Sanglier en battue. Quelle arme pour quelle utilisation ?

Article lu et corrigé en Juin 2016.

Parcourez toute les catégories :  « Fusil » et « Carabine » pour ne rater aucun un article récent. N’hésitez jamais (!) à me demander un conseil, c’est avec plaisir que je réponds. Les calibres 45-70 et 444 sont des calibres de courtes et moyennes distances : 50 voire 70 mètres maxi et selon l’animal ! Ce sont par contre de formidables calibres d’arrêt, notamment pour ceux qui au Québec chasse l’ours brun, qui est quand même un client….!!!

Concernant la longueur des canons et le choix des balles pour le calibre 12, avant de lire cet article, jetez un coup d’œil sur celui-ci : “Canons Américain= Balles Américaines. Canon Européen = Balles Européennes.”

Je distinguerai : les piqueurs, et les postés. Les piqueurs qui souhaitent améliorer leur arme et leur efficacité. Les piqueurs qui souhaitent s’équiper d’une nouvelle arme. Idem pour les postés.

LES PIQUEURS 

c’est comme cela qu’on les appelle dans le Sud-ouest, ils peuvent être autorisés suivant les règlements intérieurs, à tirer uniquement au ferme et en cas de danger immédiat ou n’importe quand. Laisser les piqueurs tirés à discrétion c’est forcément se mettre à dos tous les gens qui sont postés. Mais cela est un autre débat…. !!! De par sa position par rapport à l’animal, un piqueur c’est quelqu’un qui va être amené à tirer sur de très courtes distances voire « en lui posant le canon sur la tête », je l’ai déjà vu !!! Il lui faut donc une arme rustique, fiable qui ne puisse s’enrayer et surtout, surtout, un calibre d’arrêt. Il faut absolument stopper net la charge de la bête, parce que le plus souvent c’est vers le piqueur qu’elle se dirige. Ici pas question d’EXPRESS et autres armes de prestige, du moins dans nos régions. On rencontre principalement des semi-autos, des superposés à 2 coups, plus rarement des carabines à verrous, des carabines à pompe ou à levier de sous-garde.

ÉTAT DES LIEUX 

Semi-auto : Calibre 12 : mono-tube, donc plus grande précision dû à l’absence de soudures. Présence d’un rail ou d’un fraisage pour le montage d’une lunette ou point rouge. Rechargement long.

Petite anecdote : Daniel M. grand chasseur devant l’Éternel, se fait charger par un sanglier blessé qui l’envoie rebondir contre un arbre. A moitié assommé il réussit à ouvrir son arme, extraire les deux cartouches à la main (c’est dans ces moments la que l’on apprécie les éjecteurs automatiques !! ) et les remplacer. Pendant ce temps le sanglier reprend de l’élan et lui fonce à nouveau dessus avec la ferme intention de l’ouvrir de bas en haut. Il pose le canon sur la tête du sanglier mais ne peut pas tirer parce que sa jambe est coincée sous le sanglier. Au terme de secondes interminables il arrive à dégager non pas sa jambe mais à peine son pied et lâche les deux balles. Je lui ai dit : « si tu avais eu un automatique tu serais mort ou à l’hôpital en ce moment ».

Disons le tout de suite, autant je suis un compulsif du « tout automatique », tant en matière automobile qu’en matière de « jouets » (la différence entre un adulte et un enfant c’est le prix de ses jouets) autant en matière d’armes je préfère la répétition manuelle ou tout ce qui permet de contrôler son approvisionnement.

Idem en arme de poing.  De fait, le comportement spécifique de la détente du GLOCK n’est pas si mal que ça car il permet de réfléchir un tant soit peu entre deux coups. C’était une parenthèse ! Rappelez-vous que c’est toujours le placement de la première balle qui compte et là… toutes les armes se valent.

Le semi-auto est chargé en 2+1. Pour cela il faut accepter de courir, de tomber, de glisser avec une balle engagée dans le canon. Même avec la soi-disant « sécurité » c’est très dangereux.

A quand une sécurité de type GLOCK ??? Ne pas engager de balle dans le canon c’est se retrouver avec un 2 coups. Par contre là où cela devient très intéressant par rapport à un fusil superposé c’est que l’arme est totalement en sécurité, prête au tir en n’ayant que la culasse à tirer en arrière pour faire monter une balle.

En matière de calibre 12 il y a deux “mécaniques” différentes :  le système à soupape et le système inertiel. Le système inertiel était jusqu’à présent un peu plus fiable que le système à soupape. Les progrès réalisés par BENELLI avec notamment son M4 SUPER 90, le place au même niveau. Le système inertiel ne demande pas de nettoyage de la soupape. Il offre également moins de recul. Il présente une fermeture par verrou rotatif qui solidarise la culasse mobile et le canon. BERETTA est l’inventeur du système inertiel et sa filiale BENELLI le vend aussi. Prenez un canon rayé pour une plus grande précision. Mais attention il faut bien savoir quelles balles vous aller tirer, des balles Européennes ou des balles Américaines ? Voir l’article : “Canon Européen = Balle Européenne. Canon Américain = balle Américaine”.  

De l’importance du canon rayé : Pour obtenir le maximum de précision la balle doit tourner sur elle même. Si elle n’est pas animée d’un mouvement de rotation elle sera déstabilisée et plus facilement déstabilisable par le vent. Un canon rayé est obligatoire si on ne chasse que le gros gibier. Pourquoi croyez-vous que les Rugbymen impulsent un mouvement gyroscopique au ballon quand ils font une passe… Pour le stabiliser !!!

Extrait de la revue : “Armes de Chasse”. Mars 2008. N° 28. Indispensable à posséder pour ses tests de balles en calibre 12. Les nouveaux BERETTA VITORIA ont le même pas de rayures que le SX3 : 711 mm. Le SX 3 de WINCHESTER avalera toutes les balles Américaines avec une très, grande précision.

WINCHESTER SX 3. BIG GAME :

Rail WEAVER/Picatinny intégré : L’AIMPOINT COM M4 S, se monte directement sur l’arme aussitôt sorti de sa boite !

winhester sx3-copie-1

BERETTA Vitoria ES 100 RIFLED SLUG. Attention !!! Le pas de rayures de cette arme a été modifiée pour passer à 711.  Mis au point pour la chasse au grand gibier, le fusil ES 100 Rifled Slug calibre 12. Canon rayé, Rail WEAVER pour lunette. Associé cette arme avec des FIER 28 ou des SAUVESTRE CUIVRE ou mini-magnum (pas le modèle en plomb).

beretta ES 100 rifled slug

Ce modèle offre un canon spécial de 61 cm, rayé sur toute sa longueur et d’un pas de rayures de 711 mm (l’ancien modèle avait un pas de rayures de 889 mm) il est prévu pour le montage d’un dispositif optique sur un rail type Weaver livré avec l’arme.

Si vous possédez un ancien BERETTA VITORIA, sachez qu’avec son pas de rayures de 889 mm, il est conçu pour tirer des balles Européennes, donc des balles longues comme la sauvestre ou la FIER. Pas des balles “américaines”, le pas de rayures n’est pas adapté. A ce propos je vous recommande la nouvelle SAUVESTRE mini-magnum qui est chromée comme la magnum, donc très dure.

Il existe aussi un modèle chez BENELLI qui lui est d’origine en 711 de pas de rayures, c’est le :

BENELLI. SUPER BLACK EAGLE II RIFLE WOOD. Canon rayé de 61 cm.

benelli-super-black-rifled.jpg

Idéalement, si les fabricants connaissaient leur marché, il devrait être pourvu d’une visée GHOST RING en lieu et place d’une bande de battue totalement dépassée.

Photos BENELLI.

ghost.JPG

glo-125.1202079196.jpg

Photo MARLIN

ghost ring marlin

Fusil superposé :  

Inconvénients : Les deux cartouches engagées si on court l’arme chargée. Précision des canons moyenne, ceci étant du aux soudures, sauf ceux munis d’une cale de réglage.

Avantages : Rechargement très rapide et simple, à fortiori avec éjecteurs.

Notez l’angle d’ouverture beaucoup plus important que sur un juxtaposé.

fusilea23.1202078894.JPG

Fusil juxtaposé :

Inconvénients : Les deux cartouches engagées si on court l’arme chargée. Précision des canons moyenne, ceci étant du aux soudures, sauf ceux munis d’une cale de réglage. Il a un angle d’ouverture beaucoup moins important et il est donc encore plus facile à charger.

juxtapose.jpg

La prise de visée sur un juxtaposé est plus rapide, plus instinctive, ceci est du à la juxtaposition des canons. Nécessite un montage à crochets. Rechargement très rapide et simple, à fortiori avec éjecteurs.

Carabine à verrou : L’avantage c’est que l’on peut mettre 4 ou 5 balles dans le chargeur. On peut donc courir en toute sécurité et faire monter une balle dans l’urgence. Grosse létalité dans les gros calibres. Un gros calibre pour la battue c’est du 9.3, 444, 45-70, 375 HH (mon préféré !). Attention à la longueur du canon, 61 cm doit être un minimum.

Carabine à pompe : REMINGTON 7600. Uniquement en 35 WHELEN. Arme idéale pour un piqueur. C’est l’association parfaite de la sécurité (la pompe) et d’un excellent calibre d’arrêt ! Prenez là en 56 cm (pas suffisant mais on fait avec) et en synthétique.

remin.jpg

Remington 7600 pompe

Carabine à levier de sous-garde : Arme idéale pour un piqueur. Excellente sécurité puisqu’il faut tirer le chien en arrière si une balle est engagée et le 45-70 qui ne fais pas de détail !

Lire mon article sur la MARLIN 1895 SBL.

Je n’hésiterai pas à dire qu’elle détrône la 7600 de par ses équipements : visée ghost-ring, rail Picatinny, 6 balles, levier de sous-garde ergonomique. ET QUELLE GUEULE !!!!

Notez la poignée ergonomique qui ne vous coince plus les doigts et/ou  la main.

levier-sous-garde-copie-1.jpghttp://www.chasseurdesanglier.com/wp-content/uploads/2014/05/Marlin1895-SBL.jpghttp://www.chasseurdesanglier.com/wp-content/uploads/2010/08/ghost-ring-marlin.jpg

Fusil à pompe calibre 12 : Notez que maintenant le fusil à pompe ET à canon rayé est classé en catégorie C. C’est une arme d’une fiabilité et d’une sécurité absolue. Parce qu’au contraire de l’automatique qui fait OBLIGATOIREMENT monter une balle dans le canon, avec la pompe on peut tirer et s’arrêter de tirer sans avoir une cartouche qui monte systématiquement. Idem pour les carabines semis-autos dont le chargeur est inamovible (défense de rire), procédé dont nous sommes les seuls inventeurs et utilisateurs au monde. Par contre on autorise la vente de cartouche à bille d’acier (roulement à bille) Bravo !!!

La visée dite GHOST RING est la visée idéale pour les piqueurs qui sont amenés à traverser des ronciers, qui glissent, etc.. toutes choses qu’une optique ne supporterait pas. Cette visée GHOST RING se retrouve souvent sur les fusils à pompe. Elle bien plus efficace que la visée dite : “bande de battue” qui ne permet pas de viser aussi bien ni aussi rapidement.

glo-125.1202079196.jpg

Principes généraux et améliorations possibles à une arme existante : Bretelle en néoprène extensible, élastique, pour ne plus se faire cisailler le cou ou l’épaule. On ne sent absolument pas le poids de l’arme.

Exigez des grenadières UNCLE MIKE’S c’est écrit dessus. Essayez les vous comprendrez pourquoi !!

uncle-mikes.jpg

Pour la REMINGTON 7600 à pompe, il existe des grenadières spéciales UNCLE MIKE’S.

Fusil : Tirez exclusivement des balles FIER 28, la « classique » à flèche en laiton. Ceux à qui je les ai faites essayées ne jurent plus que par ça. Ils croyaient rater, moi je leur soutenais que c’était leurs balles qui étaient pourries.

Pour les mono-tubes (semis-autos) faire monter une grenadière à anneau le plus près possible du guidon. Page 93 du catalogue RIVOLIER de 2004.

Carabine : utilisez les balles les plus lourdes disponibles dans votre calibre et surtout, noyau fusionné à la chemise. Mettre une cartouchière de crosse pour réduire le recul.

Pour un piqueur qui souhaite s’équiper d’une nouvelle arme

BERETTA. Vitoria ES 100 RIFLED SLUG. Voir la description plus haut.

BENELLI. SUPER BLACK EAGLE II RIFLE WOOD. Canon rayé de 61 cm.  Voir la description plus haut.

WINCHESTER SX3 BIG GAME. Voir la description plus haut.

REMINGTON 7600 à pompe. 35 WHELEN

MARLIN 1895 SBL. 45-70. Voir la description plus haut et un article qui lui est consacré.

LES POSTÉS  

Dans l’absolu un posté est amené à tirer depuis quelques mètres jusqu’à une centaine de mètres.

ÉTAT DES LIEUX :

Semi-auto en calibre 12 : « limité » à 3 coups. Rechargement long et compliqué. Faible létalité passé 50 mètres (selon l’animal), sauf magnum. Bonne précision dû à la présence d’un monotube. Présence d’un fraisage ou d’un rail pour lunette. Voir la note précédente concernant le système inertiel et les canons rayés.

De l’importance du canon rayé : Pour obtenir le maximum de précision la balle doit tourner sur elle même  si elle n’est pas animée d’un mouvement de rotation elle sera déstabilisé et plus facilement déstabilisable par le vent.

Un canon rayé est préférable si on ne chasse que le gros gibier surtout si les distances de tir sont limites.

Fusil superposé en calibre 12 : très sécurisant « visuellement » par son ouverture cassé. Rechargement très rapide et simple, à fortiori avec éjecteurs.

Fusil juxtaposé : Il a un angle d’ouverture beaucoup moins important et il est donc encore plus facile à charger. La prise de visée sur un juxtaposé est plus rapide, plus instinctive, ceci est du à la juxtaposition des canons. Nécessite un montage à crochets. Rechargement très rapide et simple, à fortiori avec éjecteurs.

Carabine à verrou : L’arme la plus polyvalente, précise, fiable, facile à mettre en sécurité. STETCHER pour le tir de précision. Calibre recommandé : 9.3×62 ou 9.5 (375 HH)

Carabine à pompe en 35 Whelen

Carabine à levier de sous-garde type MARLIN 1895 SBL. 45-70

EXPRESS :

 dollare.gif

Arme très sécurisante quand elle est cassée. Les juxtaposés ont un angle d’ouverture beaucoup moins important et sont donc encore plus faciles et plus rapides à charger. Très bonne arme de battue, en 9.3×74 l’équivalent du 9.3×62 en carabine. Passez au 375 HH. C’est sans doute une déformation due à ma formation de tireur, mais une arme qui groupe dans une petite assiette à dessert à 100 mètres, j’avoue que j’ai un peu de mal. Sauf pour les armes HEYM.

Normes HEYM :

Express : précision à 50 mètres : moins de 4 cm de dispersion pour chaque canon ou les deux ensemble.

Express : précision à 100 mètres : moins de 4 cm de dispersion pour un seul canon à froid, 7 cm pour les deux canons ensemble avec un intervalle de 10 secondes.

Photo catalogue HEYM

heym

Principes généraux et améliorations possibles à une arme existante :
Bretelles en néoprène et grenadières UNCLE MIKES.

Carabine : tirez les balles les plus lourdes dans son calibre. Voir rubrique : «balles de carabine». Installez une cartouchière de crosse pour réduire le recul.

Fusil : tirez exclusivement des SAUVESTRE cuivre, ou chromé, WINCHESTER ELITE (si canon rayé adapté) ou des FIER 28, la « classique », pas la «battue».

Uniquement la «28» à flèche en laiton. Voir rubrique : «balles de fusil en calibre 12».

La FIER ALU en périphérie urbaine.

Posté qui souhaite changer d’arme

Petit budget : CZ 550 (la mienne en 375 HH) ou 30.06

La CZ est une carabine de chasseur conçue par des chasseurs. Sécurité qui se débraye en crispant le pouce. Blocage du levier de culasse à mi-course. Trou de décompression au niveau de la chambre en cas de rupture de l’étui. Voilà quelque chose qui devrait être obligatoire.  

Gros budget : SAUER à crosse pistolet en 30.06 ou mieux encore en 375HH. Canon cannelé. 61 cm de canon.

Très gros budget : billets--14-.gif

Express HEYM en 375 HH. Exigez 63 cm. Canon torsadé.

CUSTOM : Demandez à SAUER de vous fabriquer le modèle “ALASKA” (375 HH), canon cannelé d’une longueur de 63 cm.  Mon rêve  !

sauer-alaska.1202223315.jpg

Je suis contre les carabines à rechargement linéaire, je n’ai pas confiance. Sauf peut être pour le système de HEYM à 8 billes.

Avant d’acheter une arme allé faire un tour sur les forums de chasse, consultez l’historique de l’arme que vous souhaitez acheter. Posez des questions. Vous risquez de grosses surprises notamment sur des marques prestigieuses.

Sanglier.net : énorme base d’utilisateurs.

Grand gibier.net : grands spécialistes en balistique lésionnelle, balistique mécanique., rechargement, etc…

Pour les tenants de la carabine semi-auto : BENELLI COMFORTECH qui réduit le recul de 25 %.

Nouveau : 30 Mars 2008 : Un bon point pour BENELLI !

