Communiqué ONCFS : « Accidents de chasse 2013-2014 : les meilleurs résultats obtenus depuis 15 ans ».

« Accidents de chasse 2013-2014 : les meilleurs résultats obtenus depuis 15 ans ».

« Le réseau « Sécurité à la chasse » de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) publie chaque année le bilan des accidents de la saison écoulée (du 1er juin 2013 au 31 mai 2014) après en avoir analysé la nature et les circonstances. Ces informations permettent d’améliorer la formation des chasseurs à la sécurité.

Pour la saison 2013/2014, le nombre total d’accidents s’élève à 114 dont 16 mortels. Il s’agit là du meilleur bilan enregistré depuis quinze ans (pour rappel, la moyenne des accidents mortels était de 18, ces cinq dernières années).

Ce bilan confirme la tendance à la baisse constatée ces dernières années et montre que le travail de formation menée au sein des fédérations départementales des chasseurs, en lien avec la division du permis de chasser de l’ONCFS, porte ses fruits.

L’analyse détaillée de ces chiffres montre que 90% des victimes sont des chasseurs (parmi lesquels on déplore 31% d’auto-accidents). Les non-chasseurs représentent 10% des accidents (soit 12 personnes parmi lesquels on déplore deux accidents mortels).

Analyse du gibier tiré au moment de l’accident : la chasse au grand gibier entre pour 68% du chiffre total et le petit gibier 32%.

L’étude détaillée des chiffres du nombre d’accidents pour ces deux types de chasse au cours des deux dernières saisons cynégétiques indique une baisse du nombre d’accidents et une meilleure prise en compte des consignes de sécurité à la chasse : on passe de 93 à 48 accidents au petit gibier entre les saisons 2012/2013 et 2013/2014 et, pour la même période, de 86 à 61 pour la chasse au gros gibier.

Une bonne prise en compte des consignes élémentaires de sécurité permettrait d’éviter la quasi-totalité des accidents qui surviennent à la chasse.

Lors de la dernière saison, sur 114 accidents, on relève 109 fautes de sécurité (96% des accidents) et seulement 5 accidents imprévisibles (4% des accidents), le ricochet malgré l’observation de l’angle des 30° par exemple.

Les 109 fautes de sécurité observées (96% des accidents de la saison cynégétique 2013/2014) se répartissent ainsi :

. Tirs sans prise en compte de l’environnement : 23%

. Tirs dans l’angle des 30° : 20%

. Mauvaise manipulation de l’arme : 16%

. Chute : 12%

. Tirs dans la traque : 7%

. Tirs sans identifier : 6%

. Éclatement des canons (non vérification de l’état) : 6%

. Arme chargée à la bretelle : 5%

. Arme chargée lors du franchissement d’obstacle (barrière, haie, fossé) : 3%

. Arme chargée rangée dans la voiture (2%) ».

Source : Communiqué de presse « Bilan des accidents de chasse saison 2013-2014 »

 Commentaires

En tant que tireur ! Je dis bien en tant que tireur ! Car j’estime qu’un chasseur est avant tout -devrait être avant tout- un tireur, selon ce critère de tireur passé par l’école de tir FFTir, la répartition s’établit ainsi :

. Tirs sans prise en compte de l’environnement : 23%

. Tirs dans l’angle des 30° : 20%

. Tirs dans la traque : 7%

. Tirs sans identifier : 6%

Personnellement je considère que tout ce qui suit n’est pas à saucissonner, mais à regrouper dans « mauvaises manipulation de l’arme » et pour bien enfoncer le clou j’écrirai : « Absence de culture des armes en France ».

De même qu’il y a des cours de secourisme, il faudrait effectuer à partir du secondaire des cours de sensibilisation aux armes. Particulièrement apprendre à neutraliser une arme : enlèvement de la culasse, séparations des munitions, l’automatique et sa balle toujours engagée quand on enlève le chargeur, etc. Toute chose qu’un jeune et même un adulte peut être amené à faire ne serait que chez une connaissance négligente !

Un cas malheureusement authentique : Le fonctionnaire rentre chez lui, fait un malaise vagal, sa femme affolée se précipite sur lui, veut lui ôter l’arme qu’il porte en holster (comme si elle présentait un danger !), l’arrache du holster par le chien et ce dernier claque….

  • Mauvaises manipulations de l’arme : 16%
  • Chute : 12% (la chute n’est pas une excuse ! on doit savoir -apprendre à- tomber en protégeant son arme et sans laisser le coup partir).
  • Éclatement des canons (non vérification de l’état) : 6% (chaque fois  que l’on charge on vérifie ses canons).
  • Arme chargée à la bretelle : 5% (une arme chargée à la bretelle n’est pas dangereuse si elle mise en « sécurité », ce qui n’est pas le cas de la plupart des fusils au contraire des carabines).
  • Arme chargée lors du franchissement d’obstacle (barrière, haie, fossé) : 3% (méconnaissance de la manipulation d’une arme).
  • Arme chargée rangée dans la voiture (2%) ». Alors là évidemment ! Que dire ! ?
  •   Lire mon article :  Accidents de chasse vs Accidents de ski, domestique, etc…

Extrait : 07 Mars 2014 : Le Point.fr Le Dévoluy : « Un enfant de 7 ans meurt percuté par un skieur ».

Vous n’en avez pas entendu parler…??? C’est normal ! C’est au ski !! Imaginez que cela soit arrivé à la chasse, ce sport de barbare qui tue des innocents !

11 Juin 2013 : Comme le fait très justement remarquer le rédac chef du magazine « sanglier Techniques de chasse » dans son dernier numéro  : « ……..La moindre victime (de la chasse) fait la une des journaux et la joie de nos détracteurs.

Pourtant, pour la seule première semaine des vacances de février 2013, DIX PERSONNES sont mortes en faisant du ski ! ».

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.