En fonction de l’utilisateur, quel appareil photo NIKON choisir ?

21 Janvier 2019.  Les appareils de référence par genre d’utilisateur sont à jour.

Les NIKON Z6 ET NIKON Z7 sont à leur place en hybride (5). Mais faut-il encore parler d’hybride ou d’une évolution révolution du Reflex…

Août 2018 : Est-il encore judicieux d’investir dans un reflex compte-tenu de tout ce qui a été dis précédemment (voir l’article plus bas) sur ces hybrides REFLEX que sont les Z6 et Z7 NIKON.

Smartphones, appareils photos, etc : Aucun de ces appareils ne doit être rechargé sur le port USB d’un ordinateur ! JAMAIS ! C’est une question d’ampérage ! Au mieux l’appareil ne se rechargera pas, au pire vous flinguerez l’appareil !

Mise en garde : Tous les appareils NIKON profitent en permanence des améliorations et des bugs remontés aux ingénieurs. Le logiciel de votre appareil peut évoluer au fil du temps. Je prends l’exemple du  Coolpix 9700 que je viens d’acheter, son « firmware » est en version 1.0. Quand je consulte le centre de téléchargement de NIKON, je vois qu’il y a un nouveau firmware, la version 1.1 qui corrige certains bugs. Il est donc important deux fois par an, de consulter ce centre de téléchargement ou bien faites comme moi posez une alerte « Update scanner » sur la page concernée. Voir le paragraphe : « Surveillez la modification d’une page internet ». Vous pouvez aussi avant de faire un voyage, téléchargé sur la même page les données A-GPS.

Comment connaître le nombre de déclenchements de votre Nikon ?

Je vous recommande tout particulièrement la visite de ce site et de cet article tout à fait remarquable pour apprendre à cadrer ou à recadrer une photo.
On ne le dit pas assez mais le gros avantages des gros fichiers (15-20 Mpx et plus) c’est de pouvoir recadrer tranquillement sa photo devant le PC en respectant les lignes de forces comme expliqué dans cet article : « Mieux photographier : Cadrage et Composition ». 
photo-ligne-de-force.JPG
Source : Strasbourgphoto.com
Je suis NIKONISTE depuis l’école de photo (1972-1974). La seule fois où j’ai conseillé une autre marque sur ce blog, je l’ai en partie regretté. Donc maintenant c’est NIKON ou rien ! Vu le nombre d’appareils que NIKON sort chaque année, il est difficile de s’y retrouver.
La classification qui suit date d’avant les smartphones et leurs capacités époustouflantes.

Je classerai donc les appareils en plusieurs catégories :

1°. L’appareil photo de poche, très discret, capable de filmer ou de faire des photos à la lueur des chandelles.

2. Appareil photo étanche.

2 bis : Appareil destiné à un enfant pour l’initier au reportage, au montage vidéo, etc.

3. Compact haut de gamme, discret, de poche.

4. Appareil photo dit : « Bridge« .

5. Appareil photo dit « Hybride ». 24×36.

6. Appareil photo « Réflex« . 24×36.

7. Quel objectif pour un 24×36 ?

On peut-être chasseur et aimé faire de la photo, surtout que les occasions au poste sont souvent nombreuses. On reste souvent plusieurs heures assis, pour ceux qui le sont du moins… !!! Moi j’en suis !!Cela permet de suivre les circonvolutions de deux écureuils en train de se tirer la bourre. Les levers de soleil, un rayon de soleil au milieu d’un paysage de brume, c’est aussi cela que j’aime à la chasse.Quel genre de photos peut-on faire à la chasse sans faillir à ses obligations de tenir le poste. « Tenir le poste » expression un peu guerrière pour qui ne connaît pas la chasse, mais qui prends tout son sens, quand il faut rester 3 heures assis, dans le froid, le vent, en équilibre instable sur un pliant, que l’on entend rien et que brutalement sans préavis un sanglier de 90 kg débouche devant vous et qu’il faut enchaîner 2 balles consécutivement aussi vite que lorsque on est au stand, à la différence que là il n’y a pas de commandement « tireur prêt ? » « Prêt ! » « Biiiippp ! ». En l’occurrence, pour le sujet qui nous occupe, il va falloir « shooter » aussi rapidement qu’avec votre arme, mais ce coup-ci avec votre appareil photo.

Ayant fait une école de photographie il y a…. 40 ans, à l’époque, quand l’exposition automatique est arrivée, la grosse blague bien lourde c’était de dire « un jour ils inventeront la mise au point automatique » ou bien « ils inventeront le suivi automatique du sujet ». Aujourd’hui ces blagues bien lourdes ne le sont plus, ça existent. Autre anecdote : j’avais 10 ans, j’étais en pension. Mon père m’avait offert la première montre de plongée et au début du repas il m’arrivait de la plonger dans la carafe d’eau jusqu’à la fin du repas pour prouver qu’une montre ça pouvait aller sous l’eau !!

Faites connaissance avec « l’Association Sportive de la Chasse Photographique Française ».

Tout cela pour dire qu’au jour d’aujourd’hui, un appareil photo d’un prix insignifiant peut mitrailler à 5 voire 13 images secondes. Il n’y a pas si longtemps que cela, seul un reporter photographe professionnel aurait put investir des dizaines de milliers d’€uros dans un matériel aussi performant. Un appareil photo à la chasse et pour quelles photos ?

Photos de paysages : Une photo de paysage nécessite ce que l’on appelle un grand-angle. Il faut savoir que l’on ne parle qu’en « équivalent 24×36 » autrement dit, notre échelle de référence reste et restera la photographie argentique. Si l’équivalent 24×36 n’est pas mentionné il suffit de multiplier la focale par 1,5 chez NIKON et 1.6 chez CANON.

Concernant les trés grand-angles, lisez cet article sStupéfiant de “didactisme” : “7 bonnes raisons d’utiliser un objectif grand-angle”. Il a raison ! J’abandonne le 24mm et je passe au 20mm ou plutôt au zoom 17-24 FX.

Un photo prise au poste, le matin de bonne heure : Un “vieux” NIKON coolpix 4200. 5 millions de pixels.

a-chasse.jpg

Photos d’un animal avec ou sans un groupe de personnes autour : Deux impératifs, disposer d’un grand-angle (encore une fois) parce qu’on n’a pas toujours suffisamment de recul. Et un flash intégré à l’appareil pour déboucher les ombres. Déboucher les ombres c’est envoyer de la lumière pour ne pas avoir sur un visage la méchante ombre portée d’une branche, d’un élément de toiture, un objet quelconque qui fout en l’air la photo.

Le mode « D-LIGHTNING » chez NIKON débouche automatiquement les ombres. Il faut l’avoir vu pour le croire ! Pas disponible pour tous les appareils.
Quand vous photographiez des individus, ne restez pas debout, mettez un genou à terre, la photo n’en sera que plus agréable à regarder.

Photos d’un animal en pleine course, par exemple quand on ne fait pas le plan de chasse ou vice-versa : Deux impératifs : un mode « sport » avec au moins 5 images secondes et surtout un VRAI VISEUR OCULAIRE, PAS QUESTION DE VISER AVEC UN ÉCRAN. C’est ce que l’on appelle « la chasse photo ». C’est la partie la plus intéressante en photo. Le problème c’est que les viseurs optiques 100% son réservés au reflex. Autant pour les deux cas de figure précédents on a tout son temps autant là, c’est plus difficile. Plusieurs cas peuvent se présenter qui simplifie ou complique la tache.

L’animal surgit brusquement et tant que l’on ne sait pas ce que c’est, on ne va pas échanger la carabine pour l’appareil photo. Quand bien même, on n’a pas le temps. Le cas où l’on peut prendre de magnifiques photos, notamment de cerf en plein vol au dessus des branches, c’est quand vous êtes au sanglier et que le cerf, ou le chevreuil n’est pas à tirer. Vous savez comme moi que c’est plutôt ces jours là qu’on les voit !!! Bref… !!! Votre appareil photo doit être posé à coté de vous sur un sac, éteint ou en veille, en mode « sport » obligatoirement. Vous voyez le cerf approché tranquillement, passez la carabine sur les genoux ou posée la délicatement et saisissez vous de l’appareil. Ne cadrez pas l’animal trop serré, laissez du champ. Il s’est arrêté pour écouter les chiens, anticipez sur sa réaction ou alors provoquez là une fois que vous l’avez bien calé dans le viseur. Faites du bruit, manifestez vous quand il est suffisamment prés de vous, il va démarrer en faisant des bonds fantastiques. Suivez-le en laissant le doigt appuyé à fond sur le déclencheur. Le mode « sport » photographiera en rafale. Sur vingt ou trente photos voire plus, deux maximums seront vraiment magnifiques. Sur un PC c’est facile à trier.

Le mode « sport » ou rafale donne la priorité aux déclenchements successifs des photos. Le mode portrait ou classique donnera la priorité à la mise au point. Mais bon dans la réalité la technique rééquilibre tout. Le wifi n’est pas un must, pour charger vos photos plus rapidement, ne cherchez pas le câble de transfert, enlevez la carte et mettez là dans un lecteur de carte à 15 euros, c’est plus rapide et vous permet d’utiliser une liaison USB 2, notamment et surtout si votre appareil est en USB. Ou utilisez des cartes SD wifi.
Imprimer une date sur une photo. Cette fonction, allez savoir pourquoi ne figure pas dans les présentations, il faut vérifier le mode d’emploi. Pouvoir imprimer une date sur une photo cela peut-être très important : dscn2994.1204464482

Les appareils dits « experts » possèdent le mode P/S/A/M.« P, S, A, M, auto : quel mode de prise de vue choisir et 3 exercices pour comprendre » : Un article de NIKON PASSION.

 1°. L’appareil photo de poche, très discret, capable de filmer ou de faire des photos à la lueur des chandelles. Un appareil de professionnel ! Le top du top en compact !

L’appareil que je vous conseille fait partie de la série « P ». C’est le summum du très compact.
En janvier 2019. il reste de mon point de vue, le meilleur achat.  Il n’est plus proposé par NIKON, mais si vous en trouver un c’est une super affaire !
 Il reste encore des P340 en vente notamment chez CDISCOUNT, profitez-en. Ou bien rabattez-vous sur le W300, étanche et qui ouvre à 2.8. c’est bien plus important que les 840 mm du A900.
Premier semestre 2014 : Le P340 compact dit « expert«  :  Roue crantée (décalage du couple diaph/vitesse) et modes « classiques » : « PSAM » plus les modes spécifiques au numérique : « AUTO », « Scènes » : « sport », « portrait », etc…
Stabilisation optique : Nikon annonce un gain de trois vitesses et demi avec le stabilisateur.
Micro stéréo et zooming possible avec la bague pendant le tournage en 1080p.
S’y ajoute le WIFI mais il perd le GPS par rapport au P330. Capteur CMOS rétroéclairé 12 millions de pixels.
Processeur multitâche, capable de relancer la mesure d’exposition et la mise au point avant d’avoir terminé de traiter la photo précédente.
Diaphragme en iris à 7 lamelles contrôlé électroniquement.
Bague d’objectif fonctionnelle : Une bague d’objectif polyvalente vous offre un accès direct, sans passer par les menus, aux principaux réglages tels que la sensibilité, l’ouverture ou la vitesse d’obturation, pour une optimisation rapide de l’image.
Il dispose d’un diaphragme à 7 lamelles permettant de prendre des clichés avec des flous d’arrière-plans.
24-120 mm en équivalent 24×36. 1.8-5.6. 1.8 c’est prodigieux ! Encore un peu et on filmera au clair de lune ! Quoique à 1.8…..! Ce qui compte c’est l’ouverture du diaphragme et le grand angle, minimum 24 mm en équivalent 24×36.
coolpix-p340-copie-1.png
coolpix-p340-bis.png

2°. Appareil photo étanche :

Premier semestre 2017 : COOLPIX W300. Il remplace le AW 130. 24-120 mm. Ouverture 2.8 à 4.9 c’est à noter. WIFI & BLUETOOTH, GPS et GLONASS, étanche à 30 mètres. Filme en 4K UHD, altimètre, profondimètre et baromètre. Capteur CMOS rétroéclairé. Il est proposé avec de multiples accessoires, tous innovants dans cette catégorie d’appareils.

2 Bis. Appareil destiné à un enfant pour l’initier au reportage, au montage vidéo, etc :

Été 2019 : NIKON COOLPIX W150. (Croyez bien que c’est plus valorisant et cérébralement plus intéressant  pour un enfant que de jouer à la NINTENDO DS…!). Étanche à 10 mètres. Capteur CMOS sur cette nouvelle version. 14.7 Mpx.

3. Compact haut de gamme, discret, de poche.

Janvier 2019.

NIKON A1000. 24-840 mm. Ouverture : 3.4-6.9. On est loin des 1.8 du P340…! Il n’y a plus chez NIKON de compact à très grande ouverture, c’est un tort. Wifi, GPS & Bluetooth. 4K. Mode réduction vibration VR.

4. Appareil photo dit : « Bridge ».

Février 2014 :

NIKON Coolpix P510 : Achat, conseils d’utilisation. Le mode P.S.A.M expliqué.

Juin 2018 : Nikon CoolPix P1000. Zoom de 24 à 3000 mm…!!!

Non ce n’est pas une erreur de frappe, le zoom du NIKON P1000 démarre à 24 mm et 2.8 d’ouverture jusqu’à 3000 mm pour une ouverture de 8. Il filme en 4K.

  • J’ai volontairement mis cette photo du NIKON P1000 en avant pour deux raisons :
  • Il y a un vrai pare-soleil pour le 24 mm.
  • Il y a en plus du flash intégré une prise pour synchro flash, d’où la photo du flash à côté.

NIKON P1000.  La poignée de préhension semble avoir été adaptée à la prise en main de la bête.

NIKON P1000.  Zoom en position 3000 mm. 

Concrètement voilà ce que cela donne :

Le lion est dans le cercle rouge…

NIKON P1000. Écran multi-orientable.

Accessoires optionnels intéressants NIKON P1000 :

Télécommande filaire : MC-DC 2.

Télécommande Bluetooth® ML-L7.

Télécommande radio sans fil – émetteur WR-R10

Caractéristiques techniques.

  • A retenir et à voir dans les vidéos :
  • Système d’acquisition rapide de la cible photographiée.
  • Micro avec zoom adapté à la position du zoom. Dans les faits, en position grand-angle il ramasse tous les sons alentour.
  • Possibilité de brancher sur la griffe flash un micro-canon NIKON ME-1. Je préfère cette solution qui donne de bien meilleurs résultats que le zoom intégré.
  • Caractéristiques intéressantes et spécifiques. Je veux dire par là que c’est le premier COOLPIX a possédé tous ces atouts :
  • Il est WIFI. Bluetooth. Prise HDMI.
  • Mode de prise de vue : environ 99 % horizontalement et verticalement (par rapport à l’image réelle) ; mode de visualisation : environ 100 % horizontalement et verticalement (par rapport à l’image réelle).

Un article choisi parmi d’autres

Janvier 2019. Nikon Coolpix B600 : Beaucoup moins cher que le P1000. Mais pas de prise flash. 24-1440 mm. (f/3.3-6.5). Notez une vraie poignée de préhension sur un bridge à un prix abordable. Pour le pare-soleil, voir l’article sur le P510 que j’avais acheté en 2014. WIFI et BLUETOOTH.

5. Appareil photo dit « Hybride » :

  • ARTICLE DE NIKON PASSION : Mise à jour : Mai 2019. Nikon Eye-AF, détection -6 IL et mesure de l’exposition continue en rafale, le firmware 2.0 des Nikon Z 6 et Z 7 est arrivé.
  • La fonction Eye-AF des Nikon Z 6 et Z 7 permet ainsi de :
  • détecter la zone du visage qui englobe les deux yeux, détecter un œil ou l’autre dans cette zone selon la position du sujet, caler la mise au point sur l’œil le plus proche ou le plus visible, suivre cet œil (et donc le sujet) pendant son déplacement, laisser le choix au photographe de changer d’œil pour un même visage comme de changer de visage s’il y a plusieurs personnes, conserver la mise au point lorsque le sujet se retourne un court instant.
  • Plage de détection AF minimale, à f/2, AF normal.
  • Nikon Z 7 : – 2 IL (-1 avant)
    Nikon Z 6 : – 3,5 IL (-2 avant)
    Plage de détection AF minimale, à f/2, AF faible lumière
  • Nikon Z 7 : – 4 IL (sans changement)
  • Nikon Z 6 : – 6 IL (-4 avant)

***************************************

Appareil à objectifs interchangeables. En relisant bien l’article de NIKON PASSION je me demande s’il faut encore parler d’hybride ou d’une évolution révolution du Reflex…

Août 2018 : Présentation des nouveaux Z6 et Z7. Hybride plein format 24×36. Z6 24 Mpx et Z7 45 Mpx. Ne pas s’exciter sur le 45 Mpx il est réservé à la prise de vue de mode, à l’affichage papier en très grande dimension. Pour la photo sportive, familiale, autres, il faut privilégiez le 24 Mpx voire moins en modifiant les réglages. Le nombre de Mpx influe sur la netteté. Plus il y a de pixels plus le sujet doit être « lent » pour permettre une photo nette. Le système de réduction de vibration (VR) optique sur cinq axes intégré corrige le bougé de l’appareil dans cinq directions. 

Notez sur cette photo, la bague adaptatrice qui permet de ré-utiliser tous les autres objectifs NIKON FX comme DX.

Notez la poignée suffisamment grosse et offrant une bonne préhension.

Test Nikon Z6 : deux semaines sur le terrain avec l’hybride plein format Nikon.

Exclusif : on a essayé le Nikon Z7, l’hybride plein format nouvelle génération

L’incontournable site : NIKON PASSION.

  • Comme toujours le site NIKON PASSION donne les meilleures informations sur cette « évolution » ou « révolution » que sont ces deux hybrides Z6 et Z7 plein format de NIKON.
  • Crédit photo  : NIKON PASSION. Comparaison NIKON reflex pro et NIKON hybride Z6 et Z7.
  • Extraits :
  • « ….les deux Nikon Z6 et Z7 hybrides annoncés ont de quoi inquiéter la concurrence et réjouir les nikonistes qui attendaient le meilleur de leur marque favorite. »
  • « Le message de Nikon est clair : la marque investit massivement dans une nouvelle monture et une gamme hybride à la hauteur des attentes du marché pour les prochaines années (plusieurs dizaines) ».
  • Commentaire : On peut donc légitimement se demander si le prochain « vrai » reflex de NIKON ne sera pas une extrapolation PRO de la gamme hybride. Voici pourquoi selon moi :
  • « Avec 55mm de diamètre, la nouvelle monture Nikon Z autorise la conception d’optiques Nikon Z que ne permet pas la monture F. De plus cette dernière a été conçue à une époque où l’autofocus n’existait pas, elle limite les possibilités de couverture du champ tandis que la nouvelle monture autorise une couverture AF bien plus généreuse ». Voir image comparative dans l’article.
  • « Les 16mm de tirage mécanique de la monture Z favorisent une captation de lumière bien supérieure à ce que permet la monture F ».
  • « Cette caractéristique va permettre à Nikon de proposer des optiques Nikon Z dont les performances, à caractéristiques égales, devraient surpasser celles des optiques pour reflex. Les optiques de la série Z seront plus compactes que les optiques F, plus lumineuses avec une ouverture maximale qui pourra atteindre des valeurs extrêmes comme celle du Nikon Noct 58mm f/0,95 annoncé ».
  • « La plage de couverture de l’autofocus d’un reflex est limitée par l’utilisation d’un capteur AF spécifique et par le positionnement du capteur dans la chambre réflexe. Sur les Nikon Z6 et Z7 hybrides, grâce à la nouvelle monture, le capteur est positionné à proximité de la monture et l’autofocus peut alors utiliser la quasi totalité du champ image pour assurer la détection de mise au point ».
  • « Nikon a conçu un viseur inédit pour ses hybrides, couvrant 100% du champ image, afin de proposer la meilleure expérience possible en matière de visée électronique. Si vous êtes habitué au grand videur optique Nikon vous ne serez pas déçu, la visée électronique est large et très confortable à l’usage ».
  • Lisez l’article, tout le reste est à l’avenant et confirme que l’on a à faire à une véritable révolution ! Les reflex sont has been, dépassés !

Quel objectif pour les NIKON Z :

La réponse est à la fois facile et difficile ! Difficile, parce qu’il existe des offres « package » : Le boitier Z6 (le Z7 est réservé à des usages très spécifiques) avec un objectif peut être vendu moins cher que si vous achetiez l’appareil nu et l’objectif séparément. Facile, parce que compte tenu des très grands-angles proposés aujourd’hui, je recommanderai, si vous n’avez pas les moyens de vous payer un objectif NIKON, de prendre un TOKINA 16-28mm, un TAMRON 15-30mm ou un SIGMA 14-24mm.

6. Appareil photo « REFLEX ». Les reflex sont dépassés par l’évolution de l’hybride.

7. QUEL OBJECTIF CHOISIR ?

J’ai beaucoup appris du site NIKON PASSION. Je considère que le 24mm a été dépassé par la qualité des objectifs en 16 et 17 mm qui ne déforme plus l’image. Ils sont indispensables pour appréhender un monument, un paysage dans sa globalité.

Je raisonne TOUJOURS en 24 x 36. La tendance 2018 et suivantes est au 24×36, plein format. Chassez le naturel il revient au galop !

Je pense qu’un objectif qui couvre le 28-200 mm (voire 300) n’est pas très utile contrairement aux idées reçues. Ce qui est important c’est d’avoir un maximum de champ pour photographier des scènes en étant au plus près. Car comme disait Robert CAPA, le fameux correspondant de guerre : « Si votre photo n’est pas bonne, c’est que vous n’étiez pas assez près. »

Raison pour laquelle je préconise ces objectifs : Toujours en 24×36 ! (FX) :

17-35 mm : Notez l’ouverture exceptionnelle : 2.8 constant. Ce zoom est particulièrement polyvalent pour le tourisme, il prendra des monuments tout entier mais restera utilisable pour de la photo de tous les jours. Très cher !

16-35 mm : Moins cher, ouverture à 4.0 constant mais stabilisation VR : « L’innovant système VR minimise le risque de flou provoqué par le bougé de l’appareil photo et permet ainsi de photographier à des vitesses d’obturation trois a quatre fois plus lentes ».

En résumé, je préconise d’avoir un objectif pour le tourisme de 16 ou 17mm au minimum et un…

……….24-120 mm pour la photo familiale, portrait de famille, etc… Notez qu’il est VR.

N’oubliez pas les objectifs SIGMA qui sont excellents et plus abordables que les NIKON.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de mise en forme, veuillez m’en informer en faisant un clic droit sur le texte pour le mettre en surbrillance puis cliquez sur Ctrl + Entrée . C’est tout !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.