Livre : Les OVNIS et le nucléaire, le choc d’une réalité « ignorée* ». Intervention directe à Tchernobyl.

*Autant l’avouer tout de suite, la mise entre parenthèse du mot « ignoré »* relève de ma propre liberté.

Janvier 2020. Actualisation : J’assistai dernièrement à un repas ufologique. Un intervenant est brièvement intervenu sur les fameux survols de des centrales nucléaires Françaises par des objets appareils « étrangers » officiellement « non identifiés », en fait parfaitement identifiés comme n’étant pas de la conception d’une de nos « grandes puissances » selon l’expression consacrée… Sans pour être pour autant « extra »-terrestre » du moins pour certains d’entre eux…

On a donc reparlé de ces deux témoins qui ont vu un énorme triangle noir (gros comme un terrain de foot) passé TOUT DOUCEMENT (comme pour bien se montrer de façon non-équivoque) au dessus de la centrale de Golfech et donc au dessus des témoins. La plupart des témoins aux quatre coins du monde disent que « l’objet triangulaire était si grand qu’il cachait les étoiles ». La deuxième particularité c’est la très basse altitude de survol et le fait qu’il n’y est aucun bruit de propulsion !!!

Alors bien sûr dans ce genre de réunion, il y a toujours des candides pour dire : « ….mais demandons la déclassification des images tournées par les caméras de surveillance de la centrale ». « Vous pouvez toujours rêver ! «   Leur ai-je répondu ! La réunion se termine, chacun rentre chez soi et tout à coup, repensant à cet épisode, j’ai eu un flash, une intuition. « J’ai tout compris ! ».

Ces « étrangers » ont-ils besoin de survoler une de nos centrales pour savoir ce qu’il s’y passe dedans ?  Réponse : Surement pas !!!

Compte tenu de leur technologie qui a au moins plusieurs dizaines voire centaines d’années (voir plus) pourquoi avoir survolé ces centrales nucléaires avec des appareils de la taille d’un ou plusieurs porte-avions ?

Pourquoi une telle débauche de puissance débonnaire et un peu méprisante pour tout dire ? Sachant très bien que le vaisseau ou « objet » serait filmé d’autant plus facilement qu’il avançait pour ne pas dire, nargué les caméras du site qui filmait à 24 images par seconde !

Réponse : Parce nous autres Terriens-officiels, comme tous les gosses mal-élevés et indisciplinés ayant échappés au contrôle des parents qui ont démissionné depuis longtemps, nous ne comprenons que la force, la démonstration de force, voire l’usage de la force !!!

Le fait de survoler 19 centrales quasi simultanément, lentement et de façon arrogante, plus vraisemblablement quelques sites dits « sensibles » mais qui n’ont pas fuités dans la presse est un message « FORT ET CLAIR » : « Regardez bien l’étendue de notre technologie, de notre puissance. Nous connaissons vos activités, nous les surveillons, NOUS LES TOLÉRONS. Mais nous n’accepterons aucune utilisation dévoyée (militaire) de l’atome !!! ».

Ce qui suit est mon analyse et personne que je sache n’a émis cette hypothèse : Il n’est pas impossible qu’il y est des tractations en coulisse pour un transfert de technologie en échange d’un renoncement à l’arme nucléaire. La dissuasion nucléaire étant une ÉNORME FARCE (démonstration en 45 secondes chrono) destinée à pomper tout le fric des armées et qui fait qu’au MALI en 2020, nous sommes aveugles sans les Américains. Aveugle, sourd et muet puisque lors de l’envoi de la troupe pour sauver Bamako je cite : « Trouvez-moi six Turaya (NDR : téléphone satellite) pour communiquer avec l’arrière de la colonne ». En 2013….. !!!! Si Jean-Marie BIGARD avait mis ça dans un sketch on aurait dit : « Il exagère » !!! J’en passe et des pires eu égard aux familles des victimes. « On croit mourir pour la Patrie, on meurt pour l’industrie » : 18 Juillet 1922. Anatole France.

