Fusil : Pour une réhabilitation du calibre 12 en battue.

Saison 2018-2019 : Fusil HASKAN ESCORT.  Rail Picatinny d’origine. Viseur SIGHTMARK « ouvert » à réticule lumineux rouge/vert. Budget = 600 €uros….  Cartouchière de crosse GK. Balles FIER 28. Bretelle Butler Creek (néoprène élastique).

Le calibre 12 en 2019 et même depuis près de 25 ans avec l’arrivée des balles Françaises FIER et SAUVESTRE n’a plus grand-chose à voir avec le 12 « du grand-père ».

Obsédé, conditionné par le cinéma et les éléments de langage du marketing, le MAGNUM notamment, ajouté à cela des armuriers qui continuent de placer des balles légères à leurs clients parce que je cite : « Les balles lourdes abiment le gibier ». Alors que c’est exactement le contraire !!!

 Dans l’esprit des chasseurs tout ce qui est carabine est « moderne », « efficace », « mortel » et tout ce qui est calibre 12 est forcément « vieux » « inefficace et « désuet » !

Chassant dans des milieux très populaires, je suis confronté régulièrement au raisonnement qu’une balle de type FIER ou SAUVESTRE serait moins efficace qu’une balle de 300 ou 270 WINCHESTER MAGNUM. Pire ! On ne vous donnera pas un « bon poste » parce que « vous avez pris le fusil » ! On estime qu’avec votre 12 et sa balle de 28 grammes vous ne pourrez pas être aussi efficace qu’avec une balle de 9 grammes (soit trois fois plus légère) en 270 ou 300 WINCHESTER Magnum, UN COMBLE ! C’est comme si je vous expliquai que prendre une balle de pingpong dans la tête est plus dangereux qu’une boule de pétanque ! Vous voyez un peu l’ineptie !

Mais le pire c’est que l’on donne la priorité aux chasseurs équipés de carabines !!! Sans se poser la question si en termes de fusil, on parle de la pétoire du grand-père ou d’un calibre 12 mono-canon, rayé, équipé de balles sous-calibrées…

  • L’expert Joël SERRE dans le N°265 de la revue « Le CHASSEUR DE SANGLIER ». MARS 2019 écrit ceci au sujet de la balle de calibre 12 SX3 DEER de WINCHESTER :
  • Page 50 : « …..la balle WINCHESTER XP3 se rapproche beaucoup plus d’une balle de carabine que d’une balle traditionnelle d’arme à canon lisse ». Cette particularité balistique fait, qu’employée dans un canon adéquat (NDR : Rayé court : pas-de-rayures de 450) doté d’une bonne visée optique, la balle offre une précision remarquable (NDR : 45 à 50 mm à 100 mètres) et permet des tirs efficaces jusqu’à une distance de 125 mètres pour 386 m/s et 6.2 cm de flèche ».
  • « A 195 mètres : 324 m/s et 1019 joules. largement suffisant pour abattre proprement n’importe quel mammifère d’Europe ou d’Amérique. Chiffre donné en 12/70 moins puissant que le 12/76. »

Joël SERRE conclut chiffres à l’appui (voir l’article) que « l’impulsion » donnée à 50 mètres par la XP3 est équivalente à celle d’une 9,3×62 à….. 100 mètres. « L’impulsion » mesurée est  même supérieure à 50 mètres qu’une balle de 11.66 grammes de calibre 300 WINCHESTER magnum à …. 100 mètres.

  • Dans son livre : « Technologie des balles de chasse pour canon rayés », Joël SERRE écrit page 134 : « Énergie de choc :
  • Projectile de 9,00 grammes en 300 Winchester Magnum, section de 0.4837 cm², volant à 920 m/s, énergie de 3808,80 joules = 3808,80 x 0,4837 = 1842 Joules.
  • Projectile de 12 magnum de 32 grammes, section de 2,6880, volant à 460 m/s, énergie cinétique de 3385,60 = 3385,60 x 2,6880 = 9100,49 Joules.
  • Dans ce cas de figure, la balle de calibre 12 fait preuve d’une écrasante supériorité, ce qui va bien évidemment à l’encontre de toutes les idées reçues ».

Édition augmentée : Janvier 2019. Livre : Joël SERRE : « Technologie des balles de chasse pour canons rayés ».

  • Ce qui rejoint cette étude d’il y a 20 ans  sur la balle SAUVESTRE par le « Sheriff’s Department of Indiana » en 1999 :
  • Extrait : Distance de tir : 90 yards (82 mètres) « ….En terme de balistique lésionnelle, toutes les balles-sabot et les balles FOSTER de calibre 12 gênèrent des cavités temporaires de la même dimension que celle d’une 7,62×51 (308 NATO) à pointe douce et une cavité de destruction permanente plus grande que celle de n’importe quelle arme légère d’épaule ». « ………..la cavité temporaire la plus importante et la pénétration la plus profonde sont occasionnées par la balle SAUVESTRE. « A 90 yards, la SAUVESTRE possède encore un avantage supérieur par rapport aux autres avec une énergie 1.9 fois supérieure et une cavité de destruction permanente que  n’importe quelle balle légère d’épaule ».

La balle flèche SAUVESTRE testée par les Américains.

La balle FIER 28 pour grand-gibier et sa déclinaison, la FIER 24 alu dont la portée efficace est de 40 mètres, particulièrement recommandée pour les sociétés de chasse en zone semi-urbaine, ne sont pas en reste. La balle FIER est la balle la plus précise en calibre 12. C’est aussi la plus perforante avec son impact initial suivi de deux pénétrations (impulsions) successives.

On peut avoir la meilleure balle au monde encore faut-il la tirer dans une arme moderne et adaptée.

  1. Les critères de base d’une arme moderne, efficace, précise, en calibre 12 :
  2. Mono-canon. Pourquoi ? Parce que si vous utilisez deux canons, la dilatation du premier canon va influencer fortement sur le second canon.
  3. Canon rayé ou canon lisse ? : Un canon rayé est plus précis qu’un canon lisse. Un canon lisse ne démérite pas sous réserve d’utiliser des munitions adaptées.
  • Encore une idée reçue à combattre : « Le fusil qui porte bien la balle » : Ce n’est pas le comportement de la balle qui influe sur le tube, mais la conception du tube qui influe sur le comportement de la balle. Toutes les balles volent droit.
  • Une balle qui arrive en travers en « trou de serrure » n’est pas une balle tordue mais une balle qui soit :
  • Souffre d’un problème de chargement,
  • Soit n’est pas tirée dans le canon adéquat. Cas par exemple d’une balle « Américaine» de type XP3 DEER de WINCHESTER qui si elle est tirée dans un canon lisse, va basculer sur son axe et tournoyer en arrivant sur la cible.
    • Balle recommandée pour mono-canon lisse : SAUVESTRE, FIER BRENNEKE EMERAUDE.
    • Balle recommandée pour mono-canon rayé : FIER, WINCHESTER XP3 DEER, SAUVESTRE.
  • Voici une recette facile à mettre en œuvre pour vérifier le bon couple : Arme/munition. Lunette ou point-rouge obligatoire.
  • Bémol : Viseur ouvert : Limite : 50-60 mètres maximum. Viseur fermé de type Aimpoint ou lunette : Aucune limite tant que le point rouge ne recouvre pas entièrement la cible.

En appui au stand à 50 mètres, canon froid (5 minutes entre chaque tir) pour trois tirs. Vous ne devez pas dépasser 5 cm de groupement. Quand tout est au point rien ne vous empêche de tester deux ou trois balles « en rafale », manière de vérifier la dispersion canon chaud.

Vérifiez que tous les trous soient bien ronds. Pas d’impact en « trou de serrure », c’est-à-dire une balle qui arrive en travers.

50 mètres. Viseur ouvert SIGHTMARK. Balle FIER 28 :

Reculez le porte-cible de 10 mètres = 60 mètres. À nouveau un tir de trois balles identiques. Continuez ainsi de 10 mètres en 10 mètres jusqu’à sortir du groupement de 5cm. Il est possible que le comportement d’une balle « X » par rapport À VOTRE CANON soit plus ou moins précise qu’une balle « Y ». Aléas de la métallurgie, deux canons identiques peuvent grouper différemment avec les mêmes munitions. Désormais vous savez quelle est la balle la mieux adaptée À VOTRE CANON.

Choix d’une arme : Mono-canon, semi-auto pour avoir deux coups supplémentaires, canon rayé pour la précision. Lunette ou point-rouge à rajouter évidemment. La difficulté étant de trouver des fusils semi-auto à canon rayé. La plupart des semi-auto disponibles comporte un pas de rayures de 711 mm. Préférez 450 mm, c’est un bon compromis pour je cite : « …la balle est au-dessus de sa plage de stabilité tangentielle et en limite de stabilité essentielle, donc elle vole droit et conserve une petite marge d’erreur face à un obstacle intermédiaire comme une petite branche ou de la végétation légère, ou encore un vent latéral ».

Le Sx4 de WINCHESTER est à canon lisse. On peut trouver un armurier qui puisse procéder à la rayure du canon. WINCHESTER propose bien un Sx4 à canon semi-lourd rayé mais de 56 cm… ! C’est-à-dire classé « B » : « arme de guerre ». On serait en droit d’attendre un petit peu de jugeote de la part du constructeur ! On attend donc de BROWNING un canon semi-lourd adapté à la législation Française : 61 cm minimum.

Il existe des mono-canon lisse à un coup. Ils sont souvent proposés avec un canon long : 71 cm. BAIKAL en propose à 200 €uros. Si vous souhaitez améliorer sa précision, faites le rayer à 450 mm, faites polir la détente pour qu’elle gratte moins et abaisser le poids de détente à 900 grammes environ. Assurez-vous que tout cela soit possible avant d’acheter.

Sur un calibre 12 (HASKAN ESCCORT) bon marché équipé d’un rail « cantilever », dans ce cas présent le rail n’a qu’un seul point d’appui, en mettant la main sur la lunette on la désaxe dans tous les sens. Même sans toucher la lunette le tir n’est jamais aussi précis que lorsque la lunette est maintenue dans tous ses axes.

Rail cantilever HASKAN ESCORT CALIBRE 12/76.

Je remarque que le rail cantilever du SX4 de WINCHESTER est bien collé au boitier de culasse. Donc là pas de souci de réglages de la lunette ou du point rouge.

J’ai scié le rail cantilever et récupéré le fraisage sur la carcasse pour y placer un rail adaptateur de 11mm vers Picatinny.

  • Exemple de fraisage d’une carcasse.
  • Attention à ce genre de fraisage !!! Un adaptateur de rail Picatinny long ne pourra pas se fixer dessus !!! Impossible de trouver des rails adaptateurs 11mm vers Picatinny pour des fraisages aussi courts. Voir photo et explication plus loin…!!!

rail-argo.JPGe.JPG

Le fraisage en avant est inoccupé. Une fois monté je constate que l’optique est un peu trop prés de l’œil. Mais bon j’ai tellement galéré que pour l’instant je fais comme ça. CQFD : A ma connaissance il n’existe pas de rails très courts de 25mm de long pour la partie avant ! A mon humble avis, on peut tenter l’expérience suivante : Prendre un rail comme celui ci-dessus (TECHMAGEX) et scier un bout de l’arrière de 25mm de long pour le fixer sur le fraisage avant de la carcasse. Pour que les deux rails soient bien en face, il faut qu’ils soient du même modèle ou comme dans mon cas, une partie du rail d’origine….! C’est aussi pour cela que ce site existe, faire partager ma modeste expérience.

  • J’ai un peu galéré car le levier d’assistance du zoom de la lunette était bloqué par un  pont du rail Picatinny.
  • Il aurait fallut que j’achète des colliers Picatinny haut :
  • J’ai donc limé les deux derniers ponts du rail et c’est bon ! Là je peux vous dire QUE RIEN NE BOUGE !!!
  • Conseils d’installation d’un rail Picatinny sur un fraisage (rail) de 11mm : Commencez d’abord par serrer les vis basses du collier de façon que les mâchoires prennent bien le rail Picatinny. Cela fait, vous pouvez serrer les vis supérieures des colliers et serrer allégrement toutes les autres vis.
  • Ayez toujours dans le sac à dos un outil avec toutes les clés TORX :

Dans les arguments pour la réhabilitation du calibre 12, il y a aussi et surtout la sécurité : Il faut savoir (test Joël SERRE) que pour une FIER 28 « arme réglée pour un tir horizontal à 188 mètres », «la balle touche le sol à 200 mètres maximum ».

 Il est aberrant de tirer avec du 270 Winchester Magnum en « campagne urbaine » alors que c’est une balle qui est faite pour tirer bien au-delà de 150 mètres. La FIER 24 avec sa flèche en aluminium par rapport par rapport à la FIER 28 (flèche interne en laiton) est parfaitement adaptée au tir du grand gibier jusqu’à 40 mètres. C’est au chasseur d’apprendre à connaitre ses munitions et ne plus se contenter de dire : « Je ne sais pas ce que je tire, je tire ce que l’armurier m’a vendu ».

Fusil : Conversations autour de la balle FIER 28.

Print Friendly, PDF & Email

3 thoughts on “Fusil : Pour une réhabilitation du calibre 12 en battue.”

  1. Bonjour
    J’ai un fusil de chasse Beretta A 400 avec une carcasse fraisée
    et je voudrait monter un point rouge Zeiss compact dessus,
    qu’est ce qu’il faut acheter comme rail ? J’ai appelé Chasseur et compagnie mais il n’avait pas de réponse à me donner.
    Cordialement
    Pierre B

  2. « A 195 mètres : 324 m/s et 1019 joules. largement suffisant pour abattre proprement n’importe quel mammifère d’Europe ou d’Amérique. Chiffre donné en 12/70 moins puissant que le 12/76. »
    Première ineptie !
    Un chasseur a tiré un sanglier de 120 kg à environ 15 m le touchant deux fois dans la zone de l’épaule avec deux balles sauvestre calibre 20-70 dont l’énergie unitaire est de 1910 joules à 25 m.
    A chaque impact le sanglier a chutté puis s’est relevé et a continué pour finalement être tué d’une balle (de carabine) dans la tête 80 m plus loin, pour le grand désaroi du premier tireur qui avait bien mis ses deux balles au but. Soit pour les deux impacts une énergie supérieure à 4000 joules intégralement absorbée par l’animal car elle ne sont pas ressorties.
    Je lui avait déjà dit de tirer des 20-76, mais il ne m’a pas écouté se croyant sûr de lui.

    « Projectile de 9,00 grammes en 300 Winchester Magnum, section de 0.4837 cm², volant à 920 m/s, énergie de 3808,80 joules = 3808,80 x 0,4837 = 1842 Joules.
    Projectile de 12 magnum de 32 grammes, section de 2,6880, volant à 460 m/s, énergie cinétique de 3385,60 = 3385,60 x 2,6880 = 9100,49 Joules.
    Dans ce cas de figure, la balle de calibre 12 fait preuve d’une écrasante supériorité, ce qui va bien évidemment à l’encontre de toutes les idées reçues ». »
    Ahurissant de lire de pareilles inepties !
    L’énergie d’une balle quelle soit de Fusil calibre 12 ou d’une carabine de quelque calibre qu’elle soit est une énergie cinétique et seulement une énergie cinétique.
    Elle s’exprime par la formule Ec = 1/2mV² avec EC en joules M en kg et V en m/s
    Cette énergie est l’énergie de la balle à l’impact, elle est inférieure à l’énergie initiale de la balle du fait de la perte de vitesse sur sa trajectoire et de rien d’autre !
    Elle ne se rapporte en rien par rapport à une surface d’un 1cm² comme le laisse croire les calcul indiqués par Joël Serre, elle ne peut ni se diviser ni se multiplier par magie à l’impact.
    Multiplier l’énergie par 2,688 à l’impact ne semble pas poser de problème à Joël Serre !
    Avec des raisonnements comme ça, on peut aller très loin…

    Enfin quand je lis qu’on peut tirer à plus de 150 m
    « Il est aberrant de tirer avec du 270 Winchester Magnum en « campagne urbaine » alors que c’est une balle qui est faite pour tirer bien au-delà de 150 mètres. »
    La encore qu’on soit en « campagne urbaine » ou en campagne, en terrain plat, tirer au-delà de 25 m, que ce soit avec une carabine ou un fusil, c’est être assuré de provoquer un ricochet.
    Si on tire dans une ravine, ou contre un côteau avec une forte pente, alors on peut tirer loin.
    Il faut savoir que pour éviter un ricochet, l’angle que fait la ligne de tir avec le sol doit être supérieur à 14° our un fusil et 7° pour une carabine.
    Malheureusement cela est ignoré de l’immense majorité des chasseurs, après quoi il ne faut pas s’étonner d’entendre siffler des balles, ou pire de constater des accidents pouvant être mortels !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.