Chasse en battue : 2 calibres pour faire face à toutes les situations.

Mise à jour 10 Décembre 2017 : Tout à fait en bas de l’article : “Et si on parlait DRILLING ?”

“Deux calibres pour faire face à toutes les situations en battue”, cela mérite quand même quelques éclaircissements. Quand on chasse en battue et que l’on a la chance de pouvoir se déplacer avec son propre véhicule, il faudrait toujours avoir un couple d’armes dans la voiture pour s’adapter aux conditions particulières de tel ou tel poste. C’est la philosophie de cet article.

Nous distinguerons dans cet article plusieurs situations : Du tir en plaine et/ou en périphérie-urbaine jusqu’à la MONTERIA Espagnole, en passant par la moyenne montagne, les zones boisées, etc…

Cette année je chasse pour la première fois dans la campagne à plein temps quasiment. C’est plat comme la main avec des petits bois comme des îles au milieu de l’océan. J’ai fini par poser la carabine ! C’est trop dangereux ! Il y a des routes partout ! Quand ce n’est pas des routes, ce sont des maisons ! On ne pourra pas chasser encore longtemps avec des carabines dans ces communes à l’urbanisation galopante ! J’adore autant les armes que certains d’entre vous mais là je dis STOP à la carabine dans ces zones urbanisées.

Ou alors comme l’esprit de cet article le préconise : Ayez dans le véhicule un fusil en arme principale et une carabine. Je pense notamment à certains postes où l’on se trouve au sommet d’une colline et où l’on tire vers le bas dans un champ labouré.

On parle de “tir fichant obligatoire”. Mais dans de nombreux cas le tir fichant est plus théorique qu’autre chose. Le moindre dépointage de la prise de visée et la balle dégage très loin. Un vrai tir fichant selon moi c’est 45° vers le sol. Et là me direz-vous, on ne va plus tirer grand-chose ! Raison pour laquelle j’insiste lourdement sur l’utilisation du 12 en plaine et “zone semie-urbaine”.

S’il y avait des gens compétents sur ces sujets à la Fédération nationale (je me tiens à leur disposition) il y a longtemps que l’on aurait dû commencer à sensibiliser -obliger ?- les chasseurs à ce sujet ! N’attendons pas que ce soit la LOI qui le fasse. Certaines ACCA l’ont déjà appliqué en proche banlieue Toulousaine : Fusil obligatoire !

Piqûre de rappel…

  • Si vous redoutez le recul de votre arme, son “fouet”, n’hésitez pas à passer par la case : Frein de bouche.
  • Une arme doit peser au minimum 3Kg NUE (hors accessoires !) pour absorber correctement le recul.

Parlons calibre et balle…

CALIBRE 12/76 FUSIL : Chambré en 12/76 afin d’anticiper et pour encaisser un éventuel défaut d’encartoucharge par le fabricant. Par contre vous ne tirerez que des balles en 12/70 (au plomb pour renard = “semi-Magnum”) ET PAS les balles en “76 magnum” inutilement surpuissantes et pour lequel (s’est déjà arrivé) le moindre souci d’encartoucharge fait péter l’arme, quand ce n’est pas la main !

La balle que je recommande en battue depuis 2007 (date de création du site) est encore et toujours la FIER 28. C’est la balle sous-calibrée la plus puissante, LA PLUS PRÉCISE et la plus efficace ! C’est une balle qui ne ricoche quasiment pas ! Et encore la fiche MILIPOL PARIS 2001 de la FIER va beaucoup plus loin que le “quasiment pas” !

Fusil : Conversations autour de la balle FIER 28.

Il y a aussi la FIER 24 ALU dont la portée pratique se limite à une quarantaine de mètres. Ce sont des balles qui perdent leur caractère dangereux au-delà de quelques centaines de mètres.

Balle FIER : Les trois phases représentant 3 successions d’impacts.

