Amis chasseurs, randonneurs, viticulteurs, après les attaques de l’ours voici LE LOUP !

Juin 2018 : On n’a pas d’argent pour rénover les commissariats, remplacer les voitures de la Police mais par contre on a 26 MILLIONS D’€UROS à consacrer au loup !

Politique du loup : défendre un pastoralisme au service de la biodiversité
Rapport d’information de M. Cyril PELLEVAT, fait au nom de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable n° 433 (2017-2018) – 17 avril 2018

« Le présent rapport d’information, présenté par M. Cyril Pellevat (Haute-Savoie – Les Républicains) et adopté par la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable le 17 avril 2018, a été établi à la suite de la publication du Plan national d’actions 2018-2023 sur le loup et les activités d’élevage le 19 février 2018, sur la base de nombreuses auditions et contributions écrites. Il vise à susciter une prise de conscience de la désespérance du monde pastoral, sans remettre en cause la présence du loup, espèce protégée dans notre pays.

Depuis plus de dix ans, les territoires sont confrontés au retour du loup et subissent une augmentation continue des actes de prédation, qui remet en cause l’équilibre fragile entre les activités humaines et la protection dont fait l’objet le loup au titre de la biodiversité.

Les chiffres sont éloquents : plus de 11 000 victimes animales du loup en 2017, en augmentation de 60 pourcents depuis 2013 et une dépense publique consacrée à la prédation du loup qui est passée de 4 millions d’euros en 2006 à 26 millions d’euros en 2017, sans compter les moyens humains et le temps consacrés à la gestion des dégâts causés par le loup. Les pertes indirectes augmentent aussi fortement (stress des animaux, difficultés de reproduction et pertes d’exploitation) ».

C’est une brève publié dans la revue « LE CHASSEUR DE SANGLIER » du mois de Juin 2018 : La définition du « Plan loup 2018-2023 » relève vraiment de la maladie mentale dite du « Gauchisme« …!

Le site internet d’un berger de la DRÔME face aux attaques du loup. Ce berger n’a que ça pour vivre, il ne touche pas de royalties sur des gels douche de la ville la plus au sud du CHILI….!

Le loup, les bergers et les écologistes de salon…!

« LE LOUP COMME SOLUTION A TOUT NOS PROBLÈMES »

Extrait de l’article : Petit éleveur traditionnel, je me déplace peu, je travaille mon maraîchage avec les chevaux, je n’utilise ni engrais ni produits chimique, en touts les cas un minimum. Je me chauffe au bois, je produit très peu de déchet non recyclables, je ne vais ni au skis, ni à la mer, ni au tennis, ni au gymnase en béton, ni au foot, ne prend pas l’avion, produit quasiment toute ma nourriture, achète peu d’habit que je choisis manufacturés le plus prés de chez nous (ce qui peut être considéré comme un exploit), répare pratiquement tout ce qui se casse, construit moi même mon habitat, greffe les arbres, soigne les animaux…

Mais je n’étais toujours pas satisfait de ma maigre participation à la sauvegarde de la nature. Il me manquait quelque chose. Jusqu’au jour ou un écologiste est venu s’installer dans mon village. Attention, un vrai écologiste. Un de ceux qui se pose les vrais questions. Un écologiste qui après avoir durement gagné sa vie en ville décide de venir prendre sa retraite chez nous parce-qu’il trouve que la nature y a été préservée. Je décide donc de demander à ce puits de science écologiste de bien vouloir abreuver ma soif de sauvegarde de la nature.

Je lui explique donc comment je vie et me déplace dans la nature. Il a l’air enchanté, voire même subjugué. Voila donc une raison de plus pour épancher mon bonheur. J’en arrive à lui confier que je vivais heureux jusqu’à ce que le loup vienne manger grisette, ma jument.

Crédit photo : www.leloupdanslehautdiois.blogspot.fr

Je lui confie que depuis lors, j’ai du me débarrasser de marguerite la chèvre qui me donnait le lait pour les fromages et de noiraude la brebis. Je rajoute que si je ne rêve pas de me venger, je veille, le vieux fusil Verney Carron de mon père en bandoulière, sur mes poneys de traits avec lesquels je fais le maraîchage, le d’enneigement des petites rues du village et j’agrémente le plaisirs des enfants.

Et là, c’est le drame. Je le vois changer de couleur.
 » – Mais non me dit il, le loup est une pièce maîtresse de la biodiversité, un animal formidable qui porte en lui la force mythique du bien et du mal….Ce que tu dois faire, c’est protéger tes animaux. Fait venir l’entrepreneur, il va creuser une tranchée dans laquelle on coulera du béton. Puis on plantera des poteaux en fer importés du Brésil et on fera venir d’Australie du grillage spécial à chevaux. On y mettra un électrificateur nucléaire avec une batterie au plomb du Pérou et des fils avec de cuivre extrait en Pologne. Il faudra ensuite poser des isolateurs plastique fabriqué en chine. La journée il te faudra les garder pour éviter de prendre des risques, et peut être songer à acheter un motoculteur Japonais pour ton maraîchage et une fraise à neige du Canada pour l’hiver. »
« – Vois-tu le loup apporte quelques contraintes, mais c’est bien peu de chose comparé aux services inestimables qu’il va rendre en réhabilitant la nature. En plus il participe à la relance économique, et c’est d’autant plus remarquable que l’impact écologique est nul pour la France puisque nous ne produisons rien* de tout ce qui est nécessaire pour la mise en place des mesures de protection. »

19 Janvier 2018 : Amis randonneurs vous avez peur des chasseurs ? Voici le loup ! : « …certains randonneurs hésitent de plus en plus à s’aventurer dans les bois une fois la nuit tombée ». Lisez cet article d’un chien attaqué et dévoré par des loups à proximité d’une habitation !

10 Septembre 2017 : Après des attaques sur l’homme et la peur de certains touristes, la Roumanie a décidé d’abattre 140 ours et 97 loups. .… »Le nombre d’attaques commises par des ours sur des hommes, dont plusieurs ont dû être hospitalisés, a augmenté ces derniers temps», explique la ministre Gratiela Gavrilescu, décrivant également des plantigrades qui «descendent en ville ». 

  • A comparer avec l’AFFIRMATION suivante : “Le directeur de l’association Pays de l’ours-Adet, est formel : « L’ours brun européen a peur de l’homme. Il le fuit. Il peut lui arriver d’être curieux quelques instants, ne pas s’échapper de suite, mais il ne s’approche pas » ……….  Autrefois, dans les Pyrénées, on disait aux enfants qui partaient se promener en forêt qu’il fallait lui parler, et être très poli avec lui ».
  • Le loup c’est comme le requin il n’attaque pas l’homme mais comme disait le regretté RENÉ COUSINIER : D’ailleurs c’est COUSTEAU qui l’écrit dans son bouquin : « le requin n’attaque pas l’homme ! Donc vous pouvez vous baigner tranquille, vous ne risquez rien !!  PUISQUE C’EST ÉCRIT DANS LE BOUQUIN DE COUSTEAU ! MAIS..!!!!! SI VOUS TOMBEZ SUR UN CON DE REQUIN QUI N’A PAS LU LE BOUQUIN DE COUSTEAU, UN CON DE REQUIN ANALPHABÈTE….. !!!!! HÉ BIEN VOUS VOUS FAITES BOUFFER…. COMME UN CON….. !!!!!! ALORS QU’IL N’AURAIT PAS DU VOUS BOUFFER PUISQUE C’EST ÉCRIT DANS LE BOUQUIN DE COUSTEAU !!!».

27 Juillet 2017 : Il aura fallut attendre qu’un troupeau soit attaqué 40 fois en 8 mois (quarante fois vous lisez bien) pour que l’État Français se décide à tuer 3 loups…! Lire la suite….

La Suisse autorise d’abattre des ours sous conditions.

27 Juillet 2017 : Suisse : « Le Conseil fédéral a remis il y a quelques jours au parlement une révision de la loi sur la chasse, et demande la déclassification du loup de «strictement protégé» à «protégé» . Lire la suite de l’article….

« …..Un brin provocateur, Yannick Buttet (PDC/VS) se réjouit de la présence d’un animal en Suisse centrale. «C’est bien que l’ours se rapproche du Plateau, ça réveille les consciences. Lorsqu’un loup a été tué dans le canton de Zurich, la vision a changé sous la Coupole. Tout à coup, ce n’est plus le problème de quelques sauvages du Valais. On se rend compte de ce que ça signifie vraiment de vivre avec des animaux sauvages.« 

Réaction des Verts Suisse : «Ce sont des provocations inutiles et dangereuses pour l’image de la Suisse, pays dépositaire de la Convention de Berne. C’est du populisme anti-animaux. Le parlement dépasse les limites, on a même réussi à voter pour une régulation des cygnes! C’est ridicule. La cohabitation avec les grands prédateurs est un sujet sérieux. On peut déjà effectuer des tirs en cas de problèmes et des mesures supplémentaires sont à l’étude.»

