L’information sur internet est-elle fiable par rapport aux télés, radios, journaux, presse écrite ?

Cet article a été initialement publié en 2012.

Pourquoi internet est il plus fiable qu’une source papier !

On ne cesse d’entendre dans les conversations amicales, professionnelles, familiales : « Internet on y dit n’importe quoi !,  l’information sur internet n’est pas fiable !, on y trouve n’importe quoi !, etc…. » Je suis toujours étonné d’entendre des gens que l’on pourrait qualifier de sociologiquement bien fait de leurs personnes, relayaient ce genre d’informations. Cela prouve à quel point la quasi-totalité de nos élites et de nos concitoyens ignorent ce qu’est une vraie-fausse information d’une vraie-vraie information, sans parler des fausses-fausses informations et les fausses-vraies informations. Comme si l’information radio, papier ou télévisuelle était incontestable….

Hé oui … !! L’information c’est comme les passeports, il y a  les vrais-vrais, les vrais-faux, les faux-vrais, les faux-faux. Oui-oui tout cela est parfaitement VRAI-VRAI ! Pour parfaire votre  vraie-vraie information, voyons cela de plus prés et par analogie :

En l’occurrence un vrai-vrai passeport est un passeport émis par une autorité légale avec de vrais documents de l’état civil.

Un vrai-faux passeport est un passeport émis  par une autorité légale, pas forcément celle d’origine du passeport ;-)))) (le « gentil ») avec de faux documents d’état civil.  On va dire qu’ils se sont « trompés » d’état civil, de passeport (si besoin)  mais pas de photo. ;-))))) Toute ressemblance avec des faits connus ne serait que pure coïncidence ! ;-)))

Un faux-vrai passeport c’est un « méchant » (par opposition au « gentil ») qui fabrique de toutes pièces un faux passeport avec de vrais documents d’état-civil.

Un faux-faux passeport est un document entièrement fabriqué de toutes pièces avec de faux documents d’état civil. Sans vouloir vous prendre la tête, on pourrait développer : les gentils-gentils, les gentils-méchants, les méchants-gentils et les méchants-méchants….. OUF !!!!!

Vous suivez ????? Donc il existe en matière d’information et par analogie avec les passeports et les gentils :

  1. Une vraie-vraie information : « Monsieur X a quitté sa femme». Comprenez qu’ils se séparent, qu’ils divorcent officiellement.
  2. Une vraie-fausse information : « Monsieur X a quitté sa femme». Vous lisez ensuite qu’il l’a vraiment quitté mais pour….aller au ski ! Madame restant à la maison.
  3. Une fausse-vraie information : « Monsieur X a quitté sa femme». On ajoute un document photographique où le couple semble s’engueuler ! Vous lisez ensuite qu’il l’a vraiment quitté mais pour….aller au ski ! Madame restant à la maison.
  4. Une fausse-fausse information : « Monsieur X a quitté sa femme, ils divorcent! » La totale !! Avec photomontage si nécessaire et etc…..

 Vous relayez des informations entendues à la radio, à la télé, dans les journaux, en pensant comme tout citoyen lambda que : « c’est forcément vrai puisque je l’ai lu dans tel journal ou entendu à la radio, vu à la télé ». Pourtant vous n’avez aucune possibilité de qualifier la source qui est à l’origine de l’information ! Donc vous faites bêtement confiance ! Oui bêtement ! J’insiste !!!! Et pour internet qui n’est que le prolongement virtuel et dématérialisé de l’info, on s’exclame : « Ah oui mais c’est sur internet….!!!! ». Le mot est lâché : « c’est sur internet ! ». Vous diriez que vous l’avez lu en sous-titré dans un film porno, on ne vous en tiendrait pas rigueur.

Peut-on  trouver une information  juridique incontestable dans un une publication papier ? Pas sûr !

Peut-on  trouver une information  juridique incontestable sur GOOGLE ? Oui ! Peut-on  trouver une information  médicale sûre sur une publication papier ? Pas sûr !

Peut-on  trouver une information  médicale sûre  sur GOOGLE ? Oui !

Dérangeant non d’affirmer cela ? !

La grande et essentielle différence entre une information couchée sur le papier et une information mise en ligne sur internet, c’est qu’il n’est pas possible de vérifier instantanément et de façon incontestable que ce que vous lisez dans tel ou tel papier est parfaitement authentique.

Je m’explique : on peut écrire dans un journal : Tel membre du gouvernement a fait cette déclaration, ouvrez les guillemets, citation, fermez les guillemets. Quelle preuve avez vous de l’authenticité de la reproduction littérale de la dite déclaration ? Aucune ! Strictement aucune ! Alors que la même déclaration mise en ligne sur un site gouvernemental, est incontestablement authentique. Pourquoi le journal du Gouvernement s’appelle t’il «Journal Officiel» ? Parce qu’il est incontestablement officiel. Sa retranscription même littérale au sein d’un autre journal n’est pas « officielle ». Ce qui rend le journal officiel « officiel » c’est qu’il est édité pour  le compte de l’État, par l’État, sur une imprimerie d’État !! Là oui on peut parler comme nous le verrons plus loin, d’une qualification authentique de la source. Pourquoi croyez-vous que les grands sportifs ne s’adressent plus à des journalistes mais publient désormais leurs informations personnelles via leur blog ou leur compte FACEBOOK ? Pour ne pas que l’information soit dénaturée, modifiée, transformée ! La grande différence entre s’exprimer auprès d’un journaliste qui le plus souvent va ré-écrire ce que vous avez dit et s’exprimer sur son blog, c’est qu’il n’y a pas d’interruption dans la chaîne de l’information, par analogie on pourrait dire aussi : « pas d’interruption dans la chaine du froid ».

Le site internet officiel d’un gouvernent, d’un sportif, d’une personnalité, c’est une pièce officielle et légale qui ne souffre d’aucune contestation ! A partir du moment où vous lisez une information sur un site en « .gouv.fr », vous lisez un document authentique incontestable ! (sauf piratage évidemment !) Le journaliste qui reprend cette information sur du papier, peut citer le même article et la même référence mais il peut en modifier le contenu, s’il le souhaite. Raison pour laquelle, vous voyez dans les journaux télévisés une capture d’écran du blog du sportif X ou du chanteur machin. La preuve est matérialisée par une capture d’écran. Aucun journaliste n’ira modifier une capture d’écran pour lui faire dire ce qu’il a envie de lui faire dire, comme c’est très souvent le cas pour la version papier de l’information. Modifier une capture d’écran c’est faire un faux et usage de faux. Modifier la retranscription d’une interview, c’est…….normal parait-il !

En cela, la profession de journaliste a du souci à se faire et contribue à creuser sa propre tombe !!! Si les comptes FACEBOOK de personnalités explosent c’est aussi et surtout pour cela ! Plus personne ne fait confiance à la profession de journaliste. La vraie question concernant internet est donc : « Comment qualifier l’information que je cherche, comment l’authentifier de façon certaine ». Là aussi c’est plus rapide et plus simple à expliquer qu’à taper ! Quand vous faites une recherche sur GOOGLE, vous avez deux sortes d’informations de deux couleurs différentes

  1. En bleu l’information que vous recherchez suite aux mots-clés tapés
  2. En vert la source de l’information, son émetteur, OFFICIEL

Si vous lancez une recherche sur un arrêt du Conseil d’État, par exemple, vous allez tomber sur le site : www.conseiletat.fr/ et vous allez tomber sur des sites QUI CITENT le Conseil d’État : des journaux, des sites d’avocats, des sites juridiques, etc….

La différence est fondamentale ! L’information disponible sur le site du CE est incontestable ! L’information REPRODUITE sur un site tiers peut avoir été modifiée, arrangée, quoique là aussi il faille nuancer l’information : si c’est le site de l’ordre des avocats qui cite le CE on peut les croire sans difficultés. Si c’est un site sans références officielles ou un forum, il y a matière à suspicion. Par contre rien ne vous empêche de partir d’une information obtenue sur un site non-officiel et peut être même sujet à caution, puis de remonter via des brides d’informations vers le site officiel du législateur ou du fabricant. Je fais cela tous les jours. C’est cela chercher de l’info ! C’est autrement plus marrant que de recopier des informations bêtement et méchamment. Vous comprenez maintenant que l’on peut réaliser une consultation juridique sûre avec GOOGLE à condition de pouvoir qualifier la source de l’information. Idem pour l’information médicale : Vous tapez le nom du symptôme ou celui du médicament, vous obtiendrez non pas tout et n’importe quoi (l’excuse de ceux qui ne comprennent rien à internet et à rien tout court !), mais un certain nombre d’informations qu’il faudra trier selon la qualification du site (en vert), institutionnel ou pas, fabricants, utilisateurs, etc…. Certains sites d’informations médicales sont devenus de véritables institutions.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de mise en forme, veuillez m’en informer en faisant un clic droit sur le texte pour le mettre en surbrillance puis cliquez sur Ctrl + Entrée . C’est tout !

Print Friendly, PDF & Email

One thought on “L’information sur internet est-elle fiable par rapport aux télés, radios, journaux, presse écrite ?”

  1. Avis très subjectif. dès le départ. On vivait très bien sans Internet avant son apparition! Et on trouvait quand même et peut être mieux des solutions aux problèmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.