Je reprends le cours de mon analyse : Il n’est pas impossible qu’il y est des tractations en coulisse pour un transfert de technologie en échange d’un renoncement à l’arme nucléaire. Transfert de technologie dont les Nazis ont fait un usage dévoyé : « Les Nazis prenaient des drogues pour voir dans l’avenir », que les Américains ont repris à leur compte avec les crashs de Roswell, Aztec et même avant comme le démontre JG Greslé dans son livre : « 1942-1954 : La genèse d’un secret d’État ». Article sur le site.

Pause dans les années 60 des essais nucléaires en échange de la technologie spatiale via G. Adamsky qui est enterré au cimetière d’Arlington « le cimetière des héros de l’Amérique ». Si un non-croyant-obtus veut bien m’expliquer ce qu’un vendeur de pizzas au Mont Palomar fais là ????

Je reprends le cours de mon analyse : Il n’est pas impossible qu’il y est des tractations en coulisse pour un transfert de technologie en échange d’un renoncement à l’arme nucléaire. La France a toujours joué un rôle à part dans l’Histoire du monde, politiquement et religieusement. « Il y a un pacte vingt fois séculaire entre la grandeur de la France et la liberté du monde ». Charles de Gaulle.

Peut-être la France pourrait-elle renoncer à l’arme nucléaire en donnant l’exemple la première. Mais pour cela il faudrait qu’elle soit sûre de trouver des « garanties » de protection. De toute façon la dissuasion n’est pas une protection mais une vaste fumisterie ! Il faut que l’industrie Française bénéficie aussi et surtout d’un transfert de technologie notamment dans le remplacement des énergies fossiles. Les Américains ont appliqué un programme de « Reverse technologie » lors des récupérations de Roswell et d’Aztec qui a bénéficié et bénéficie toujours à son industrie.

En cela on pense notamment à la maitrise de l’hydrogène ou à ce que mentionne Tom DELONGE dans son mail à John PODESTA : « Souvenez-vous, une intelligence extra-terrestre non-violente venu de l’univers voisin, veut nous aider à maitriser l’énergie du point zéro de la terre. Ils ne tolérons aucune forme de violence militaire sur Terre ou dans l’espace ».

Notez que s’il existe « …des univers voisins »  cela signifie que nous ne sommes pas dans un « univers » mais dans un « multi-vers ». Donc la théorie quantique des « trous de vers » est bonne et permet de s’affranchir de la vitesse de la lumière pour aller d’un point à un autre….  CQFD !

***************************************************

L’article original de 2017

Voici quelques morceaux choisis de la quatrième de couverture : « Ce livre apporte une réponse claire autant qu’inattendue à tous ceux qui s’interrogent sur la pertinence de la technologie nucléaire et sur le sens des manifestations d’Ovnis. Les hommes ont fini par oublier qu’ils vivent en permanence sur un arsenal nucléaire capable de détruire plusieurs fois la Terre entière ! D’autre part, la réalité du phénomène OVNI signifie que des intelligences non-humaines cherchent à interpeller les hommes. Or, les statistiques montrent que c’est le plus souvent autour des installations nucléaires que les OVNIs se manifestent, intervenant parfois de manière directe, par exemple en désactivant des missiles nucléaires dans leurs silos de stockage. Mais qui le sait ?

La catastrophe nucléaire survenue en 1986 à Tchernobyl représente la plus grande tragédie industrielle de tous les temps. Or, là aussi, des OVNIs se sont manifestés au-dessus du réacteur endommagé dès que les ingénieurs en ont perdu le contrôle. Ils sont intervenus pour éviter une explosion nucléaire qui aurait dévasté tout le continent ».

Reprenons les formulations ci-dessus : Ce livre confirme-t-il par des rapports officiels, des déclarations officielles, la pertinence du lien OVNIS et nucléaires ? Oui assurément ! Mais ne vous attendez pas à des rapports Franco-Français concernant ce lien d’apparenté ovnis-nucléaire. Ils existent assurément mais il n’y a pas en France l’équivalent du « FREEDOM ACT INFORMATION ». Saluons quand même le courage ou l’inconscience…. du directeur de la centrale nucléaire de Blaye qui a déclaré : « Suite à la question d’un élu sur l’affaire des drones, le directeur a minimisé l’événement. « Ici, on n’a pas vu de drone. On a vu un ovni et il n’y a eu aucun impact sur la sûreté de nos sites. Notre position est claire, lorsqu’il y a survol du site nous portons plainte et on communique ».

Le livre livre dans le menu détails, noms des responsables US à l’appui tous ce que les spécialistes connaissent, que ce soit la désactivation en chaine de missiles dans leur silos, les gardes paniqués par des OVNIS Appareils Volants Non Conventionnel (AVNC) stationnant au-dessus des installations qu’ils gardent.

Mieux encore le cas le plus emblématique celui des bases US de Woobridge et Bentwaters sur lesquelles étaient stockés des missiles nucléaires (mais chut ! Nul n’est censé le savoir c’est un secret de polichinelle). Épisode plus connu sous le nom de : « L’atterrissage de la forêt de Rendlesham » pour lequel il existe, chose rarissime, un enregistrement vocal en direct du commandant en second de la base qui vit l’événement en direct de ce qu’il voit quand il s’approche lui est son équipe de protection de l’OVNI.

Transcription en Français de l’enregistrement sonore du Lieutenant-Colonel Halt., commandant en second de la base.

Notez qu’il y a de temps en temps des « interruptions de bande » …ça arrive de temps en temps quand les descriptions sont trop….. comment dire… précises ? ;-)))

Le « farfelu » qui a rendu public le rapport qu’il avait fait en 1981 et qui s’intitulait « Lumières inexpliquées« , notez le doux euphémisme, le même souci de la relativisation des faits comme à Tchernobyl où l’OVNI qui a stationné plusieurs heures à l’extérieur de la centrale et rebaptisé par les rapports officiels Russes : « Boule d’énergie » ou « Boule d’énergie électrique« , jamais le mot OVNI n’est prononcé dans les rapports, seulement par les témoins visuels. Le « farfelu » disais-je qui a personnellement assisté aux circonvolutions de l’OVNI n’était, excusez du peu « que » le Lieutenant-colonel Halt, commandant adjoint de la base de Bentwaters… ! Comme tout le monde sait, les Américains nomment à la tête de leurs bases d’entrepôts nucléaire les meilleurs perdreaux de l’année… !

Victime d’un OVNI, le gouvernement paye   : « En mars 2015, John Burroughs, un ancien militaire américain en poste en 1980 sur la base de l’OTAN de Bentwaters, dans le sud de l’Angleterre, a obtenu le remboursement de ses frais médicaux pour des troubles cardiaque en lien avec le célèbre OVNI de Rendlesham. Le dossier médical de John Burroughs est d’ailleurs toujours classé secret-défense… »

Je cite cet « incident » de Rendlesham parce que ce livre apporte des précisions inconnues jusqu’alors :

  • L’ovni qui stationna de longues minutes au-dessus du bunker où étaient entreposées les charges nucléaires envoya un rayon lumineux sur ces bunkers et toujours selon le commandant de la base : « il avait lu un rapport faisant état du retrait de deux bombes nucléaires tactiques qui avaient été déstockés pour être renvoyées aux Etats-Unis pour inspection. Nul ne connut le résultat de l’inspection ». On peut dire sans trop se tromper que le résultat de l’inspection ne dut pas être triste…. !
  • Questions que je pose : « Qui » leur a conseillé de rapatrier deux missiles aux USA pour vérifications. Par quel canal ?
  • Pourquoi deux seulement au hasard ? Peut-être qu’il n’y avait aucun choix à faire car ils étaient tous HS ?
  • Ont-ils transformé la matière fissile en aluminium comme à Tchernobyl ?
  • Cette « transmutation » de matière fissile en aluminium ou autre matière inerte s’est elle réalisé ailleurs et dans d’autres nations du club nucléaire ?
  • D’autres nations ont-elles été « gentiment priées » de fermer certaines installations ? Lesquelles ? ;-))

Page 115 : A l’attention des UFO-SCEPTIQUES : Toujours au dire du « perdreau de l’année » : Le commandant de la base himself : L’ovni a projeté devant le commandant et ses hommes un rayon lumineux de 30 cm de largeur (« faisceau net et sans bavure faisant penser à un laser ») à dix mètres de leurs pieds puis a redirigé ce même rayon vers les bunkers nucléaires, « comme pour dire : «Voilà notre avertissement ».

Pardon pour l’expression  « perdreau de l’année » mais comme pour ROSWELL il va falloir arrêter de croire que le commandant en second de la première et unique base nucléaire au monde (à l’époque) et de laquelle était partie les bombardiers atomiques vers Nagasaki et Hiroshima, ait pu confondre « un disque volant » avec « des débris de bois et d’aluminium d’un ballon sonde ». Pour le féliciter de sa très haute compétence en matière de reconnaissance d’objet (il était responsable du Renseignement) il fut promu GÉNÉRAL !!! Belle promotion pour un perdreau !

AVANT :

APRÈS :

Mais bon, revenons-en à nos moutons ! J’ai acheté ce livre parce que je souhaitais en savoir un peu plus sur ce qu’il faut bien appeler l’intervention d’un ovni à Tchernobyl. J’avais déjà évoqué cette intervention lors d’un précédent article :

OVNIS AVNC : « RTL secret défense : les OVNIS ». ÉNORMES RÉVÉLATIONS !

Je ne vais pas revisiter le livre, mais comme dit dans ce dernier il y a trois questions à se poser :

  • Pourquoi il n’y a pas eu d’explosion nucléaire ?
  • Comment l’explosion nucléaire a-t-elle été évitée ?
  • Qu’est ce qui a permis que l’explosion nucléaire soit évitée ?

Qu’on l’appelle « boule d’énergie électrique » ou « boule de lumière », c’est bien une intervention « non-terrienne  non-humaine » qui a empêché le processus d’une explosion nucléaire qui aurait ravagé toute l’Europe !

Un Français a beaucoup étudié l’incident de Tchernobyl en relation étroite avec les scientifiques Russes, il s’agit du professeur Lochak, physicien français et président de la Fondation Louis de Broglie.

  • Pourquoi il n’y a pas eu d’explosion nucléaire ?
  • Comment l’explosion nucléaire a-t-elle été évitée ?
  • Qu’est ce qui a permis que l’explosion nucléaire soit évitée ?
  • POUR RÉSUMÉ  : TOUT SIMPLEMENT parce qu’une force extérieure a soulevé le couvercle de la cocotte-minute-nucléaire ! Seul « PETIT » problème le couvercle de la cocotte-minute pèse 2000 tonnes !

Page 133 : « Georges Lochak a déclaré : « Mon ami UrustskoÎev m’a confié qu’il ne savait pas quelle force avait propulsé le couvercle du réacteur pesant près de  2000 tonnes ». « …..L’hypothèse selon laquelle il s’agirait d’une pression de la vapeur est parfaitement STUPIDE. Si la pression de vapeur avait été suffisante pour soulever un couvercle de 2000 tonnes, les parois du réacteur auraient explosées. Les parois du réacteur n’ont MÊME PAS ÉTÉ DÉFORMÉES. ………….Les scientifiques Russes après avoir foré des trous dans le réacteur ont constaté que non seulement la peinture était intacte mais que les traces à la craie bleue laissés par les ouvriers  et remontant à la construction de la centrale étaient intactes ».

Je ne cite pas toutes les autres observations faites et qui vont toutes dans le même sens. LISEZ LE LIVRE, C’EST AHURISSANT !

Le plus incroyable reste à venir :

  • Où SONT PASSES LES 190 TONNES D’URANIUM DONT IL NE RESTE QUE 3%. Si on estime que 50 tonnes sont parties dans l’atmosphère où est passé le reste ?
  • Comment un combustible enrichi à 2% au départ, se retrouve t’il enrichi à 27% après la catastrophe ? Sachant qu’avec l’usure celui de la centrale n’était plus enrichi qu’à 1%.
  • D’où sortent la dizaine de tonnes d’aluminium  retrouvée autour du réacteur et qui sont  totalement étranger à la construction d’une centrale nucléaire ? S’agit-il d’une transmutation d’une partie du combustible nucléaire ? Qui est à l’origine de cette transmutation ?  La chute très brutale et constatée de la radioactivité est-elle consécutive à cette transmutation ?
  • Quel était l’origine de la « boule de feu » ou de la « boule de feu électrique » qui figure dans tous les rapports et qui stationna 6 heures au dessus du réacteur en envoyant un rayon pourpre au-dessus du réacteur, faisant baisser le niveau d’émission des réacteurs jusqu’à quatre fois moins, évitant ainsi l’explosion nucléaire. Témoignage de Mikaïl Vartiski à LA PRAVDA.

Selon les témoignages, des centaines de personnes présentes sur le site « ont vu un vaisseau spatial planer au-dessus du quatrième réacteur durant six heures ». Les scientifiques Russes parlent « d’une intense lueur inexpliquée qui émanait du réacteur pendant plus de 24 heures ».

Il faut bien avoir en tête et c’est moi qui le précise que lors d’une observation d’ovnis, tout le monde ne voit pas la même chose et il arrive même que certains ne voient rien ! Comme le dit très bien jean Cazaut : « Certains voient les ovnis comme d’autres voient les morts ». Et il ajoute : « Je connais une femme qui voit régulièrement des ovnis or là où elle habite si elle les voit alors des centaines de milliers de gens doivent les voir ». Il existe des témoignages de gens vivants dans une grande agglomération à proximité d’un aéroport qui ont vu « un ovni aussi grand que la pleine lune qui éclairait l’intérieur de la chambre tellement la lumière était forte ». Or si eux l’ont vu des centaines de milliers de gens auraient dû le voir car « il stationnait » au-dessus de l’aéroport !

Un livre très intéressant qu’il est indispensable de lire pour bien connaitre tous les détails scientifiques et je dis bien scientifiques de ces « anomalies » et croyez-moi je n’en est cité que quelques-unes, les autres sont trop scientifiques et intéresserons les physiciens pour leurs détails.

Un livre écrit par un Docteur ès Sciences et maitre de Conférences en physique. Enseignant et chercheur à l’Université. PAS VRAIMENT UN PERDREAU DE L’ANNÉE ! ;-)))

Pour aller un peu plus loin :

http://www.pravdareport.com/news/russia/16-09-2002/18024-0/

Pour Edgar Mitchell, « les aliens ont sauvé la Terre »

Sur le site du physicien français Georges LOCHAK : « Une nouvelle hypothèse sur l’origine de la catastrophe Tchernobyl. D. Filippov, G. Lochak, A. Rukhadze, L. Urutskoiev ».

L’OVNI L’Appareil Volant Non Conventionnel (AVNC) qui a survolé la centrale de FUKUSHIMA filmé par les caméras de surveillance de la centrale :

OVNIS/AVNC : Ces très étranges vidéos filmées par des caméras de surveillance.

 – Le meilleur pour la FIN –

La vidéo du NATIONAL PRESS CLUB de WASHINGTON est sous-titrée en Français. Cette vidéo que je viens de visionnée en totalité est la plus ébouriffante qu’il m’est était donner de regarder ! Voici grâce au site du chercheur Jean-Pierre PETIT la transcription en Français (18 pages) de cette conférence. Je ne saurai trop vous conseiller de l’imprimer et/ou de la sauvegarder.

  • Voici le pedigree des intervenants : Que du menu fretin…! 😉
  • 1. Robert Salas. Ancien officier USAF de lancement de missiles nucléaires.
    2. Dwynne Arneson. USAF Lt. Col. Ret., officier responsable de centre de communication.
    3. Robert Jamison. Ancien 1er Lt. USAF, Commandant d’équipe de ciblage de missiles nucléaires.
    4. Charles Halt. USAF Col. Ret., ancien commandant de base adjoint.
    5. Jerome Nelson. Ancien Cdt. Adjoint USAF, 579è Escadre de Missiles Stratégiques.
    6. Patrick McDonough. Ancien ingénieur USAF, expert géodésique sur sites de missiles nucléaires.
    7. Bruce Fenstermacher. Ancien Capt. USAF, Commandant d’équipe de Combat Missile.
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.