Subventions de l’État aux associations écologiques dont la « Ligue de protection des oiseaux »

C’est un communiqué de la Fédération des chasseurs de l’Ariège qui le publie sur son site : en 2010, la Ligue de protection des oiseaux  a perçu 2,5 millions d’euros, soit 22 % de son budget annuel qui était donc de 11,3 millions d’€uros. Les aides publiques représentaient 45 % de son budget annuel soit 5 millions d’euros ! Une paille et une précision que chacun appréciera à sa juste valeur en cette période de rigueur généralisée… pour les autres ! La petite entreprise, pardon association, ne connaît pas la crise…. 5 millions d’€uros « d’aide » de l’état, donc de vos nos impôts pour 45.000 adhérents. Sans augurer de savoir qui paye les  salaires des « permanents » et d’où viennent les autres fonds : entreprises publiques ? (donc nous) €urope ? (donc nous), privé ?

Et on ne vous parle pas des dizaines de millions d’€uros dépensées pour réintroduire l’ours ! 

A comparer au naufrage de l’agriculture Française, puisqu’il faut savoir qu’en moyenne un agriculteur se suicide par jour en France !

Dommage que cet argent ne soit pas versé aussi facilement à une « ligue de protection des agriculteurs » !!!

Florilège de revue de presse…

  • « Stress, charge de travail, absence de loisirs, paperasserie de plus en plus importante sans avoir la possibilité de dégager de revenus ni de loisirs» sont autant d’éléments à prendre en compte dans le malaise des paysans ».
  • « Ne supportant plus la pression des fournisseurs ou celle de leur banquier, les paysans, pour échapper à leur enfer quotidien, commettent parfois l’irréparable ». NDR : Notez le « parfois » ! Un par jour quand même !
  • « On donne treize heures de travail par jour, y compris le dimanche, pour terminer en procédure judiciaire, en prise avec le tribunal, les créanciers, les banquiers, les fournisseurs. C’est très difficile à vivre ».
  • Le FIGARO 400 agriculteurs se sont suicidés en 2009 selon le Gouvernement, 805 (!) selon l’Association des producteurs de lait indépendants.
  • LE MONDE.FR Comptons qu’à ce rythme là d’ici 10 ans il n’y aura plus d’agriculteurs mais je vous le donne en mille toujours un ministère et ses « permanents » qui pour justifier de son travail se lancera dans une vaste opération de repeuplement et de réintroduction des agriculteurs en France !

Gageons, que comme on est allé chercher des ours en Slovénie, la souche Française ayant été perdue, on ira cherché des paysans Ukrainiens, Géorgiens, que l’on croisera génétiquement avec des Françaises descendantes de paysans certifiées « LABEL ROUGE : souche paysanne Française« , (pas celles qui se sont recasées dans les conseils régionaux ! Merci papa… !) qui produiront à leur tour de nouveaux paysans Français qu’il faudra protéger au maximum, notamment en leur interdisant tout déplacement en automobile, de peur qu’ils aient un accident et que l’on perde la souche originelle. Ils seront à cet effet munis de puces GPS ou RFID avec collier à chocs électriques au cas où ils n’obtempéreraient pas aux ordres s’ils venaient à s’approcher d’une route !

Évidemment, le mercredi ayant été déclaré jour de non-chasse, les enfant auront le droit d’approcher cette espèce réintroduite. Ils devront toutefois porter un masque afin de ne pas les contaminer avec les maladies des villes, cela va sans dire !

Ou bien, il faut comme cela a été fait avec l’ours CANNELLE, afin de préserver les chromosomes Pyrénéens, procéder immédiatement à une sélection génétique (et apolitique pour respecter les consignes du CSA) entre paysannes Françaises de souche et agriculteurs de l’Est de l’Europe. Sous réserve qu’ils ne soient pas trop radioactifs ….!

Il faudra avoir tout cela en tête lors des prochaines élections législatives……..!!!!! Qui ne sauraient tarder…!

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de mise en forme, veuillez m’en informer en faisant un clic droit sur le texte pour le mettre en surbrillance puis cliquez sur Ctrl + Entrée . C’est tout !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.