Ésotérisme : « les cahiers de l’ailleurs et « Historia occultae »

Le blog de serge Caillet : « Serge Caillet – Bloc-notes d’un historien de l’occultisme » publie un article sur une nouvelle revue : « Les Cahiers de l’ailleurs ».

Les-cahiers-de-l-ailleurs.jpg

L’auteur de cette nouvelle revue n’est pas un inconnu, il s’agit de Dominique Dubois, qui après avoir fondé et dirigé de 2008 à 2011 la revue Historia occultae, publie maintenant les « Cahiers de l’ailleurs N°1».

Extrait de l’article de Serge Caillet : « Matériellement impeccable (de belle facture et d’une excellente qualité d’impression), ce premier numéro (septembre 2012) inaugure à l’évidence une revue remarquable, dont la ligne éditoriale séduit : « Ces cahiers sont conçus dans un esprit libre et indépendant et s’adressent aux scrutateurs d’un  » ailleurs « , terme au premier abord vague mais qui prend tout son sens lorsque les différents auteurs évoquent, par le biais d’une recherche historique ou d’une réflexion métaphysique, un absolu, une spiritualité, un hermétisme, une gnose, une magie ou un occultisme, une poésie du  » verbe  » ou une œuvre illustrée… L’objectif culturel et œcuménique qui sous-tend  » les cahiers de l’ailleurs  » se propose, pour un temps ou une durée qui ne lui appartient pas, d’être l’écho vivant d’une petite minorité de cherchants ». La suite sur le blog de Serge CAILLET

Pour ce qui est de la revue : « HISTORIA OCCULTAE » vous pouvez trouver le numéro 3 chez AMAZON  Notez que le N° 3 parle de la relation (hypothétique ?) entre Bérenger Sauniére et EMMA Calvé.

HISTORIA-OCCULTAE.gif

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de mise en forme, veuillez m’en informer en faisant un clic droit sur le texte pour le mettre en surbrillance puis cliquez sur Ctrl + Entrée . C’est tout !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.