BENELLI propose moyennant un délai assez long, mais ça vaut le coup parce qu’il semble que cela soit gratuit, du moins pour ce que j’ai pu lire sur les forums. BENELLI propose donc en option un allongement du canon qui passe de 51 cm à 56 voire 60 pour certains calibres. On ne peut que les féliciter de cette initiative qui va dans le sens d’une plus grande customisation des armes, même de grande série.

Après tout on fait cela pour les voitures depuis des décennies. Dans le même sens pourquoi ne proposerait on pas en option, des culasses phosphatées noires en lieu et place de celles chromées. Il faut continuer dans la voie de ce que j’appelle : “une plus grande customisation des armes de chasse”. Idéalement, si les fabricants connaissaient leur marché, elle devrait être pourvu d’une visée GHOST RING à la place de cette bande de battue totalement dépassée.

Une carabine semi-auto méconnue :

slb2000rt.1202297780.jpg

HECKLER & KOCH. SLB 2000

Canon un peu court à mon avis. Mais poignée KAISER GRIFF. Très bien coté sur le forum de chasse : sanglier.net. Ne prêtez pas attention aux commentaires qui disent qu’elle est “trop lourde”. Plus une arme est lourde plus elle est agréable à tirer et plus vite vous doublerez. Ne prenez pas le modèle “light”, prenez le modèle classique.

En calibre 12 et semi-auto :

WINCHESTER SX3 BIG GAME. canon rayé au pas de 28 pouces (771 mm) pour une grande précision. Rail WEAVER intégré, économie d’un montage. Tirer en priorité des balles américaines de type WINCHESTER ÉLITE.

Le BENELLI et le BERETTA sont très bien aussi

Posté qui souhaite avoir deux armes dans le véhicule en fonction du poste

Pour un poste dans le clair jusqu’à 100 mètres, CZ en 30.06 avec une balle lourde. Ou bien ma CZ 550 en 375 HH.

Pour un poste dans « le sale », de « 0 » à 60 -vrais- mètres maxi, sans vraiment possibilité de redoubler, optez pour une MARLIN 1895 SBL en 45-70.

Semi-auto BENELLI COMFOR-TECH en calibre 30.06. Balle lourde.

Si vous êtes obligé de tirer le chevreuil au plomb, (surtout pas de canons rayés !) et que vous voulez gardez la même arme pour le cochon optez pour BENELLI COMFORT-TECH. Préférez les canons longs de 70 cm. Plus la poudre brûle, plus la balle est poussée.

Si vous recherchez un obusier de campagne, optez pour le 89 mm « super magnum ». Prenez-le en canon de 71 cm.

Rappelez-vous que c’est le placement de la première balle qui compte et là toutes les armes se valent… !!!

NE VOUS FIEZ JAMAIS A « LA SÉCURITÉ ». Une arme n’est vraiment en sécurité que verrou ouvert, fusil cassé, ou culasse -ostensiblement- ouverte.

Enregistrer

Print Friendly

Sur le même thème :

8 réflexions au sujet de « Sanglier en battue. Quelle arme pour quelle utilisation ? »

  1. merci infiniment pour ces détails et informations précieuses; mon choix se portera sans doute sur une cz . cordiales salutations

  2. Quand vous cherchez une expression ou un mot dans le site, utilisez la fonction « recherche ».

    Tou est expliqué dans cet article : Supprimer « le coup de doigt ».

  3. merci pour votre réponse; qu’est -ce qu’un « stetcher à la française  » ?? je ne manquerai pas de consulter le site de votre ami.
    bien cordialement.

  4. En occasion, si vous pouvez avoir une CZ c’est aussi top que neuf !

    Je dirai toute carabine à répétition manuelle pourvu d’un stetcher à la Française. Pas de semi-auto, inutile ! Vériifiez le poids de détente d’usine ! Pas plus de 2 kg.

    Calibre 9.3×62. Balles  de chez FREYR.

    http://www.chasseurdesanglier.net/article-munitions-freyr-concepteur-fabricant-de-munitions-un-frenchie-dans-la-cour-des-grands-100687591.html

    Voius l’appellez de ma part ça lui fera plaisir

    N’hésitez aps à me relancer !

  5. bonjour; je ne souhaite pas ajouter un commentaire mais demande un conseil: quelle serait la carabine d’ OCCASION (éventuellement fusil, cal?) ideale pour chasser le chevreuil et le sanglier , en
    tant que posté; merci d’avance de vos précieux conseils. JMM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *