des chasseurs dans le métro ». « Cela s’est passé hier ! Hier matin, 10h15, les portes du métro se referment avec cette sonnerie que nous avions tous oubliée pendant les vacances. Devant moi un groupe de jeunes en train de discuter. Je ne fais pas trop attention  à eux jusqu’à notre arrivée à la station Concorde ».

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.