A ces accusations, Yannick Buttet rétorque : «Oui, on peut déjà réguler l’espèce, mais uniquement a posteriori. Il faut d’abord que l’animal ait causé des problèmes. Avant d’abattre un spécimen, on doit attendre qu’il ait tué des moutons… ou un enfant.» L’interview de la TRIBUNE DE GENÈVE ne dit pas si les Verts sont prêts à sacrifier leurs enfants….!

17 Juillet 2017 : « Ours : la tension monte avec les attaques ». « Dans les Hautes-Pyrénées, mais aussi en Ariège, la colère contre l’ours regagne du terrain après que le plantigrade a perpétré plusieurs attaques et provoqué la dispersion des troupeaux et la disparition de nombreuses brebis. …….La dernière attaque, survenue le 1er juillet, a provoqué l’éparpillement d’une centaine de brebis et le désarroi de leurs bergers. ……..Bien que des bêtes aient été récupérées et rassemblées, il en manquerait malheureusement toujours plus d’une cinquantaine à l’appel ».

09 Juillet 2017. « Loup : de plus en plus d’attaques, et des éleveurs à bout de nerfs ». « Il y a une semaine quelque 200 éleveurs du Gard, de Lozère, d’Aveyron et de l’Hérault ont grimpé au sommet du mont Aigoual, bravant les 1.567 mètres d’altitude et une température assez fraiche pour dénoncer les attaques du grand canidé sur leurs troupeaux. « Quand on retrouve une jeune brebis égorgée en train d’agoniser au sol, les poumons à l’air, c’est dur », raconte Arnaud Maurin, éleveur à Prévenchères, en Lozère. »

26 Juin 2017. Merci à Henri L de m’avoir communiqué ces informations : « Un poulain dévoré dans le sud de l’Essonne : une attaque de loups ? La carcasse est ouverte. Le tronc entièrement dévoré. Les côtes déchiquetées. Seules la tête et les pattes sont intactes. Le 21 février, un poulain a été attaqué dans le sud de l’Essonne. Né quelques heures plus tôt, dans la nuit, il a été retrouvé mutilé au matin par son propriétaire qui souhaite rester anonyme. « Il était pourtant dans son enclos de 15 ha avec une jument et six ou sept autres chevaux pour le protéger », relate-t-il. À proximité du cadavre de cette bête qui était destinée à être vendue et montée dans un centre équestre, une empreinte de patte a aussi été retrouvée. Pour l’éleveur, pas de doute : il s’agit d’une attaque de loup, dont plusieurs associations assurent qu’il est de retour en Ile-de-France ». Dormez sur vos deux oreilles braves gens, « Le technicien de la Ficif lui a demandé des photos, mais ne s’est pas déplacé. « Il a estimé qu’il n’y avait pas suffisamment d’éléments probants ».

Le retour du loup en France.

Après avoir attaqués les troupeaux de bêtes et coursés quelques randonneurs au mépris des affirmations des écologistes de salons qui assurent que l’ours n’attaque pas l’homme :

  • « L’ours était derrière moi et me chargeait« .
  • « J’entendais le souffle de l’ours » . Notez cet extrait : “Mais, hier, Alain Naudi, le maire d’Orlu, marquait sa colère : « C’est la deuxième fois que ça se produit. On est exaspérés.”
  • A comparer avec l’AFFIRMATION suivante : “Le directeur de l’association Pays de l’ours-Adet, est formel : « L’ours brun européen a peur de l’homme. Il le fuit. Il peut lui arriver d’être curieux quelques instants, ne pas s’échapper de suite, mais il ne s’approche pas » ……….  Autrefois, dans les Pyrénées, on disait aux enfants qui partaient se promener en forêt qu’il fallait lui parler, et être très poli avec lui ».

Avril 2017 : LES ALLUES en SAVOIE, Une attaque de loup en plein village.

…..Voici maintenant qu’un maire prend (Juin 2017) un arrêté municipal pour interdire aux enfants de sortir seul « de jour comme de nuit ». Les écologistes ne pourraient ils pas organiser des séances de « vivre-ensemble »…!!!

Amis viticulteurs c’est pour vous (vidéo) : Juin 2017. « Nîmes : un loup aperçu dans les vignes ».

Ah… au fait je ne vous est pas dit… Les écologistes ont solution contre le loup :

mort de rire

brouette

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.