Le « silencieux » ou « modérateur de son » autorisé à la chasse.

Photo : Catalogue RUAG AMMOTEC

Octobre 2019 : Le fameux site Américain : THE FIRE ARM BLOG.COM publie une sélection de ce qu’il considère être une sélection des meilleurs « silencieux ».

C’est une information officielle publiée au JOURNAL OFFICIEL : Le « silencieux » (nom impropre) parlons plutôt de « modérateur de son » est autorisé à la chasse.

Je vous conseille la lecture de la revue « Le chasseur de sanglier » de Février 2018 dans lequel Arnaud PELPEL a écrit un article de deux pages : MODÉRATEUR DE SON : VERS UNE LÉGISLATION BIENVENUE ?”

Pour le moment il est urgent d’attendre compte tenu qu’un « silencieux » ne s’en-clique pas sur une arme comme ça…!

  • Il faut un filetage adapté à la carabine. Ce doit être réalisé par un armurier diplômé.
  • Il y a des « silencieux« pour des carabines magnum ou non magnum.
  • Certains « silencieux » ne sont pas adaptés aux armes à visée ouverte.
  • Dans l’idéal il faudrait aussi utiliser des munitions dites « subsoniques« .
  • Des experts comme Joël SERRE ne manqueront pas de développer le sujet dans un prochain article.

Nous y reviendrons dans des articles à paraitre. Pour l’instant et pour vous permettre d’y voir un peu plus clair, voici deux pages en PDF du catalogue RUAG AMMOTEC consacrées aux silencieux de la marque : HAUSKEN.

Mise en garde vis à vis des munitions subsoniques !

Vous pourriez être tenté pour « descendre » un peu plus le bruit de la détonation d’utiliser des munitions subsoniques. Très mauvaise idée totalement illicite puisque la Loi INTERDIT l’utilisation pour le tir du grand gibier : Cerf, sanglier chevreuil, isard, etc… de munitions ne possédant pas au minimum de 1 Kilojoule à 100 mètres : « Au terme de l’article 3 de l’arrêté du 1er août 1986 relatif à divers procédés de chasse, de destruction des animaux nuisibles et à la reprise du gibier vivant dans un but de repeuplement, « Est interdit l’emploi pour le tir des ongulés de toute arme à percussion annulaire ainsi que celui d’armes rayées à percussion centrale d’un calibre inférieur à 5,6 mm ou dont le projectile ne développe pas une énergie minimale à 1 kilojoule à 100 mètres ». Elle est utilisable pour les autres espèces de gibier, à la chasse comme pour la destruction (ex : renard, ragondin….) ». Si vous êtes contrôlé avec un silencieux et des munitions subsoniques (hors cadre légal) cela vous vaudra une condamnation pour braconnage !

Exemple de munitions rigoureusement interdites et qui tombe sous le coup de la loi ! Sans que cela ne soit mentionné nulle part sur la fiche technique !

Pour parfaire votre information

RDS INDUSTRIE fabrique des « silencieux » pour l’armée Française et plusieurs armées Européennes depuis 20 ans. RDS INDUSTRIE fabrique des silencieux pour mitrailleuses capables de supporter 100.000 coups…! Dans une vie de chasseurs ça devrait suffire !

Un filetage d’arme coûte un peu moins de 100 €uros hors frais d’expédition de l’arme. Attention : « Le filetage de canon est un service proposé par RDS INDUSTRIE dans le cadre de la fourniture d’un silencieux ou d’un frein de bouche ».

Un test Américain portant sur plusieurs silencieux. L’enregistrement sonore est bon, il permet vraiment de se rendre compte de l’atténuation de la détonation mais qui continue quand même de bien claquer.

Mon avis sur le « silencieux » « modérateur de son » à la chasse.

Une utilité certaine : Dans les tirs de nuit quand ils sont autorisés, en tir d’été le soir dans les maïs « à proximité »* des villages et/ou habitations.  Il est vrai également que beaucoup de chasseurs rechignent à  utiliser les casques de protections actives.

A mon avis, les grands perdants dans cette affaire sont les associations de défense des animaux gérées par des affabulateurs pathologiques et qui titrent : « Silencieux sur les armes de chasse : le confort des chasseurs prime-t-il sur la vie des promeneurs ? ». Là c’est sûr que je ne verserai plus rien à cette association « 30 Millions d’amis » et je n’ai plus le moindre respect pour elle !

Pour vous donner une idée du bruit généré par la détonation :

*Mise à jour du 15 Février 2018. Cet article paru dans VEGACTU.FR :

Si la Fédération nationale de la chasse voulait bien SE REMUER LE CUL face à ce genre d’accusations, nous serions tous très contents de voir où passent les milliards de la chasse…!!!  N’hésitez pas à écrire à son Président : Willy Schraen. Tél. : 01 41 09 65 10. Fax. : 01 41 09 65 20.

  • Pour répondre à cet extrémiste de la nature et rédacteur de cet article :
  • Le but de ce site créé en 2007 est de dynamiter les idées reçues à la chasse qui par absence de culture des armes en France, conduit à blesser inutilement des animaux que l’on ne retrouve pas, donc qui ne sont pas consommer ! Ce site sert principalement à corriger les mauvaises habitudes tant sur le plan de la balistique lésionnelle vis à vis des animaux : Tuer proprement et rapidement que d’expliquer les bonnes techniques de tir, celles qui permettent d’éviter les accidents de chasse.
  • Si les chasseurs sont souvent en -vieux- treillis vert, ils portent tous EN ACTION DE CHASSE, un gilet orange fluo par dessus leurs vêtements, seuls les chasseurs à plumes en sont dispensés, ce qui est de mon point de vue UN SCANDALE…!!!
  • On sait maintenant que les animaux voient plus le vert et le marron que l’orange et que l’essentiel pour un chasseur est non pas de se rendre invisible de ses collègues mais des animaux. Pour cela il ne faut surtout pas porter des couleurs « nature« , il faut d’abord et avant tout ne pas bouger.
  • Heureusement que « les armes sont mortelles« , sinon ça s’appelle « un jouet pour enfants ».
  • « Possiblement âgés ou alcoolisées » (!!!) Le rédacteur de cet article de VEGACTU devrait même écrire : « ET » à la place de « OU ». Je vous laisse le plaisir de savourer ce passage !
  • Je n’ai encore jamais vu, en 18 ans de chasse et ce sur plusieurs ACCA, un seul chasseur qui ne soit pas à jeun ! Tout simplement parce qu’un chasseur alcoolisé serait d’abord et avant tout un danger pour ses collègues !
  • *« …..embusqués tout près de maisons, de jardins, de voies publiques… ». Si cet extrémiste de la nature connaissait les textes, il devrait savoir que contrairement à ce qu’il écrit, nous n’avons pas le droit de nous « embusqués » comme il le dit si bien « prés des maisons« , pour une raison très simple, c’est que les 150 mètres autour d’une maison ne relève pas du territoire de l’ACCA et donc aucun chasseur ne peut se poster « embusqué » ou pas dans cette zone. Seul le propriétaire du terrain peut chasser dans cette limite de 150 mètres.

  • La lecture de cet article Veganiste m’a beaucoup plu, parce que juste avant cela j’avais écouté un reportage à la radio au sujet d’un stage nature chez les VEGANS. La journaliste qui avait fait ce stage était en train de se faire cuire un œuf à la poêle, quand une animatrice VEGAN du stage arrive et lui dit brutalement : « ÇA NE TE FAIT RIEN DE MANGER UN FŒTUS….!!!

Dans la rubrique MDR lire aussi :

loup-brebis.jpg

Pour citer Francis Blanche : « Parler pour ne rien dire ou ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs de ceux qui devraient la fermer avant de l’ouvrir ».

Mise à jour du 02 Février 2018. Dans la rubrique « masturbation intellectuelle », cette question d’un sénateur au gouvernement :

Question écrite n° 03048 de M. Arnaud Bazin (Val-d’Oise – Les Républicains) publiée dans le JO Sénat du 01/02/2018 – page 404. « M. Arnaud Bazin attire l’attention de M. le ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire, sur l’arrêté du 2 janvier 2018 modifiant l’arrêté du 1er août 1986 relatif à divers procédés de chasse, de destruction des animaux nuisibles et à la reprise du gibier vivant dans un but de repeuplement qui, dans son article 1, modifie l’article 2 de l’arrêté du 1er août 1986 et permet l’emploi sur les armes à feu de tout dispositif silencieux destiné à atténuer le bruit au départ du coup. 
Si cette disposition tend à répondre au souhait des chasseurs, notamment pour protéger leur ouïe, il souhaiterait toutefois connaitre les assurances exigibles quant à la sécurité des promeneurs ». En attente de réponse du Ministère de la transition écologique et solidaire.

S’ils sont tous comme celui-là aux Républicains, c’est vraiment à désespérer de voter pour eux ! Ne vous gênez pas pour lui  écrire (cliquez sur son nom) afin de lui expliquer que le terme « silencieux » est un terme impropre, qu’il vaut mieux parler de « modérateur de son« . C’est à dire une réduction du son d’environ 40 dB voire plus si on utilise des cartouches subsoniques.

Le « silencieux » total qui ne fait aucun bruit (percussion du percuteur compris) a bien été mis au point par l’OSS, l’ancêtre de la CIA. Mais c’était une arme de poing très spéciale, tirant des munitions très spéciales également. Pour prouver son efficacité, le responsable de l’époque avait tiré à deux reprises dans le dos du Président des États-Unis qui n’avait strictement rien entendu et à qui il déclara : « Monsieur le Président je viens de vous tirer dessus à deux reprises ».

Réponse du Ministère de la transition écologique et solidaire
publiée dans le JO Sénat du 22/02/2018 – page 862

« L’arrêté ministériel du 2 janvier 2018 permet l’utilisation de modérateurs de sons sur les armes à feu de chasse. Il ne s’agit pas de silencieux mais de dispositifs qui atténuent la puissance acoustique du coup de feu d’une vingtaine de décibels en moyenne, soit légèrement sous le seuil de sensation douloureuse. Il s’agit bien de protéger l’ouïe des tireurs, non pas de rendre le tir silencieux. Ce niveau sonore est lié à la vitesse de la balle qui est supersonique. Le dispositif réglementaire en vigueur en matière d’armes et de munitions de chasse conserve le critère de puissance minimale exigé pour le tir des grands gibiers à balles, qui restent supersoniques, avec ou sans modérateur de son. Le tir de ces munitions de chasse, avec ou sans modérateur de son, n’est donc pas du tout « silencieux » : le bruit reste très puissant. Le niveau sonore atteint est similaire à la puissance sonore émise par un marteau piqueur en fonctionnement. De ce fait, l’autorisation du modérateur de son sur les armes à feu de chasse n’a pas d’impact significatif sur l’environnement, au regard de la situation existante. Le gibier, les chasseurs et les autres usagers de la nature entendent fort bien, à plusieurs dizaines de mètres de distance, un coup de feu issu d’une arme équipée d’un modérateur de son et conforme à la réglementation en vigueur ».

Print Friendly, PDF & Email

6 thoughts on “Le « silencieux » ou « modérateur de son » autorisé à la chasse.”

  1. Bonjour,

    Il y a t il des restrictions sur les types d arc qui peuvent être utilisés ainsi que sur la manière de les utiliser?

    Cordialement,

    1. quel rapport avec les silencieux. Il vaut mieux s’adresser aux sites spécialisés dans les arcs à la chasse.

  2. Bonjour,
    Sur le net, ou sur des plaquettes de constructeur ou revendeurs, je n’ai trouvé que des articles ou vidéo pour l’emploi du modérateur de son en approche ou à l’affût avec des calibres 7…mm.

    Pour la battue, je n’ai rien trouvé pour les calibres 9….mm. Ils vendent le modérateur mais ne donnent pas les informations sur la baisse des décibels comme sur la diminution du recul.
    Je m’interroge:
    Est-ce aussi performant que pour le 7mm?;
    N’y a t-il pas d’inconvénients?;
    Qu’en pensez-vous?
    Avez-vous des retours d’informations sur leur emploi…

    Par avance merci

      1. Ne connaissant pas la réponse, j’ai posé la question à un expert bien connu site, voici sa réponse :
        Bonsoir Olivier,
        Généralement, les fabricants de modérateurs de son s’arrêtent au diamètre 338 (8,60 mm), mais il est possible d’en obtenir en calibre 9,3 mm sur demande.
        En ce qui concerne la réduction de la pression acoustique, elle est de l’ordre de 20 à 30 dBA selon le type de cartouches employé, plus particulièrement de la vitesse initiale de la balle.
        Pour ce qui est de la réduction du recul, cela reste très illusoire, il suffit de le mesurer pour s’en rendre compte. Cet aspect reste un simple argument commercial non vérifiable par les utilisateurs.
        Pour obtenir un effet subsonique avec une pression acoustique inférieure à 65 dBA, il n’y a qu’une solution, c’est d’utiliser une munition subsonique, c’est à dire dont la vitesse du projectile est inférieure à Mach 1, c’est à dire 340 m/s environ à 20° Celsius.
        Avec des chargements standards, le son ressenti reste tout de même très présent et on est très loin du pouf pouf des tontons flingueurs…
        Après, que peu apporter l’emploi d’un modérateur de son, personnellement, je n’en sais rien, je n’ai pas d’avis sur ce sujet, je n’en emploi pas.
        Pour ce qui est de la précision de tir, cela est très variable; cela peut aller d’obtenir un groupement cohérent à distance égale, d’obtenir un groupement positionné quelques (à beaucoup) de centimètres plus bas que celui obtenu dans des conditions standards ou des balles qui arrivent de travers sur la cible ou encore une dispersion anormale.
        Dans les faits, il faut parfois tester plusieurs modèles pour trouver celui qui convient.
        Le modérateur de son est à mon sens plus un effet de mode que d’une réelle utilité que ce soit en battue ou en tirs d’approche et d’affut.
        Lorsque l’on veut réaliser un tir silencieux, le plus simple est d’employé un arc et des flèches ou une arbalète et des carreaux.
        Ceci dit, le niveau sonore enregistré pour une balle tirée sans modérateur étant de l’ordre de 110 dBA , celui ci descendra à environ 80 dBA/90 dBA ce qui correspond au bruit émis par le pot d’échappement d’une voiture pour imager un peu la chose, même si dans la réalité les choses sont un peu différentes.
        Amitiés,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.