Accidents -De- chasse ou -À- la chasse 2017-2018.

Les mises à jour de cet article sont envoyées automatiquement chaque semaine via la « La récap de la semaine ». Pour vous abonnez, allez dans la partie fixe du site sur la gauche et recherchez : « Abonnez-vous à la newsletter ».

Je me permets de recommander fortement aux Présidents de chasse de prendre 15 minutes avant chaque battue pour commenter les accidents survenus dans la semaine. Les tirs sans une identification formelle sont inacceptables ! Dans un souci de pédagogie auprès de vos collègues, vous pouvez imprimer cet article en cliquant sur cette icône en bas à droite de chaque article.

Préambule

Dans un souci de pédagogie auprès des tenants de l’écologisme et tous ceux qui considèrent notre activité comme « mortifère », ayez en tête ces chiffres : Une quinzaine de morts dans des accidents de chasse ou à la chasse, tout confondu y compris crise cardiaque, contre : « ……les erreurs médicales seraient à l’origine « de 300.000 à 500.000 événements indésirables graves et surtout de pas moins de 10 000 morts PAR AN en France ». LIRE LA SUITE…..

CQFD : On a plus de chances de mourir en ski et/ou en montagne qu’à la chasse !

Il est très malheureux qu’un enfant de 12 enfants soit tué dans un accident de chasse, mais que dire quand il en meurt une dizaine par an dans les cours de récréation…!!!

20/11/2017. Pour être informé de tous les accidents de chasse publiés dans la presse et de l’énorme écho que cela suscite chaque fois. Je relève dans la presse d’aujourd’hui cette « erreur médicale » dont on verra si elle fait autant de bruit que nos accidents de chasse : « Grenoble. Amputé alors qu’il venait pour une fracture, il porte plainte ».

03 décembre 2017 : SKIPASS.COM : « L’hiver 2015-2016 est l’un des hivers les moins meurtriers depuis la création de l’ANENA en 1971, avec au total 21 victimes (NDR : Heureusement que c’est eux qui le disent !) (voir le détail des chiffres ici).

 Voici ce qui a été recensé : 45 avalanches accidentelles, dont 12 avalanches mortelles, 107 personnes emportées,  41 ont été ensevelies, 21 sont décédées, 40 ont été blessées, 46 s’en sont sorties indemnes. Sur la période 1980-2015, la moyenne est de 22 accidents mortels pour 31 DÉCÈS. Cet hiver est donc bien dessous, c’est le cinquième hiver le moins meurtrier depuis 1971″. 31 décès par an en moyenne hors ski alpin contre la moitié pour la chasse ! Un commentaire ?

 « On ne peut pas tuer un homme dans un accident de chasse si on ne va pas à la chasse« . Alfred Bester.

« Parce qu’on ne maîtrise pas le hasard, on ne peut le condamner« . Un sage.

« Il vaut mieux regretter de ne pas avoir tirer que regretter d’avoir tirer ». Un sage.

 – MAI 2018 –

Que dire à la lecture de ce qui suit !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! : « Un accident de chasse peu commun est survenu ce dimanche, un peu avant midi, à l’issue de la battue aux nuisibles (sangliers et renards) qui était organisée à La Membrolle-sur-Longuenée. Sans doute fatigué de sa matinée, un chasseur a posé le canon de son fusil sur son pied et, pour une raison indéterminée, le coup est parti ».

– Février 2018 –

Dans le Var, un toulonnais de 60 ans est mort au cours d’une partie de chasse à Solliès-Ville ce matin. Il participait à une battue au sanglier avec une quinzaine de chasseurs expérimentés quand il a reçu une balle en pleine poitrine. ……..quand l’un des chasseurs tire trois balle sur un animal depuis un mirador, sans résultat, il veut prévenir un de ses collègues posté sur un autre mirador distant d’une centaine de mètres. Sans réponse de sa part, il part à se rencontre et le découvre gisant au sol, au pied du mirador.

Accident de chasse à Muro (CORSE) : Un homme blessé à un pied. Les faits se sont déroulés ce matin à 10h45 lors d’une traditionnelle partie de chasse.
Une jeune homme âgé d’une vingtaine d’années s’est tiré une balle dans le pied en manipulant son arme.

– Janvier 2018 –

Pour réduire la population de sangliers qui prennent quartier à Millau, les chasseurs ont été mobilisés.

Lors d’une battue sur la commune d’Arget (Nord Béarn), ce dimanche, un chasseur d’une soixantaine d’années a été blessé par un sanglier. L’animal de 120 kg l’a chargé et atteint au mollet d’un coup de dent, au-dessus de la botte.

Un accident de chasse s’est produit samedi matin à Villadin. Il était 10 h 50 lorsqu’un chasseur tire une première fois sur un renard. Un coup suivi d’un second… lequel vient toucher un autre chasseur, qui se trouvait en poste d’attente. À leur arrivée, les sapeurs-pompiers constatent que le projectile est venu se ficher entre la mâchoire et la joue de la victime, qui est immédiatement prise en charge puis transportée au centre hospitalier de Troyes, où elle a été opérée.

Hier, vers 11 h 30, un accident de chasse s’est produit sur la commune de Rillé, à proximité du lieu dit « Les Cent-Arpents ».
Un groupe d’une douzaine de chasseurs a traqué le gibier dans une parcelle de bois puis dans une seconde. Là, alors que trois chasseurs sont sur une ligne, un chevreuil traverse le chemin.
L’un des chasseurs, né en 1978, tire alors en visant la bête mais la balle, du calibre 12, ricoche et percute la tête (sans y pénétrer cependant) de son beau-frère, né en 1994 et situé à plusieurs dizaines de mètres.

Dimanche soir sur l’autoroute A660 sur le bassin d’Arcachon, au niveau de la commune de Biganos précisément, une compagnie de sangliers a provoqué 3 accidents en série. ………..En effet, pas moins de 8 sangliers sont morts percutés.

Lundi, dans la région Russe de Saratov, un chien a tué un chasseur par accident, en appuyant sur la détente de son fusil.

Samedi 20 janvier, une battue aux sangliers se déroulait dans la commune de Vaflaunès. Vers 17 h, l’un des tireurs postés a soudain tiré sur un animal, pensant certainement qu’il s’agissait d’un sanglier. Elle broutait paisiblement. Il a en réalité visé un cheval.

  • Une automobiliste ne doit la vie sauve que grâce à sa chance. Samedi, alors qu’elle circulait en début d’après-midi sur une route au lieu-dit « La Fleurisière », à Clefs, commune de Baugé-en-Anjou, une balle utilisée pour la chasse au sanglier a traversé l’habitacle de sa voiture.
  • LIEN IDEM CI-DESSUS : Un autre accident de chasse a aussi été enregistré dans le secteur de Saint-Georges-sur-Loire également samedi en début d’après-midi. Un tir a fini dans la baie vitrée d’un pavillon d’habitation (et non de chasse) situé à proximité du château de Serrant. Il n’y a pas eu de blessé.

Un chasseur de 66 ans est tombé samedi en fin d’après-midi au fond d’un creux du lieu dit « Le Cul du Cerf » sur la commune d’Orquevaux (Haute-Marne). (NDR : Décédé). D’importants moyens de secours ont été mis en place avec 4 pompiers-plongeurs. Repéré en fin de journée en fond de ce ravin de 70-80 m de profondeur, seul le gilet orange du chasseur était visible, coincé par une souche d’arbre et des embâcles.

Deux chasseurs d’une cinquantaine d’années sont décédés samedi soir à Callen, au lieu-dit Peytringue. Ils circulaient à bord d’un 4×4 sur la D143 quand ils ont tenté d’éviter des sangliers.

Les gendarmes de la brigade de Léguevin (31) sont intervenus sur un accident de chasse survenu en forêt de bouconne sur la commune de Lévignac ce jour aux alentours de 11 heures. Le chasseur blessé est un Piqueur (personne qui rabat le gibier). Il aurait été attaqué par un sanglier, qui, encerclé par ses chiens, l’aurait chargé, lui occasionnant une blessure au niveau du mollet.

Depuis fin décembre, des chasseurs de l’Oise sélectionnés par la gendarmerie assistent les forces de l’ordre dans des missions de vigilance, de prévention et de remontée de l’information. Ce dispositif suscite néanmoins des critiques. «Les RG des campagnes». Pour le meilleur ou pour le pire, ce sobriquet utilisé par Guy Harlé d’Ophove, président de la Fédération des chasseurs de l’Oise, risque bien de coller à la peau des «chasseurs vigilants». «Chasseurs vigilants»? Un terme encore peu connu du grand public, et pour cause. Ce dispositif inédit en France, relayé par plusieurs médias dont Le Parisien, a été lancé fin décembre dans le département de l’Oise.

Accident A LA chasse et non pas de chasse : « Hier, vendredi, une remorque tractée par un engin agricole s’est renversée dans le bois du Parc, une propriété privée de Lucheux (commune au nord d’Amiens, près de Doullens), faisant sept blessés légers. La petite remorque, spécialement aménagée pour le transport de personnes dans le cadre de parties de chasse organisées sur le site, transportait une dizaine de chasseurs au total ».

Un chasseur âgé d’une trentaine d’années a été victime d’une chute ce dimanche après-midi, alors qu’il se trouvait au-dessus de Luz, sur le hameau de Villenave. L’homme a dévissé sur près de 50 mètres dans une zone escarpée.

« Un accident de chasse a eu lieu ce dimanche matin en Dordogne, sur la commune de Bourrou, au lieu-dit Nantillac. Vers 10 heures, un homme de 38 ans se déplaçait fusil sur l’épaule lorsqu’il a chuté. Le trentenaire s’est pris dans les broussailles. C’est au moment où il tentait de se dégager que le coup est parti. Le malheureux a été touché au mollet. C’est par hélicoptère qu’il a été évacué et transporté au centre hospitalier de Périgueux ».

Extrait d’une vidéo : Sur cette capture d’écran, le piqueur bascule d’avant en arrière, l’arme toujours pointée vers le ciel. Désolè ! Mais cette P….. de manie de pointer l’arme vers le ciel me fait hurler ! Comment voulez vous qu’il n’arrive pas ce genre d’accident avec en plus des types qui ne savent pas et à qui on n’apprend même pas à la formation au permis de chasse à poser son index sur le pontet :

“Cours Canadien de sécurité dans le maniement des armes à feu” :

Je vous renvoie à cet article du mois de Décembre 2016 !!!

Coup de gueule !

Meuse : Trois chasseurs blessés par des sangliers : « Ce qui aurait dû être un banal dimanche de chasse, s’est transformé en un dimanche émaillé de plusieurs accidents dans le Sud du département. Les pompiers ont été appelés à trois reprises pour porter secours à des chasseurs qui avaient été chargés par des sangliers. Un autre accident de chasse s’est produit ce même dimanche vers 15 h dans le bois de Ourches-sur-Meuse sur la commune de Void-Vacon.

Un chasseur a eu trois doigts arrachés suite à un coup de fusil parti inopinément. Il semblerait que le coup soit parti alors que le chasseur a trébuché pendant une action de chasse. Lui aussi chassait le sanglier ». NDR : Notez le mot « inopinément »…

CHASSE PASSION.NET : « Depuis hier les journaux régionaux, et même nationaux, ont fait choux gras avec un cerf soi-disant chassé à courre qui a causé un accident de la route en forêt de Compiègne. Pensez-vous l’affaire est trop belle, tant la chasse à courre est dans le collimateur de tous les médias depuis le début de la saison. C’est d’ailleurs l’équipage de la Futaie, dirigée par Alain Drach, qui est à nouveau concerné dans cette affaire. Pour rappel hier vers 14h un jeune de 22 ans a percuté violemment un cerf en forêt de Compiègne. Fort heureusement l’homme n’est que légèrement blessé. Sauf que les faits que l’on essaie de distiller au grand public sont en vérité tout autres. Au moment de l’accident, l’équipage chassait à plus d’1km de là, et se dirigeait en sens opposé à celui-ci. En revanche, comme c’est devenu coutume, des opposants à la chasse de l’association AVA étaient présents hier afin de perturber la chasse, et c’est eux qui ont dérangé le cerf juste après être rentrés en forêt ».

Décembre 2017.

Dimanche 24 décembre, à Pleucadeuc (Morbihan), un chien a été tué dans une collision avec une voiture. En colère, le chasseur de 17 ans a tiré sur le véhicule. Il a été interpellé par les gendarmes et a été présenté à un juge pour enfant avant-hier.

Un accident de chasse s’est produit mercredi, en début d’après-midi, à Moustey dans les Landes. Un homme de 69 ans a été chargé par un sanglier et a été sérieusement blessé au poignet et au genou. Le chasseur a été transporté à l’hôpital de Mont-de-Marsan pour y être soigné.

Un chasseur de 50 ans a été blessé ce dimanche matin, sur la commune de Saint-Étienne-aux-Clos, en Corrèze. Il a été héliporté au CHU de Toulouse.

Un dramatique accident s’est produit samedi soir à Myon, commune située près de Salins-les-Bains, aux alentours de 21h, venant endeuiller une famille durant le weekend de Noël. Un chasseur de 38 ans a égaré ses chiens dans les bois. Il a alors pris la décision d’emprunter en voiture une route forestière à la recherche de ses animaux, alors que la nuit était déjà bien installée. Malheureusement, des sangliers ont déboulé devant le véhicule, forçant le conducteur à donner un coup de volant.

Ce dimanche matin, une partie de chasse a tourné au drame sur la commune de Saint-Etienne-aux-Clos, au lieu-dit Trespeuch. Un homme, âgé d’une cinquantaine d’années, a été touché par une balle au thorax.

Un accident de chasse est survenu à Poggio di Nazza vers 15 heures. L’alerte a été donnée en milieu d’après-midi. Les gendarmes et les pompiers d’A Ghisunaccia se rendent sur place. Un chasseur a été mortellement touché.

Un homme de 69 ans qui participait à une partie de chasse à Campsas, dans le Tarn-et-Garonne a été mortellement touché par une balle ce lundi vers 15h00.
Ce chasseur, résident de la commune, était en poste pour une battue au sanglier lorsqu’il a été atteint d’une balle dans l’abdomen. Il était en arrêt cardio-respiratoire à l’arrivée des secours qui n’ont pas réussi à le réanimer.

Dimanche matin, un jeune homme a été blessé par un ami lors d’une partie de chasse au lièvre à Loudéac, dans les Côtes d’Armor. D’après Le Télégramme, l’origine serait accidentelle. L’un des chasseurs aurait en fait pressé la détente par erreur. L’homme se trouvant devant lui a été touché par une quarantaine de plombs au bassin, sur les bras et dans le cou. Agé de 18 ans, le chasseur n’a été que légèrement blessé. Il a été pris en charge à l’hôpital de Noyal-Pontivy.

Un homme s’est grièvement blessé avec son fusil de chasse, samedi 16 décembre 2017 dans la matinée, près d’Évreux à Jouy-sur-Eure. Il s’agit à priori d’un accident. Le coup serait parti tout seul, selon les premiers éléments recueillis par les gendarmes. La victime, un homme, participait à une partie de chasse, samedi 16 décembre 2017 dans la matinée dans le secteur de Jouy-sur-Eure (Eure). Il aurait trébuché et se serait accidentellement tiré dessus avec sa propre arme.
L’homme a été grièvement touché, au thorax notamment.

Un accident de chasse s’est produit samedi 16 décembre 2017, à Machecoul-Saint-Même, au sud de Nantes, aux alentours de midi. Un chasseur âgé de 57 ans a été blessé au cou, suite à un tir de fusil de chasse. Il a dû être transporté par hélicoptère au CHU de Nantes. Les gendarmes ont ouvert une enquête. Selon les premiers éléments recueillis, une balle aurait ricoché et aurait frappé la victime dont les jours ne sont pas en danger.

DRÔME : Accident de chasse mortel à Taulignan : le chasseur, en état de choc, hospitalisé. Ce Taulignanais de 62 ans, qui chasse depuis plus d’une dizaine d’années, est en état de choc. Ce samedi après-midi, lors d’une battue aux sangliers, il a tiré et touché mortellement un promeneur âgé de 59 ans, qui, d’après les premiers éléments, était en train de ramasser du houx. L’accident s’est produit sur la commune de Taulignan, au niveau du lieu-dit Le cabanon chevalier.

La disparition d’un homme de 67 ans, qui s’adonnait à la chasse, et de son chien avait été signalée samedi dernier (9 décembre 2017) aux environs de 13 heures. De nombreux gendarmes et 300 civils se sont mobilisés pour essayer de les retrouver, mais ce sont finalement leurs corps inanimés qui ont fini par être découverts. C’est d’abord le chien qui a été localisé dans un bassin de rétention d’eau. D’une profondeur de 2 mètres, celui-ci se trouve près de la commune de Chusclan (30). Un peu plus tard, c’est la dépouille de son maître qui a été découverte, plus loin dans le même bassin.

La battue aux sangliers organisée dans les bois de Tilh (40), au nord de Bonnut, a failli mal se terminer ce dimanche. Un chasseur s’est rapproché d’un mâle de 6 ans déjà blessé, lorsque celui-ci, après avoir mis à mal plusieurs chiens, a chargé l’homme, lui sectionnant l’artère fémorale en haut de la cuisse.

Gendarmes et pompiers sont intervenus pour un accident de chasse, ce dimanche, vers midi, dans un bois proche de Nanteuil-le-Haudouin, dans le sud de l’Oise. Un homme a été touché par une balle au niveau de l’épaule. Son pronostic vital n’est toutefois pas engagé, selon les autorités.

Un chasseur âgé de 47 ans a été tué ce samedi vers 10h, lors d’une battue aux sangliers dans un bois isolé de Montaren-et-Saint-Médiers, dans les environs d’Uzès, dans le Gard. Il a reçu une décharge -balle ou cartouche-, alors qu’il était derrière un fourré. Selon les premiers éléments de l’enquête, un chasseur faisant partie de cette battue a cru qu’il s’agissait d’un sanglier, quand il a vu bouger les broussailles et les branchages et a fait feu, à une distance qui n’a pas été encore précisée. Son collègue a été foudroyé.

Un chasseur givordin a trouvé la mort ce samedi, en contrebas de la montée de Badin. A la suite d’une battue organisée par la société de chasse locale sur le secteur. L’homme, comme d’autres membres en différents endroits, avait été positionné sur un poste par les organisateurs vers 9 heures. En fin de matinée, peu après 11heures, après le coup de corne indiquant la fin de la battue, le chasseur n’avait pas regagné le point de rassemblement. Partis à sa recherche, les membres de l’association l’ont retrouvé à une trentaine de mètres plus bas de son point de positionnement, dans un fond de ravin.

Un dramatique accident de chasse s’est produit ce dimanche soir vers 17 h 30, au lieu-dit « La Cigarié », lors d’une battue aux chevreuils, sur la commune de Saint-Salvy-de-la-Balme dans le Sidobre. Il a coûté la vie à l’un des participants, un habitant de la commune âgé de 68 ans.

Dimanche 3, un homme de 72 ans a en effet été mortellement touché par un tir alors qu’il participait à une battue. Les faits se sont déroulés dans les environs de la commune de Gassin, dans le Var. Ce jour-là, c’est une battue aux sangliers qui était organisée par les chasseurs du secteur. Alors qu’il évoluait sur la zone de chasse, la victime âgée de 72 ans a brusquement été fauchée par une balle et s’est effondrée.

Novembre 2017.

« Une balle qui ricoche lors d’une chasse privée au sanglier : l’accident a fait un blessé léger sur les terres du château de la Matrassière, à Préval (Sarthe).

Un épagneul breton pris pour un sanglier. Voici le scénario de dimanche 19 novembre dans un bois privé d’Hangest-en-Santerre. Une plainte a été déposée par le propriétaire du chien.

« Alsace: Un homme se blesse grièvement avec son couteau en achevant un sanglier« . Commentaire : Je signale qu’en Allemagne pour obtenir le permis de chasse, il faut obligatoirement savoir se servir d’une arme de poing et que tous les chasseurs ont le droit d’avoir une arme de poing sur eux pour achever le gibier. Cette manie bien Française de vouloir achever la bête avec un couteau est considérée outre Rhin comme « préhistorique et hautement dangereuse ». « L’examen du permis de chasse Allemand.”le Bac vert”.

« Lors d’une chasse privée au château de la Matrassière à Préval, dans la partie boisée, à proximité du chemin communal 3 bis, un chasseur aurait tiré sur un sanglier. « La balle défectueuse (NDR : on croit rêver !) aurait alors ricoché et blessé légèrement une personne », explique José Plans, maire de Préval ».

« Un chasseur a tué accidentellement une jument dimanche sur la commune de Moustiers-Sainte-Marie, dans les Alpes-de-Haute-Provence, selon la Provence. L’homme, âgé de 73 ans, participait à une battue aux sangliers, lorsque sa carabine lui a échappé des mains. Au moment de la reprendre, le coup serait parti, touchant la jument ». Commentaire : Il a ramassé son arme et comme tout un chacun « le fait » il l’a attrapée par les détentes et le coup est parti à l’insu de son plein gré…. Cela ne fait que 10 ans que je dénonce cela sur ce site et l’examen du permis de chasse tel qu’il est aujourd’hui ne va faire qu’empirer les choses !

Un accident de chasse s’est produit ce dimanche 19 novembre 2017 à Ranville, près de Caen (Calvados). Un chasseur a reçu une balle dans le genou lors d’une battue aux sangliers.

Hier matin à Saint Côme dans le Gard, un sanglier a violemment percuté un chasseur.

A Campoussy dans les Pyrénées-Orientales, un chasseur a été sérieusement blessé lundi par un sanglier sur lequel il venait de tirer. Le mammifère aurait réussi à foncer en sa direction, le blessant sérieusement au niveau du mollet.

« Un chasseur a été victime d’un malaise ce samedi après-midi sur la commune de Beauvezer. En arrêt cardio-respiratoire à l’arrivée des secours, il n’a pas pu être ranimé ». Mon commentaire personnel pour la famille de la victime : « Il n’y a pas de plus belle mort pour un chasseur que de partir en tenant le poste jusqu’au bout ».

La Haye-Aubrée. Un dramatique accident a coûté la vie à une jument en pleine campagne. Il est probable qu’une balle tirée par un chasseur ait atteint l’animal la laissant agonisante. Pour en savoir plus…

« Ce lundi matin, dans la forêt de Compiègne, Régis Levasseur, 62 ans, rabatteur, a été chargé par un cerf alors qu’il participait à une chasse à tir. La scène s’est déroulée dans la sente aux Poireaux, à cinq kilomètres de Saint-Sauveur. L’homme, originaire de Compiègne, a été blessé au thorax par la ramure du cerf. A l’arrivée des secours, il était déjà décédé ».

Une vache a été abattue dans un parc par des chasseurs qui visaient une troupe de sangliers. L’accident a eu lieu lors d’une battue mercredi en fin de matinée à Gruey-lès-Surance, au lieu-dit Moscou.

Occupé à jardiner dans sa serre, un homme de 52 ans a été sérieusement blessé par un tir de fusil de chasse, dimanche après-midi, à Plouescat (29).

En Dordogne, des chasseurs de la société de chasse de Bourniquel, près de Beaumontois-en-Périgord, ont porté secours lundi matin à deux cerfs emmêlés dans des cordages et des piquets de clôture. « Leur intervention rapide a permis aux animaux de repartir en forêt sans problème », se félicitait le jour même sur les réseaux sociaux la Fédération de chasse.

Un accident de chasse s’est produit, ce mercredi, vers 7h45, à la limite des communes du Peyrat, en Ariège, et de Sainte-Colombe-sur-l’Hers, dans l’Aude. La victime, un homme âgé de 59 ans, s’est accidentellement tiré une balle (semble-t-il de la chevrotine) dans le pied lorsque, pour une raison inconnue, il a chuté dans des éboulis.

Un accident de chasse a eu lieu ce mercredi 1er novembre à Montpeyroux, au lieu-dit « Le Bernis » à la frontière girondine. Les faits se sont produits vers 11h30. Les chasseurs venaient d’abattre un sanglier et c’est en se rendant auprès de la bête que l’accident a eu lieu.
Un chasseur aurait voulu abréger les souffrances de l’animal. Quand il a tiré, sa balle aurait ricoché et elle s’est nichée dans le pied d’un autre chasseur de 54 ans.

Un chasseur de 58 ans a été blessé ce mardi dans l’Indre. Il a reçu des éclats de balles dans le bras et a dû être hospitalisé. Les faits se sont produits sur la commune de Montlevicq dans l’Indre ce mardi.

Octobre 2017

28-29 Octobre 2017. Un accident de chasse a eu lieu samedi 28 octobre, en fin d’après-midi, au lieu-dit Launay, à Sainte-Marguerite-de-Carrouges, dans l’Orne. Une voiture qui circulait sur la départementale a été touchée par trois impacts de balle. Un fragment de balle a traversé la portière et atteint le conducteur, un homme de 57 ans.

La Fédération des chasseurs de l’Orne condamne le manque de vigilance qui a conduit à l’hospitalisation d’un automobiliste blessé à la mâchoire par un éclat de balle, samedi 28 octobre 2017 à Sainte-Marguerite-de-Carrouges. Sur son véhicule, trois impacts de balle. Une battue aux sangliers était en cours. « Il y a eu une faille de sécurité, ou plutôt trois, déplore Christophe de Balorre, président de la Fédération des chasseurs de l’Orne. C’est inadmissible ». 

Un jeune homme de 18 ans chassait dans une forêt de Sigoyer, ce dimanche midi. Il s’est accidentellement tiré une balle dans le pied. Les sapeurs-pompiers des Alpes-de-Haute-Provence ont été alertés.

Les circonstances du drame sont encore floues. Un chasseur de 70 ans est décédé ce dimanche matin lors d’une battue à laquelle il participait. Les faits se sont déroulés dans les environs de Châtillon-en-Diois, petit village de la Drôme.

Il était 15 h 10 lorsque quatre chiens de chasse ont traversé la D 470 juste après le lieu-dit « La ferme du crime » sur la commune de Villards-d’Héria, samedi 28 octobre. Un taxi et une moto qui le suivait en direction de Moirans-en-Montagne n’ont pu s’éviter. Surpris par les chiens sortant du bois, le chauffeur de taxi a pilé net mais la moto qui le suivait n’a pu en faire autant.

Chasse: cinq points de discorde entre «pro» et «anti».

Les secours de haute montagne de Savoie ont dû intervenir jeudi 26 octobre 2017 aux Saisies en Savoie pour secourir un homme de 72 ans. Ce dernier, parti chasser, a effectué une chute de 80 mètres.

25 Octobre 2017 : La saison de la chasse à la palombe, qui bat son plein en Gascogne, a été marquée par un grave accident cet après-midi à Mirande. Il était 15 h 15 environ, au lieu-dit Campagnoulet près du stand du ball-trap mirandais situé sur la commune d’Estipouy. Un homme de 75 ans s’est gravement blessé en chutant d’une nacelle permettant l’accès à une palombière installée à environ 18 mètres de haut. A Mirande, la triste nouvelle du décès de Jacques Souville s’est répandue hier matin. Souffrant de plusieurs fractures, il avait été héliporté sur le centre hospitalier régional de Toulouse-Purpan où il est décédé.

25 Octobre 2017 : La fédération de chasse de la Savoie vit une actualité sensible depuis plusieurs semaines. Quatre ânes tués à Arith, une balle perdue dans le siège d’une voiture à Montagnole, un fusil oublié sur la route à La Motte-Servolex. Une assemblée extraordinaire des présidents des sociétés de chasse sur le thème de la sécurité s’est donc tenue, vendredi dernier, à Albertville, à huis clos.

24 Octobre 2017 : Un chasseur âgé de 66 ans a perdu la vie lundi après-midi au-dessus de Ramosch (GR), en Basse-Engadine, en chutant dans un ravin. Il chassait le bouquetin dans le Val Chöglias avec un camarade, lorsqu’il a glissé dans une pente herbeuse enneigée.

21-22 Octobre 2017 : Accident de chasse à Saint-Romain-Lachalm. « Samedi après-midi, un jeune homme de 23 ans a été grièvement blessé à une jambe lors d’une battue aux sangliers. Il a été frappé par une balle qui aurait ricoché contre un arbre. Les faits sont survenus à « Lichemaille », vers 16h10. Très sérieusement touchée, la victime a été évacuée par hélicoptère. Toutefois, ses jours ne sont pas en danger ».

« Drôle de surprise pour Florent Laffly, samedi matin. Il a découvert que l’une de ses vaches avait reçu une balle dans le genou.  En fait, c’est le chasseur qui est venu me voir pour se dénoncer », explique-t-il, » LIRE LA SUITE………..

« Chasse : les chefs de battue formés à la sécurité en Aveyron ».

15 Octobre 2017 : Lors d’une battue aux cerfs et aux sangliers, samedi vers 11 h à Saint-Bonnet-en-Champsaur, Cartouche, un chien griffon a sauté une barre au-dessus de Moutet, au lieu-dit Notre-Dame de Bois Vert, pour finalement atterrir dans un trou. Sept sapeurs-pompiers ont été mobilisés pour lui venir en aide : deux du Champsaur et cinq du Groupe montagne sapeurs-pompiers (GMSP).

14 Octobre 2017 : Un accident mortel s’est produit ce samedi à la mi-journée dans la forêt de Cours-les-Bains, près de Grignols, à la limite entre les départements de la Gironde et du lot-et-Garonne. L’homme de 56 ans, originaire de Rauzan, dans l’Entre-deux-Mers, s’est tué en chutant d’un arbre d’une hauteur de 10 mètres. Ce chasseur est tombé d’une palombière.

Les sapeurs-pompiers ont été alertés à 16h05 ce samedi, à la suite d’un accident de chasse qui s’est produit entre Seillans et Bargemon, au virage de la Pigne sur le CD 19. D’après les premiers éléments recueillis sur place, chemin d’Engasgaty, c’est au cours d’une battue qu’un sanglier a été blessé. L’animal a alors chargé l’un des postés, le chef de battue André Brun, qu’il a sévèrement blessé à un mollet.

15 Octobre 2017 : « Une femme de 69 ans a été tuée samedi après-midi lors d’une chasse à Taussac, commune située dans le Nord-Aveyron. D’après les premiers éléments recueillis sur les lieux, la victime a été touchée dans son jardin, par une balle provenant du fusil d’un chasseur.
Le tireur, membre de la société de chasse de la commune, participait à une battue aux sangliers. Posté à proximité du lieu-dit Cantegrenouille, il aurait tiré et touché la septuagénaire masquée par une haie de buis ». « Tuée dans son jardin en Aveyron : le chasseur croyait tirer sur un cerf ».

Accident de chasse ce dimanche matin sur la commune de Morosaglia (Haute-Corse). Vers 10h30, un homme de 69 ans a fait une chute alors qu’il était armé. En tombant, il a actionné son fusil et s’est blessé à la chevrotine au flanc et au bras gauche.

08 Octobre 2017 : Elle se promenait avec son chien dans la forêt, rue de l’Ange-Gardien à Marchiennes, quand une détonation a retenti. Ce dimanche matin, vers 10 h 45, une Marchiennoise de 63 ans a été victime d’un tir de carabine. Cinq plombs ont atteint la sexagénaire et son chien. Légèrement blessée à une cuisse, la promeneuse a été prise en charge par les sapeurs-pompiers et transportée au centre hospitalier de Douai.

01 Octobre 2017 : A Saint-Prest, un homme a tiré sur son collègue de chasse, apparemment en voulant tirer un faisan qui s’envolait. Le blessé a toujours le visage criblé plombs, les yeux ont été épargné.

On ne répétera jamais assez l’importance qu’il y a pour chasseur à plumes de porter des lunettes de protection ! Au contraire de la battue, les tirs ne sont pas fichants, ils sont tous en l’air !

02 Octobre 2017 : Var : Un homme de 70 ans tué par un chasseur qui l’a confondu avec un sanglier. Il a cru apercevoir un sanglier dans un fourré. Un homme de 70 ans a été tué par un chasseur lundi, à Seillons Source d’Argens, dans le Var, a appris 20 Minutes. Le suspect, un homme de 30 ans, participait avec un ami à une partie de chasse.

02 Octobre 2017 : Dordogne : un chasseur à l’arc blessé par une flèche.
« L’accident s’est produit peu avant 11 heures dans la forêt de la Double, à Échourgnac. La victime, âgée de 23 ans, participait avec d’autres personnes à une chasse silencieuse à l’arc, au lieu-dit Chez Peyrot ».

01 Octobre 2017 : « C’est un bête accident de chasse », confie un enquêteur de la gendarmerie de la compagnie de Pézenas.  » Un chasseur a posé son fusil pour déjeuner. Il s’est aperçu qu’il allait tomber. Quand il a voulu le rattraper il a mis la main sur la queue de détente et le coup est parti. Le blessant au pied. Une investigation va être menée, mais l’accident est évident selon les témoins ».

Faut-il rajouter quelque chose à ce que je dis depuis 10 ans (2007) sur ce site….???? Et la façon dont on oblige les nouveaux candidats au permis de chasse à tenir leur arme ne va faire que rajouter aux problèmes liés à l’inculture générale des armes dans ce pays…!!! Pour paraphraser CHURCHILL : « Vous pouvez toujours compter sur l’administration Française pour faire ce qui s’impose après qu’ils aient essayé tout le reste ».

Que doit-on attendre d’un « Pouvoir » politique » dont les hauts-fonctionnaires remplace l’apprentissage de la nage par : « Apprendre à « se déplacer de façon autonome, plus longtemps et plus vite, dans un milieu aquatique profond standardisé. »

Nager dans le langage de l’Administration Française c’est : « Construire des points d’appuis efficaces favorisant un déplacement fluide. Maîtriser un effort associé à une respiration “aquatique”.

Jouer au badminton ou au tennis dans le langage de l’Administration Française c’est : « Rechercher le gain d’un duel médié par une balle ou un volant ».

Un ballon de foot dans le langage de l’Administration Française c’est un : « Référentiel bondissant ».

Dans le langage de l’Administration Française le canoë-kayak est défini comme  : « Une activité de déplacement d’un support flottant sur un fluide », dans un texte didactique de 1993…

Dans le langage de l’Administration Française un « instrument scripteur » c’est….. un stylo…!

28 Septembre 2017 : STRIKE DE SANGLIERS : Une voiture a percuté – non pas un – mais onze sangliers qui se trouvaient au beau milieu d’une route nationale de Saône-et-Loire, à Ciry-le-Noble, dans la nuit de jeudi 28 au vendredi 29 septembre 2017, a confirmé à l’AFP la gendarmerie. Merci à HENRI Loisy pour l’info.

23 Septembre 2017 : « Samedi matin sur la commune de Beauzac en Haute-Loire une femme a été sérieusement blessée par un énorme sanglier dans sa propriété. Afin de neutraliser l’animal, dixit le quotidien Le Progrès, les gendarmes ont choisi de faire appel à un lieutenant de louveterie, qui a appelé un garde de chasse, le garde-chasse a ensuite appelé un chasseur pour tuer l’animal… »

24  Septembre 2017 : « C’est une route fréquentée qui rejoint Chambéry au col du Granier par la D6 et les carrières de Montagnole. Mercredi dernier, Stéphanie l’a empruntée pour rentrer chez elle à Entremont-le-Vieux (Savoie), quand une déflagration se produit. Elle s’arrête à hauteur de la carrière et découvre qu’elle vient de recevoir une balle perdue de calibre 12″.

17 Septembre 2017 : Au 1er jour de chasse un ado de 13 ans est accidentellement tué. L’accident s’est déroulé à Triaize (Vendée) alors que l’ado âgé de 13 ans participait en tant qu’accompagnateur à la chasse. Selon l’AFP, c’est alors qu’il ramassait un « volatile » qu’il a reçu en plein tête la munition tiré par son grand-père. Il semble bien qu’il s’agisse d’une chasse à la plume et non au grand-gibier.

17 Septembre 2017 : Un accident de chasse est survenu lors d’une battue à Collobrières au lieu-dit les Pounches, piste B27, dans le massif des Maures. Alors qu’on a cru dans un premier temps qu’un pronostic vital était engagé, les blessures du père et de son fils de 12 ans, très connus à Collobrières, s’avèrent moins graves que cela.

14 Septembre 2017 : Ariège : un commando armé décrète la réouverture de la chasse à l’ours, la préfète saisit la justice. Dans une vidéo envoyée à La Dépêche du Midi, une trentaine d’hommes défient l’État et décrètent la réouverture de la chasse à l’ours.

14 Septembre 2017 : « Croyant voir un loup dans son fusil à lunette, un chasseur a tué la chienne d’un couple de randonneurs alors qu’il participait à une battue, jeudi après-midi à Saint-Auban. Alors qu’un couple de randonneurs en vacances empruntaient le chemin de grande randonnée le GR510 à Saint-Auban, dans l’arrière-pays grassois, leur chienne Geisha -malinois de 6 ans qui trottinait juste devant eux- a été abattue par un chasseur se trouvant 40m au-dessus du chemin. Il participait à une battue sanglier-loup ».

Il est fou le journaliste qui a écrit ça….! Depuis quand il y a des battues aux sangliers-loups !!!!!!!!!!!!!!!

13 Septembre 2017 : Un chasseur de 73 ans a trouvé la mort, hier en début de soirée, à  Champoléon. Une chute de 50 mètres depuis des crêtes du secteur du Peyron à 1770 mètres d’altitude, qui a été fatale. Le septuagénaire traquait le chamois avec un collègue lorsque l’accident est survenu. C’est ce dernier qui a donné l’alerte.

10 Septembre 2017. L’accident s’est produit ce dimanche après-midi vers 16 heures lors d’une battue au sanglier à Toulaud. Un chasseur s’est décalé au moment où un sanglier arrivait sur lui. Il a alors été touché au mollet par une balle tirée par un autre participant à la battue.

03 Septembre 2017 : L’adolescent touché par un tir à la tête samedi matin lors d’une partie de chasse à Muratello est décédé des suites de ses blessures à l’hôpital de Bastia où il avait été évacué dans un état critique.

03 Septembre 2017 : « Quelques règles pour chasseurs consciencieux ». Un reportage de FRANCE 3 CORSE du Sud.

28 Août 2017 : Quand on pense à tous ces médias qui font leur choux gras du moindre accident de chasse, voici une info d’aujourd’hui : « Accidents mortels sur le Mont Blanc: « Il faut siffler la fin de la récréation »  : « Après une succession de décès, le maire de Saint-Gervais a pris un arrêté à obligeant les alpinistes à porter un équipement adéquat. Il lance un appel au gouvernement. Huit décès en un mois. L’été a été meurtrier sur les pentes du Mont-Blanc. LIRE LA SUITE…..

Huit morts en un mois….!!! Vous vous rendez compte si notre activité « mortifère » avait enregistré 8 morts en un mois et au même endroit !!! En 2015 pour un accident de chasse on a réorganisé toute la chasse en haute Savoie avec des zones rouges, orange, etc et des interdictions en veux-tu en voilà ! Et là avec huit morts en mois, ils se contentent de « promettre » une amende aux randonneurs ….!

Chasse en HAUTE-SAVOIE : Zones rouges, zones orange. Interdiction de chasse le dimanche après 11h30.

Accidents -De- chasse ou -À- la chasse 2017-2018.

01 Septembre 2017 : Ceci n’est pas un accident de chasse mais illustre PARFAITEMENT L’INCULTURE des armes qui existe en France : « Un client blessé grièvement par balle dans une armurerie » : « Un dramatique accident s’est produit ce jeudi après midi, vers 16 h 30, dans un magasin de chasse, situé route haute de Farrou, sur la commune de Villefranche-de-Rouergue, dans l’Aveyron. Un client se rend dans le magasin de chasse avec une arme et la présente à un armurier. Celui-ci veut la sécuriser, mais cette arme contient une balle oubliée par le client. Ce dernier reçoit le coup.

  1. Je ne vous apprendrai rien en vous disant que « pour que le coup parte » il faut appuyer sur la queue de détente (sauf erreur mécanique évidemment).
  2. Tireur sportif depuis 38 ans, quand je manipule une arme (QUI DOIT TOUJOURS ÊTRE CONSIDÉRÉE COMME CHARGÉE !) c’est toujours canon à 45° vers le sol, vers un endroit « safe » et jamais en direction de quelqu’un…!

31 Août 2017 : Accident DE À LA chasse : « Un homme, originaire de Saint-Paul-la-Coste dans le Gard, a été écrasé par son véhicule. C’est lors d’une partie de chasse, près de Sauveplane en Lozère, que le drame est arrivé, mercredi 30 août en milieu de matinée. LE MIDI LIBRE raconte que l’homme serait parti à bord de son véhicule sur un chemin forestier, dans un endroit escarpé. Selon des témoins, il était à la recherche de ses chiens.

28 Août 2017. Haute-Alpes. Ventavon : « Le chasseur coursé par le sanglier « . « Bien décidé à en découdre, un sanglier a foncé sur un chasseur en pleine action, le blessant aux jambes ». LIRE LA SUITE…..

14 Août 2017 : Un premier accident dans le VAR à la veille de l’ouverture :  Un accident de chasse a eu lieu à Néoules, au niveau du domaine de Trians, dimanche matin. Un chasseur expérimenté a tiré, par accident, sur son camarade de battue, en voulant intervenir sur un sanglier au ferme. La balle l’a gravement blessé au niveau de la jambe. Comparons si vous le voulez bien le titre de VAR MATIN et celui de LA DEPECHE.FR.

VAR MATIN écrit en titre : « En voulant abattre un sanglier, un chasseur tire par accident sur son camarade » : Plus loin ils expliquent ce qu’il s’est réellement passé : « ….Alain Emeric, président de la société de chasse et chef de la battue de Néoules, explique : « Il y avait six équipes à la battue et les chiens se sont mélangés. Les deux chasseurs se sont rendus au ferme [où le sanglier fait face aux chiens], et l’accident a eu lieu. Toutes les consignes de sécurité ont pourtant été respectées. Les deux chasseurs sont expérimentés. Il s’agit purement et simplement d’un accident. »

LA DÉPÊCHE DU MIDI écrit en titre : « Accident de chasse : un homme pensant tirer sur un sanglier blesse gravement son coéquipier de battue ». …….Dans la commune de Néoules, à environ 40 km de Toulon, un chasseur a tiré sur son compère de battue alors qu’il pensait toucher un sanglier. Un accident qui est survenu alors que l’animal se trouvait entre les deux chasseurs. L’un deux ouvrant le feu, a malencontreusement touché son coéquipier à une jambe.

Je suggère à la fédération Nationale des chasseurs si elle ressent un tout petit peu d’amour propre vis à vis de ses adhérents, de demander au torchon distribué en OCCITANIE et qui touche des dizaines de millions d’€uros d’argent public au titre de l’aide à la presse de bien vouloir produire un communiqué récapitulatif.

Quelques règles pour chasseurs consciencieux

Print Friendly, PDF & Email

6 thoughts on “Accidents -De- chasse ou -À- la chasse 2017-2018.”

  1. Combien de balles tirées dans une saison de chasse ?
    Combien de sanglier tués dans une saison de chasse ?
    Combien d’accidents ?
    Combien de chasseur ?
    Les statistiques doivent payer seules sur la qualité de l’action de chasse.
    Combien y aurait il de collisions avec les véhicules sans la chasse ?
    Qui paye les dégâts de sanglier en France ?
    De grâce arrêtez d’emmerder les chasseurs !

  2. bonjour
    je tombe par hasard sur cet article et j’en suis à désespérer de l’espèce humaine. comment peut-on avoir un tel raisonnement ?
    se cantonner à des élucubrations statistiques en comparant un mort dû à un accident de chasse (pourquoi faire un tel battage n’est-ce pas ?) à 8 morts en montagne.
    Les mesures préfectorales ont été prises pour essayer de faire en sorte qu’un tel drame ne se reproduise plus.
    Dans les zones périurbaines telles que la banlieue d’annecy des dizaines de promeneurs, joggers, vttistes croisent des chasseurs armés de fusils. on ne peux que s’étonner qu’il n’y ait pas plus d’accidents. une des solutions est de partager équitablement l’espace naturel dans les lieux et dans le temps afin que chacun y trouve son compte. La fédération de chasse en accepte le principe et fait avancer les choses dans le bon sens.
    Ce n’est pas « la guerre » chasseurs/randonneurs mais un dialogue constructif dans l’optique du mieux-vivre ensemble.
    j’espere que l’auteur de cet article n’a pas d’enfant et qu’il ne sera jamais confronté à ce genre de situation.
    Tenter d’intimider un journaliste est l’apanage des pays totalitaires.
    car « 1 mort » c’est des amis dans la tristesse, une famille ravagée, une peine indicible de chaque jour, l’impossibilité d’accepter l’inacceptable pour le restant de nos jours.
    nous souhaitons que plus personne ne connaisse celà.
    alors au delà de l’égoïsme, merci pour un peu de décence.

    1. car “1 mort” c’est des amis dans la tristesse, une famille ravagée, une peine indicible de chaque jour, l’impossibilité d’accepter l’inacceptable pour le restant de nos jours.
      nous souhaitons que plus personne ne connaisse cela.
      alors au delà de l’égoïsme, merci pour un peu de décence.

      Je suis tout à fait d’accord : UN PEU DE DÉCENCE !!! : http://www.chasseurdesanglier.com/un-enfant-de-12-ans-tue-lors-dun-accident-de-chasse-jeu-du-foulard-10-enfants-meurent-chaque-annee-dans-la-cour-de-recreation/

  3. je suis bien d’accord….ce n’était qu’un éclat de balle quand ils sont allés au ferme…
    Attention le journal présente cela comme s’il y avait mort d’homme et une question:
    Tiens depuis le début des vacances combien de noyés et de….

    1. Personne n’a dit que c’était un éclat, personne ne le sait à part les enquêteurs. Vu la blessure, il s’agit plutôt d’un tir direct.

      1. et toi comment tu le sais, tu y etait peut etre ?y en a marre de toujours dire qu’on est dangereux, les accidents y en a aussi sur la route et dans les salles de sports et aussi au bowling et meme des fois à la maison, alors oui, la chasse ça arrive mais pas souvent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.