« Sniper Navy seals, tireur d’élite dans les forces spéciales »

sniper.jpgQuand l’ai vu le nom de l’éditeur, je me suis dit : « Tiens c’est bizarre celui-là il a échappé aux éditions « NIMROD ! ».

En fait quand j’ai commencé à le lire j’ai très vite compris que cela n’était peut être pas qu’une erreur mais sans doute était-ce délibéré !

Je m’explique : Lire ce livre et lire après des livres comme « Américan sniper », « Falloudja » ou « Le survivant », ne parlons même pas des autres livres cités dans cette même rubrique comme « Apache » ou « appui feu… » c’est un comme passé de l’eau chaude au thé à la menthe ! Si vous voyez ce que je veux dire !

Il est 17H41, je suis devant mon PC et je viens de recevoir un mail de chez NIMROD ! à qui j’ai envoyé l’article, ils me disent qu’effectivement j’ai absolument raison (!) et qu’ils n’ont pas voulu l’éditer le trouvant trop ennuyeux ! Comme quoi j’ai perdu une vocation de critiques de livres de guerre !

Par contre ils ajoutent : « La bonne nouvelle, c’est que nous en avons profité pour publier :« D’une guerre  l’autre, de la Côte d’Ivoire à l’Afghanistan avec le 2e RIMa »  qui devrait vous intéresser et que nous publierons les mémoires d’un Instructeur sniper des Navy Seals vers mai 2013 (livre très intéressant cette fois-ci !) ».

Le livre est moyen, très moyen ! Il y a quelques trucs intéressants, mais vraiment très peux, très, très peux ! Comme tout passionné sur le sujet il faut le lire, mais ça n’a rien de vraiment haletant, c’est plat ! Le passage sur l’opération « FAUCON NOIR » est vraiment court et tout aussi plat que tout le reste des récits.

On notera le double triple jeux et la corruption des -politiciens- Italiens en Somalie. Le scandale mis sous cloche de la responsabilité des Italiens dans l’embuscade d’Uzbeen qui avait payé pour pacifier la région sans en avertir leur remplaçant Français.

Mise à jour du 01 Janvier 2013 : Le blog le MAMOUTH « s’interroge » (?)  ;-))) « sur l’absence totale d’actions des insurgés sur les convois en Kapisa » lors du retrait Français. Et il ajoute que peut-être dans plusieurs dizaines d’années, on aura peut-être l’explication de « ce miracle« . Qui a osé dire que l’on a payé ! Tout le monde sait que les Français ne payent ni ne financent jamais le terrorisme ! Jamais ! Juré ! Craché ! Je me demande combien de journalistes vont reprendre cette information ! L’incompétence et l’inconsistance de l’ONU. Clinton égal à lui même c’est-à-dire tout aussi nul et creux qu’on peut l’être ! Rappelons (ça ne figure pas dans le livre) que Clinton a reçu une seule fois le chef de la CIA dans son bureau : le jour où il l’a nommé ! Enfin quoi… rien de nouveau sous le soleil !

 Le problème des tactiques usées jusqu’à la corde, auxquelles l’adversaire s’est préparé et qui provoque le fiasco plus connu sous le vocable : « faucon noir ». Toutes ces tactiques éventées mais que l’on continue d’enseigner dans nos brillantes « écoles de guerres » ! On répond à un échec tactique par une autre tactique alors qu’il faudrait conserver la même tactique mais adapter le matériel à la tactique ! Ce serait trop simple ! C’est notamment le cas du RPG qui selon tous nos brillants et incompétents tacticiens ne pouvaient servir qu’à tirer des objectifs roulants ou durs, sauf qu’en Somalie, des traines-savates sortis de leur cambrousse s’en sont servis pour dégommer des hélicoptères en vol sans forcément les toucher directement !

On notera comme dans « American sniper » la prépondérance du calibre 300 Winchester magnum, les distances de tir : 600 à 1000 mètres.

Achetez-le quand même ce livre, il figurera dans votre thématique « SNIPER ». Mais bon, lisez avant tout les autres livres des éditions NIMROD.

L’information officielle vient de tomber au moment où je rédige cet article : Le record du monde vient d’être battu par un tir validé à 2815 mètres ! Vous lisez bien : 2 kilomètres et 815 mètres ! La balle a volée durant six secondes ! Le tir a été effectué par un Australien, le précédent record datait de 2009 avec 2475 mètres. Il s’agit bien entendu d’une carabine de calibre 50, la BARRET M82A1.

Voir l’article :  » Vous manquez d’un petit peu d’allonge ? « 

https://www.chasseurdesanglier.com/wp-content/uploads/2012/11/BARRET.jpg

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.