AVNC (OVNIS) : Déclassification des documents, les Britishs font de la résistance… !

 

« Nick Pope, l’ancien officiel du bureau des ovnis du ministère de la défense anglais, souligne l’embarras du gouvernement qui n’a pas tenu ses promesses envers la nation.

The Mirror a souligné que le gouvernement avait promis de déclassifier en juin 2013 tout le reste des documents relatifs aux ovnis, mais ce ne fut pas le cas. Finalement, le reste des 18 nouveaux dossiers ne seront mis à la disposition du public qu’en septembre 2015. À noter que la vague de déclassification de tous les documents ufologiques a débuté en 2007 ». La suite de l’article sur AGORAVOX.

J’avais écrit un article en 2011 sur ces incroyables documents déclassifiés et consultables sur le site officiel (!!!) des « Archives nationales Anglaises » : « ROSWELL : Le crash et les récupérations confirmés par les archives nationales Anglaises ! »

Ces documents échangés très officiellement entre le gouvernement Américain et Anglais sont proprement hallucinants, notamment les récupérations d’EBE (Entités Biologiques Extraterrestre, terme US) lors du crash de Roswell. Mais bon plus c’est gros plus ça passe !

Si le gouvernement Anglais renâcle à publier les 18 dossiers restants c’est bien évidemment et vous l’aurez tout de suite compris pour éviter une crise de rire au sein de la population provoquant ainsi une épidémie d’hernies !!!!

Ces 18 dossiers restants concernent assurément des observations militaires : traces radars, descriptions très précises de pilote, etc. Et comme chacun sait, les pilotes, surtout les  militaires ont une fâcheuse tendance aux hallucinations  à la franche rigolade… !  

Ce n’est pas Jack KRINE qui me contredira : « L’ex pilote de chasse Jack Krine, colonel de réserve, 15 000 heures de vol, ancien leader de la patrouille de France, ancien commandant de bord et instructeur sur Airbus.

Il nous y décrit une observation lors d’une patrouille avec un autre pilote sur Mirage III C, le 23 septembre 1975. Il nous conte l’apparition et la disparition à des vitesses stupéfiantes et cela à trois reprises d’un ovni fuselé comme une carlingue d’avion de ligne avec des « hublots » d’où émanait une lumière blanche très intense. Visuel OK mais rien sur le radar des chasseurs ni sur celui de la tour de contrôle ».

Enfin, il y a encore des crétins pour dire : « Qu’il n’y a pas d’informations sur une vie extra-terrestre en dehors de la terre et que tout cela relève de la croyance populaire ».

Ces crétins, car ils font bien appeler un chat un chat et un crétin un crétin, n’imaginent même pas dans quel embarras sont tenus les gouvernants, enfin certains gouvernants. Ce n’est pas parce qu’on est président du jour au lendemain que l’on vous dit tout ! Le cas de JF.Kennedy en a refroidi plus d’un ! Sans jeux de mots… !

La position officieuse est que du moment que ces survols et/ou intrusions ÉTANT PARFAITEMENT IDENTIFIES ET NE METTANT PAS EN CAUSE la sécurité nationale des états concernés, ces survols ne posent pas -plus- de problèmes.

Si les militaires se sont posés des questions durant des dizaines d’années c’est que tout le monde se demandait si le voisin US ou Russe n’avait pas fabriqué une arme en rupture technologique totale avec son temps qui lui aurait permis de dominer le monde.

Alors bien sûr il y a des crétins pour vous dire : « Ce sont les Russes ou les Américains qui testent un prototype secret  ». Ce à quoi Jacques BERGIER, le père de la bombe atomique Française répondit en son temps à ces crétins : « Vous connaissez beaucoup de pays qui vont tester leurs prototypes secrets chez le voisin ? ».

A partir du moment où ces survols d’AVNC (ovnis) voire même O.A.N.I (A.A.N.C) (amphibie) n’ont pas un comportement « hostile » démontré  (ce qui n’exclut pas des accidents) ils ne posent plus de problèmes aux militaires qui ont donc fermé les services chargés des enquêtes.

Il est important de bien saisir cette subtilité : Les services chargés des enquêtes n’ont pas été fermés parce qu’il n’avait rien trouvé, ils ont été fermés parce qu’il n’y a pas de menace et que leur origine est parfaitement connue.

CQFD : Nous ne sommes pas face à une rupture technologique-militaire terrestre ! Le reste est politique, social, religieux, on s’en fout !

Passons de l’autre côté du miroir si vous le voulez bien. Pourquoi n’y a-t-il pas comme certains crétins de scientifiques le disent « contact officiel ».

Ces crétins n’imaginent même pas que si « contact officiel » il y a (eu) la quasi-totalité de la communauté scientifique ai pu en être écartée.

Tout responsable politique un peu sensé (JFK ne devait pas l’être suffisamment) connait le mot : « ETHNOCIDE ». Définition de WIKIPEDIA : « L’ethnocide est la destruction de l’identité culturelle d’un groupe, sans nécessairement détruire physiquement ce groupe ou agir avec violence physique contre lui (contrairement au génocide) ».

Là on n’est plus dans la rupture technologique militaire ou scientifique mais dans une rupture MONDIALE : religieuse, sociale, identitaire, etc…

Et puis surtout à partir du moment où l’on commence à dérouler les révélations, jusqu’où faut il aller ? Bien malin qui le sait ! Pour parler grossièrement, il s’agit d’un « bâton merdeux » et quel que soit le bout par lequel on le prend, on va s’en foutre plein les doigts !

Partons de l’hypothèse suivante qui n’est qu’une hypothèse… : Non seulement nous ne sommes pas seuls dans l’univers (quel orgueil !) mais en plus nos activités scientifiques au fur et à mesure qu’elles progressent commencent à inquiéter un bon nombre de nos voisins.

Imaginez que vous viviez à côté d’une famille de terriens moyens dont vous avez vu les gosses grandir, jouer avec des pétards de foire, qui arrivés à l’adolescence se mettent tout à coup à remplacer la poudre de pétard par de la poudre noire. Vous allez nécessairement commencer en tant que voisins à vous inquiéter !

Et puis ces adolescents devenus adultes ne se contentent plus de poudre noire mais ont découvert les explosifs militaires et commencent à faire de jolis trous dans la terre jusqu’à ébranler votre maison. Là vous commencez à vous dire qu’il va falloir mettre le holà à tout ça avant que votre maison et celles de tout le voisinage ne partent en fumée.

Que faire ? Discuter avec ces « enfants » ? Discuter avec les parents qui semblent ne s’inquiéter de rien « ce sont de grands enfants vous savez… ! » ou contacter la Police ?

Imaginons qu’en plus de faire péter tout un tas de ferraille atomique sur notre terre, produisant des vibrations qui telles un caillou dans l’eau se propage dans tout l’univers, imaginez que tout d’un coup un crétin de plus à l’idée géniale de dire : « mais puisque la lune est inhabitée pourquoi ne pas aller faire nos expériences atomiques dessus, voire même dans l’espace ». C’est un peu comme si vous entendiez les enfants du voisin déclarer qu’ils vont tester leurs pétards dans votre jardin ! La coupe est pleine !

Vous prenez donc contact gentiment avec les autorités compétentes qui vont commencer à graduer les menaces jusqu’à bien faire comprendre qu’il ne faut pas franchir la ligne jaune, sous peine d’en subir les conséquences.

Qui dit « conséquences » dit aussi graduation.

L’observation dite du : « Carrousel de Washington » (12 Juillet 1952) en fut plus que probablement une !

Le fait que ces « conséquences » interviennent quelques jours -voire le jour même- après la commémoration de « l’Indépendance day », n’est bien sûr qu’une…. coïncidence…! 😉

L’ufologue JEAN CASAULT a parfaitement résumé cette situation par la phrase suivante :

« La terre est un jardin d’enfant ! Quand des adultes arrivent dans un jardin d’enfants, ils s’adressent directement aux adultes pas aux enfants ».

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou de mise en forme, veuillez m’en informer en faisant un clic droit sur le texte pour le mettre en surbrillance puis cliquez sur Ctrl + Entrée . C’est tout !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.