Problèmes résolus ! HK SLB 2000 & BENELLI ARGO : Raté d’éjection avec 220 grains.

Mise à jour de l’article : Avril 2018.

Je viens de recevoir ce commentaire que j’intègre à l’article. Je ne fréquente plus les forums de chasse, je vous laisse le soin de diffuser cette information. « Bonjour, Je possédais une ARGO BENELLI 1ère génération 300 Winchester Magnum, qui me comblait jusqu’au jour où elle s’est mise à s’enrailler. On m’a dit qu’il fallait changer les joints toriques, ce que j’ai fait. Les enraillages continuaient. Je tirais des “BARNES XLC SELLIET & BELLOT”. Aimant bien l’effet de ces balles, j’ai décidé de changer et de prendre de la “BARNES TTSX VOR”. Enraillage garanti ! Alors j’achète la BENELLI ARGO E. Toujours enraillée. Je retourne voir le vendeur. (Plus grand magasin de Dordogne) et l’on s’aperçoit alors que c’est le collet des étuis qui n’est pas serti et trop épais dépasse et vient butter sur l’entée de chambre. Je remplace les VOR TTSX par des 300 Winchester Magnum RWS EVO et depuis tout fonctionne à merveille.
Si vous rencontrez ce problème vérifiez le collet d’étui et voir s’il n’y a pas des trace sur le métal.
J’espère que mon commentaire sera utile à l’un d’entre nous ».

Mise à jour de l’article : Avril 2017 avec un problème semblable sur BENELLI ARGO.

Tout commence par la réception de ce commentaire :

Bonjour, J’ai chassé cette saison avec une benelli Argo endurance…j’ai acheté cette arme pour sa réputation de robustesse à ne jamais s’enrayer…. C’était mon critère principal…j’avais tiré sur cible des PowerPoint 180 gr…TB aucun soucis…même à la chasse…suite à vos articles que je lis toujours avec intérêt… J’ai acheté sako hammerhead 220 gr. Figurée vous que la première sako m’a occasionné un enrayement!! Je raconte:
J’avais chargé mon arme avec sako dans la chambre (1er coup) et 2 PowerPoint dans le chargeur-magasin. Un sanglier m’arrive…je tire la sako…le coup part normalement mais je rate le sanglier..je le suis…appui sur la détente…rien ne se passe..le sanglier me dit au revoir!!!
Je regarde ma culasse et je vois ma 2 ème balle coincée…en travers dans le plan vertical, le culot plus bas et la pointe plus haute ..elle a bien monté mais la pointé est venue buter un peu sous la chambre…. Dégoûté !!!
On me dit que les 220 gr sont plus chargées…recul fort..pression…temps de recul..ouverture culasse…mécanisme réglé en usine avec une balle de 180 et pas 220…220 secoue trop l’arme…blabla. Blabla…sur la doc de l’arme rien ne précise le type ou poids de la balle…
Depuis je n’ai pas réessayer… Je le ferai bientôt au stand…mais d’ ici là… Je suis preneur d’info ou d’avis…. Merci ». PB

Réponse de l’expert JOËL SERRE :
« Déjà, il faut savoir qu’un problème d’enrayement est toujours possible, quel que soit le type d’arme ou son origine de fabrication.
Ensuite, en principe, l’emploi de munitions de marque SAKO dans une carabine BENELLI ARGO n’est absolument pas incompatible.
Plusieurs causes sont possible dans le cadre de ce qui est précédemment expliqué par l’utilisateur de l’arme.
1. La charge de poudre qui constitue le chargement n’est pas d’une vivacité qui correspond au besoin de l’arme pour fonctionner correctement. La poudre peut être trop vive ou trop lente pour le réglage de l’emprunt de gaz, le pic de pression ne se produisant pas au bon endroit dans le canon ; trop en avant ou trop en arrière de la prise de gaz. Ce qui ne confère pas à la culasse la bonne vitesse de mouvement, la pression développée étant trop élevée ou trop basse.
2. Un excès d’huile au niveau du chargeur ou du mécanisme ; une arme semi automatique doit fonctionner sans huile avec un mécanisme propre.
3. La culasse a ripé sur le culot de la douille pour différentes raisons qui peuvent aller de la faiblesse du ressort de chargeur à un moment donné de manière spontanée, au mauvais positionnement de la cartouche dans le chargeur lors du remplissage ….
4. Un mouvement de culasse perturbé pour différentes raisons ; soit incomplet, soit suite à un rebond de cette dernière.
5. Des munitions qui ont été déjà manipulées et qui ont subit une moindre déformation qui n’est pas forcément perceptible à l’œil nu au premier abord. (déformation superficielle de la balle ; de la douille, du collet, de l’épaulement.
6. Une munition qui pour une raison inconnue a produit un “piquet” bas et qui s’est plantée sur la base de la rampe d’alimentation comme cela peut arriver parfois avec une cartouche qui n’est pas parfaitement concentrique ou tout simplement parce qu’elle a mal été accrochée lors du rappel de culasse parce que les lèvres du chargeur l’on trop tenue.
7. Parce que les lèvres du chargeur ‘ou une lèvre’ a subit une déformation même anodine.
8. Et bien d’autres raisons encore, difficiles et bien trop longues à développer en quelques lignes … Comme une légère déformation au niveau du culot de la douille à l’endroit de la zone d’accroche…
Sans disposer de l’arme et des munitions, il n’y a pas vraiment de véritable réponse à apporter, simplement des suppositions.
Il faut que l’utilisateur fasse des essais pour voir si le phénomène se répète de manière récurrente.
Un sanglier loupé, ce n’est pas grave, il y en aura bien d’autres dans sa carrière de chasseur. Amitiés ».

Réponse d’HUMBERT, l’importateur de BENELLI :

« J’ai donc été contacté rapidement par mail puis par téléphone par un responsable de la société HUMBBERT, très bon contact et conversation intéressante, personne à l’écoute.
Sont surpris parce qu’ils travaillent particulièrement avec SAKO pour leurs tests (NDR : cela ne m’étonne pas) . Il me confirme que la variation du poids de l’ogive ne doit pas entrainer de mauvais fonctionnement ou un re-réglage de l’arme. En revanche, il ne recommande pas du tout les munitions Winchester powerpoint qui occasionneraient plus de dysfonctionnement au cours de leurs tests, la raison en incomberait à un sertissage discontinu sur la douille qui pourrait occasionner de légers mouvements de l’ogive lors des transferts dynamiques de la munition au cours du fonctionnement automatique qui est assez brutal.

Du coup ce n’est peut-être pas la SAKO 220 gr mais la PP180gr, pourquoi pas, en effet c’est elle qui s’est coincée sous la chambre. La SAKO a bien été éjectée et la PP n’est pas montée.
Autre point à vérifier selon leur RETEX : l’optique et son montage, il a été constaté, lorsqu’un collier est en plein dans la fenêtre d’éjection et selon le déport du collier, que la douille éjectée pouvait venir toucher le collier et cela occasionnerait des perturbations, il faut vérifier si trace jaune (laiton) sur le collier. Dans mon cas, j’ai bien un collier au milieu de la fenêtre d’éjection, mais c’est un montage HAUT et pas de trace de frottement jaune sur collier. Dernier point, bien vérifier au nettoyage le fond de la chambre, des résidus pourraient s’y accumuler, lors du tir la pression est telle que l’étui se plaque à l’extrême sur ces résidus, le recul et la sortie de la douille pourraient être un peu retardé à cause d’un coincement plus fort…
Bon voilà, il me reste à faire des essais au stand et peut-être, contrairement à mon idée de départ, tirer plus de SAKO que de WIN PP… à suivre.
Je retiens qu’il faut être très précautionneux: nettoyage chambre, retirer bien toute trace d’huile dans le mécanisme interne, examiner attentivement douille, ogive et le sertissage avant de charger, bien plaquer les douilles en arrière dans le chargeur.
Bien cordialement ». PB

HK SLB 2000

hk slb 2000 verso

Tout commence par un commentaire reçu de François B : « Bonjour, j’ai une question de compatibilité cartouche-arme : Je tire des SAKO 220 grains dans une SLB 2000, pour l’instant à la cible en attendant la chasse. Au bout de 10 tirs, j’ai un raté d’éjection à la première cartouche du chargeur, la deuxième éjecte bien. J’ai tiré depuis 3 mois 100 cartouches FMJ (9,7 grammes) sur cible, avec zéro problème. Si les SAKO 220 grains étaient mauvaises, ou la carabine, ça se saurait… ! Y a-t-il un moyen de régler la carabine ? Tirer plus léger en chasse, ça m’embête, mais faut-il changé de marque de cartouche ? Remington 220 grains par exemple ? Merci en tout cas pour tous ces conseils du blog. Bien cordialement ».

Ma réponse : Étui doré je suppose ? Essayez des étuis nickelés et revenez m’en parler. Commentaire sur ma réponse un peu brève : Il est connu que les étuis nickelés éjectent mieux que les dorés, en semi-auto. Mais bon j’aurais pu penser que toutes les balles ne sont pas disponibles en option nickelée… ! OUPS !

Réponse de François B : « Bonjour, merci pour votre réponse. Oui, étui doré. Les SAKO se vendent aussi en étui nickelé ?
J’ai trouvé une autre solution : Appel au SAV de SIDAM, avec mon armurier ALCEDO à RENNES. La réponse a été : « C’est un problème intéressant, il n’y a pas de raison que ça ne marche pas. Vérifiez la longueur du ressort récupérateur, et le positionnement des trous d’évent des segments du piston d’emprunt des gaz ». L’armurier a juste réglé l’écartement des trous d’évent en 15 minutes, et ensuite j’ai tiré 20 cartouches de suite sur cible, avec zéro incident. J’attends maintenant le premier chevreuil ou sanglier pour voir l’efficacité du 220 grains ».

Ma réponse : Cela signifie que l’emprunt de gaz est réglé sur des munitions légères, 9 grammes. C’est important de communiquer là dessus pour les autres utilisateurs.

Réponse de François B : « Bonjour, voici les explications sur le réglage qui a été effectué dans l’armurerie ALCEDO, sous la dictée du SAV de SIDAM au téléphone. J’ai servi d’assistant à l’armurier, et je pense pourvoir relater ce qu’il a fait. Si cela n’était pas suffisant, je lui demanderai de détailler.

alcédo armurier

 SIDAM a demandé de vérifier deux choses :

  • La longueur du ressort de récupération au repos (pièce n° 40 sur l’éclaté en pièce jointe).– La position à 120° de chacun des 3 trous d’évent des segments du piston (pièce n° 45), les uns par rapport aux autres.
  • L’armurier a démonté la tige de maintien du ressort, (pièce  n° 50) puis a déposé le ressort. Il doit faire 32 cm de longueur, et pas moins de 28,5 cm. Dans ce cas, il faut le changer, le mien faisait 31 cm, donc pas de mise en cause du ressort.
  • Ensuite, l’armurier a sorti le piston (pièce 45) de son logement (pièce 43). Ce piston, qui coulisse librement dans son logement le long de la tige de maintien du ressort récupérateur, est entouré de 3 segments indépendants. Un segment ressemble à une petite rondelle métallique qui aurait un petit trou sur la tranche : l’évent. Lorsque nous avons sorti le piston de ma carabine, avec ses segments, les évents des 3 segments étaient tous regroupés au même endroit d’un cercle, au lieu de former un angle de 120 °.

SLB-2000 HK bmp jpeg

Je vais essayer d’imager cette histoire d’angle : Si on regarde le piston à l’horizontale dans la position où il est lorsque le tireur va faire feu, l’évent du premier segment doit pointer à 12H, le second à 4H, et le troisième à 8H. Dans mon cas, les segments pointaient à 13H, 14H et 15H. L’armurier a donc juste fait tourner les segments à la main, pour les placer grossièrement l’un à 12H, l’autre à  4H et le 3e à 8H, puis il a remonté la carabine. Il a aussi nettoyé l’emprunt des gaz. C’est tout, mais depuis ça marche très bien…! La « réparation » est très simple ».

SLB-2000 HK - Copie (2)

SLB-2000 HK - références piéces bis

Remerciements au site : La pétoire.free.fr pour ses vues éclatées d’armes modernes.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de mise en forme, veuillez m’en informer en faisant un clic droit sur le texte pour le mettre en surbrillance puis cliquez sur Ctrl + Entrée . C’est tout !

Print Friendly, PDF & Email

6 thoughts on “Problèmes résolus ! HK SLB 2000 & BENELLI ARGO : Raté d’éjection avec 220 grains.”

  1. Bonjour,
    Je possédais une ARGO BENELLI 1ère génération 300wm qui me comblait jusqu’au jour où elle s’est mise à s’enrailler.On m’a dit qu’il fallait changer les joints toriques , ce que j’ai fait.Les enraillages continuaient.Je tirais de « BARNES XLC SELLIET&BELLOT ».Aimant bien l’effet de ces balles , j’ai décidé de changer et de prendre de la « BARNES TTSX VOR » .Enraillage garanti.Alors j’achète la BENELLI ARGO E.Toujours enraillée.Je retourne voir le vendeur.(Plus grand magasin de dordogne)et l’on s’aperçoit alors que c’est le collet des étuis qui n’est pas serti et trop épais dépasse et vient butter sur l’entée de chambre.Je remplace les VOR TTSX par des 300wm RWS EVO et depuis tout fonctionne à merveille.
    Si vous rencontrez ce problème vérifiez le collet d’étui et voir s’il n’y a pas des trace sur le métal.
    J’espère que mon commentaire sera utile à l’un d’entre nous.

  2. Je ne vois pas comment si vous faites ça au ras du sol pour ne pas les faire chuter de trop haut vous pourriez les abimer.

    Quoi qu’il en soit les balles elles ne servent qu’une fois, alors que le chargeur et ses lèvres c’est pour toujours.

  3. Bonjour à toutes et à tous.
    Je possède un SLB200 version HAENEL en 9.3×62.
    Je tire (pour l’instant) que des Brenneke en 19g/293grains. Je n’ai pas rencontré de problème, à part sur quelques étuis éjectés une déformation mineure du collet.
    Cordialement

  4. C’est le même principe sur tous les pistons à segments, tel les moteurs à explosion. les segments doivent toujours être décalés pour réduire les fuites. si les fentes sont alignées ou presque, on a plus de fuite et donc moins de pression sur le (les) pistons et de ce fait moins de poussée d’ou la faiblesse de l’éjection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.