Actualisé. ROSWELL. Un mémorandum du FBI confirme le crash de plusieurs « soucoupes volantes » au Nouveau-Mexique.

Ce mémorandum adressé au Directeur du FBI : J.Edgard HOOVER lui a été communiqué en 1950. Pour parer à toute levée de boucliers de ceux qui crient au complot, le document est en ligne sur le site du FBI ! Ça devrait en calmer plus d’un ! « Les spécialistes des fake-news c’est ceux qui n’aiment pas les vrais nouvelles ». Professeur Raoult 02 Février 2021. Ce mémo a été rendu public pour la première fois à la fin des années 1970.

Voici la traduction : « Une enquête de l’AIR-FORCE a révélé que trois soi-disant soucoupes volantes avaient été récupérées au NOUVEAU-MEXIQUE. Elles ont été décrites comme étant de formes circulaires avec des centres surélevés, d’environ 50 pieds (NDR : 15 mètres) de diamètre. Chacune était occupée par trois corps de forme humaine de 3 pieds seulement (NDR : 91 cm) habillés d’un tissu métallique d’une texture très fine. Chaque corps a été bandé d’une manière similaire aux combinaisons occultantes des pilotes de vitesse et des pilotes d’essai. Selon M. …. notre informateur, les soucoupes ont été retrouvées au Nouveau-Mexique en raison du fait que le gouvernement a mis en place dans cette zone, un radar à très haute puissance et que ce radar interfère avec la mécanique de contrôle de la soucoupe. Aucune autre évaluation n’a été suscitée par…. »

– Mon analyse –

  • TO : Directeur FBI. HOOVER.
  • FROM : Guy HOTTEL (voir le lien vers le FBI). Agent spécial du FBI en poste dans la région. Mais là ou cela devient intéressant c’est qu’il est également considéré comme venant du :
  • ….SAC !!! Le très fameux Strategic Air Command, était le grand commandement de l’United States Air Force (USAF), formé en 1946 pour regrouper les unités de bombardement stratégique de l’USAF, destinées en particulier à employer les armes nucléaires des États-Unis.
  • C’est tout à fait normal qu’une affaire aussi énorme soit gérée par le SAC dont le niveau d’habilitation est maximal. L’agent du FBI n’ayant -évidemment- pas assisté au « nettoyage » du crash, il rapporte ce que sa source du SAC : « notre informateur » dont le nom est censuré est forcément quelqu’un de très haut placé du SAC. Sinon il n’aurait pas écrit que l’information provenait « FROM… » du SAC !!! Avec en prime le nom de l’informateur : « Mr…………… »
  •  Nous sommes en 1950, soit trois ans après le crash de ROSWELL et deux ans après celui d’AZTEC dont je parle ici :

Livres : « Les enfants de ROSWELL » et « AZTEC, 1948 : Un crash d’OVNI au Nouveau-Mexique 8 mois après ROSWELL ».

Comme pour Roswell et AZTEC, on a des soucoupes volantes et des corps. Corps d’apparences « humanoïdes » que les experts US appelleront : « EBE » pour « Entité Biologique Extraterrestre ». AIRL le pilote survivant du crash de Roswell parle lui de « Entité Synthétique Extraterrestre«  adaptée à un milieu sans apesanteur. Ce qui est la suite logique de nos robots actuels faits de silicium, plastiques et autres métaux dans….. une cinquantaine d’années.

Donc ce crash est arrivé après celui d’AZTEC dont je vous recommande la lecture pour bien comprendre l’enjeu de ce qui se jouait à l’époque. A mon humble avis, le gouvernement US n’ayant pas obtempéré aux demandes « étrangères« , « ils » ont continué à crasher des vaisseaux pour les amener à la table des négociations. J’en parle dans l’article consacré à AZTEC.

Sur le site internet du FBI, il y a des centaines de pages de rapports concernant des crashs d’ovnis.

The Vault est la bibliothèque FOIA électronique du FBI, contenant près de 7.000 documents et autres supports qui ont été numérisés du papier vers des copies numériques afin que vous puissiez les lire dans le confort de votre maison ou de votre bureau. Les 7.000 pages ne concernent pas que les ovnis mais toutes les affaires déclassifiés du FBI, notamment celles liées à la grande criminalité.

On ne fera pas de comparaison avec le GEIPAN, organisme Franco-Français, la Convention de Genève interdisant de tirer sur les ambulances fussent-elles mortuaires……..!!!!

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.