En gros, jusqu’à moins de 100 -vrais- mètres, vous serez tout aussi efficace avec une FIER de calibre 12 qu’une 300 WINCHESTER MAGNUM de 180 grains ! Le choc mécanique de la FIER est ahurissant. Un lecteur de Bordeaux m’a dit dernièrement : “J’ai suivi vos conseils pour la balle FIER, j’ai tiré un sanglier qui est resté sur place les quatre pattes plantées dans le sol, tétanisé par le choc”.

J’écrivais dès 2007, qu’il devrait y avoir une norme ISO en matière de balle de calibre 12 et qui porterait essentiellement sur la pénétration et l’aptitude au ricochet. Rien n’a été fait et rien ne sera fait car on rendrait obsolète une grande marque Allemande au détriment des balles Françaises : SAUVESTRE et surtout FIER. La “sécurité publique” s’arrête là où commencent les intérêts industriels… Comme disait Anatole France en 18 Juillet 1922  à propos du carnage de 14/18 : “On croit mourir pour la patrie; on meurt pour des industriels”.

Dans cet article :

La balle SAUVESTRE testée par les Américains.

….Il est écrit : “A 100 mètres, la BFS (NDR : SAUVESTRE) produit la cavité au diamètre le plus large et à la pénétration la plus profonde dans le bloc de gélatine balistique, l’équivalent d’une blessure produite par une 308 WINCHESTER”.

Plus loin : …..En terme de balistique lésionnelle, toutes les balles-sabot et les balles FOSTER de calibre 12 gênèrent des cavités temporaires de la même dimension que celle d’une 7,62×51 (308 NATO) à pointe douce et une cavité de destruction permanente plus grande que celle de n’importe quelle arme légère d’épaule. Un commentaire…. ? 😉

Vous avez donc compris que si vous avez la possibilité de faire suivre deux armes dans votre véhicule, la première doit être en calibre 12. Parlons maintenant des carabines.

Mon fusil : Un semi-auto 12/76 SLUG ESCORT HATSAN : Rail Picatinny intégré, mat militaire.  AIMPOINT 9000. Au alentour de 450 €uros hors AIMPOINT.

Hausse et guidon : Le TOP DU TOP : 

Quel calibre de carabine… ?

Comme dit l’expert international et créateur de la marque A-SQUARE : Le colonel Arthur B. Alphin : “Dieu est toujours du côté des balles lourdes”.

  • Il faut rappeler que :
  • Le calibre 270 fait 7.06 mm de diamètre c’est donc autant un calibre 7mm que du 6.
  • le calibre 7×64 fait 7.25 mm de diamètre. Pas très loin là aussi du 6mm.
  • Les calibres : 300 Winchester Magnum, 308 Winchester et 30.06 font 7.85 mm de diamètre ce sont donc quasiment du 8mm.

30.06*, 300* WINCHESTER MAGNUM, 8mm*, 9.3×62, 375 HH Magnum, 338 WINCHESTER MAGNUM :

 Le 30.06 c’est le calibre PARFAIT (ratio-poids/vitesse), sous réserve de ne tirer que des balles de *200-220 grains (13-14 grammes).

Oubliez le 270 ce n’est pas un calibre de battue !

Le 300 WINCHESTER MAGNUM sous réserve de ne tirer que des balles de *200-220 grains (13-14 grammes). Oubliez ces PUT…. de 180 grains qui ne font que blesser !

Le 8mm c’est très bien aussi sous réserve de ne tirer que des balles de *200-220 grains (13-14 grammes).

Le 9.3×62 c’est très bien aussi sous réserve de tirer des balles lourdes de 18.5 grammes : SAKO ou NORMA.

Le 338 WINCHESTER MAGNUM en restant sur un poids de balle de 16 grammes. SAKO. C’est un calibre de MONTERIA Espagnole, pour des tirs À PARTIR de 100-150 mètres et jusqu’à 300 mètres sans problème.

Le 338 Winchester magnum est-il le calibre idéal de 0 à 300 mètres ? Comparatif 375 HH Magnum vs 338 WINCHESTER Magnum.

Le 375 HH MAGNUM : Terrible pour les sangliers, cervidés et si la balle est suffisamment dure comme la SWIFT A FRAME de NORMA, permet aussi de tirer un chevreuil avec un trou comme le pouce en entrée et en sortie. L’avantage du 375 HH MAGNUM, c’est que quel que soit l’endroit où la balle est placée, l’animal va à terre DE FACTO ce qui vous laisse le temps de doubler à la tête. Balle de 19 grammes. En matière de balle le TOP du TOP c’est NORMA et sa SWIFT A FRAME, mais OUILLE… ! Bonjour le prix !

375 HH Magnum : Un excellent calibre de battue. CZ 550 Magnum. 9.3×64 et 9.3×66.

Vous pouvez taper un chevreuil plein coffre sans l’abimer et coucher un cerf de 200 kg sur place !

Chevreuil 25 mètres : 375 HH Magnum.

Chevreuil 25 mètres : 375 HH Magnum.

Un autre chevreuil, la même distance : 25 mètres mais avec une 7×64….

Balle de 375 HH MAGNUM. Biche (une centaine de kg) tirée “en plein vol” dans une descente au milieu des sapins à 50 mètres. Écroulée sur place, absence de mouvement en moins de 5 secondes.

Résumons-nous…

Plaine, espace boisée, périphérie urbaine.

  • Fusil : Obligatoire : Un canon de 66 cm est un bon compromis. Calibre 12/76 pour encaisser un défaut d’encartoucharge (+ balles FIER).
  • Carabine : 30.06, 300 WINCHESTER MAGNUM, 8mm, 9.3×62. Tir de 0 À PLUS de 50 mètres et un vrai tir fichant à 45° vers le sol. Avec les réserves concernant les poids de balles.

Moyenne montagne, zone de chasse accidentée.

  • Fusil : Obligatoire : Un canon de 66 cm est un bon compromis. Calibre 12/76 pour encaisser un défaut d’encartoucharge (+ balles FIER).
  • Carabine : 30.06, 300 WINCHESTER MAGNUM, 8mm, 9.3×62.  Tir de 0 À PLUS de 50 mètres et un vrai tir fichant à 45° vers le sol. Avec les réserves concernant les poids de balles.
  • 375 HH Magnum : balle de 19 grammes en moyenne. NORMA si possible ou SAKO.

Approche (200-300 mètres) ou MONTERIA Espagnole.

338 WINCHESTER MAGNUM obligatoire. Balle SAKO de 16-17 grammes.

En résumé : Quand vous avez votre propre véhicule et que vous êtes amené à changer de poste plusieurs fois dans la journée, ayez toujours un 12 + FIER pour tous les postes de 0 à 50 mètres quelles que soient leurs situations. Réservez la carabine pour les postes avec des tirs de 0 à plus de 50 –VRAIS– mètres et SOUS CONDITION de faire un vrai tir fichant : 45°, butte, etc…

Sinon vous savez quoi ? Vous laissez passer ! Et vous continuerez à chasser très longtemps ! Parce que quand vous lisez les récits de vies brisées au tribunal, je parle de la vie du tireur….! C’est pas joli-joli !

Pour le tir à plomb du renard, j’utilise des semi-magnum 12/70.

  1. Grenailles nickelées : la gerbe reste serrée, même lors de vitesses et de distances élevées.
  2. Bourre à friction réduite : facilite le passage dans le canon et réduit le recul.
  3. Charge de poudre High Performance : augmente la vitesse et la puissance d‘arrêt.
  4. Amortisseur Gordon : contribue à la réduction du recul.
  5. Culot nickelé : renforce l’aspect haut de gamme de cette munition.

Et si on parlait du DRILLING ?

Le père Alphonse Joseph Defourny un  armurier Liégeois disait : “C’est à la fois un mauvais fusil et une mauvaise carabine, mais ça reste le meilleur compromis !”
Il faut dire qu’au début du précédent siècle on n’avait pas encore les capacités techniques pour fabriquer des drilling aussi précis que ceux proposés aujourd’hui. C’est je pense le compromis idéal pour chasser en plaine, dans des endroits où les règles de sécurité sont rendus encore plus compliquées par un environnement semi-urbain.

A mon avis, la configuration idéale est la suivante : Deux balles de 12 et une balle en 9.3. Vous avez 3 coups possibles et c’est le maximum légal autorisé. Selon la configuration des lieux vous pouvez opter pour un tir de deux balles de type FIER pour limiter volontairement la portée de votre tir et minimiser les impondérables. Vous pouvez également quand les les lieux s’y prêtent, opter pour une balle de gros calibre.

Je me suis livré à une analyse commerciale des produis vendus. Il en ressort que beaucoup de DRILLING sont proposés en calibre 20 voire 16.  A mon humble avis ce n’est pas recommandé ! Qui peut le plus peut le moins ! Autrement dit, je ne ferai pas confiance à un fabricant qui ne serait pas capable de proposer un DRILLING en calibre 12 et 9.3. S’il n’a pas les compétences pour fabriquer une arme avec de telles contraintes, je passe mon chemin. Je sais que c’est stupide mais j’assume ce choix qui est personnel !

Parlons précision : J’ai pris une documentation HEYM. Pour le tir à balle en canon lisse, ils annoncent une dispersion de 20 cm à 35 cm. A mon avis avec une FIER on doit pouvoir faire mieux, mais cela vous donne une idée de ce qu’une arme chère propose. HEYM propose également en option une autre norme plus précise qui se définit comme suit : A une distance de 50 mètres : 5 cartouches tirées pour le même canon lisse = 15 cm pour les drillings. Une FIER doit faire un tout petit mieux.

En drilling je retiens KRIEGHOFF (beaucoup d’occasion sur NATURABUY) et HEYM.

Je cherche des infos de source confirmée sur la précision des drilling KRIEGHOFF

Print Friendly, PDF & Email

Sur le même thème :

9 thoughts on “Chasse en battue : 2 calibres pour faire face à toutes les situations.”

  1. Intéressant …
    Alors plutôt que de se transporter plusieurs armes dans la voiture n’y aurait-il pas un intérêt à relancer le mixte qui possède un canon rayé et un coup lisse. C’est d’ailleurs l’option que j’ai choisi. Pour le calibre rayé j’ai opté pour un 308 Win là je pense qu’il va y avoir des remarques. Pour le coup lisse je tire des FIER.
    J’y vois également l’avantage de ne pas précipiter ses coups et donc de s’appliquer. La sélection coup lisse coup rayé dépendra des conditions du moment et de la configuration du poste.
    A développer ou pas …
    Meilleures salutations en saint Hubert.

      1. Non moi j’ai un mixte CZ combo (il sort cette année en express) et son rapport qualité prix me semble correspondre à une grosse majorité de chasseur.

        1. Vous avez raison, je vais ajouter à cet article un mot sur le drilling que je “découvre”. Je connais un très grand chasseur ancien guide professionnel qui en possède un je commence à comprendre pourquoi.

  2. J’ai depuis longtemps deux armes voire trois quand je vais chasser en montagne..
    Mon calibre 12 d’une efficacité stupéfiante avec un aimpoint H1.2moa….sur une rehausse…

  3. Bonjour je ne suis pas d’accord avec vous ce n’est pas l’arme qui est dangereuse mais le porteur. Une balle de fusil calibre 12 ricoche plus qu’une balle de carabine et va quand même en tir tendu à plus de 900 mètres sur le sujet il y a un documentaire intéressant fait par la société Blaser sur les ricochets et l’utilisation des différentes armes en zone périurbain on devrait plutôt interdire le tir du sanglier et des cervidés à plus de 30 mètres ce qui serait plus judicieux car dans nos rangs de chasseur j’entends encore trop souvent des gens qui tire au fusil dire il craint plus lui que moi et lâcher des balles sur des animaux à plus de 100 mètres

    1. Je ne parle pas de ricochets, je parle d’impact direct. Les ricochets ont beau dos ! Pour tirer jusqu’à une cinquantaine de mètres un fusil est plus efficace et moins dangereux qu’une carabine. Je parle de portée de balle pas de ricochets.

  4. très bon article qui rapelle les règles de bon sens .J’applique moi même ces principes ( 2 armes dans la voiture ) et me conforte donc dans mon analyse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *