Un Mosin-Nagant M91/30 pour la chasse. 7.62×54 R.

mosin nagant

On parle de cet article sur ce forum (clic) : Chasse passion.net

forum mosin nagant

Voici un passionné du MOSIN-NAGANT qui nous présente sa collection.

Cet ajout est du 19 Mars 2016.  De gauche a droite.

  • M91 Izhevsk de 1894.
  • M91/30 c’était un modèle Cosaque mais mise aux normes de 91/30 vers 1930.
  • Marquage Ka3. Très rare actuellement. 65 d’enregistrés sur une liste de collectionneurs de Mosin. 1894.
  • Modèle sniper PU Izhevsk de 1944 avec lunette de 1940.
  • M91/30 Tula de 1939 marqué sniper mais n’ayant jamais été doté d’une lunette.
  • WZ-48 Radom (Polonais) de 1954 mono-coup en 22 LR.

Mosin nagant 01 Mosin nagant 1 Mosin nagant 2 Mosin nagant 3 Mosin nagant 4 Mosin nagant 5 Mosin nagant 6 Mosin nagant 7 Mosin nagant 8 Mosin nagant 9  Mosin nagant 11  Mosin nagant 13 Mosin nagant 14 Mosin nagant 15 Mosin nagant 17 Mosin nagant 18 Mosin nagant 19 Mosin nagant 20 Mosin nagant 21 Mosin nagant 22 Mosin nagant 23 Mosin nagant 24 Mosin nagant 25

Un Mosin-Nagant pour la chasse

La carabine Mosin-Nagant en 7.62x54R avec un projectile disponible de 13 grammes, est évidement une remarquable arme de chasse.

Bémol : Arme très, presque trop longue, détente dure, le poids de détente dépasse les 3 kg. Je ne le connais pas exactement. Si vous pouvez le mesurer… Prévoir le polissage de la détente. Il existe des versions plus courtes du Mosin, on en reparlera.

Attention !!! Le Mosin-Nagant ne possède pas* de « sécurité« . Donc la meilleure sécurité c’est d’ouvrir la culasse…! *Comme me l’ont fait remarquer plusieurs lecteurs en commentaires, il y a bien une sécurité sur le MOSIN, mais celle-ci est tellement complexe à mettre en œuvre que cela revient à ne pas en avoir du tout compte tenu que son activation/désactivation est beaucoup trop fastidieuse. Extrait des commentaires sur « ESSAI ARMES » : « Une fois le fusil armé et près à tirer il suffit de tirer vers l’arrière la grosse tétine du percuteur là où il y a la vis et de la faire pivoter sur la gauche puis de relâcher .
Le percuteur est alors bloqué et plus aucune action n’est possible si le percuteur n’est pas remis en place ». « ……Il suffit, fusil armé, de venir tirer l’arrière de la culasse sur laquelle est fixée le percuteur et de faire une rotation d’un quart de tour vers la gauche. Le fusil est alors en sureté ».

Depuis le 06 septembre 2013, de nouveaux calibres sont classés en catégorie C et utilisables à la chasse.

Il s’agit des calibres suivants :

  • 7,5 × 54 MAS 
  • 7,5 × 55 suisse 
  • 30 M1 (7,62 × 33) 
  • 7,62 × 51 ou (7,62 × 51 OTAN) ou 308 Winchester ou 308 OTAN
  • 7,92 × 57 Mauser ou 7,92 × 57 JS ou 8 × 57 J ou 8 × 57 JS ou 8 mm Mauser
  • 7,62 × 54 R ou 7,62 × 54 R Mosin Nagant
  • 7,62 × 63 ou 30,06 Springfield 
  • 303 British ou 7,7 × 56.

Mais il y a quand même un « mais » au prix d’une adaptation réglementaire et rigoureusement obligatoire si vous ne voulez pas vous faire confisquer votre arme…. !

« Article 2 :Modifié par Arrêté 2005-06-15 art. 2 JORF 17 juin 2005 : Sont interdits pour la chasse de tout gibier et pour la destruction des animaux nuisibles :

l’emploi de toute arme munie d’un dispositif fixe ou amovible comportant des graduations ou des repères de réglage de tir pour les distances supérieures à 300 mètres. ……..

