OVNIS : Pour en finir avec la question : « Pourquoi les gouvernements sont-ils silencieux ? »

Pour le décryptage de cette vidéo (capture d’écran ci-dessus) et la traduction des conversations, cliquez sur cet article :

Flotte d’« Appareils Volants Non Conventionnels » (OVNIS) vs F/A-18 Hornet : Deux vidéos EXCEPTIONNELLES déclassifiées par le « US Département of Défense ».

Toutes les vidéos de cet article sont sous-titrées en français.

Il faut dépasser les sempiternelles preuves, contre-preuves des manifestations extraterrestres et en comprendre le pourquoi à défaut du comment. Je reviendrai longuement sur cette phrase de Jean CASAULT : « La terre est un jardin d’enfant ! Quand les adultes arrivent dans un jardin d’enfants, ils ne s’adressent pas aux enfants, ils s’adressent directement aux adultes ».

Qui sont les enfants ? Où sont les adultes ?

Le Dr J Allen HYPNEK, la caution scientifique du « Project BLUEBOOK » finit par déclarer peu de temps avant la fin de sa vie, comme dans un dernier regret : « J’ai eu tort. La science a tort. Ils sont réels et nous devrions nous y intéresser de plus près » et d’ajouter : « Vous savez le zoo est un endroit agréable à visiter, mais vous ne communiquez pas avec les lézards ». Je vous laisse deviner ce qu’est « le zoo » et qui sont « les lézards »…

Quelles sont mes sources ?

La première question qui doit vous venir à l’esprit est on ne peut plus saine : « Mais quelles sont vos sources ? ». Évacuons d’entrée la question : je ne suis pas ni n’ai jamais été titulaire d’aucune accréditation de quelque niveau que ce soit, du style : « Above top secret » « au-delà du top secret », « Top secret Magic » ou mieux encore : « Talent-trou-de-serrure ».

Trois maitres-mots : Mémoire, capacité à mettre des mots sur des non-dits et surtout analyse comportementale, ce dernier élément étant la colle qui cimente le puzzle. Nous avons la chance d’avoir un outil comme internet qui, à condition de savoir s’en servir, nous permet d’avoir accès à toute l’information dont nous avons besoin.

J’ai assisté dernièrement à plusieurs réunions des repas ufologiques. Constatation faites : On n’en finit jamais de ressasser les mêmes phénomènes « inexpliqués », les mêmes faits, les mêmes anecdotes ! On tourne en rond ! Personne ne semble pressé de sortir de ce cercle vicieux qu’est la volonté de se justifier en permanence.

Si pour quelques individus obtus, ces phénomènes demeurent « inexpliqués » il n’en va pas de même pour tout le monde et notamment de ceux qui sont en charge de la sécurité de leurs citoyens ! Je vais certainement en apprendre à quelques uns d’entre vous, mais figurez-vous que nos impôts servent aussi à payer des gens pour expliquer l’inexplicable à nos responsables politiques et militaires. Le quotient intellectuel moyen étant ce qu’il est, tout le monde n’est pas prêt (y compris les plus hauts responsables politiques) à encaisser un certain nombre de révélations.

Les Objets Volants Non Identifiés (OVNI) dit aussi : Appareils volants Non Conventionnels (AVNC) N’EXISTENT PAS ! ILS SONT PARFAITEMENT IDENTIFIES !!!! On leur reconnait la qualité de « non conventionnel » ou de « non identifié » parce que les responsables qui se succèdent depuis la seconde guerre mondiale savent que ces appareils, quoique se baladant dans l’espace aérien de tout un chacun, NE SONT PAS HOSTILES ! Sachant qu’ils ne sont pas hostiles, on fait avec ! Selon les propos tenus lors du National PRESS club : « …la politique officielle de l’US AIR FORCE depuis 2005 est qu’aucun OVNI signalé, examiné et évalué par l’Air Force n’a jamais constitué une indication de menace pour notre sécurité nationale ».

Le Dr Lee Katchen, phisicien, expert atmosphérique de la NASA, déclara le 7 juin 1968, que sur la base des 7 000 rapports qu’il avait pu étudier, il était persuadé que les OVNI étaient des sondes extraterrestres : « Les observations d’OVNI sont si communes que les militaires n’ont pas le temps de s’en occuper. Donc, ils les effacent de leurs écrans. Les principaux systèmes de défense ( réseau SAGE ) ont des filtres OVNI intégrés et quand un OVNI apparaît, ils l’ignorent simplement. »
« Les filtres éliminent tous les objets ou cibles non conventionnels et ne font aucun enregistrement d’OVNI. Les cibles non conventionnelles sont ignorées parce qu’apparemment, seules les cibles russes, potentiellement ennemies, nous intéressent. Quelque chose qui vole en stationnaire, puis qui « se tire » à 8 000 km/h, ne nous intéresse pas, car ça ne peut pas être l’ennemi. Les OVNI sont détectés par des radars au sol et en l’air et ils ont été filmés par des caméras embarquées. »

A l’appui de cette phrase : « ….« Les observations d’OVNI sont si communes que les militaires n’ont pas le temps de s’en occuper ». On peut ajouter celle-ci : M. Robert Galley, Ministre de la Défense français, déclara à la radio, le 21 février 1974 : « Je dois dire que si les auditeurs pouvaient voir par eux-mêmes la masse de rapports arrivant de la gendarmerie chargée de mener les enquêtes, que nous faisons tous suivre au Centre National des Études Spatiales, ils verraient alors que tout cela est assez troublant ».

Les américains, pragmatiques, ont depuis longtemps sur certaines de leurs bases ce qu’ils appellent « un officier OVNI », (source : Enregistrements audio des incidents de la base d’Edwards : « Allez réveiller l’officier OVNI ») c’est-à-dire un référent auquel on fait appel face à un phénomène OVNI. Ces enregistrements audios originaux sont passés sur la chaine PLANETE sous-titré en Français. Autre cas : « ….un autre NCO s’est approché de moi. Je le connaissais parce qu’il est parfois notre…..  nous briefait et nous débriefait ». Source : « Témoins militaires d’OVNI sur des sites militaires nationaux PRESS CLUB. Washington, D.C. 27 Septembre 2010.» On ne sait pas si les trois petits points sont une censure ou des propos inaudibles. Je pencherai plutôt pour une censure du mot : « officier ovni ».

Oui il y a bien dans le ciel et l’espace, des phénomènes physiques, matériels et/ou lumineux qui ne correspondent à rien de connu ! Quand je dis « connu» je fais référence à une construction humaine, terrienne.

Les très, très anciens, les désignaient avec leur langage et leur connaissance de l’époque. Si pour les premiers Indiens d’Amérique, l’apparition de la première locomotive à vapeur fut surnommée : « cheval de fer » et le whisky : « eau de feu », les ovnis dans les milliers d’années de l’histoire du monde, furent surnommés tour à tour : « Étoile » celle qui guida les Rois-mages, « Charriots de feu », « boucliers ardents » (aujourd’hui on dirait : « recouverts d’aluminium ») ou « buisson ardent » quand ils étaient posés au sol dans la végétation. Le 06 Novembre 1955, le yacht Joyita qui avait quitté le port d’Apia dans les îles SAMOA « fut retrouvé abandonné par ses 29 occupants, dont jamais trace ne sera découverte. Aucune trace de lutte, de panique ou d’incendie. Les indigènes déclarèrent avoir vu des hommes en bateau brusquement enlevés par « le démon étincelant ». « Hommes et civilisations fantastiques ». Serge HUTIN.

Christophe COLOMB, lors d’une inspection sur le pont de la Santa Maria à environ 22 heures le 11 Octobre 1492, Colomb a pensé avoir vu « une lumière brillante à une grande distance. » Il s’empressa de convoquer Pedro Gutierrez, «un gentilhomme de la chambre du roi», qui a également vu la lumière ».   Après un court laps de temps elle disparut, pour réapparaître à plusieurs reprises au cours de la nuit, chaque fois dansant de haut en bas « dans des rayons soudains et passant. » L’équipage était presque épuisé et prêt à se mutiner. La lumière, qui tout d’abord fut vue seulement quatre heures avant que la terre n’ait été aperçue, n’a jamais été expliquée, mais a peut-être empêché le navire de revenir en arrière et sauvé la découverte de l’Amérique. » Tiré de “Beyond Earth: Man’s Contact with UFOs”, de Ralph Blum and Judy Blum, qui se réfère  ‘The Life and Voyages of Christopher Columbus’ (1850).)

La flotte de l’ORDRE DU TEMPLE (qui s’éclipsa « aux Amériques » avant l’arrestation des Templiers) avait découvert l’Amérique bien avant Christophe Colomb mais comme disait Nikita Sergueïevitch Khrouchtchev : « L’HISTOIRE n’a que faire du passé ». Livre : « L’imposture de Christophe Colomb : La géographie secrète de l’Amérique ».

Je fus moi-même témoin en bord de mer d’une boule de lumière comme éclairée de l’intérieur qui rasait la côte, semblant la cartographier à 1.50 mètre au-dessus de la mer à 300 mètres exactement puisqu’elle passée juste au niveau des bouées de surveillance des CRS, elle disparut comme cela vers le Cap Cerbére. Sa taille faisait au moins 5 fois celle des bouées vue à côté et à la même distance. J’ai réussi à la pister juste avant qu’elle ne passe à contre-champ de la lumière de la lune. Il n’y avait rien au-dessus, ni dessous, elle filait presque deux fois plus vite qu’un bateau mais sans « déjauger ». C’est cela qui m’a interpellé dès le début de cette vision. Je me rappelle de mes premières pensées : « Pas une planche à voile, ça va trop vite, beaucoup trop vite… ! »

Dans les années 1800, on appelait ces apparitions lumineuses non conventionnelles pour l’époque, des « météores intelligents». Vous allez me dire : « C’est quoi un météore intelligent et par opposition c’est quoi un météore idiot ou non-intelligent ? ». Un « météore intelligent » dans la terminologie de l’époque, bien avant que l’avion n’existe c’était un objet lumineux qui s’arrêtait en plein ciel, montait, descendait, repartait dans un sens ou dans l’autre, etc… Tous les comportements désormais classiques dans l’étude des OVNIS.

Pour les savants de l’époque, cela ne pouvait pas être des objets puisque comme le disait si bien un membre éminent de l’Académie des Sciences au sujet des météorites qui tombaient de l’espace sur terre : « Les météorites n’existent pas puisqu’il ne peut pas y avoir de pierres dans l’air ». Rappelez-vous que lorsque le premier gramophone, l’ancêtre du tourne-disque fut présenté à l’Académie des sciences, un de ses augustes membres se leva et déclara outré : « Arrêtez cette imposture et dites au ventriloque de sortir de dessous la table ».

Donc, un météore intelligent, c’est un météore qui se déplace manifestement mû par une intelligence. C’est un OVNI ! Par opposition,, un météore « idiot » c’est un vrai « météore » qui va d’un point A : L’espace, vers un point B : Le sol.

Les cas d’apparition avérés d’OVNIS ou AVNC selon la terminologie militaire, plus pragmatique, tous ces cas se comptent en dizaine de milliers, ont été décrit par des professionnels, filmés par des appareils embarqués, mesurés aux radars ou à l’aide de théodolites :

OVNI (AVNC). 1963 : Sahara, base d’Hammaguir, un OVNI prend 62g départ arrêté…!!!

1965. Base aérienne d’EDWARDS en Californie. Pas moins de 7 ovnis vont narguer Pendant prés de 6 heures tout le système de détection aérienne militaire et civil de la Californie.  5 stations de contrôles les ont en visuel et au radar, mais c’était quoi….????

Les transcription des échanges radios entre les tours de contrôle et l’avion d’interception ont été rendues publiques (déclassifiés), ainsi que les traces radars. C’est un documentaire unique que l’on doit à la chaîne du câble : « PLANET NO LIMIT ». « Chasseurs d’ovnis ».

Où l’on apprend un fait incroyable : les militaires Américains avaient sur EDWARDS, base atomique un « UFO OFFICER’S », un « officier ovnis ». « Allez réveiller l’officier ovnis ». Les militaires de l’AIR-FORCE qui nous racontent depuis 60 ans : « circulez il n’y a rien à voir » avait donc un « officier ovnis » sur leurs bases !!!!! PETITS CACHOTIERS !!!!!

Extrait du site : OVNIS DIRECT.COM : « Le militaire en service, Darryl Clark (Capt. 329e Fighter Interceptor Squadron (FIS)), déclare dans un communiqué : « J’ai saisi les jumelles pour espérer avoir une meilleure vue de ce qui se passait. L’ovni était situé à environ 10 miles au nord-ouest de ma position lors de la première observation. L’objet a continué vers le Sud jusqu’à ce qu’il se trouve presque à l’ouest de ma position. Ensuite, il a entrepris un virage à 90 degrés, tourné à droite et commencé à monter entre 45 degrés et 50 degrés d’angle. Tout ce que je pouvais observer était la lumière pulsante (non rotative), qui semblait être un petit nuage poussé par un véhicule que je ne pouvais voir… »

L’ovni aurait continué à grimper avant que Clark ne le perde de vu. Les ovnis se seraient ensuite déplacés en très basse altitude et au-dessus d’une piste militaire ultra-sécurisée. C’est alors que la Force aérienne a envoyée plusieurs chasseurs dont les armes furent désactivées. L’intégralité de l’incident a été en outre documenté grâce à des rapports écrits, des images de radars, et des cassettes audio faites par le personnel de la Force aérienne qui se sentait menacé.

Quarante heures d’enregistrements ont été réalisées (enregistrements à partir d’au moins huit lieux différents et concernant ces événements qui durèrent cinq heures). Toutefois, seulement six heures de bandes ont été déclassifiées. Ces enregistrements posent de nombreuses interrogations. Elles auraient été manipulées dans le but de désinformer le public, avec de nombreux passages brouillés. La conclusion de l’enquête fut que les pilotes de la chasse avaient confondu la planète Vénus avec un OVNI ! Ne riez pas c’est écrit ! Le rapport n’explique pas comment ils ont fait pour voir cinq planètes Vénus !

Les rapports militaires ont ceci de particulier, c’est qu’ils sont par nature très bien détaillés et très bien documentés. Quand vous avez un appareil volant non conventionnel qui vole, QUI NARGUE leurs occupants, au-dessus d’une base de lancement de missile atomique et que tous les missiles se mettent en erreur les uns après les autres… Inutile de vous dire qu’il y en a quelques-uns qui veulent savoir « QUEL EST LE CON QUI FAIT JOUJOU… ». Si en plus le petit-malin en question ne ressemble à rien de connu, ne porte aucun signe d’identification, est vu par les intercepteurs mais pas par les radars au sol alors là c’est PANIQUE MAXIMUM !

Pourquoi ces révélations sont-elles essentiellement d’origine militaire et américaine ?

Parce que la loi américaine permet la déclassification de presque tous les documents passé un délai de 30 ans. Je dis « presque » puisqu’il y a au moins un cas connu de refus de la NSA de publier un document sur les OVNIS qui a été porté devant un tribunal US, qui, fait rarissime, unique même, a non seulement rejeté la demande de divulgation du dit document mais a aussitôt classifié les attendus du jugement qui justifiait la non-divulgation !!!

Arrêtons donc, une bonne fois pour toute le stade des preuves et arrêtons d’accabler ces pauvres gouvernants qui dans leurs très grande majorité sont totalement ignorants de ce sujet. Et pour cause !!! Car comme dit Jean CASAULT :« La terre est un jardin d’enfant ! Quand les adultes arrivent dans un jardin d’enfants, ils ne s’adressent pas aux enfants, ils s’adressent directement aux adultes ». La quasi totalité ne nos gouvernants sont à ranger dans la catégorie enfants, voire même enfants attardés…!

Les gouvernements savent-ils quelque chose, lesquels et si oui que savent-ils ?

D’abord, il faudrait arrêter de croire que parce que vous accédez à la magistrature suprême, on vous dit tout sur tout. Un cas de figure parmi tant d’autres et Français. Neuf ans après son arrivée au pouvoir  Mitterrand apprend de façon presque fortuite du patron de la DGSE que ce dernier  va assister à Bruxelles à une réunion des réseaux STAY-BEHIND européens et donc français, couplés à ceux de l’OTAN. Dire qu’il a fait la gueule est un doux euphémisme ! Réponse du patron de la DGSE : « Je ne suis pas censé savoir ce que ne vous ont pas dit mes prédécesseurs ».

On peut légitiment penser que les deux ou trois plus grandes puissances mondiales sont sur-informés : US : Ça déborde de partout, VRAIE démocratie oblige. Russe : On a le OFF de Dimitri Medvedelf qui ne savait pas qu’il était filmé, Chine : Sûrement mais rien ne transpire.

En tête à tête avec un journaliste qui lui pose cette question : « Les aliens visitent-ils la Terre ? » il lui balance ceci à la figure : « Je vais vous le dire pour la première et la dernière fois. Avec la mallette des codes nucléaires, le président reçoit plusieurs dossiers top-secrets. Parmi ceux-ci, l’un d’eux est entièrement consacré aux ‘étrangers’ qui visitent notre planète ». C’est un service très secret qui s’en occupe, regardez le film MEN IN BLACK. En plus de la mallette des codes nucléaires, le président du pays reçoit un dossier ‘top secret’ qui est spécial. Ce dossier dans son intégralité contient des informations au sujet des aliens qui visitent régulièrement notre planète… », Répond-t-il. Par ailleurs, un rapport est remis par un service secret, qui, dans le secret absolu, exerce un contrôle sur les allées et venues des aliens sur le territoire. Vous pourrez obtenir des informations plus détaillées sur ce sujet grâce au film connu réalisé par Barry Sonnenfeld : « Men In Black ».

CARTER fit selon des sources, arrêter le briefing, il ne voulait pas en savoir plus. Sans aucun doute dû à de profondes convictions religieuses. Il faut quand même dire qu’il y a de quoi faire péter n’importe quel cerveau très équilibré et puis la grande peur c’est L’ETHNOCIDE !!!

 Reagan alla jusqu’au bout ! Et pour cause ! Il est pour ainsi dire avéré qu’il fut abducté lui et sa femme alors qu’il était gouverneur de Californie. Il existe un document unique, authentique à mon avis, le Briefing de Reagan sur le dossier extraterrestre.

Concernant EISENHOWER, on a la quasi-certitude (trou-d’air dans l’agenda et témoins) qu’il rencontra « une délégation étrangère » dans une base de l’AIR FORCE. Le jour où il demanda ce qu’il se passait dans un coin bien précis du pays et qu’on lui fit répondre : « Ce n’est dans votre juridiction », il menaça je cite « …..de prendre personnellement le commandement de la première armée du Colorado sous huit jours et de donner l’assaut en détruisant tout ! Quel que soit la valeur de ce qu’il s’y trouvait ! ». Un compromis fut trouvé à temps et le Directeur de la CIA lui fit un rapport oral accompagné d’un jeune agent de la CIA à l’époque, qui a témoigné sur son lit de mort. Comme il le dit lui-même : « Je suis débarrassé de mon serment de 50 ans et il me reste que quelques mois à vivre ». « Je me sent bien mieux d’en avoir parlé. C’est comme si on m’enlevait un poids des épaules ». C’est un secret qui pèse trop lourd sur mes épaules ».

Le cas de J F Kennedy est « spécial », il s’apprêtait à ouvrir la boite de pandore… et il parlait beaucoup sur l’oreiller… ! Marilyn Monroe et des dizaines d’autres personnes furent le dommage collatéral de cette affaire hors norme. Le complot gouvernemental qui mena à la neutralisation de JFK ne peut s’expliquer que sous cet angle-là ! Et pas un autre !

TRUMAN fut le premier à gérer ce dossier, il est à la base du fameux MAJESTIC 12, chargé de piloter le dossier dans le temps long et par-delà les présidents.

Georges BUSH père qui fut d’abord directeur de la CIA puis Président est un des mieux informé. En 2015, lors d’une conférence publique, une question fusa du public : « Quand est ce que le dossier OVNI sera divulgué ? » Il répondit aussi sec et sans réfléchir : « JAMAIS ! Les Américains ne supporteraient pas la vérité ». Grosse panique dans son entourage, demi-tour de  la chaise roulante qui le transportait et tout ce joli petit monde disparut derrière la scène.

Barack OBAMA, dans une interview télévisée mémorable qu’il donna à Jimmy KIMMEL, usa de tous ses talents d’acteur et de la GROSSE RIGOLADE pour faire passer des infos énormes ! Plus c’est gros, plus ça passe et si en plus vous y ajouter un rire bien gras, ça passe encore mieux. Sauf que le présentateur lui n’est pas dupe et il est décomposé !!!!

Vidéo sous-titré en Français ! Quel acteur ! Quelle maitrise ! Quel à-propos !

Notez le pincement très bref de la lèvre supérieure : « OUPS ! J’en ai trop dit ».

Comment nous visitent-ils ?

La physique quantique, je veux parler des trous de vers, est à la physique traditionnelle en 2019 ce que l’aviation de 1919 est à celle d’aujourd’hui. D’ici quelques dizaines d’années, les trous de vers nous serons aussi familiers que faire décoller un A380 et ses 575 tonnes quand il est à pleine charge.

À ce sujet il serait urgent d’arrêter cette escroquerie qu’est le radiotélescope SETI et rerouter les subventions vers la recherche sur les énergies renouvelables ou combattre la pollution du plastique dans les océans.

Il est pour ainsi dire acquis par la physique quantique que nous ne vivons pas dans un UNIVERS mais dans un MULTIVERS. Les mails dévoilés par WIKILEAKS entre Tom DeLonge et John Podesta, l’ancien directeur de campagne d’Hilary Clinton le confirment indirectement : « Souviens-toi que des extraterrestres provenant de l’univers voisin sont prêts à nous aider avec des technologies permettant de maitriser l’énergie du point zéro de la terre. Mais ils ne supporteront aucune action de guerre, ni sur terre, ni dans l’espace ».

Pourquoi croyez-vous qu’il n’y a jamais eu et il n’y aura jamais d’essais atomiques sur la lune !!! Tolérance zéro !!!

Depuis combien de temps nous visitent-ils et pourquoi ?

Alfred Wegener, principalement connu pour sa théorie de « la dérive des continents » proposée en 1912 puis publiée en 1915 fit l’objet d’un rejet des scientifiques bien-pensant de son époque : On raconte que lors du symposium de l’American Association of Petroleum Geologists » de 1928, un participant se serait écrié : « Si nous acceptons l’hypothèse de Wégener (NDR : La dérive des continents) il nous faudrait oublier tout ce que nous avons appris depuis soixante dix ans et tout reprendre à zéro ! ».

Selon une autre explication possible, la théorie de Wégener aurait été prématurée au moment où elle  été présentée. Gunter S. Stent, soutient qu’une idée doit être considérée comme « prématurée si elle ne peut pas être reliée, par une série de démarches simples et logiques, à la connaissance du moment universellement acceptée ».

Abordons tout de suite un point très controversé : Ces « étrangers » qui nous visitent viennent-ils du futur ou du temps présent ?

Certains comportements de visiteurs sont étranges. Je pense notamment à une observation d’ovnis avec un pilote d’apparence tout ce qu’il y a d’humaine qui apparait brutalement aux commandes d’un objet devant un humain, le pilote concentré sur son instrumentation relève la tête et semble dire « OUPS !!! Je me suis trompé de bouton ! » Et il disparait aussitôt. Ce comportement m’a toujours laissé songeur ! À mon humble avis, les disparitions du triangle des Bermudes et ailleurs en Méditerranée peuvent s’expliquer par le fait que ces disparus on fait un bond EN AVANT dans le temps. C’est mon avis et j’ai des arguments concrets à l’appui de ce que j’avance : Incident de MIAMI avec un avion de tourisme qui faillit être aspiré par un tunnel de brouillard qui s’est refermé derrière lui juste à temps. Il a fait en quelques secondes UN BOND DANS LE TEMPS DE TROIS HEURES !!! TROIS HEURES !!! La tour de contrôle de Miami lui a dit qu’il était dans leur espace aérien alors qu’il aurait dû être à trois heures de là…!

Ces « visiteurs » pour la plupart d’entre eux, nous visitent depuis la nuit des temps et seraient de façon quasi certaine à l’origine de l’humanité telle que nous la connaissons. On peut légitimement parler aujourd’hui d’une hybridation (ce serait le fameux chainon manquant) entre une espèce humaine ultra primitive mais dont le véhicule corporel est adapté aux conditions terrestres (apesanteur notamment) avec une hybridation extra-terrestre qui coup-de-pouce après coup-de-pouce fit ce que nous sommes aujourd’hui : Des « homo erectus augmentés ».

Même les textes sacrés comme la BIBLE, parle des « Dieux qui virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu’ils choisirent ». Les DIEUX et non DIEU ! Car dans le texte original « ELOHIM » est le pluriel de Dieu comme MEN est le pluriel de MAN. Il n’y a aucune confusion possible ! Livre : « La lune clé de la Bible ». Le titre du livre aurait pu tout aussi bien s’appeler : « ES LUNA SCIENCIA » mais un titre plus équilibré conviendrait mieux : « ES LUNA-SOLIS SCIENCIA ».

À quand remonte la recrudescence des OVNIS et pourquoi ?

Les phénomènes OVNIS sont connus et répertoriés depuis la nuit des temps. Ils ont été peints sur des tableaux, des fresques, etc… On peut dire que l’ufologie « officielle », publique, est née avec l’apparition durant la seconde guerre mondiale des « FOO FIGHTERS », les « chasseurs fantômes », des boules lumineuses, rouges, vertes, blanches, qui escortaient les avions des belligérants, tant alliés que Japonais ou Allemands.

Ces foo fighters, sont à rapprocher des révélations faites lors du National press club de Washington consacré aux ovnis. Lors de la guerre de Corée et du VIÊT-NAM, certaines unités fluviales se mirent à tirer à la mitrailleuse lourde sur ces boules lumineuses. Mal leur en a pris, les projectiles semblaient « rebondir » sur l’objet et repartirent vers l’envoyeur causant plusieurs morts.

Dès les premières explosions atomiques, essais puis bombardements, ce fut une explosion de manifestations et/ou d’intimidations graduées allant de l’apparition de boules lumineuses autour de sites atomiques, jusqu’à l’accident, mais est-ce bien un accident ou un crash volontaire… ??? ROSWELL en passant par un autre cas tout aussi connu celui d’OSCAR FLIGHT en 1967, avec la désactivation en chaine de plusieurs dizaines de missiles. Le cas est largement documenté sur plusieurs pages dans le document du NATIONAL PRESS CLUB DE WASHINGTON.

La vidéo du NATIONAL PRESS CLUB de WASHINGTON est sous-titrée en Français. Cette vidéo que je viens de visionnée en totalité est la plus ébouriffante qu’il m’est était donner de regarder ! Voici grâce au site du chercheur Jean-Pierre PETIT :  (jp-petit.org) la transcription en Français (18 pages) de cette conférence. Je ne saurai trop vous conseiller de l’imprimer et/ou de la sauvegarder. OBLIGATOIRE !

  • Voici le pedigree des intervenants : Que du menu fretin…! 😉
  • 1. Robert Salas. Ancien officier USAF de lancement de missiles nucléaires.
    2. Dwynne Arneson. USAF Lt. Col. Ret., officier responsable de centre de communication.
    3. Robert Jamison. Ancien 1er Lt. USAF, Commandant d’équipe de ciblage de missiles nucléaires.
    4. Charles Halt. USAF Col. Ret., ancien commandant de base adjoint.
    5. Jerome Nelson. Ancien Cdt. Adjoint USAF, 579è Escadre de Missiles Stratégiques.
    6. Patrick McDonough. Ancien ingénieur USAF, expert géodésique sur sites de missiles nucléaires.
    7. Bruce Fenstermacher. Ancien Capt. USAF, Commandant d’équipe de Combat Missile.

Écoutez le deuxième intervenant décliné ces accréditations, C’EST HALLUCINANT….!

ufo1 ufo2 ufo4 ufo5

Il est bien évident que dès lors que l’espèce humaine est entrée dans l’ère atomique, elle fait l’objet d’une surveillance constante de ses voisins, qu’ils soient du même système solaire ou d’un autre multivers.

Il y a des anecdotes sur des visites d’extraterrestres qui sont d’une telle innocence qu’elles ne me semblent pas avoir été inventées. Je pense notamment à cette femme qui déclara avoir vu un engin se poser, un petit être manifestement non-terrien en sortir et lui tenir ses propos : « Vous devriez dire à vos semblables que le nucléaire c’est dangereux ». Je trouve cette anecdote très fraiche.

JG GRESLE dans son tout premier livre fut le seul à mettre le doigt là où il faut : Libre à chacun de croire que l’officier des renseignements de l’unique base atomique au monde, ROSWELL, puisse avoir confondu après coup « une soucoupe volante » et un vulgaire ballon météo fait de morceaux d’aluminium déchiré.

  • Les hypothèses proposées en fin de livre sont « ébouriffantes » :
  • Il faut savoir que ROSWELL était à l’époque la seule et unique base atomique au monde et c’est de cette base que décollèrent les bombardiers qui devaient bombarder NAGASAKI et HIROSHIMA. La base abritait le 509éme SQUADRON, la première escadrille de bombardiers atomiques.
  • Si l’opération de récupération a commencé le 7 juillet, le crash a eu lieu le 4 JUILLET, JOUR DE L’INDÉPENDANCE des États-Unis. L’hypothèse d’un « message fort  » est tout à fait envisageable !
  • La charade est de ma composition !
  • Notre premier tombe (c’est le cas de le dire !) le jour de l’Indépendance du pays.
  • Notre second est lié à la nature et aux activités de la base de ROSWELL dont « personne » ne connaît ni la nature de vos activités ni même son existence. (NDR : On est en 1947).
  • Notre troisième vous permet de mesurer l’étendue de notre technologie.
  • Notre tout est un avertissement quant à la tentation d’utiliser l’atome à des fins militaires offensives. Le limogeage de MAC ARTHUR qui voulait bombarder Pékin lors de la guerre de Corée, n’y est surement pas étranger.

4 Juillet : Comment arrive-t-on au 4 Juillet ? : Les rapports déclassifiés disent : « les quatre morts sont dans un fort état de décomposition dû à l’action des prédateurs et aux éléments, durant approximativement un week-end depuis l’éjection de leur « discovery » « disque ».

Le même Commandant Marcel devait déclarer 30 ans plus tard et sous « affidavit » (attestation sous serment) que tout était faux et qu’il s’agissait bien d’un véhicule extra-terrestre et qu’il y avait des occupants. En fait il y eu deux crashs !

Le progrès technique peut servir à solutionner des affaires vieilles de plusieurs années, voire de milliers d’années comme c’est le cas de l’ADN ou du carbone 14. Dans l’affaire qui nous occupe c’est les progrès réalisés par l’informatique et la possibilité que l’on a aujourd’hui de scanner en très, très haute résolution des documents pour mieux les déchiffrer.

C’est ce qui fut fait pour le télex tenu à la main par le général RAMEY en présence du fameux ballon météo, que l’officier des renseignements de l’unique base atomique au monde aurait confondu avec un disque volant ! Avouez qu’il faut être naïf pour croire à une version pareille !

Document roswellproof.com

rame.jpg

Un team spécialisé a effectué un scan de 821 Mo (!) de la photo et entrepris de déchiffrer ce qui pouvait l’être :

Un site internet : Roswellproof.com qui fait référence dans les milieux Ufologiques Américains vous permet d’accéder à tous les travaux d’interprétations réalisés sur ce scan. Il y a trois niveaux d’interprétation :

  1. Les mots en noir : ceux dont on est certain.
  2. Violet / noir lettres grises = difficile à voir ou partiellement obscurci. Baisse de la confiance, habituellement rempli à partir du contexte.
  3. Bleu ciel et/ou gris clair : Totalement caché, inconnu ou rempli à partir du contexte.
  4. Ce qui donne un fichier WORD que vous pouvez ouvrir :
  • « Victimes of the WRECK » = « victimes de l’épave ».
  • « (AV)IATORS IN THE « DISC THEY WILL SHIP FOR » = « aviateurs dans le disque qu’ils vous enverront pour… » (un corps d’armée cité). Notez les guillemets originaux pour « DISC » !
  • « DISC » ou « DISK » = Disque.
  • Source : http://www.roswellproof.com/reconstruct.html

Des « victimes », des « aviateurs », « l’épave d’un « disc » ou disk » tout cela dans un ballon météo ça fait un peu désordre non ?

Un autre avertissement sans frais fut « le carrousel de WASHINGTON » lorsqu’une formation d’OVNIS survola la capitale américaine. Il est fort possible que ce fut un moyen de pression pour faire libérer un « EBE » (Entité Biologique Extrarrestre) retenu prisonnier par les Américains.

Voir également L’EXCELLENT LIVRE pour lequel j’ai fait un très long article :

Le livre : « Alien interview ». « Entretien avec l’Alien » traduit en Français. L’infirmière qui a débriefé le pilote du crash de ROSWELL.

Plus près de nous, la catastrophe de Tchernobyl qui aurait pu qui aurait dû anéantir toute l’Europe, a plus que certainement été stoppée à temps par une intervention extraterrestre directe.

  • Le  livre : « Les OVNIS et le nucléaire, le choc d’une réalité ignorée » pose plusieurs questions :
  • Pourquoi n’y a-t-il pas eu d’explosion nucléaire ?
  • Comment l’explosion nucléaire a-t-elle été évitée ?
  • Qu’est ce qui a permis que l’explosion nucléaire soit évitée ?
  • Un Français a beaucoup étudié l’incident de Tchernobyl en relation étroite avec les scientifiques Russes, il s’agit du professeur Lochak, physicien français et président de la Fondation Louis de Broglie.
  • POUR RÉSUMÉ : TOUT SIMPLEMENT parce qu’une force extérieure a soulevé le couvercle de la cocotte-minute-nucléaire ! Seul « PETIT » problème le couvercle de la cocotte-minute pèse 2000 tonnes !
  • Page 133 : « Georges Lochak a déclaré : « Mon ami UrustskoÎev m’a confié qu’il ne savait pas quelle force avait propulsé le couvercle du réacteur pesant près de  2000 tonnes ». « …..L’hypothèse selon laquelle il s’agirait d’une pression de la vapeur est parfaitement STUPIDE. Si la pression de vapeur avait été suffisante pour soulever un couvercle de 2000 tonnes, les parois du réacteur auraient explosées. Les parois du réacteur n’ont MÊME PAS ÉTÉ DÉFORMÉES. ………….Les scientifiques Russes après avoir foré des trous dans le réacteur ont constaté que non seulement la peinture était intacte mais que les traces à la craie bleue laissées par les ouvriers  et remontant à la construction de la centrale étaient intactes ».
  • Je ne cite pas toutes les autres observations faites et qui vont toutes dans le même sens. LISEZ LE LIVRE, C’EST AHURISSANT !
  • Le plus incroyable reste à venir :
  • Où SONT PASSÉES LES 190 TONNES D’URANIUM DONT IL NE RESTE QUE 3%. Si on estime que 50 tonnes sont parties dans l’atmosphère où est passé le reste ?
  • Comment un combustible enrichi à 2% au départ, se retrouve t’il enrichi à 27% après la catastrophe ? Sachant qu’avec l’usure celui de la centrale n’était plus enrichi qu’à 1%.
  • D’où sortent les dizaines de tonnes d’aluminium  retrouvée autour du réacteur et qui sont  totalement étrangères à la construction d’une centrale nucléaire ? S’agit-il d’une transmutation d’une partie du combustible nucléaire ? Qui est à l’origine de cette transmutation ?  La chute très brutale constatée de la radioactivité est-elle consécutive à cette transmutation ?
  • Quelle fut l’origine de la « boule de feu » ou de la « boule de feu électrique » qui figure dans le rapport OFFICIEL et qui stationna 6 heures au-dessus du réacteur en envoyant un rayon pourpre dans le réacteur, faisant baisser le niveau d’émission des réacteurs jusqu’à quatre fois moins, évitant ainsi l’explosion nucléaire. Témoignage de Mikaïl Vartiski à LA PRAVDA.
  • Selon les témoignages, des centaines de personnes présentes sur le site « ont vu un vaisseau spatial planer au-dessus du quatrième réacteur durant six heures ». Les scientifiques Russes parlent dans leur rapport« d’une intense lueur inexpliquée qui émanait du réacteur pendant plus de 24 heures ».

La gestion du secret au fil du temps. Qui sont les enfants où sont les adultes ?

 Le phénomène ovnis perdure, mais les hommes passent. Il faut bien de temps en temps remplacer les sortants initiés. Un savant américain disait que la question extraterrestre était classifiée deux niveaux au-dessus de celui de la bombe atomique. C’est dire !

On ne peut se faire qu’une vague idée à travers des fragments d’anecdotes. Au-delà d’un certain niveau de secret, on crée des zones étanches entre-elles. Vous pouvez être accrédité pour une zone, pour une certaine profondeur au sein du dossier.

ufo1

ufo2

ufo4

On peut penser qu’il y a un service dans le service qui ne traite que de cela. Je doute qu’il existe des procédures disciplinaires légales si vous sortez des clous… !!!

On sait qu’à l’époque, sous la présidence TRUMAN, fut créé un comité de gestion surnommé : Majestic 12 qui provient de la contraction de Majic Eyes Only, qui comportait 12 membres chargé de la gestion de ce dossier. Il doit y avoir des chefs militaires, des savants, des personnalités civiles, etc…

On peut dire ce que l’on veut sur ce fameux MAJESTIC 12 : Inventions, délires, ce que l’on voudra mais on ne peut pas contester la déclassification faite par les archives nationales Anglaises des correspondances échangées entre les gouvernements des USA et d’Angleterre dans lesquels figurent TOUT LE RAPPORT DE ROSWELL  ainsi que les documents à l’en tête du MAJESTIC

ROSWELL : Le crash et les récupérations confirmés par les archives Nationales Anglaises !

Cette phrase de Jean Casault : « La terre est un jardin d’enfant ! Quand les adultes arrivent dans un jardin d’enfants, ils ne s’adressent pas aux enfants, ils s’adressent directement aux adultes », est absolument remarquable et résume parfaitement le pourquoi de l’absence « officielle » de contacts entre créatures extra-terrestre.

Les enfants c’est bien évidemment l’ensemble de la population mondiale, mais pas que ! Dans les enfants, il faut y classer la quasi-totalité des élites politiques, économiques, etc… Les adultes au sens de la définition de Jean Casault sont des gens capables de gérer cette information, de la divulguer à dose homéopathique.

Les adultes peuvent être aussi de grands réalisateurs de cinéma comme Steven Spieberg, c’est mon avis. La filmographie de Steven Spielberg est bien trop documentée quand on connait l’HISTOIRE occulte du monde. Je vais vous révéler un SCOOP : le DA VINCI CODE, figurait déjà dans le premier épisode des « Aventuriers de l’arche perdue » et tous les suivants sont de le même veine ! Tout est déjà dans le titre ! Tous les codes du DA VINCI CODE sont là mais….. 28 ans avant… !

Comme le dit si bien : Dimitri Medvedelf, le film « MEN IN BLACK » est un cas typique de révélations publiques contrôlées via le cinéma.

Comment évoluera « la divulgation sécurisé ». Pourquoi ce silence des gouvernements informés ? Vie privé-vie publique.

Les mails échangés et dévoilés par WIKILEAKS entre Tom Delonge et Jhon Podesta sont révélateurs qu’au milieu de ce jardin d’enfants qu’est la terre , au milieu de ce tas de lézards que nous sommes, il y a fort heureusement des « adultes », de vrais adultes qui assurent un lien entre d’autres formes de vie extraterrestres et nous.

Ayez en tête que John Podesta n’est pas « le lézard moyen américain », il fut directeur du cabinet d’Obama et du Président Clinton. Il finit par démissionner de l’équipe d’Obama en déclarant officiellement : « En définitive, mon plus grand échec en 2014 est une nouvelle fois de ne pas avoir pu sécuriser la divulgation du dossier OVNI ».

Mais le plus intéressant reste les termes employés : « sécuriser la divulgation du dossier OVNI ». Mais pourquoi diable « sécuriser la divulgation » d’un problème qui n’existe pas, d’un phénomène dont tous les éminents spécialistes disent qu’il s’agit de « lanternes Thaïlandaises » de « réflexion de la planète Vénus sur le cockpit » de « ballon sonde » voire « d’aberrations collectives ». On sécurise la divulgation d’une question sensible mais réelle ! Mais alors est ce qu’on nous aurait menti à l’insu de notre plein gré ? Le phénomène OVNI serait-il un bâton merdeux dont personne ne veut se saisir parce qu’effectivement quel que soit le bout par lequel on va le prendre on va s’en mettre plein les doigts…. ! Ou bien comme je l’ai déjà écrit dans de précédents articles : « Pour divulguer, encore faut-il avoir l’accord des entités concernées ».

Si on commence la divulgation où va-t-elle s’arrêter ? C’est bien joli de parler de « divulgation sécurisée », bien malin celui qui sera capable d’endosser le media-planning. Et encore faudra-t-il le faire en accord avec nos « hôtes ». Lire en Français le « Briefing de Reagan » (ouvrir votre dossier téléchargement) pour comprendre que la chose n’est pas simple et que tout n’est pas bon à dire.

Et si ces révélations ne pas « sécurisées » que faut-il craindre ? Quelles en seraient les conséquences ? Un ethnocide ? Vous êtes-vous posé la question ? Stephen Hawking dans le documentaire : « Into The Universe, The Discovery Channel, 2010 » : « Si les extraterrestres nous rendent visite un jour, je pense que le résultat sera semblable à ce qui s’est produit quand Christophe Colomb a débarqué en Amérique, un résultat pas vraiment positif pour les Indiens ».

OVNI : Pour en finir avec la sempiternelle question : « Pourquoi les gouvernements sont-ils silencieux ? »

Il y a quelque chose qui m’énerve prodigieusement chez les ufologues. Je ne comprends pas que ces ufologues n’arrivent pas à intégrés dans leur tête que la divulgation même « sécurisé du dossier extraterrestre » ne peut se faire que SI TOUTES LES PARTIES CONCERNÉES SONT D’ACCORD !!!!

France Culture : « Sur la route… des extra-terrestres à Toulouse »

C’est quand même fort de café que des ufologues dont on pourrait penser qu’ils sont un peu plus adultes que les autres lézards n’aient pas encore intégrer cette notion « d’intimité dévoilée ». Est-ce que vous apprécieriez que l’on dévoile votre intimité sans vous demander au préalable votre accord ? Et si on le faisait quand même au nom du droit « à l’information pour tous les lézards » comment réagiriez-vous ?

Acceptez donc que les entités extraterrestres qui visitent les lézards que nous sommes n’ont pas envie de partager quoi que ce soit avec la quasi-totalité d’entre nous. Comme on disait naguère à la campagne : « On ne donne pas de la confiture aux cochons » ! Nous leur posons déjà suffisamment de problèmes avec l’emploi inconsidéré de l’atome, sans qu’ils aient besoin de s’afficher au milieu de nos « lézards-people ».

Quitte à appliquer la phrase culte de Michel Audiard : « Quand un type de 130Kg parle, celui de 60Kg écoute ! »

En l’occurrence quand OBAMA lors de son interview dit : « …..ILS nous ont demandés de contrôler tout cela très fermement », il sait de quoi il parle ! Et même John Podesta son directeur de cabinet n’a pas pu le faire changer d’avis.

Pour conclure, il faut avoir en tête que nous ne partageons pas la même échelle de temps que les intelligences qui nous « visitent ».

À mon humble avis, toujours en faisant un parallèle avec l’aviation de 1919 et celle de 2019, un long processus de « divulgation sécurisée » a été mis en place depuis pas très longtemps en commençant par le cinéma.

Ce processus de divulgation autorisée, s’il est respecté devrait nous amener dans plusieurs dizaines d’années à des révélations plus importantes, voire à une collaboration plus officielle. Elle l’a été dans le passé, pour la conquête de la lune en échange de l’arrêt des essais atomiques et pour permettre à l’humanité de faire un bond technologique, celui que nous connaissons aujourd’hui.

Il est certain que si certains ne veulent pas respecter ce plan de divulgation long et sécurisé, comme le dit un sketch très connu : « Y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes !!! »

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.