Les chevrotines reviennent en France en catimini via une ministre écologique de gauche !

Article actualisé avec un « NOTA BENE » en fin d’article et pour la balle FIER 24 ALU le « CALCUL DE TRAJECTOIRE MAXIMALE D’UN PROJECTILE POUR UN TIR HORIZONTAL SELON LA NORME DE L’ORGANISATION DE L’AVIATION CIVILE INTERNATIONALE 0ACI ».Le rédacteur en chef : Claude Deschryver de la revue : « Le chasseur de sanglier » a poussé un gros coup de gueule dans le numéro de Février 2017 :

« La chevrotine au sanglier… c’est Royal ! Mais c’est surtout ringard, cette autorisation symbolise la chasse d’un autre temps, d’un autre monde. Et dire que nos objectifs prioritaires devraient être de rajeunir nos troupes, d’encourager les femmes et les non_chasseurs à partager notre passion et nos valeurs… »

Par « ….Royal » entendez : Madame Ségolène Royal ministre de l’écologie d’un gouvernement de gauche, puisque c’est elle qui a signé le 15 novembre 2016 un arrêté autorisant les chasseurs des Landes à employer la chevrotine (21 grains) pour tirer les sangliers « à 15 mètres  maximum…! » S’en suivront les avis de l’UNUCR et de l’ANCGG dans les prochains numéros de la revue « Le chasseur de sanglier ».

Mais où sont passé nos GRANDES consciences de cette gauche caviar-dée sur le bien-être animal ? Allo ! Je n’entends personne !

« Arrêté du 15 novembre 2016 autorisant à titre expérimental dans le département des Landes l’emploi de chevrotines pour le tir du sanglier, lorsqu’il est classé nuisible, en battues collectives et pour la période du 15 novembre 2016 au 31 mars 2018″.

Notez que nos technocrates ont pensé À TOUT, ABSOLUMENT TOUT  ! LA PREUVE : « …Lors du tir, la distance entre le tireur et l’animal ne doit pas excéder 15 mètres ». Évidemment, il y aura derrière chaque chasseur un géomètre-certifié-ONCFS qui vous dira si vous pouvez tirer ou pas !!! CQFD : Comme il n’y aura pas assez de géomètres-certifiés-ONCFS pour tous les chasseurs, on créera de nouveaux postes, donc de nouvelles écoles de géomètres, on embauchera de nouveaux professeurs pour enseigner la matière, on construira des bâtiments, etc…. Mais dites donc, cet arrêté typique du gauchisme permettrait de relancer l’emploi en France…!

Voici un copier-coller du droit de réponse de L’UNUCR publié sur le site de l’A.N.C.G.G :

Le 16 Novembre 2016 – L’UNUCR confirme à nouveau sa position contre l’usage de la chevrotine !!

« Droit de réponse à l’article : « La solution à 21 plombs » paru le 14 novembre 2016 dans le journal « Sud Ouest ». A l’attention de Monsieur Yoann BOFF ».

« Cher Monsieur,
En relatant les propos erronés de Monsieur Régis HARGUES, , directeur de la fédération départementale des chasseurs des Landes, à savoir : (“Le chasseur avance une autre étude, menée cette fois par l’Unucr (Union nationale pour l’utilisation de chiens de rouge) dans les Landes, entre 2009 et 2012. « Elle montre que, à courte portée, la chevrotine tue davantage et blesse moins. Et quand la bête parvient quand même à fuir, elle est systématiquement retrouvée par les chiens une centaine de mètres plus loin. On peut alors abréger ses souffrances.» À l’inverse, les balles ont tendance à traverser l’animal. Si un organe vital n’est pas touché, il est fréquent que la bête ne soit pas retrouvée.
Ces vertus seront à confirmer sur le terrain.”), votre article du journal Sud Ouest véhicule l’idée mensongère et manipulatrice selon laquelle l’U.N.U.C.R., association de promotion de la recherche systématique des grands gibiers blessés, dont je suis le président, serait favorable au retour de la munition chevrotine, alors que le conseil d’administration de cette association a pris deux délibérations qui montrent une position tout à fait contraire à cette idée.

  • Une le 13 octobre 2010 :
    Tir à plombs du chevreuil, utilisation de la chevrotine
    L’UNUCR est contre l’usage du plomb pour le tir du chevreuil et contre l’utilisation de la chevrotine pour le tir du grand gibier (sanglier) par 11 voix contre 1 abstention.
    Un communiqué de F. Magnien sera adressé à toutes les autorités, à la presse et aux délégués départementaux (par mail).
    Cette position est la position officielle de l’UNUCR.
  • L’autre le 25 mai 2013 :
    Tir à la chevrotine du grand gibier :
    Le Président rappelle, malgré certains communiqués de presse, que dès 2010 l’UNUCR s’est opposée à l’usage de cette munition. Un courrier avait été transmis à la FNC à ce sujet.
    Aucun Délégué ne peut utiliser le sigle UNUCR pour promouvoir l’usage de cette munition.
    Enfin, le Président rappelle que tous les animaux blessés doivent être recherchés même tirés à plomb ou à la chevrotine il en va de l’éthique de la recherche.

Ces délibérations ont fait l’objet d’une diffusion à tous nos membres via notre revue “Jusqu’au bout”, et d’un communiqué à la presse cynégétique ;
Le conseil d’administration de l’UNUCR réuni le 13 octobre 2010

Considérant :

  • Que le tir à plombs ou à chevrotines du grand gibier :
  • N’entraine pas toujours des réactions de blessure des animaux touchés,
  • Ne libère pas suffisamment d’indices de blessure visibles
  • Que ces deux motifs limitent considérablement les appels pour recherches de ces animaux blessés.
  • Que les rares recherches entreprises ne sont positives qu’à 31% contre près de 43 pour les animaux tirés à balles.
  • Qu’à une époque où l’on parle du bien-être animal, il est inutile d’accentuer les blessures liées à la chasse.
  • Se prononce unanimement contre la promotion et le retour de ces munitions mal adaptées au prélèvement du grand gibier.
  • Si chaque membre de l’association UNUCR reste naturellement libre de ses avis, nul ne peut ni ne doit faire référence à la dite association pour soutenir ou promouvoir ces munitions.

Par ailleurs, les chiffres avancés dans votre article ont fait l’objet d’un démenti de l’UNUCR :

“Nous venons de prendre connaissance du dossier : « Utilisation de la chevrotine dans les Landes – Retour d’expérience après 3 ans d’utilisation »
Nous avons été très surpris de constater en page 5 une référence à notre association et à ses statistiques sans en avoir été questionné.
« Aucune augmentation du nombre d’animaux blessés n’est à constater » est une affirmation gratuite ne tenant certainement pas compte des animaux n’ayant eu aucune réaction ou n’ayant laissé aucun indice et de ces faits n’ayant fait l’objet d’aucun appel pour recherche. Ce ne fut peut-être pas constaté (ce qui reste à démontrer), en tous cas cela ne peut être affirmé.
Informer que : « Les statistiques annuelles de l’UNUCR mettent en évidence une réussite plus importante pour les animaux tirés à chevrotines que ceux tirés à balles » est une affirmation fallacieuse bien éloignée de nos constatations :
– Statistiques nationales 2009 à 2013 hors département des Landes :
760 fiches et un taux de réussite de 31.13 % pour tir à plombs ou à chevrotines
67908 fiches et un taux de réussite de 42.89 % pour tir à balles
Les réussites sur tir à balles sont 38 % supérieures sur celles sur tir à plombs ou à chevrotines !
– Statistiques Landes 2009 à 2013 : (Différences surprenantes)
45 fiches et un taux de réussite de 64.1 % pour tir à plombs ou à chevrotines
690 fiches et un taux de réussite de 62.7 % pour le tir à balles.
– Dans les Landes, pour la saison de référence 2011/2012, la longueur moyenne d’une piste réussie sur tir à chevrotines est de 1667m contre1070 sur tir à balles et ainsi contrairement aux affirmations écrites les animaux ne sont pas retrouvés « à quelques centaines de mètres », au contraire !
– Dans les landes, il n’y a eu pour cette même saison 2011/2012 que 6 fiches chevrotines et 112 fiches balles sur sanglier. Si le prélèvement est de 50% à chevrotines, force est de constater qu’on appelle beaucoup moins peut-être parce qu’on ne trouve ni réaction ni indices
Nos statistiques sont issues, rappelons le, uniquement des rapports de nos conducteurs enregistrés sur un logiciel spécial et sont naturellement disponibles.
Il ne s’agit pas, de notre part, d’un quelconque acharnement, mais d’une volonté de rétablir la vérité sur des affirmations erronées apparaissant dans un rapport officiel et faisant sur le thème des blessures référence à notre association sans que son président ni son responsable statistiques n’ait été contacté.”

Restant à votre disposition pour des précisions supplémentaires, et dans l’attente de la prise en compte de notre droit de réponse, je vous prie d’agréer, Monsieur, mes sincères salutations ».

Claude HUBERT
Président de l’Union Nationale pour l’Utilisation de Chiens de Rouge “UNUCR”

 Mon avis sur cette bien triste affaire.

  1. En résumé, on a les conseillers que l’on mérite ! Si on ne sait pas s’entourer, si on ne sait pas écouter les PRATICIENS et non pas les TECHNOCRATES et autres « TECHNICIENS« , alors il ne faut pas s’étonner !
  2. La question de l’efficacité des chevrotines comparée aux balles de carabines est faussée dés le départ ! Dés le départ !

Depuis 2007 que ce site existe je ne cesse de démonter et de dénoncer l’inculture CRASSE de la TECHNO-ADMINISTRATION-Française. Cela va de l’interdiction du fusil à pompe par des technocrates bercés trop près de la télé dans leur enfance en passant par la fameuse et supérieurement CONNE, l’expression : « calibre de guerre ». Heureusement pauvres ignorants que vous êtes que les calibres « de chasse » comme vous les nommez par opposition aux calibres dits « de guerre » ne sont plus autorisés à la guerre depuis la Convention de LA HAYE en 1899 : « Comme la Déclaration de St. Petersbourg de 1868, la Déclaration de La Haye (IV, 3) de 1899 codifie une règle coutumière interdisant l’emploi des armes qui causent des souffrances cruelles et inutiles. Cette interdiction concerne des balles particulières, celles qui s’épanouissent ou s’aplatissent facilement dans le corps humain ….».

Si les calibres « de guerre » avaient les mêmes propriétés que les calibres de chasse, vos parents et arrières grands-parents : « blessés de guerre » n’auraient CERTAINEMENT pas survécus !

Balistique lésionnelle : « Étude sur les déformations des balles modernes ». 1901.

J’ai retrouvé l’article de SUD-OUEST du 14/11/2016 : « Face à l’invasion de sangliers, la chevrotine est-elle une solution ? ».

Extrait : « Autour de la ville, notre territoire de chasse est morcelé, souligne-t-il. Il est traversé par de nombreuses routes et coupé par des jardins. » Les chasseurs se retrouvent régulièrement juste à la distance légale des lieux de vie pour faire usage de leur arme. Les fameux 150 mètres. « À cette distance, un tir de carabine est encore mortel. Par contre, une gerbe de chevrotine s’est dispersée depuis longtemps ».

La question de l’efficacité des chevrotines comparée aux balles de carabines est faussée dés le départ ! Dés le départ !

Premièrement : Deux contre-vérités inexcusables qui faussent tout :

  1. « …..Elle montre que, à courte portée, la chevrotine tue davantage et blesse moins. Et quand la bête parvient quand même à fuir, elle est systématiquement retrouvée par les chiens une centaine de mètres plus loin. On peut alors abréger ses souffrances.
  2. « …….À l’inverse, les balles ont tendance à traverser l’animal. Si un organe vital n’est pas touché, il est fréquent que la bête ne soit pas retrouvée ».

Cela me parait tellement évident que je ne comprends pas que l’on ne commence pas par ça : Comment pouvez-vous comparer l’efficacité d’un ensemble de 21 projectiles de 30 grammes par rapport à un seul projectile de 9 grammes environ !!!! ??? Le poids moyen d’une balle de carabine est trois inférieur aux 21 grains de la cartouche de chevrotines ! Vous imaginez gagner les 24 heures du MANS avec une voiture trois fois moins rapide que ses concurrentes ? Avoir fait l’ENA ou cinq ans d’études après le BAC ne semble pas manifestement pas suffisant pour comprendre ça…!!!

Je l’ai dit et répété depuis 2007 : Les balles de 9 grammes, à fortiori les calibres « magnum » (excepté les balles de 13-14 grammes) n’ont rien à faire dans une chasse en battue ! Le problème est que ce sont les vendeurs d’armes qui ont fait l’éducation des chasseurs depuis la guerre. Avec l’avènement d’internet et des sites comme celui-ci tout change. La chasse en battue et à fortiori dans des conditions de tirs à courtes/très courtes distances, nécessite des balles de 14 grammes MINIMUM. En deçà, elles traversent l’animal comme une aiguille, sans provoquer de réaction et sans abandonner d’énergie ! Par contre l’animal, lui il va crever dans les plus grandes souffrances, ça c’est sûr !

Commencez par éduquer vos propres chasseurs en leur disant d’aller tirer au stand leurs balles de 9-10 grammes et de passer à 13-14 grammes minimum, soit 200-220 grains. On verra si la balle traverse l’animal…! En tout cas si elle le traverse, elle va le laisser sur place ! Vous dites quoi ? : « Pas de balles de 270 en 13-14 grammes… ». Mais cher monsieur, le 270 n’a rien à faire en battue ! Passez au 30.06 !

Le grand dossier du magnum.

Deuxièmement : Le problème de la chasse en zone semi-urbaine : « Autour de la ville, notre territoire de chasse est morcelé, souligne-t-il. Il est traversé par de nombreuses routes et coupé par des jardins. » Les chasseurs se retrouvent régulièrement juste à la distance légale des lieux de vie pour faire usage de leur arme. Les fameux 150 mètres. « À cette distance, un tir de carabine est encore mortel ».

Là encore, je suis bien obligé de m’auto-citer, puisque en 2008, j’écrivais déjà : « Le modèle de FIER 24 “spécial battue” qu’il faudrait rendre obligatoire en périphérie urbaine, portée efficace sur sanglier : 40 mètres. Pénétrateur en aluminium ».

fier alu2

Tir dans de la plastiline

fier-24-plastiline.1203063980.jpg

2011 : « La solution technologique existe, et depuis déjà de nombreuses années, j’en fais suffisamment la pub sur ce blog depuis 2008, qui plus est elle possède un pouvoir de pénétration de 35% supérieur à une balle en plomb classique. Je veux parler de la FIER 28 laiton et de sa petite sœur réservée aux courtes distances : la FIER 24 ALU ».

La FIER 24 ALU par rapport à la FIER 28 laiton est comme son nom l’indique pourvue d’une flèche en ALU, donc elle est plus légère et va moins loin. La portée efficace sur un sanglier est de 40 mètres. Depuis 2008, je dis que cette balle conçue à l’origine pour la Police et l’armée a comme particularité celle de ne quasiment pas ricocher.

Lexpert en balistique : Joël SERRE, a bien voulu me fournir ses propres calculs sur la FIER 24 ALU :

« CALCUL DE TRAJECTOIRE MAXIMALE D’UN PROJECTILE POUR UN TIR HORIZONTAL SELON LA NORME DE L’ORGANISATION DE L’AVIATION CIVILE INTERNATIONALE 0ACI ».

Fabricant : EUROFIER
Type de balle : FIER 24 Alu
Calibre : 12/70 mm
Longueur du canon de tir : 60 cm
Coefficient balistique ICAO (G1) : 0.072
Facteur de forme : 1.387
Densité de section : 0.100
Température : 15°
Altitude : Niveau de la mer
Humidité : 0%
Densité de l’air : 1,225 kg/m3
Pression barométrique : 1013,25 hPa
Vitesse du vent : 7m/s
Vitesse de la balle à la bouche : 450 m/s
TIR HORIZONTAL :
Hauteur de départ : ± 155 cm
Angle de site : 0,3723 degrés
Sommet de trajectoire : 84 m
Altitude de la balle au sommet de trajectoire : 25,70 cm (sur axe de tir)
La balle touche le sol à : ± 195 m
Vitesse à la distance maxi : 233 m/s
Énergie cinétique à la distance maxi : 653 joules
TIR SOUS INCIDENCE :
Distance de vol maxi : 1070 m
Angle de départ : 28,80 degrés
Temps de vol : 14,8 secondes
Angle d’impact à la distance maxi : – 68,40 degrès
Vitesse à la distance maxi : 58 m/s
Énergie cinétique à la distance maxi : 40 Joules
Altitude du sommet de trajectoire : 290 mètres
Distance de la bouche au sommet de trajectoire : 725 mètres
Vitesse de la balle au sommet de trajectoire : 62 m/s

Pour télécharger le fichier d’une page au format PDF, cliquez ICI.

EUROFIER, le fabricant et inventeur Mr Jean-Pierre DENIS, m’a fourni une copie des documents des services techniques du Ministère de l’intérieur, le CREL, qui mentionnent : « CE PROJECTILE NE RICOCHE PAS ». (Fiche « PAL » MILIPOL 2001). Précision : Il s’agit de la munition perforante dite de « Police A effet Limité ». Pour en avoir parlé au téléphone avec son inventeur, il m’a dit : « on l’a tirée sur des pare-brise et sous tous les angles, on l’a tirée sur l’eau et sous tous les angles, on n’arrivait pas à la faire ricocher ». C’est l’intérieur du projectile qui change par rapport à la version chasse, le principe de fonctionnement reste le même que ce soit en chasse ou en Police.

Les informations d’efficacité de cette munition « Police » ont été masquées.

La FIER 28 est un projectile muni d’une flèche en laiton qui coulisse sur un anneau de plomb le tout emprisonné dans une gangue de plastique.

fier 28

Comme vous pouvez le constater avec ce document fourni par l’expert en balistique : Joël SERRE, Sous un angle de 0°, la FIER 28 « …touche le sol à 200 mètres ». 

Séquence d’impact d’une balle FIER :

fier01.jpg

fier03.jpg

fier04.jpg

fier05.jpg

fier06.jpg

Balles de fusil pour le sanglier.

Et pourtant le principe de la FIER existe depuis plus de 16 ans !!!!! Autant vous dire que vous ne la trouverez pas sur les étagères de votre armurier, quoique vu la publicité que je leur ai fait via le blog, la situation s’est un tout petit peu améliorée.

La société EUROFIER a vendu sa division chasse à la société FIER AMMUNITION, entité totalement indépendante qui a repris le strict cahier des charges d’EUROFIER. Le stock des fameuses boites jaunes est épuisée (ou en passe de l’être) et c’est le nouveau packaging que vous voyez aujourd’hui.

Il y a deux packaging respectant le même cahier des charges original : Celui de VOUZELAUD et celui de FIER AMMUNITION.

 

Au vu de ces informations, il va être difficile de justifier les chevrotines en zone semi-urbaine pour des questions de sécurité. Les arguments ne tiennent plus.

NOTA BENE : Cet article ne dénonce pas l’efficacité théorique et pratique des chevrotines. Elles sont très efficaces, personne ne peux prétendre le le contraire !

  1. Cet article dénonce l’utilisation qui en sera faite, c’est à dire au delà des 15 mètres requis.
  2. Cet article dénonce l’utilisation des chevrotines à la chasse, CONTRAIRE À L’ÉTHIQUE DE LA CHASSE qui veut que l’animal doit être tué sur place et en abrégeant ses souffrances le plus rapidement possible, alors qu’il existe des solutions plus efficaces ! La chevrotine n’a qu’une seule utilisation aujourd’hui, elle est de nature militaire et ne concerne que le combat en milieu fermé CQB (Close Quarters Battle) ou « le nettoyage de tranchées » comme en 14/18.
Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.