Concernant les munitions, j’ai trouvé un revendeur de munitions en 7.62x54R qui plus est, LE SPÉCIALISTE FRANÇAIS du Mosin Nagant : L’armurerie LAVAUX.

13 grammes c’est absolument parfait !

7.62x54R barnaul

  • Calibre : 7.62x54R
  • Ogives Soft point (1/2 blindée)
  • 203 grains (13.2 gr) (Excellent !)
  • Vitesse 703 m/s
  • Énergie 3294 Joules
  • Non corrosive. Attention au lot de cartouches militaire vendues par caisse de 100 ou 200. Les munitions sont très corrosives et EXIGENT un nettoyage très méticuleux. Il est déconseillé de les utiliser.

Vous avez également SAKO qui par son distributeur en France : HUMBERT, vend la HAMMERHEAD 7.62x53R (voir plus loin pourquoi 53R et non pas 54R) en 13 grammes.

Référence HUMBERT : 6220 0087.

Sako-logo.jpgsako-hammerhead.JPG

Je l’ai signalé à HUMBERT, le catalogue en Français comporte une erreur, le maquettiste a rajouté « REM » au lieu de « R« . N’en tenez pas compte !

7.62x53R-copie-1.JPG

Pour l’entraînement au sanglier courant et le réglage de l’arme, notez ce lot de 200 cartouches FMJ (FMJ (blindé) : strictement interdit à la chasse) à un prix raisonnable : 64.80 €uros. Attention quand même ce sont des munitions très corrosives qui peuvent abimer le canon. Nécessite un nettoyage spécial. J’y reviendrai.

lot-fmj-7.62x54R.jpg

Toujours chez l’armurerie LAVAUX, ces indispensables douilles amortisseurs pour ne pas casser le percuteur lors d’un tir à sec.

douille-amortisseur-7.62x54R.jpg

Mosin-Nagant : Des questions et des réponses :

1ére question : Le tir est-il plus précis avec ou sans baïonnette et pourquoi ?

Le Mosin-Nagant était livré aux soldats Russes sans étui de baïonnette, celle-ci était fixée à demeure sur l’arme. D’ailleurs comme vous pourrez le voir sur la vidéo, il est très, très difficile de la mettre et encore plus difficile de l’enlever.

Il n’y a pas de tenon de baïonnette sur un Mosin-Nagant, celle-ci est capuchonnée sur le canon.

baionnette-mosin.jpg

Crédit photo : Miliccoco.

Le seul moyen de ne pas la perdre et à mon avis dans l’esprit du Haut-Commandement Russe, de ne pas pouvoir l’utiliser à autre chose, c’était encore de ne pas pouvoir l’ôter. Oui le tir est plus précis avec la baïonnette comme le prouve toujours la même vidéo. Pourquoi ? Parce que le canon vibre beaucoup moins avec cet appendice. Attention il faut se reporter aux années 40 où l’acier était rare, contrairement à aujourd’hui où l’on peut diminuer la longueur d’un canon à condition de l’alourdir (l’épaissir) pour ne pas perdre en précision.


2éme question : Pourquoi n’y a-t-il pas de grenadières métalliques ? : Avec tout le respect que je dois au site essai-armes.fr je ne suis absolument pas d’accord avec leur version qui consiste à dire que c’était « pour ne pas faire de bruit ». La seule, unique et logique explication c’est qu’une simple fente dans le bois de la crosse au lieu d’une grenadière métallique n’est dû au fait que (toujours pareil) l’acier était à l’époque une denrée rare, qu’il fallait fabriquer des armes par million, la rusticité étant la principale qualité de l’arme qui ne possède d’ailleurs pas de « sécurité », rendant ainsi l’arme encore plus facile  et plus rapide à fabriquer en masse. Une simple bretelle en cuir ou un vêtement déchiré suffisait sur le terrain à confectionner une bretelle.

J’ai trouvé cette superbe photo qui illustre à posteriori parfaitement mon propos.

mosin nagant
3éme question : 7.62x54R ou 7.62.53R.  SAKO commercialise une balle (HAMMERHEAD) en 13 grammes dans ce calibre. Mais dans la dénomination SAKO le calibre annoncé est ou 7.62.53R et non pas 7.62x54R. Pourquoi ? Réponse de WIKIPEDIA en Anglais.

Réponse de l’expert Joël Serre : « La cartouche de 7,62X54R est normalement identique à la cartouche également commercialisée sous la dénomination 7,62x53R; c’est simplement une considération politique qui a fait qu’à la base cette cartouche (7,62x54R) a héritée de différents référencements ; 7,62 Mosin Nagant ; 7,62 Russe, 7,62×54 Russe, 7,62 Nagant etc.. ».

Un Mosin-Nagant customisé

Très intéressantes améliorations pour la chasse : Canon plus court et détente modifiée. Si j’ai sélectionné cette vidéo c’est que ces modifications sont à mon avis non seulement crédibles mais indispensables pour la chasse. La vidéo n’est plus disponible, je laisse les passionnés du MOSIN de m’en proposer une ou plusieurs via les commentaires de l’article.

Pièces détachées pour Mosin-Nagant

Ce site vend hausses et guidons par correspondance.

smith-sights-mosin-nagant-copie-1.png

Colliers et montage de lunettes pour Mosin-Nagant

jmecks-scope-mount-mosin-nagant.jpgjmecks-lunette-mosin-nagant.jpg

Crédit photos : jmeckscopemounts.com

rail-picatinny-mosin-nagant.jpg

Carabine Mosin-Nagant M91/30 PU Sniper. 7.62×54 R. 1944 Izhevsk.

La MOSIN NAGANT dans l’histoire du sniping.

Les Russes comme les Allemands ont en commun une culture de la guerre et de l’armement qui n’a d’égal que l’amateurisme compulsif et affairiste de certains autres pays. Si vous voyez de qui je veux parler…!

Sachant comme je dis toujours que les Israéliens étant le produit des deux additionnés plus un savoir-faire inné, vous imaginez ce que cela peut donner sur le terrain…. !  J’ai croisé un tireur qui possède cette magnifique arme dont voici quelques photos originales dans tous les sens du terme pour ceux qui ne connaissent pas cette arme. Rappelons que celle- ci était en service durant la deuxiéme guerre mondiale chez les Russes et d’autres productions locales. Historique de la munition de 7,62 × 54 mm R.

Notez la pente de la crosse !

Carabine Mosin-Nagant M91/30 PU Sniper. 7.62×54 R. 1944. Izhevsk.

Mosin-full-length---Copie.jpg

C’est ce que je préconise et pourtant c’est le contraire de ce que font tous les fabricants d’armes, qui confondent « tir ball trap » et « tir d’engagement ». La leçon à tirer dans tout ça : On demande à des tireurs de créer une arme et aux ingénieurs de la fabriquer ! Pas le contraire ! Voir mon article : « Crosse-joue ou crosse-menton. Montage haut ou montage bas ». La visée tête haute et droite ne semblait pas beaucoup les déranger à l’époque…!!!

20140412_145610.jpg

Le montage haut, voire très haut de la lunette, permet non seulement un tir « crosse-menton » mais autorise également à se servir de la hausse et du guidon métallique en cas de combat plus rapproché. Là encore c’est ce que je me tue à répéter depuis que ce blog existe.

20140412_145639.jpg

La hausse est graduée jusqu’à 2000 mètres… ! Il y a une version dont le canon fait 80 cm. On est très loin des 61-66 cm…!

Rear-sight-0-2000M.jpg

Scope-view-1300-meters.jpgMosin-right-rear-side.jpgMosin-left-side-scope-mount.jpg

Simo Häyhä, soldat Finlandais considéré comme le meilleur tireur d’élite de toute l’histoire, utilisait une variante locale du NOSIN-NAGANT.

sniper-finlandais.jpg

Il fut surnommé Belaya Smert (« La mort blanche ») par l’armée soviétique, qui déploya des moyens considérables pour l’abattre et dans les rangs de laquelle Häyhä fit entre cinq et sept cents victimes. La photo a été prise après un contre-sniping Russe…! Comme quoi, manger de la neige pour ne pas être trahi par sa propre buée n’a pas suffit ! « 6 mars 1940. Après avoir abattu 505 soldats soviétiques, le sniper Simo Häyhä est neutralisé ». Il meurt dans son lit à 96 ans ! Et comme dit l’article : « Ils étaient nombreux à l’attendre là haut »…! »

    *1.Renvoi : Bien qu’il n’y est pas de tenon de baïonnette sur le Mosin-Nagant je rappelle pour information la législation en cours :

Texte ONCFS : « Nouvelle classification des armes et nouveaux calibres autorisés pour chasser » :  « ….. Ainsi, concernant les fusils Lebel ou les Mauser, leur utilisation, leur acquisition et leur détention, seront possibles avec un permis de chasser validé, sous réserve d’une neutralisation du tenon de la baïonnette et de la hausse à 300 m ».

Le Mosin-Nagant au banc test à 600 mètres

Cliquez sur le lien ci-dessus pour cet article publié sur « Le blog du tireur de précision ».

Extrait : « A l’origine, le Mosin-Nagant Modèle 1891 est une carabine à verrou d’une conception simple élaborée par le capitaine russe Sergei Mosin montée avec un magasin de cinq cartouches conçu par les Belges Émile et Léon Nagant. En service en Russie à partir de 1892, il est resté longtemps le standard de l’infanterie russe à travers la guerre russo-japonaise, la première guerre mondiale et, dans avec son amélioration de 1930, il a servi également lors de la seconde guerre mondiale. Malgré ses lacunes, le modèle 1891 à 1830 était robuste, fiable et précis (moins d’un pouce à 100 mètres).

Mais c’est en 1932, que l’Armée rouge a tiré des Mosin-Nagants des lignes d’assemblage pour les modifier pour en faire des fusils de sniper. Les armuriers ont allégé la pression sur la détente à une gamme de 4,4 à 5,3 livres (1 livre = 0,45 kg) et reconfiguré le levier de culasse pour faire place à un viseur télescopique de  3.5-4X,  permettant ainsi à un tireur d’élite de l’utiliser sur des cibles à 600 mètres ».

En fait, il semblerait que les tireurs d’élite allemands l’auraient même préféré à leurs propres Mauser Karabiners K98 et bien que les soviétiques avaient adopté le Tokarev SVT-40 semi-automatique pour l’utilisation en fusil de sniper, il s’est avéré moins précis que le Mosin-Nagant,  qui est finalement resté en usage jusqu’à ce qu’il soit remplacé par le Dragunov SVD en 1963. La Russie a ainsi produit quelques 330.000 fusils Modèle 1891/30 tireurs d’élite entre 1941 et 1943.

Print Friendly

Sur le même thème :

5 réflexions au sujet de « Un Mosin-Nagant M91/30 pour la chasse. 7.62×54 R. »

  1. Bonjour ,pour la séccurité il suffit une fois l’arme armée de tirer fermement le bouton cranté à l’arriére de la culasse et de le tourner vers la gauche.

  2. Il y a une petite erreur au début vous ditte que le mosin na pas de cequrite mais il en a une il feaux tirer et tourner la tirette qui est a l’arierre de la culasse

    1. Voici ce que j’ajoute après avoir dit qu’il n’y a pas de sécurité : *Comme me l’ont fait remarquer plusieurs lecteurs en commentaires, il y a bien une sécurité sur le MOSIN, mais celle-ci est tellement complexe à mettre en œuvre que cela revient à ne pas en avoir du tout compte tenu que son activation/désactivation est beaucoup trop fastidieuse ». La meilleure sécurité c’est d’ouvrir la culasse.

  3. bonjour,je ne comprend pas pour quoi sur les sites dit serieux disent que le mosin nagant 91/30 n a pas de securité , il l a une sécurité sur la culasse ,si cela interesse me contacter a bientot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *