Energie cinétique, Energie Cinétique Surfacique, Quantité de Mouvement ou Puissance de Choc.

« E » : « L’énergie cinétique c’est l’énergie que dégage un corps en mouvement ».

ECS : « L’Energie Cinétique Surfacique matérialise le potentiel d’un projectile à délivrer son énergie cinétique en rapport avec sa section initiale ».

« QM » : « La Quantité de Mouvement c’est l’impulsion que le projectile est susceptible de transmettre à l’élément de contact de l’impact jusque pendant toute la durée de la phase de pénétration ».

« PC » : « La Puissance de Choc est le produit de l’énergie cinétique par la section nominale de la balle avant expansion exprimée en cm² ».

Dans son livre, Joël SERRE :

Édition augmentée : Janvier 2019. Livre : Joël SERRE : « Technologie des balles de chasse pour canons rayés ».

…..écrit ceci page 135 : « ….La morale de cette histoire, si tenté qu’il y en est une, est que l’énergie cinétique transportée par un projectile ne veut rien dire à elle seule ».

Ces définitions sont extraites du livre de Joël SERRE : « Sciences complexes de la balistique ».

Pour faire suite à l’article sur le 30-06 je me suis penché un peu plus grâce à l’indispensable livre de J.S, sur la différence entre toutes ces formules mathématiques qui chacune de son côté voudrait exprimer une certaine idée de la létalité d’un projectile. Aucun autre livre à ma connaissance ne répertorie toutes ces données. A l’exception de la Puissance de choc qui n’a pas été calculée. Peut-être le sera-t-elle dans une prochaine édition.

Vu que ce sont des formules mathématiques, il m’a semblé judicieux de faire un comparatif entre ces différentes formules, puis de les croiser avec des calibres différents, mixer, chauffer à feux-doux et regardons ensemble ce qui en ressort.

Dans ce tableau nous comparons deux balles de même structure pour garder une homogénéité avec une différence de seulement 5% en poids. Le 9.3×62 qui est je le rappelle un calibre né en Afrique dans les colonies Allemandes et qui selon le Docteur CORSON serait même un petit peu meilleur que le 375 HH qui n’en diffère que de 0.2 mm !

Ce qui est incroyable c’est que pour une différence de poids de seulement 5%, on a exactement le même écart à 50, 100 et 200 mètres, soit : 19, 14, 12 et 8% et ce pour toutes les mesures.

Ce qu’aucun calcul mathématique ne peut prendre en compte c’est la réaction de cible à l’impact. Autrement dit et comme cela est expliqué dans l’article sur le magnum, le 375 HH freine d’autant plus brutalement à l’impact qu’il est tiré sur une « courte » distance (courte par rapport à ses possibilités). Plus un projectile arrive vite, plus la structure impactée se contracte et oppose de résistance. Alors que le 9.3, perce plus profondément parce qu’il arrive plus lentement. Le 375 HH devrait être réservé pour des tirs au-delà de 100 mètres.

9.3 vs 375

Dans cet autre comparatif entre du 300 wim mag et du 9.3×62, on constate et c’est là que les formules mathématiques sont intéressantes, une énorme différence selon que l’on compte nous présente (ou nous impose !) les chiffres en E ou en ECS.

On constate alors qu’à A 50 mètres nous avons 1% de différence entre l’E et 42% si on le compare à l’ECS. A 100 mètres, nous trouvons : 4% en E et 46% en ECS. Idem à 200 mètres : 11% pour l’E et 56% pour l’ECS. Ce qui prouve que l’on peut faire dire aux chiffres ce que l’on veut. Il est donc important d’avoir plusieurs systèmes de mesure pour pondérer ces formules mathématiques.

300-vs-9.3.jpg

Il fait apparaitre une légère supériorité du 13 grammes par rapport au 11.7 grammes de 6 à 12% en plus pour le 13 grammes avec une différence de vitesse de 1% à 100 comme à 200 mètres.

30.06-vs-30.06-11.7-et-13.jpg

Le dernier tableau compare le 30-06 en 11.7 et 14 grammes, la vitesse de ce dernier à 200 mètres (543 m/s) s’apparentant à une balle de fusil de chasse en semi-magnum (toute  proportion gardée de distance !) avec une perte de vitesse de 16%.

30.06 vs 30.06 sako

Encore une fois en prenant comme référence NORMA, on comprend qu’ils n’aient pas fabriqué le 30-06 en 14 grammes, il n’apporte rien. Mais contrairement à ce que pensent mes amis-chasseurs-Québécois, le 13 grammes devrait être le standard du 30-06 en lieu et place du 11.7 grammes. Un chasseur Québécois m’a quand même fait remarquer que, entre une 13 grammes en ORYX et une THX de 11. grammes, il préfère la THX « pour son efficacité« .

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de mise en forme, veuillez m’en informer en faisant un clic droit sur le texte pour le mettre en surbrillance puis cliquez sur Ctrl + Entrée . C’est tout !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.