“Humour” balistique : “C’est l’onde de choc qui tue”…!

– Article actualisé –

Cette affirmation péremptoire reste encore aujourd’hui une des dernières grandes idées reçues (ineptie) chez les chasseurs et même comme nous le verrons par la suite chez les militaires.

Voici deux captures d’écran d’un forum de chasse très connu :

Non vous ne rêvez pas ! Il est bien écrit ci-dessus qu’une balle de FAMAS (5.56) qui passe à côté de la tête d’un individu peut le tuer sans le toucher….!!! Heureusement que l’absurde ne tue pas !!! Croyez moi ou non aucun modérateur de ce forum n’a été dérangé par de telles inepties !!!

Lire également :

“Humour” chasse : « Comment tuer une caille sans la toucher… ! »

Pour ce qui est du domaine militaire et du mythe du déplacement d’air ou l’onde de choc qui tue, dans cet article : ……..

Livre : D’une guerre à l’autre : de la Côte d’Ivoire à l’Afghanistan avec le 2e RIMa.

……..qui date de 2012, un passage est particulièrement révélateur : “……Controverse sur le 12.7. Page 139 : J’ai eu avec l’éditeur et sans doute aussi par son intermédiaire avec l’auteur du livre, une discussion sur ce passage controversé : L’auteur parlant du 12.7 : « …De fait il n’est même pas nécessaire de toucher la cible elle même. Le tireur pourrait rater la cible de quelques centimètres, mais l’effet de souffle provoqué par le passage d’une balle fusant à plus de 800 m/s pourrait infliger des dégâts corporels à sa cible ». Il ajoute aussi : “….Qu’il a vu des ballons gonflés d’air explosés sans que ceux-ci ne soient pas directement impactés”.

J’ai quand même posé  la question à un expert balistique Français, de réputation mondiale, bien connu sur ce blog.  Il m’a répondu ceci : « Personne n’a jamais vu une balle de fusil ou de carabine, quel que soit sont calibre ou la vitesse dont elle est animée, provoquer des dommages corporels avec son effet de souffle. Tout au plus, si elle passe très près d’une oreille, elle donnera un peu l’impression de recevoir une gifle et pourra rendre partiellement sourd, mais cela s’arrêtera là. J’ai personnellement été victime de ce type de phénomène balistique il y a environ une quinzaine d’années et je m’en sors simplement avec une audition réduite au niveau de l’oreille concernée. Il s’agissait non pas d’une balle de calibre 50 Browning, mais simplement d’une balle de calibre 300 Winchester Magnum ; de toute façon, cela n’aurait rien changé.

L’onde qui tue ou l’onde magique n’existe pas, même si l’onde de choc existe réellement, mais exclusivement dans les milieux immatériels. Elle n’a pas d’incidence réelle sur la formation d’une lésion par transfert, compte tenu qu’elle ne possède pas de masse qui lui soit propre. Cordialement ».

Concernant les ballons j’avais émis (l’auteur du site) l’hypothèse suivante : « La raison pour laquelle les ballons explosent à proximité, c’est qu’ils sont déjà au maximum de leur capacité d’élasticité et que le déplacement violent de l’air les mène en surcapacité et donc ils explosent ». L’auteur du livre par la voix de son éditeur me répond que : « L’un des hommes du groupe TE a vu lors d’une mission au Tchad un homme être blessé par une balle de 14,5 mm qui était passé à quelques centimètres du corps. Le treillis était déchiré et un morceau de chair arraché ».

Réponse de l’expert consulté : “Pour faire simple, juste pour vous dire que si la balle a arraché du tissu des vêtements et emporté des lambeaux de peau, c’est qu’elle a touché la cible.  On appelle cela un tir tangentiel; cela passe très, très près en surface de la peau ; il y a contact entre les deux éléments. La balle à très haute vitesse crée tout simplement une onde mécanique qui déplace la matière ; parfois on peu y voir comme la formation de vagues en forme de V horizontaux qui ont plissés la peau qui peut parfois être déchirée de manière plus ou moins importante. Tout dépend des angles d’impact. En physique, l’onde de choque ne déplace que de l’air et rien d’autre; elle ne possède pas de masse. E= m x v² / 2 soit 0 x 800²/2 = 0. L’effet de souffle provoque “une gifle” et rien de plus. Si l’onde de choc est vraiment très puissante, elle peut provoquer un déplacement de matière, mais nous ne sommes plus du tout dans le même ordre de grandeur.

Pour l’explication avec des ballons gonflables, je ne connais pas les conditions dans lesquelles les tirs ont été réalisés, ni les spécificités techniques de la cible, mais il est possible d’arriver à ce résultat avec bien d’autres calibres bien moins puissants et rapides ; tout dépend des caractéristiques et de la configuration du montage. Les ballons gonflables n’ont qu’une très faible résistance mécanique et ils ne peuvent être comparés avec la résistance mécanique et l’élasticité d’un corps biologique. L’auteur est très certainement de bonne foi et convaincu de ce qu’il affirme ; ce n’est tout simplement pas un scientifique. Cordialement”.

Inepties volontaires pour se rendre intéressant dans un cas, bonne foi dans un autre, tout est résumé.

Hier, je reçois d’un ami que je remercie : DAVID L, deux vidéos fort instructives dont la deuxiéme va démonter  définitivement le stupide mythe du déplacement de l’air qui tue ! Tout commence par une premiére vidéo où l’on voit un chasseur US tirer un cerf de Virginie à moins d’une centaine de mètres au calibre 50 (12.7)….!

