Accidents -De- chasse ou -À- la chasse. Saison 2018-2019.

Les mises à jour de cet article sont envoyées automatiquement chaque semaine via la « La récap de la semaine ». Pour vous abonnez, allez dans la partie fixe du site sur la gauche et recherchez : « Abonnez-vous à la newsletter ».

Je me permets de recommander fortement aux Présidents de chasse de prendre 15 minutes avant chaque battue pour commenter les accidents survenus dans la semaine. Les tirs sans une identification formelle sont inacceptables !

Voir mon article :

Faut-il identifier avant de tirer ou identifier avant de prendre la visée ? Tir fichant ou zone fichante ?

Dans un souci de pédagogie auprès de vos collègues, vous pouvez imprimer cet article en cliquant sur cette icône en bas à droite de chaque article.

Préambule

Dans un souci de pédagogie auprès des tenants de l’écologisme et tous ceux qui considèrent notre activité comme « mortifère », ayez en tête ces chiffres : Moins d’une quinzaine de morts dans des accidents de chasse ou à la chasse, tout confondu y compris crise cardiaque, contre : « ……les erreurs médicales seraient à l’origine « de 300.000 à 500.000 événements indésirables graves et surtout de pas moins de 10 000 morts PAR AN en France ». LIRE LA SUITE…..

Un seul accident de chasse fait l’objet de gros titres dans les journaux ! Et cet accident là, pensez-vous qu’il a fait les GROS TITRES dans les journaux… : « Nathalie devait subir une simple opération en urologie à Ermont dans le Val d’Oise. Mais l’anesthésiste s’est lourdement trompé, injectant un puissant antibiotique au lieu d’un anesthésiant au niveau de la moelle épinière. ….A son réveil, elle n’entend plus, ne voit pas bien et ne peut parler. Elle est désormais paraplégique.« Cette anesthésiste m’a enlevé ma liberté. Avant je courrais, je voulais me préparer à un marathon. Pour moi, c’est fini » déclare-t-elle à la radio.

« Près de 1.800 noyades recensées en France depuis juin »« Santé Publique France publie ce jeudi 16 août les troisièmes résultats de l’enquête « Noyades 2018″* et les chiffres sont étourdissants : 1.758 noyades ont été dénombrées entre le 1er juin et le 9 août 2018. C’est deux fois plus qu’à l’été 2015, où 858 noyades ont été recensées ».

Qu’attend donc le gouvernement pour fermer les plages et mettre fin à ces baignades, « ACTIVITÉ MORTIFÈRE » qui a tuée prés de 500 personnes cet été ???? !!!!

L’Allemagne qui ne compte que 351.000 chasseurs par rapport à nos 1.200.000 pratiquants s’est livrée à des calculs. Il en ressort que : « Avec 351.000 chasseurs, la probabilité d’être blessé mortellement au cours d’une chasse est de 0,00085%. Ceci doit être comparé au risque d’accident mortel domestique, environ 0,009% (7.500 accidents mortels pour 81 millions d’Allemand). En résumé : l’Allemand moyen vit, entre ses quatre murs, dix fois plus dangereusement que le chasseur à la chasse ». En Allemagne, (article source) : une personne meurt toute les deux heures sur la route. Conduire est 23 fois plus mortel que chasser. Faire de la haute-montagne est presque 5 fois plus dangereux que chasser : 45 alpinistes des 900.000 membres de l’Association Alpine Allemande ont eu un accident mortel en 2010 (0,004%) ». En 2010 le Club alpin allemand (DAV) a dénombré 40 morts. La montagne est huit fois plus mortelle que la chasse.

France : 1.200.000 Chasseurs. 2010 : 19 accidents mortels. 16 pour la saison 2011.2012. 13 décès pour la saison 2017-2018. Allemagne : 350.000 chasseurs. 2010 : 11 morts. 2000 : 19 morts.

D’après l’ONCFS, ce ne sont pas moins de 7 à 8 millions de balles qui sont tirées chaque année en France ! Il y a « Un accident de chasse au grand-gibier pour 185.000 balles tirées ». Tout ça pour vous dire monsieur le député qu’avant d’avancer ce genre de proposition, il est préférable de se renseigner auprès des personnes compétentes.

Accidents -De- chasse ou -À- la chasse. Saison 2018-2019.

Moins de 15 morts pour un million de chasseurs qui en moyenne chassent une dizaine de fois par an. La Fédération Française d’alpinisme a eu 23 morts pour 100.000 adhérents l’année dernière, 24 plongeurs morts pour 150.000 adhérents.

  • Article source : CHASSONS.COM
  • « Quand on sait que les trois premiers sports cités ont une moyenne de 120.000 licenciés et qu’à côté de cela la chasse et la pêche en ont plus d’un million chacun, il ne faut pas avoir obtenu une licence de mathématique pour comprendre qu’il y a un mort sur 5000 pratiquants en alpinisme et un mort pour 90.000 pratiquants à la chasse…
  • Cette dernière étude relevait ainsi les statistiques suivantes (du + dangereux au moins dangereux) :
  • L’alpinisme : 29 morts (104.019 licenciés)
  • Ski de randonnée : 23 morts »
  • Note du Rédacteur : Ces calculs ne prennent pas en compte le ski de piste : Saison de ski 2007-2008 : Sur la base du recueil par 53 médecins seulement :  143.427 accidents. 12.478  collisions entre usagers DONT 1147 AVEC DES NON-SKIEURS !!! 1.4 millions de snowboarders pour  31.000 accidents !!! Source “Médecin de montagne” .
  • « Plongée : 23 morts (150.000 licenciés)
  • Voltige : 23 morts (41.000 licenciés)
  • Sports mécaniques : 23 morts (60.000 licenciés)
  • Parapente : 20 morts (30.000 licenciés)
  • Randonnée : 16 morts
  • Chasse : 13 morts (1.1 million licenciés)
  • Kayak : 12 morts (365.000 licenciés)
  • Pêche : 12 morts (1.5 million licenciés) »

Novembre 2018

Une femme atteinte par balle à la gorge pendant une partie de chasse. Un couple, qui habite la commune de Saint-Léger-le-Petit, chasse avec des amis lorsque l’homme épaule son arme et tire sur un sanglier. La balle ricoche. Sur quoi, dans quelles circonstances ? C’est ce que l’enquête des gendarmes devra, sans aucun doute, approfondir.

Un chasseur âgé d’une quarantaine d’années a trouvé la mort, ce samedi matin, lors d’une partie de chasse à Revest-les-Roches, dans la haute vallée de l’Estéron. Le quadragénaire, originaire de la région Auvergne-Rhône-Alpes, était venu avec son fils pratiquer la chasse au chamois, accompagné d’un guide. Le trio évoluait sous le mont Vial quand le drame s’est produit vers 10h du matin.

« Un accident de chasse  est survenu, dimanche soir, dans la commune de Lignac. « Il s’agissait d’une chasse privée, indique Gérard Génichon, président de la Fédération de l’Indre, et le tir a été déclenché par un autre chasseur se trouvant sur un mirador. » Maladresse, imprudence, ricochet. « Les personnes présentent à cette chasse aux sangliers, confie Laurent Ourly, inspecteur de l’environnement à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (Oncfs), évoquent plutôt un ricochet » qui aurait dévié le projectile qui serait venu se ficher dans une cuisse de la victime ».

Ne comptez pas sur la CLASSE-MERDIATIQUE pour développer ce sujet : « Un bon réflexe qui leur a sauvé la vie. Trois étudiantes chinoises, qui s’étaient égarées mardi après-midi au cours d’une randonnée en Haute-Savoie, ont pu être secourues après avoir composé le numéro de téléphone d’un chasseur gravé sur un arbre, a-t-on appris mercredi auprès des secours en montagne.

« Un accident de chasse dans les Deux-Sèvres à Saint-Martin-du-Fouilloux, un chasseur de 80 ans s’est tiré accidentellement une balle dans le pied. Il a été hospitalisé et son arme lui a été retirée : lors d’une battue en effet, on n’est pas censé se déplacer de son poste avec une arme chargée. …….Il faut dire qu’il avait posé son fusil comme une béquille, canon appuyé sur la chaussure et doigt sur la détente. Le coup est parti ».  NON !!!! VOUS NE RÊVEZ PAS VOUS ÊTES BIEN EN 2018 !!!

Un homme âgé d’environ 70 ans a été victime d’un accident de chasse samedi, vers 11h30, à Sarniguet, non loin de Bordères-sur-l’Echez. Le septuagénaire s’est tiré une balle dans le pied, par maladresse.

Vendredi 2 novembre, vers 15 h 55, un chasseur de 58 ans a été blessé au ventre probablement par le tir d’un autre chasseur au lieudit Le Val des oeillots, à Noyers. Vendredi, vers 15 h 55, la partie de chasse qui s’est déroulée au lieudit Le Val des oeillots, à Noyers, a tourné court. Un des chasseurs, un Icaunais de 58 ans demeurant dans la commune tonnerroise, a été blessé au ventre.

Octobre 2018

Gironde : il joue avec ses enfants dans le salon, la balle d’un chasseur traverse la vitre. A quelques secondes ou minutes près, le père de famille et ses enfants auraient pu être touchés. Mercredi midi, une balle a traversé la baie vitrée d’une maison familiale de Cestas, en Gironde.

Dimanche, à 15 h 45, au lieu-dit Les Burons, sur la commune de Roz Landrieux, un chasseur et son épouse s’adonnaient dimanche après-midi à leur passion en compagnie de leurs chiens, quant au détour d’un chemin, ils retrouvèrent face un sanglier solitaire. Ce dernier, au lieu de s’enfuir, attaqua les chiens de front, le chasseur voyant la scène se portant au secours de ses chiens. Il dégainait sa dague, et dans un mouvement destiné au sanglier, s’enfonçait le poignard dans la jambe, s’occasionnant une blessure profonde. Le sanglier ne fit ni une, ni deux, et fonçant sur le chasseur en lui portant un violent coup de défense au thorax.

Un chasseur se blesse au pied. Selon les premiers renseignements, il cherchait à franchir un obstacle naturel à l’orée d’un bois quand un coup de feu est parti de son fusil chargé. L’homme chassait seul avec son chien aux abords du lieu dit Beyssac à Monflanquin, dans le nord du Lot-et-Garonne.

Ce dimanche, vers 16 heures, un homme de 48 ans s’est involontairement tiré une balle dans le pied sur la commune de Mazerny (près de Poix-Terron), alors qu’il chassait. Selon les premiers éléments, l’individu aurait glissé alors que le terrain était pentu. «  Dans sa chute, il aurait malencontreusement appuyé sur la gâchette  », confie-t-on, du côté de la gendarmerie, chargée de l’enquête.

Battue au chevreuil : un chasseur blessé en Saône-et-Loire. Un chasseur de 63 ans a été blessé hier, par un tir d’arme de chasse d’un autre chasseur, dans les bois de La Ferté sur la commune de Saint-Ambreuil.

Un accident de chasse s’est produit mercredi 24 octobre, à Frossay, dans le Pays de Retz, en Loire-Atlantique. Deux chasseurs ont été blessés par un sanglier. L’organisateur de la battue raconte.

Un homme a été grièvement blessé ce dimanche après midi à Tournon d’Agenais. La victime est tombée du haut d’une palombière et a du être évacuée sur le CHU de Bordeaux.

Un homme de 68 ans est dans un état d’urgence absolue après avoir chuté d’une palombière à Roumagne dans le Lot-et-Garonne. Un accident qui intervient deux jours après la chute d’un chasseur dans des conditions similaires à Tournon d’Agen.

Deux surfeurs ont eu la peur de leur vie dimanche matin, sur la presqu’île de Crozon : ils affirment avoir été pris pour cible par deux chasseurs qui les ont pris pour des faisans. Les tireurs maintiennent qu’ils visaient un oiseau qui prenait son envol.

Un chasseur est mort par balle dimanche 21 octobre 2018 après un accident survenu dans la Meuse. L’un de ses collègues lui a tiré dessus. Une enquête est ouverte. Le chasseur a tiré lors d’une battue aux sangliers, dans la Meuse. Un chasseur a reçu une balle alors qu’il se trouvait dans des broussailles à Mauvages. La victime a été touchée par un tir en pleine végétation alors qu’elle jouait le rôle de rabatteur en forêt et n’était donc pas armée.

Ce dimanche, vers 11 heures, un VTTiste a été grièvement blessé par le projectile d’une arme de chasse. L’accident s’est produit sur la commune de Mirepoix en Ariège, dans le secteur du lieu-dit « Mazerette« , lors d’une battue au sanglier. Selon nos informations, la victime a été touchée à l’épaule.

Les chasseurs meusiens sont en deuil depuis ce dimanche après-midi. L’un des leurs est décédé vers 13 h suite à un accident de chasse peu après 11 h près du lieu-dit les Valis, à Mauvages (Meuse). Au cours d’une chasse en battue planifiée par l’ACCA (association communale de chasse agréée) de Mauvages, l’homme avait la fonction de traqueur.

Si vous doutez encore du « SERVICE (dit) PUBLIC » de la télé et ne parlons même pas du Ministère de la Justice….!!!! Voici quelque chose qui devrait abréger vos souffrances : Comparer et mélanger volontairement un calibre de chasse classique à une balle de Kalachnikov, autrement dit, mélangé chasse et grand-banditisme ! Le tout avec vos impôts ! Vive la République ! N’attendez rien de la Fédération pour se plaindre à qui de droit…. RESPONSABLE MAIS PAS COUPABLE ! « L’arme utilisée était une carabine de grande chasse avec des munitions de calibre 7×64. Des munitions semblables à celles de Kalachnikov » poursuit le procureur ». C’est à ce genre de propos que l’on peut mesurer l’abime sidéral de l’inculture des armes dans ce pays !

Alors qu’il participait à une battue aux chevreuils organisée par la Société de chasse locale samedi, dans les pépinières au niveau du «Moulin-de-Madame» sur la commune de Bias, un des chasseurs participants a reçu un plomb à l’arrière du crâne. Choqué, il a été transporté au pôle de santé du Villeneuvois pour y recevoir les premiers secours.

« Accident de chasse dans le Lot, une balle finit dans le mur d’une maison ».

« Audembert : il vise un lapin et blesse son frangin ». Un accident de chasse s’est heureusement terminé par une blessure légère, ce dimanche dans le Boulonnais.

SALASC : Un accident de chasse fait un blessé grave. Ce samedi vers midi, sur la commune de Salasc, les sapeurs-pompiers ont été engagés pour un accident de chasse. Une personne, apparemment un chasseur, a été blessé au pied par le tir d’un fusil de chasse. Selon les premières informations, il semblerait que le chasseur se soit tiré involontairement dessus.

Accident à la chasse dans l’Hérault : une jeune fille chute d’une falaise. Ce samedi 13 octobre, en fin d’après-midi, une jeune fille d’environ 18 ans a accidentellement chuté de 8 mètres d’une falaise, lors d’une partie de chasse. Les faits se sont déroulés sur la commune de Saint-Jean-de-Fos, au nord-ouest de Montpellier. La victime était en état d’urgence relative.

L’accident s’est produit ce samedi à 13 heures en forêt de Saint-Gobain. Un chasseur âgé de 26 ans, appartenant à la société de chasse de Fourdrain et qui tirait à distance réglementaire, a blessé involontairement à l’avant-bras droit un traqueur posté dans un mirador. Selon les premiers éléments de l’enquête des gendarmes de la compagnie de Laon, c’est un défaut de la balle qui est à l’origine de cet accident. Celle-ci aurait éclaté en plusieurs projectiles, dont l’un serait venu se nicher dans l’avant-bras du traqueur.

« HAUTE-SAVOIE À Montriond, un chasseur tire sur un vététiste et le tue. Un dramatique accident s’est produit hier à 18 heures sur la commune de Montriond. Alors qu’une battue était organisée par une poignée de membres de l’ACCA (Association communale de chasse agréée) de Montriond. La battue était composée de sept chasseurs dont des invités. C’est lors de cette battue qu’un vététiste qui dévalait une piste à la lisière d’un bois, a été mortellement atteint par le tir d’un jeune chasseur de 22 ans. L’homme décédé, de nationalité anglaise, était restaurateur aux Gets.

« Bouches-du-Rhône: Un chasseur abat un chien de deux balles et prend la fuite ».

« Un blessé lors d’un accident de chasse à Giverny ». Un homme de 74 ans a été blessé dimanche 7 octobre 2018 lors d’une partie de chasse. Une enquête a été ouverte par la brigade de gendarmerie de Vexin-sur-Epte.

« Un chasseur de 19 ans se blesse en se tirant une balle dans le pied ». « Un accident de chasse s’est produit ce dimanche, vers 16 heures à Warlaing, rue du Buverlot (près du camping) ».

« Dordogne : un accident de chasse fait un blessé à Beaupouyet ». « Ce dimanche 30 septembre, alors qu’il chassait avec le fils de sa compagne, un habitant de Beaupouyet a reçu deux plombs en pleine poitrine. C’est sûrement en voulant tirer sur un perdreau que son beau-fils a loupé sa trajectoire. Tirée à hauteur d’homme, la cartouche (NDR : Comprenez les plombs) aurait ricoché contre un arbre avant d’atteindre l’octogénaire ».

Septembre 2018

Ce dimanche, à 9 h, un homme de 58 ans s’est blessé alors qu’il chassait au lieu-dit Puns, à Cléder, au nord-ouest de Morlaix.  Après avoir glissé accidentellement, il perd le contrôle de son arme, un fusil de chasse de calibre 12 à double canon, et reçoit alors deux impacts dans une main.

Il est huit heures ce dimanche matin, premier jour d’automne, lorsque les secours sont prévenus : un homme a été découvert mort, une balle dans le thorax,  sur la commune de Moutiers-en-Puisaye. Selon les premiers éléments , il semblerait que plusieurs chasseurs étaient en poste pour la chasse aux canard à proximité de plans d’eau.

« Une fillette de 10 ans grièvement blessée par un chasseur à Limoges ».  Une fillette de 10 ans a été grièvement blessée par arme à feu, dimanche 16 septembre 2018 en fin d’après-midi à Limoges, par un homme ayant tiré sur un faisan de chez lui. L’homme, ancien chasseur, sans antécédents judiciaires n’avait plus de permis de chasse. 

  • CECI N’EST PAS UN ACCIDENT DE CHASSE, NI UN ACCIDENT DÛ À UN CHASSEUR, CONTRAIREMENT À CE QUE LAISSE SUPPOSER CET ARTICLE INFAMANT DE FRANCE 3 NOUVELLE AQUITAINE. Il s’agit bien d’un acte de délinquance !
  • Si la fédération Nationale de la chasse avait un temps soit peu, un service communication digne de ce nom, un communiqué aurait déjà dû partir :
  • 1° A l’attention de la rédaction de FRANCE 3 NOUVELLE AQUITAINE qui publie volontairement des informations erronées, sachant comme ils le disent eux même que ce n’est plus un chasseur en titre.
  • 2° Cette action illégale de tir s’est faite dans un cadre domestique et en dehors de toute action de chasse légale.

« Un chasseur se tue avec son fusil dans le Var, la thèse de l’accident privilégiée ». Un homme âgé de 69 ans est décédé ce mercredi matin des suites d’une hémorragie. Selon les premiers éléments, ce chasseur s’est mortellement blessé en manipulant son arme à Artignosc-sur-Verdon.

Auto-accident de tir dans le Lot-et-Garonne : un garde-chasse grièvement blessé. La scène s’est déroulée samedi soir. L’homme a dû être héliporté jusqu’à Toulouse. Samedi vers 21 heures, un garde-chasse de 63 ans a, dans des   circonstances encore à déterminer, été victime d’un accident de tir. Le coup qui est parti de sa propre arme, un fusil de chasse, lui a arraché le bras.

Hérault : un homme de 60 ans héliporté après avoir été blessé par un sanglier. La victime a été mordue au mollet par l’animal et présentait une plaie importante. Il a été pris en charge par les pompiers de Gigean et Bouzigues. La victime a été blessée au mollet par l’animal et présentait une plaie importante. Il a été pris en charge par les pompiers de Gigean et Bouzigues.

Août 2018

Guyane : Un jeune homme de 20 ans a été blessé par balle hier après-midi sur la commune de Régina.

Un chasseur a été gravement blessé ce mercredi 15 août 2018 en milieu de matinée en Savoie. L’homme âgé d’une cinquantaine d’années a été touché à la jambe sur la commune de Coise-Saint-Jean-Pied-Gauthier.

Ceci est le titre du journal « 20 MINUTES » : « Gironde: Un homme abattu lors d’une partie de chasse au sanglier ». Ces ahuris mélangent VOLONTAIREMENT chasse et grand banditisme….! Mais ne comptez pas sur la fédération nationale de la chasse pour leur opposer un rectificatif ! Le même événement vu par SUD-OUEST : « Gironde : un homme tué dans un accident de chasse« . « Un chasseur de 50 ans est décédé ce jeudi soir à la suite d’un tir de chevrotine lors d’une chasse. L’accident s’est produit à Blanquefort, au lieu dit Florimond. Quatre chasseurs se trouvaient dans un champ de maïs pour une chasse à l’affût. Les sapeurs-pompiers ont été alertés aux alentours de 22h20. C’est un autre chasseur qui aurait tiré accidentellement sur la victime depuis un mirador ». Europe 1 rapporte que le soir de l’incident, les chasseurs sont descendus de leur mirador à la tombée de la nuit, sauf le tireur qui aurait estimé qu’il ne faisait pas encore assez sombre pour abandonner son perchoir d’où il guettait la possible approche d’un sanglier. Selon le récit qu’il a fait aux gendarmes, il aurait alors tiré en voyant la végétation bouger, croyant qu’il s’agissait d’un gibier.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.