AVNC (Ovni) vs navette spatiale et astronautes.

Témoignages d’astronautes sur le phénomène : O.V.N.I. Partie 1 & 2 :

La navette spatiale et son corolaire, la station spatiale internationale diffuse en direct live les images filmés par les caméras posées sur l’ISS. Problème ! Que fait-on quand un un  (ou des) mystérieux objet entre dans le champ des dites caméras qui diffusent en direct pour le monde entier. Ben tout simplement on coupe le flux en prétextant une perte de signal…! (« temporary loss of signal« ).

Une compil de vidéos avec les coupures en direct :

Août 2018 : Les apparitions « non conventionnelles » lors de voyages spatiaux font l’objet d’une d’une transmission particulière et codée. En voici plusieurs exemples :

  • Décembre 1968. Après avoir effectué plusieurs révolutions autour de la Lune, et après en avoir découvert pour la première fois la face cachée, James Lovell communique à Houston l’information suivante : « Roger Mission Control, please be informed, there is a Santa Claus ». « Reçu Mission Control, soyez informé que le Père Noël existe ». Extrait sonore de la communication.
  • Article source.
  • Juillet 2016 : Apparition d’un ovni en approche de la station spatiale et un astronaute nerveux qui  révèle le code secret de la NASA pour signaler la présence d’un ovni. L’astronaute parle d’une rencontre avec DIEU et cite les évangiles et le « MISSION CONTROL » de lui répondre : « Nous allons prier pour vous ». Dialogue complétement surréaliste s’il en est comme celui du Père-Noel ! « GOSPEL » (évangile) serait le code pour parler des « étrangers« .

La derniére rencontre date du 23 novembre 2014 et a manifestement causé une belle frayeur (!!!) à l’astronaute Italienne : Samantha Cristogoretti.

Samantha.jpg

Elle en parle : « Pour l’instant, je vous le dirai une autre fois, car j’ai été très chanceuse et cela est arrivé sans crier garde. » « Alors que je me retournais pour regarder derrière moi j’ai vu les panneaux solaires de notre [fusée] Soyouz. Puis j’ai repéré quelque chose dans ma vision périphérique. Je me suis retournée tout doucement, et j’ai compris ce que je venais de voir. J’ai été subjugué par une joie sans nom : La Station Spatiale était là mais ce n’était pas n’importe quelle scène.

Les énormes panneaux solaires de la station étaient inondés d’une lumière orange flamboyante, vivante, chaleureuse, presque étrangère. Je n’ai pas pu m’empêcher d’exprimer ma stupeur d’une voix forte, vous pouvez probablement l’entendre dans les détails de l’arrimage car à ce moment le micro de « Mission Control » était sur écoute. Anton m’a rappelé cela, donc j’ai essayé de contenir ma stupéfaction et je suis retourner devant les écrans de contrôle. Quand j’ai jeté un autre coup d’œil la lumière était partie. »

Le 19 septembre 2006, la mission STS 115 de la navette ATLANTIS est incapable de revenir sur Terre. Elle doit attendre 24 heures à cause d’un objet qui interfère avec sa trajectoire. L’objet la suit depuis plusieurs heures. Aucune explication officielle n’a jamais été donnée par la NASA.

L’astronaute Stefany Shyn-Piper, un membre de l’équipage de la navette ATLANTIS STS 151 s’est s’évanouit deux fois en racontant son expérience : l’observation d’un étrange objet très proche de la navette, tandis qu’elle essayait de procéder à une manœuvre à l’extérieur du vaisseau.

Mary Anne Stefany Shyn-Piper lors de la conférence de presse : « Nous avons vu quelque chose qui … vous voyez …quelque chose que nous n’avions jamais vu avant. Et quand j’ai ouvert la porte, il y avait aussi quelque chose de différent… Et je suppose que cela ne se serait jamais terminé ainsi sans la préparation d’entrainement de l’équipage. Et cette lumière………… »

Alors qu’elle essaie d’expliquer ce qui s’est passé, elle s’effondre. Elle essaie de nouveau, et fait un malaise une nouvelle fois.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de mise en forme, veuillez m’en informer en faisant un clic droit sur le texte pour le mettre en surbrillance puis cliquez sur Ctrl + Entrée . C’est tout !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.