GÉOSTRATÉGIE. Éducation nationale : La désinformation commence au primaire et se termine…. au BAC !

La désinformation commence au primaire et se termine…. au BAC : « Bac de Français 2018 : le scandale des propos anti-chasse ! » « Hier avait lieu l’épreuve du baccalauréat de Français pour des millions d’élèves. Le sujet, a priori « banal », a pourtant soulevé une vive polémique dans le milieu de la chasse, et pour cause. Ce dernier traite de la condition animale et de la nécessité de créer une « déclaration du droits des animaux », avec comme exemple littéraire des textes citant les chasseurs comme des êtres clairement cruels (voir plus bas).

Manuel scolaire 2017 CE2.

« Vitrail montrant l’arrivée des migrants en Gaule au Ve siècle. Décris ces migrants ».

Nikita Sergueïevitch Khrouchtchev : « L’HISTOIRE n’a que faire du passé ».

Non vous ne rêvez pas voici ce que l’on apprend à vos enfants dans les écoles dites de « la République »  et dans les manuels scolaires, donc sous contrôle de l’Éducation « Nationale » : Les Arabes et autres Maures qui envahirent la Gaule en 732 pour être battus par les Francs de Charles Martel étaient en fait des « migrants« ….!!! Et cette question stratosphérique : « A ton avis pourquoi sont-ils armés ? ».

CQFD, Si on refait l’Histoire au sens où l’entend les manuels scolaires : Les Allemands qui ont envahis la France en 1940 étaient des migrants ! Les Résistants Français n’ont pas été torturés par des Nazis mais par des migrants venus de l’est. La déportation n’est pas l’œuvre de Nazis mais de migrants venus de l’est toujours en suivant ce raisonnement.

Et dire que mon père à l’age de 17 ans (homologué « Forces Françaises de l’Intérieur »)  a remis à un agent de l’Intelligence Service le plan des installations Allemandes du Verdon, PARDON des migrants…! Mon grand-père (homologué « Forces Françaises Combattantes« )  co-créateur de la résistance Gaulliste dans le Gers (réseau C.D.M, QG du réseau Maurice, Corps Franc Pommiès, appui au réseau Morhange), combattait lui aussi sans le savoir et à l’insu de son plein gré des… « migrants« .

Pour les nouveaux manuels scolaires, les Francs étaient des… « migrants« .

Manuel Nathan pour 6e : Tout le monde il est français, les Blancs sont coupables.

Manuel scolaire Français : OBAMA le gentil, POUTINE le méchant :

La réalité dans toute sa brutalité :

Géostratégie : OBAMA : Le masque tombe !

“…….entre janvier 2012 et février 2013, les frappes aériennes des opérations spéciales US ont tué plus de 200 personnes. Parmi elles, seulement 35 étaient les cibles visées. Pendant une période de 5 mois de l’opération, selon les documents, près de 90 % des personnes tuées dans les frappes aériennes n’étaient pas les cibles visées.”

kill.jpg

« Obama est-il le Poutine de l’Amérique ? »

« Tuer ou Capturer: La Guerre contre la Terreur et l’âme de la Présidence Obama ». 300 pages. 2012. La claque est telle quand on lit cet article que l’on se demande s’ils vont s’en relever ! OBAMA, PRIX NOBEL DE LA PAIX (!!!), décrit, on s’en doutait un peu depuis déjà plus d’un an, comme le plus grand exécuteur en chef (serial killer ?) que l’Amérique est connue. Bush à coté était un -tout petit- garçon.

Lisez ATTENTIVEMENT ce très long article : « Comment Barack Obama a appris à tuer » Rédigé par Stephane Trano sur son blog : « Objectif WASHINGTON ». « Obama est-il le Poutine de l’Amérique? Pour la première fois, un livre soulève le voile épais qui masque les mœurs de la Maison Blanche depuis 2008. Bas les masques ».

L’auteur du livre : Citation extraite de l’article : « ……Daniel Klaidman, correspondant spécial de Newsweek au Moyen-Orient, est un journaliste d’investigation réputé, couronné par la profession pour sa couverture du 11 septembre 2001 et de ses conséquences. Surtout, c’est l’un des meilleurs spécialistes américains du terrorisme et des questions de sécurité nationale. »

Extraits :  « C’était un changement peu probable pour l’un des avocats des droits de l’homme les plus respectés de sa génération. A l’Université de Yale, il avait mémorisé les noms et les visages de ses élèves, idéalistes aux yeux brillants qui voulaient utiliser la loi pour améliorer le monde. Maintenant, il étudie les listes soumises par le gouvernement, mémorise des profils de jeunes militants sans regard, et aider à déterminer ceux qui peuvent être mis à mort ».

« ……A travers ce livre d’enquête à la puissance de feu impressionnante, c’est en fait à la destruction d’une porte blindée que le lecteur assiste, et qui ouvre la voie à la démystification de Barack Obama. »

« ……..« M.Obama s’est placé aux commandes d’un processus top secret de “désignation” des terroristes à tuer ou à capturer, dans lequel l’option capture est devenue largement théorique. »

« …..M.Obama est le professeur de droit libéral qui a fait campagne contre la guerre en Irak et la torture, et qui a ensuite insisté pour approuver lui-même chaque nom sur une nouvelle “kill list” plus étendue, penché sur les biographies des suspects terroristes suspectés, sur ce que l’on appelle les «cartes de baseball», nom macabre d’une guerre non conventionnelle. Quand une occasion rare pour une attaque de drone contre un terroriste, se présente – et que sa famille est avec lui – le président se réserve lui-même le calcul final. »

Le résultat : « …….En septembre dernier, Al-Awlaki (NDR : citoyen Américain) était finalement tué lors d’une attaque par un drone ainsi qu’une dizaine d’autres personnes parmi lesquelles un de ses fils de dix-sept ans ». Notez le calcul à la louche : « une dizaines d’autres personnes ». Sans commentaire !

Peut-on  encore parler de : « Guerre juste » ? Comment cet ex je cite : « avocats des droits de l’homme les plus respectés de sa génération »  a-t-il pu rouler dans la farine tous les intellectuels, notamment les intellectuels de gauche Français ? La réponse  dans l’article :

« …….Car dès le début de sa présidence, il est apparu évident que l’homme était l’un des plus fins tacticiens à avoir jamais habité à la Maison Blanche, en dehors, peut-être, de John-Fitzgerald Kennedy, de Lyndon Johnson et de Richard Nixon. A côté de lui, les Carter, Reagan, Bush père et fils et Clinton finissent par apparaître comme modérés sur bien des points. Bush? Oui, Bush également”.

Print Friendly, PDF & Email

4 thoughts on “GÉOSTRATÉGIE. Éducation nationale : La désinformation commence au primaire et se termine…. au BAC !”

  1. Bonjour,
    Il est vrai que l’utilisation du terme « migrant » est assez « troublante », là où jadis on parlait « d’envahisseurs ». J’aurai tendance à dire qu’utiliser « migrant » dans le contexte du manuel scolaire est abusif voire inexact. Sans avoir fait de recherches, je dirais que le migrant – contrairement à l’envahisseur qui est le plus souvent animé par une soif de conquête et de pouvoir – est contraint par des événements (persécution, aléas naturels, famine, épidémie, économie,….).
    Mais on peut voir les choses par l’autre bout de la lorgnette: il s’agirait pour l’auteur du manuel d’assimiler les migrants – ceux que les enfants connaissent par la télé – à des envahisseurs comme les Maures (ou les Allemands en 45 selon votre approche) et en plus ils sont armés… Jeanne…..au secours! Dans les 2 cas, il y a matière à discuter…

  2. Comme commentaire, c’est super. Effectivement, même en Belgique, les coupables c’est nous. Eux sont les bons et nous ne les comprenons pas. Mes deux grands-pères ont donnés leurs vies pour combattre des pauvres migrants en 40-45. Comme quoi, avec ce raisonnement, je dvrais être honteux. Eh,ben NON!! J’en suis fier et c’est avec plaisir que je les combattrais également.
    Ras le bol des mensonges et de l’indoctrination de nos enfants, de nos politiciens vendus et pourris!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.