La vidéo est très intéressante puisqu’elle nous propose plusieurs ralentis. A l’impact, la tête est très violemment projetée au sol entrainant le corps. C’est tellement violent que l’on n’a pas le temps de voir le corps s’affaisser. Le tireur US  examine la tête sous toutes les coutures. Notez qu’il y a du sang qui sort par la bouche et que l’œil gauche est amoché côté entrée mais on le voit à peine sur la vidéo.

Mais là où cela devient très intéressant c’est que le tireur a beau examiner la tête sous toutes les coutures il prétend ne trouver aucun point d’entrée ou de sortie au niveau de la tête ! CQFD ce tireur US prétend que c’est le déplacement de l’air qui a tué ce cerf de Virginie ! Ni plus ni moins ! Ce que certains commentaires appellent le “sonic soon”. Comme expliqué plus haut le mythe du déplacement de l’air qui tue est totalement farfelu ! Grâce aux captures d’images et à certains commentaires qui se recoupent avec mes observations, on comprend mieux ce qu’il s’est passé.

C’est bien le trou de sortie de la balle  au moment de l’impact : Il y a semble t’il une ligne de fracture osseuse au dessus de l’œil. Ce serai normal vu la pression exercée par le projectile de 750 grains ou 48 grammes…!

Une seconde avant impact, c’est bien le côté gauche qui est présenté au tireur :

Si la gueule de l’animal saigne c’est qu’il y a bien eu hémorragie interne  à la tête. La balle est rentrée par l’œil gauche et non pas par l’œil droit comme je l’avais précédemment écrit. La balle est ressortie en haut à droite de l’œil. Ce que nous voyons est bien le TROU DE SORTIE DE LA BALLE. Je n’ai pas encore pu identifier le type de balle dont il s’agit mais elle ressemble avec sa pointe métallique très pointue à une balle non expansive. C’est vraiment une balle non expansive, elle n’a provoquée aucune expansion de matière à l’extérieur du crane.

A l’appui de ce que j’avance, cette capture d’écran où l’on voit l’œil gauche (entrée de la balle) qui semble tout aussi amoché voire plus et que l’auteur du tir se garde bien de montrer…! La conception de la balle favorise un percement -un placement- très précis de la cible au détriment de l’expansion. Comme le dit très bien un commentaire de la vidéo, la balle est tout simplement rentrée par un œil et ressortie par l’autre. Le cerf, juste avant l’impact a tourné la tête et s’est positionné parfaitement de profil. Ceci expliquant cela.

Actualisation de l’article 3 heures après sa publication : Merci à Joël SERRE qui a identifié la balle en question avec ce commentaire : “J’ai visionné la vidéo, son auteur n’est rien d’autre qu’un escroc; il ne montre pas le côté gauche de la tête de l’animal, et pour cause, la balle est entrée au niveau de l’œil gauche et elle et ressortie au niveau de l’œil droit, ce que l’on constate en faisant un grossissement de l’image au maximum.
La balle tirée est fabriquée par HORNADY sous la référence #5165 elle n’a quasiment aucun caractère expansif dans des tissus biologiques; elle est faite pour tirer sur des cibles de résistance standard ou à faible protection balistique. C’est surtout une balle de tir à la cible très précise. Heureusement que les croyances et la connerie ne tue pas car ce serait un carnage…”

L’ONDE DE CHOC (ONDE MÉCANIQUE) NE PEUT PAS TUER. LA PREUVE EN VIDÉO !

Le titre de la vidéo est on ne peut plus explicite même s’il utilise le jargon des tireurs IPSC (TSV en Français) : “Can a Near Miss from a 50 cal Still KILL You ?. Ce qui donne en Français : “Est-ce qu’une “Miss” 50 peut encore vous tuer ?”. “Miss” ou “Mike“en jargon tireur signifie “hors cible”. En l’occurrence ce que veut dire le tireur US c’est : “Une balle de calibre 50 qui vous frôle est-elle capable de vous tuer ?

La démonstration commence par le vol d’un drone à quelques mètres de la carabine en calibre 50 et puisque selon la théorie des “spécialistes accrédités en inepties” : Le déplacement de l’air provoque un effet de choc, alors tirer une balle de 12.7 (50) en frôlant un drone devrait suffire à le déstabiliser ! Voyez par vous même le drone en vol avec derrière l’impact d’une balle de calibre 50…! Un commentaire…?

Deuxième démonstration : Six gobelets, toujours la même carabine en calibre 12.7 (50). La capture d’écran est prise juste au moment de l’impact, le verre impacté avance de deux centimètres sous le choc, mais rien ne bouge ! Mince alors…! Pas d’onde de choc qui dévaste tout sur son passage !

Troisième et derniére démonstration, ma préférée : Une construction en jeux de cartes. Quoi de plus fragile qu’un jeu de cartes face au passage d’une balle de calibre 50 en son centre !

Après le passage de la balle :

– CONCLUSION –

L’onde qui tue ou l’onde magique n’existe pas, même si l’onde de choc existe réellement, mais exclusivement dans les milieux immatériels. Elle n’a pas d’incidence réelle sur la formation d’une lésion par transfert, compte tenu qu’elle ne possède pas de masse qui lui soit propre. Cordialement”.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *